background preloader

J’ai visité la salle de classe du futur

Et si, à l’ère du numérique, le débat sur l’éducation devait s’intéresser autant à l’espace (la nécessaire reconfiguration des salles de cours et des établissements) qu’au temps (la question, récurrente, des rythmes scolaires) ? Visiter, dans les bureaux d’European Schoolnet situés au centre de Bruxelles, le « Laboratoire de la Classe du Futur » est une expérience passionnante, presque grisante. Non parce qu’il s’agirait d’un voyage, extatique, dans l’avenir (nulle science-fiction ici, nulle machine d’anticipation), mais bien parce qu’il s’agit d’un voyage, instructif, dans les apprentissages (les outils et objets présentés existent déjà, il s’agit d’inventer les modes de travail qui vont avec). Ce laboratoire européen de l’éducation du XXIèle siècle montre concrètement et clairement combien la révolution en cours, simultanément technologique et pédagogique, soulève des questions architecturales. Jean-Michel Le Baut Liens : Site du « Future Classroom Lab » Article d’André Roux Related:  Le débat sur le numérique à l'école

Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas Les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) se concentrent souvent sur des questions d’équipements… Quitte à ne voir qu’elles. Que faire avec les technologies à l’école ? C’est le dossier de la semaine d’InternetActu. Dans le cadre d’une série sur le « pari éducatif high-tech » (dans laquelle notamment plusieurs experts américains tentent d’apporter leur vision sur ce à quoi ressemblera l’école dans 10 ans), Matt Richtel, pour le New York Times s’est rendu dans le district scolaire pilote de Kyrene en Arizona : un secteur où tous les élèves utilisent des tableaux blancs interactifs et des ordinateurs à l’école. Depuis 2005, le district a investi 33 millions de dollars pour moderniser ses écoles. Ici, c’est la nature même de la classe, du rapport à l’enseignant qui a été transformé : l’enseignant circule entre les élèves qui apprennent à leurs rythmes sur leurs ordinateurs. Au profit de qui se fait la surenchère technologique à l’école ?

Marc Durando : « Expérimenter de nouvelles approches en matière de pédagogie » Directeur exécutif d’European Schoolnet, Marc Durando présente le « Laboratoire de la Classe du Futur », ses origines, ses objectifs, son fonctionnement … Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est l’European Schoolnet (origine, missions…) ? Depuis sa création par les Ministères de l’Education en 1997, l’association European Schoolnet s’est imposée en tant que plateforme européenne pour encourager les établissements scolaires à optimiser l’utilisation des technologies dans l’enseignement, promouvoir la dimension européenne dans les écoles et dans l’éducation ; et améliorer la qualité de l’enseignement en Europe en s’appuyant sur l’usage des TICE. Aujourd’hui, European Schoolnet coopère avec 30 ministères de l’Éducation, plusieurs centaines de milliers d’enseignants et écoles et une cinquantaine de sociétés impliquées dans le secteur éducatif. De manière plus spécifique, European Schoolnet : o Appuie et encourage la collaboration et la coopération entre les établissements scolaires d’Europe ;

Bulletin officiel La présente note de service abroge et remplace à compter de la session 2013 :- la note de service modifiée n° 2001-091 du 30 mai 2001 relative à la définition des épreuves de langues vivantes applicables au baccalauréat général à compter de la session 2002 ;- la note de service n° 2008-119 du 8 septembre 2008 relative à la définition des épreuves obligatoires de langues vivantes en séries STG et ST2S applicables à compter de la session 2009 de l'examen ;- la note de service n° 94-209 du 19 juillet 1994 pour la partie relative à l'épreuve de langues vivantes en séries STI et STL ;- la note de service n° 2001-022 du 25 janvier 2001 relative à la définition de l'épreuve facultative d'arabe aux baccalauréats général et technologique. 3 - Structure de l'épreuveLes épreuves de langues vivantes obligatoires comprennent deux parties : une partie écrite et une partie orale. AnnexeFiches d'évaluation

Enseigner et apprendre le numérique : OUI ! L'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et l'institut de sondage TNS - Sofres ont publié en mars 2014 leur deuxième baromètre sur Les Français et le Numérique. Un dossier de presse qui en reprend les principaux résultats est proposé en libre téléchargement. Les chiffres présentés dans ce dossier sont on ne peut plus encourageants et confirment une réalité constatée quasiment partout, sauf dans la bouche des responsables : la France est peuplée d'homo numericus, de gens qui sont entrés de plain-pied dans l'ère digitale. La proportion d'utilisateurs assidus des outils numériques est en effet passée de 17 à 34 % en deux ans. Mécaniquement, la proportion de personnes qui n'utilisent pas ou utilisent très peu les outils numériques est, elle, passée de 50 à 37 %. Les usagers "simples" pour leur part représentent désormais 29 % de la population, contre 33 % deux ans auparavant. Compétents et prêts à apprendre encore Référence :

Premier devoir pour la rentrée scolaire : comment se porte l’école algérienne ? | Algérie Focus Ce matin, les écoliers algériens ont retrouvé les bancs de l’école, l’Algérie ceux de la contestation. La rentrée scolaire rime avec rentrée sociale, et l’éducation sera au cœur des revendications. 150 000 élèves sont prévus en tant que sureffectif / DR À peine les professeurs ont-ils dicté leur première leçon que l’éducation prévoit déjà de se mettre en grève. Il faut reconnaître que l”éducation algérienne a ses points forts, calquée sur un modèle socialiste, elle permet d’offrir un enseignement gratuit et accessible à tous. Avec l’arrivée du nouveau gouvernement, et surtout la fin de l’ère Benbouzid, les Algériens attendent une refonte du système éducatif. École surchargée et désorganisation Le premier dossier sera le problème majeur de la rentrée 2012 : l’effectif conséquent prévu dans les écoles. La situation actuelle est la conséquence de la réforme scolaire visant à supprimer une année dans le cycle moyen. Des syndicats en marche, un nouveau gouvernement, des espoirs ?

Bac philo 3/4 : Explication de texte : L'énergie spirituelle d’Henri Bergson Par Adèle Van Reeth Réalisation : Bertrand Chaumeton et Olivier Guérin Lectures : Georges Claisse Jeanne-Claire Fumet et Adèle Van Reeth MC © Radio France L'énergie spirituelle, Chap. 2 « L'âme et le corps » de Bergson ( PUF Quadrige 2006 )p. 30-31 Que signifie d'être à la fois âme et corps, matière et esprit ? Comment analyser la relation entre ces dimensions qui nous constituent paradoxalement ? Sont-elles opposées, parallèles, complémentaires, subordonnées ? Entre matérialisme et idéalisme, rappellera Bergson, la philosophie a déjà presque tout dit, à ce sujet, - mais elle n'a rien résolu. L'observation la plus commune suffit à nous mettre en face de l'étrangeté de notre condition particulière. Que nous apprend-elle ? 1° Comment nous emmène-t-elle de l'extériorité des corps à l'intériorité du « moi », de la conscience personnelle ? 2° Comment cette intériorité irradie-t-elle à travers le corps (mon corps) bien au-delà de lui ? Que suis-je tel que je m'apparais ? 1) Je suis un corps. II.

Culture numérique face à la culture scolaire : vision des enseignants Je vous partage ci-dessous les réflexions ainsi qu'un exercice réalisé avec par les étudiants-enseignants de la 4ème année de spécialisation aux TICE. La première question met en exergue leurs préconceptions à propos des élèves actuels et, les deux suivantes, sont des réponses et réflexions à partir de la lecture de l'article de Dauphin, F. (2012). Culture et pratiques numériques juvéniles: Quels usages pour quelles compétences?. Questions Vives. Recherches en éducation, 7(17). Quelles sont les caractéristiques en matière de numérique de vos élèves actuels ? « Des enfants connectés, parfois déconnectés d’une certaine réalité. « Ils connaissent beaucoup de matériels différents. « Les élèves d’aujourd’hui jonglent facilement avec les technologies au niveau de la manipulation mais se satisfont souvent dans leur recherche de la première réponse. « Hyperconnectés. « Des élèves nés dans un univers virtuel omniprésent.

Peillon : Innovez, partagez, mutualisez... "L’école du XXIe, c’est une école plus transversale, une école de pairs qui permet aux enseignants d’innover, de partager, d’apprendre les uns des autres, d’occuper, dans leur carrière, des fonctions différentes". Au terme d'une journée chargée, Vincent Peillon a accordé un long entretien au Café pédagogique. Il évoque l'innovation et le numérique. Il annonce la renaissance du Conseil de l'innovation, une structure crée par J. Mon dernier entretien avec Luc Chatel a commencé avec les Roms. La scolarité est une obligation et un droit, pour tous les enfants, sans exception. La rentrée est difficile pour les enseignants avec les suppressions de postes, l'impact de la défiscalisation qui touche de nombreux enseignants du secondaire. Vous n’êtes pas sans savoir que le gouvernement précédent avait supprimé 14 000 postes pour cette rentrée. En réalité, je trouve les professeurs très soucieux de leurs responsabilités sociales et civiques. La refondation vise à changer les pratiques en classe.

Bac philo 2/4 : Dissertation : A quoi bon promettre ? Par Adèle Van Reeth Réalisation : Bertrand Chaumeton et Olivier Guérin Lectures : Georges Claisse Emmanuel Delessert et Adèle Van Reeth MC © Radio France A quoi bon promettre ? Problématique : Promettre semble être à la fois un acte naïf et irresponsable, vain mais par ailleurs l'absence de promesse ou d'engagement apparaît tout aussi inquiétante, opportuniste et lâche. Partie I : Idée directrice Promettre n'est-il pas un acte naïf, vain et potentiellement irresponsable, qui condamne son auteur et son destinataire à subir les revirements d'une contingence définitivement imprévisible ? Définition : Promettre, c'est formuler, contracter explicitement un engagement garantissant à autrui l'obtention d'un résultat ou la réalisation d'un acte, dans un futur plus ou moins proche. A - Promettre nous conduira inévitablement à subir de plein fouet la violence et l'absurdité de la contingence... F.Dürrenmatt (p.138) L'imprévisibilité du futur peut provenir aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur.

Impact des TIC en éducation : au-delà du constat Bon, là on passe au-delà du constat. Voici une liste non-exhaustive de liens vers des recherches, rapports, études, articles et efforts de veille sur des thématiques liées à l’impact du numérique sur l’apprentissage des apprenants. Aujourd’hui, la recherche en technopédagogie est plus ciblée : l’impact des TIC est établi depuis près de 20 ans maintenant ! Il s’agit maintenant de voir COMMENT les usages pédagogiques des outils numériques peuvent influer sur l’apprentissage des apprenants, jeunes comme moins jeunes ;-) À conserver aussi : cette page Scoop.it de Marcel Lebrun, « Impact des TICe; À la recherche de résultats sur l’impact des TICe« J'aime : J'aime chargement…

Education prioritaire : Un rapport officiel demande une "remise à plat" " Globalement, malgré des réussites ponctuelles qu’il convient de saluer, les effets du programme ECLAIR sont très modestes dans les écoles et les établissements. La plus-value éducative et pédagogique est limitée", note le rapport de l'Inspection générale sur "l'élargissement du programme CLAIR au programme ECLAIR" que le ministère vient de publier. . Ce rapport coordonné par Michel Hagnerelle, Alain Houchot et Simone Christin, dresse un tableau très critique d'une réforme imposée au pas de charge par Luc Chatel. Mis en place en janvier 2011, le programme Eclair élargissait aux écoles le réseau Clair créé en 2010. Des territoires à réviser Les rapporteurs rappellent que les territoires Eclair sont ceux des anciens RAR. " La définition de cette carte des RAR n’avait pas fait l’unanimité en son temps, certains choix de classement, locaux ou nationaux, ayant été contestés". En finir avec le préfet des études ? La faillite de l'innovation pédagogique Le début du renouveau ? François Jarraud

Bac philo 1/4 : Explication de texte : Second discours sur la condition des grands de Blaise Pascal Par Adèle Van Reeth Réalisation : Bertrand Chaumeton et Olivier Guérin Lectures : Georges Claisse Jean-Baptiste Chaumié et Adèle Van Reeth MC © Radio France Commentaire du texte extrait de: Trois discours sur la condition des Grands de Blaise Pascal (GF 2011) p252 ;253 " Il y a dans le monde deux sortes de grandeurs; car il y a des grandeurs d'établissement et des grandeurs naturelles. Les grandeurs naturelles sont celles qui sont indépendantes de la fantaisie des hommes, parce qu'elles parce qu'elles consistent dans les qualités réelles et effectives de l'âme et du corps, qui rendent l'une ou l'autre plus estimable, comme les sciences, la lumière de l'esprit, la vertu, la santé, la force. Nous devons quelque chose à l'une et à l'autre de ces grandeurs ; mais comme elles sont d'une nature différente nous leur devons aussi différents respects. Introduction : Présenter le thème : On connaît Blaise Pascal pour ses Pensées portant sur le divertissement, sur le pari, sur les deux infinis.

Related: