background preloader

Assurance auto, habitation, santé, prévoyance - MAIF

Assurance auto, habitation, santé, prévoyance - MAIF

https://www.maif.fr/

Related:  Chapitre 4 : L'économie sociale et solidaireAdministratif

Aide à domicile : une activité en hausse L'association d'Aide à domicile en milieu rural (ADMR), dont le siège est dans la commune, a tenu son assemblée générale jeudi (1). La présidente, Dominique Mautord, a tout d'abord remercié les usagers présents et souligné le dynamisme de la structure, dont l'activité au cours de l'exercice a progressé de 15 %. La trésorière, Mme Rousserie, a, quant à elle, présenté des comptes excédentaires. Le Conservateur (tontine) : La tontine la plus r put e Le Conservateur (tontine) : Si la tontine n’est pas un placement très connu, la tontine du Conservateur est pourtant réputée auprès des épargnants avertis. Performances passées à l’appui… Avis des internautes sur la tontine. (Article mis à jour le 15/09/2012 )

Le Commerce équitable Pour contribuer à garantir un développement durable universel, il est possible et nécessaire de faire évoluer les règles du commerce mondial. Depuis plus de quarante ans, les organisations de commerce équitable construisent les fondations d’un commerce équitable. Une vision commune "Le Commerce Équitable est un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. Les organisations du Commerce Équitable (soutenues par les consommateurs) s’engagent activement à soutenir les producteurs, à sensibiliser l’opinion et à mener campagne en faveur de changements dans les règles et pratiques du commerce international conventionnel" (Définition consensus FINE)

Associations intermédiaires : Qu’est-ce que l’association intermédiaire ? Les associations intermédiaires, au statut d’association de loi 1901, œuvre pour l’insertion professionnelle durable en faveur des personnes en recherche d’emploi, confrontées à la fois à des problèmes professionnels et sociaux. Les associations intermédiaires assurent un suivi et accompagnement social, en vue de favoriser l’embauche des personnes sans emplois par des entreprises ou des particuliers. Conformément à la loi du 29 juillet 1998 d'orientation relative à la lutte contre les exclusions, les associations intermédiaires s’inscrivent dans le cadre des politiques en faveur de l’insertion par l’activité économique des personnes en recherche d’emploi de longues durées.

Économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on ? L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale. Donnant la primauté aux personnes sur la recherche de profits, elles sont organisées autour d’une solidarité collective, d’un partage du pouvoir dans l’entreprise, et réinvestissent leur résultat dans les projets et au service des personnes. Coopératives, mutuelles, associations et fondations constituent un acteur économique de poids pour remettre l’humain au cœur de l’économie de demain.

Travail-Emploi - Plus d'un salarié sur dix de la nouvelle région Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine dans l'économie sociale et solidaire en 2013 Imprimer la page Nadia Belhakem, Monique Saliou, Insee Résumé Fin 2013, les associations, coopératives, mutuelles et fondations de la nouvelle région Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine emploient 198 500 salariés, soit un peu plus d'un salarié sur dix.

Économie - L'économie sociale en 2013 - L'économie sociale en 2013 Première mise en ligne : 21 juillet 2015 / Dernière mise à jour : 4 septembre 2015 La sphère de l'économie sociale est longtemps restée en dehors des préoccupations traditionnelles des économistes, même si elle puise ses racines dans une histoire déjà ancienne. Cette composante importante de notre économie regroupe diverses activités en marge des logiques lucratives classiques et de la puissance publique, dont la liste est souvent discutée. En 2013, l'économie sociale représente près de 10 % de l'emploi salarié national et 8 % des salaires. Au-delà de son poids en termes d'effectifs salariés, l'économie sociale fait partie de la vie de millions de citoyens, qui sont adhérents de mutuelles, de coopératives ou d'associations. Résultats 2013

Les sociétés coopératives : est-ce que ça marche ? Les salariés d'Ecopla veulent créer une Scop : société coopérative et participative. Ce modèle de société fonctionne-t-il ? "Oui, c'est une réalité. Leur nombre a presque doublé en dix ans. On est passé de 1 540 à 2 855. Groupe Up : 50 ans d'innovation au service de la personne le 15 septembre 2016 - Caroline DUPUY - Entreprises - article lu 204 fois Groupe Up (anciennement Groupe Chèque Déjeuner) est un acteur majeur de l'économie sociale et solidaire. Il conjugue modernité, innovation et développement durable. Découvrir les coopératives La coopérative est un modèle d’entreprise démocratique. Société de personne, elle se différencie des entreprises dites « classiques » par sa gouvernance fondée sur le principe « une personne, une voix » et la double qualité de ses membres qui sont à la fois associés et clients, producteurs, salariés. L’identité coopérative se fonde sur les sept principes coopératifs édictés au niveau international par la déclaration de l’Alliance coopérative internationale, en 1995, réaffirmée au niveau national par la déclaration sur l’identité coopérative, formulée en octobre 2010 par le mouvement coopératif français. Déclaration sur l’identité coopérative, Coop FR, 2010 « Les coopératives constituent un modèle d’entreprise démocratique fondé sur des valeurs de responsabilité, de solidarité et de transparence. Ce sont des sociétés de personnes ayant pour finalité première de rendre des services individuels et collectifs à leurs membres.

Related: