background preloader

De l'édition

De l'édition
Alors comme ça, vous travaillez dans l'édition ? Super ! Parce que j'ai écrit un roman bouleversant et palpitant que je cherche à publier et déjeuner et ragoter à côté de l'éditrice d'une maison concurrente, et s'en rendre compte à la fin…

De l'édition numérique Quand il n’y a rien à ajouter 6 notes Tags: drm ebook J’ai testé le SAV des marques sur Twitter Il y a encore quelques années, demander un renseignement ou se plaindre auprès d’une marque nécessitait une grosse dose de motivation. Il fallait écrire au service client, appeler un numéro vert, ou encore se déplacer dans un magasin pour hurler sur une caissière qui n’avait rien demandé. Dieu merci, nos marques et enseignes préférées, dans le souci évident de nous faciliter la vie, ont envahi les réseaux sociaux. Sur Twitter notamment, nombreuses sont les marques à distiller quelques conseils de consommation en 140 caractères. Derrière ces comptes se cachent des hommes et des femmes de l’ombre, connus sous le nom de “community manager”. Domino’s Pizza / Livraison de pizza : Note artistique 4/5 : Une marque de pizza qui fait une allusion à un cliché de film porno pimente forcément la relation client. Note technique 4/5 : Bien vu Domino’s. Levi’s / Prêt-à-porter : Note artistique 3/5 : Même si le conseil semble risqué, Levi’s n’hésite pas à répondre à mes questionnements de modeux.

Les Petits Lapins - Le Cute Show Pondu par Jack Parker le 12 novembre 2012 C’est l’heure de regarder un nouvel épisode du Cute Show de Vice ! Au programme cette semaine : plein de petits lapinous. Bon je sais, on avait dit que ce serait le samedi, mais on est jamais à l’abri d’un deuxième contretemps – et en plus, on a plus besoin de réconfort le lundi que le samedi normalement. Du coup, pour vous aider à tenir le coup et à entamer cette nouvelle semaine dans la joie, je vous propose un truc très simple : regarder une vidéo avec plein de petits lapins. - Retrouvez plus d’épisodes du Cute Show par ici ! Ça vous a plu ? Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com ! Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine Cet article a été pondu par Jack Parker - Tous ses articles Jack Parker est rédactrice multifonction pour madmoiZelle depuis janvier 2009. Plus de Jack Parker sur le web : Tous les articles Animaux, Culture et aussi Sur le web Les autres papiers parlant de Animaux, Lapin, Le Cute Show

Beards of Silicon Valley: A Field Guide to Tech Facial Hair | Wired Enterprise There’s no underestimating the importance of facial hair in the world of technology. Look no further than the research of a man named Tamir Kahson, who in 2004 discovered the inseparable link between beards and programming languages. As Kahson so artfully demonstrated, a programming language is only as successful as the beard on the face of the man who designed it — or something like that. OK, Grace Hopper didn’t have a beard, and she was the brains behind Cobol. But she’s not a man. In Silicon Valley, the beard is everything — unless you’re a woman or you’re Mark Zuckerberg and you can’t grow one. Confused? Social media coordinator Brand evangelist Software developer Communications manager Technical support Unix admin Legal analyst (patents) Legal analyst (Godwin’s law) Software QA Graphic designer Evil graphic designer Sam Elliott Intradepartmental coordinator Hardware engineer Cofounder who left pre-IPO Public relations Delivery guy for Big Sausage Pizzeria (moonlights as cable repairman)

Food Geometry for Blend by Carl Kleiner Swedish photographer Carl Kleiner plays with color, food, geometry, doing so subtly and wittily. Kleiner and Evelina Bratell stylist artist made this lovely editorial for the magazine Blend, which food shows in simplest form. ANAGRAMME – Gymnastique poétique sur les stations du métro parisien Carte de métro parodique réalisée par Gilles Esposito-Farèse. Quel est le point commun entre un "Cosmos bilobé", une "Ame au calmar" et un "Thé lacté" ? Ce sont tous trois des anagrammes de stations de métro, à savoir, respectivement, Bois-Colombe, Alma-Marceau et Châtelet. Trois petites perles, parmi plus de trois cents inspirées par le réseau de transport en commun parisien, dont on peut s'amuser à retrouver le nom de station correspondant – qu'en est-il par exemple de "Jeu suis" ou de "Nuit à inviter des seins" ? L'auteur de cet exercice aussi malin que laborieux se nomme Gilles Esposito-Farèse, est chercheur en physique théorique au CNRS et grand amateur de l'OuLiPo – ce mouvement littéraire ("Ouvroir de littérature potentielle") fondé par Raymond Queneau et François Le Lionnais, avec des écrivains comme Georges Perec, Italo Calvino et Marcel Duchamp. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Actualité.

Related: