background preloader

Âge de la pierre

Âge de la pierre
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’âge de la pierre est la période de la Préhistoire durant laquelle les humains créèrent des outils en pierre et où ils découvrent le feu. Le bois et les os étaient aussi utilisés mais la pierre, et notamment le silex, était travaillée pour créer des outils coupants et des armes. « Âge de la pierre » est désormais une expression légèrement désuète et on lui préfère l’une de ses subdivisions : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique ; ces périodes de la Préhistoire sont elles-mêmes souvent subdivisées. Les limites chronologiques de cette période varient selon la région concernée et selon les critères que l’on retient. Bien qu’il soit possible de parler d’un âge de la pierre global pour toute l’humanité, certains groupes n’ont jamais développé de technologies métallurgiques et restèrent donc dans un âge de la pierre jusqu’à ce qu’ils rencontrent des cultures technologiquement plus développées. ↑ Nathalie Richard, Inventer la Préhistoire. Related:  prehistoireChronologie de L'évolution humaineÂges préhistoriques

Âge du bronze L’âge du bronze est une période de la protohistoire et de l'histoire caractérisée par un usage important de la métallurgie du bronze. Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d’étain. Aujourd’hui, il est admis que cette période succède à l’âge du cuivre ou chalcolithique et précède l’âge du fer, dans les régions du monde où ces catégories sont pertinentes. Comme pour les autres périodes de la préhistoire, les limites chronologiques de l’âge du bronze varient considérablement selon l’aire culturelle et selon l’aire géographique considérées. Globalement, dans les régions du monde où il est particulièrement significatif et étudié (Proche-Orient, Europe, Asie), l'âge du bronze s'étend sur une période de 2 000 ans, de 3000 à 1000 av. Historiographie[modifier | modifier le code] Les précurseurs[modifier | modifier le code] Antoine de Jussieu[modifier | modifier le code] Nicolas Mahudel et la théorie des trois âges[modifier | modifier le code] Bronze ancien : 1800 à 1400 av.

Mésolithique Reconstitution d'une hutte de chasseurs-cueilleurs mésolithiques en Irlande. Le Mésolithique (du grec μέσος / mesos, « moyen » et λίθος / lithos, « pierre », littéralement « âge moyen de la pierre ») est la période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique qui le précède et le Néolithique qui lui succède. Les groupes humains de cette période perpétuent un mode de subsistance basé sur la chasse, la pêche et la cueillette, sous un climat tempéré proche du climat actuel, tout en commençant à se sédentariser, ou à réduire leurs déplacements saisonniers[1]. Les limites chronologiques du Mésolithique sont variables d'un continent à l'autre et d'une région à l'autre, ainsi que selon les auteurs. Le Mésolithique démarre au Proche-Orient et s'étend progressivement aux régions avoisinantes. Historique[modifier | modifier le code] En Chine, la période mésolithique a des limites chronologiques différentes selon que les auteurs sont chinois ou occidentaux. M.

Chalcolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Chalcolithique, parfois appelé Énéolithique (du latin aeneus « cuivre, bronze » et lithique), ou encore plus rarement Épinéolithique, est une période de la protohistoire[1]. Il est originellement défini comme une transition entre le Néolithique et l'Age du bronze. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Diffusion de l'utilisation du cuivre natif au chalcolithique : 7500 av. Le terme « chalcolithique » a été forgé par les préhistoriens à partir des racines grecques khalkos (cuivre) et lithos (pierre). Parfois utilisé dans un sens chronologique, le Chalcolithique désigne alors un improbable « âge du cuivre » que dément formellement la juxtaposition de cultures contemporaines chalcolithiques, Néolithique et du bronze ancien sur des territoires voisins, notamment en France. En Europe, certaines cultures s'imposent durant cette période, telles que le campaniforme, la céramique cordée, les catacombes, Vučedol, etc. Âge du cuivre

Le Néolithique ce2 Par petite Prune dans Histoire le 4 Janvier 2012 à 12:51 Le Néolithique (ce2) Voici les fiches docs et questions pour les élèves. Néolithique1 Néolithique2 Néolithique3 Néolithique4 Mais aussi chez Lutin bazar (ici), Lutin Bazar bis (ici), Cenicienta (ici), Blabla cycle3 (ici) Préhistoire La Préhistoire La préhistoire est généralement définie comme la période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits (l'Histoire), même si cette définition n’est pas sans poser des problèmes, notamment en ce qui concerne les critères retenus pour son début et sa fin, mais aussi pour la datation de ses limites. La Préhistoire commence avec l'apparition de l’Homme, or celle-ci est le fruit d’une lente évolution sur plusieurs centaines de milliers d’années ; et l’utilisation de l’apparition de l’écriture, vers 3000 avant notre ère, comme critère marquant la fin de la Préhistoire est problématique à plus d’un titre : l'écriture n’apparaît pas à la même date dans toutes les zones géographiques,il existe des sociétés n’ayant pas adopté l’écriture. La notion de Protohistoire a été introduite pour les populations ne possédant pas elles-mêmes l’écriture. (Pour visualiser les âges Préhistoriques :

Épipaléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Épipaléolithique ou Paléolithique final est une phase de la Préhistoire récente, succédant au Paléolithique supérieur environ 12 500 ans avant notre ère et précédant le Mésolithique. Sa définition est complexe et fait intervenir des éléments chronologiques, climatiques, environnementaux, sociaux et techniques. L'Épipaléolithique est marqué par la fin des temps glaciaires et un radoucissement généralisé, accompagné en Europe d'un important développement du couvert forestier et donc d'une modification des faunes (disparition des espèces grégaires de milieu ouvert, en particulier du renne, et développement des espèces forestières, notamment le cerf ou le sanglier). À la culture magdalénienne, stable et généralisée sur l'ensemble du continent européen, aisément identifiée par son industrie et son art pariétal et mobilier spectaculaire, succèdent des cultures matérielles plus localisées et changeant plus rapidement. Tardiglaciaire M.

Néolithique Le Néolithique, qui succède au Mésolithique, est une période marquée par de profondes mutations techniques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, ainsi que le développement de l'architecture. Selon les aires géographiques considérées, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique ». Apparition du concept et définition[modifier | modifier le code] Le mot « Néolithique » (du grec νέος, néos, nouveau, et λίθος, líthos, pierre) désigne littéralement l'« âge de la pierre nouvelle». Cette mutation a souvent été présentée comme un affranchissement vis-à-vis des ressources naturelles : les groupes humains contrôleraient ainsi leur approvisionnement alimentaire. Variétés péruviennes de maïs.

La Néolithisation du bassin méditerranéen: Apports de l'ADN ancien. - Le blog de Bernard - Aurora Marie Lacan vient de publier sa thèse obtenue à l'université de Toulouse intitulée: La Néolithisation du bassin méditerranéen: Apports de l'ADN ancien. Elle apporte ainsi un certain nombre de résultats de tests d'ADN sur des squelettes mésolithiques ou néolithiques dont deux sites ont déjà fait l'objet d'une publication. Marie Lacan a ainsi travaillé sur les restes de squelettes issus de 29 sites archéologiques différents: Parmi ces 29 sites, seuls 6 ont donné des résultats exploitables. Le premier site est la grotte de l'Avellaner dans le nord-est de l'Espagne (Site 11 sur la carte ci-dessus). On obtient ainsi 3 échantillons K1a, 2 T2b, 1 H3 et 1 U5. 5 échantillons sont G2a-P15 et le dernier est E1b-V13. Le site suivant est la grotte des Treilles dans le sud de la France (Site 1 sur la carte ci-dessus). On obtient une forte diversité mitochondriale: H1, H3, HV0, V, K1a, T2b, U, U5, U5b1c, X2, et J1. Les haplogroupes obtenus sont H1 et U5.

André Leroi-Gourhan - Des bisons, des chevaux et des signes Paléolithique Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, presque contemporaine du Pléistocène, durant laquelle les humains sont tous des chasseurs-cueilleurs. Les hommes du Paléolithique sont la plupart du temps nomades, se déplaçant au gré des saisons en fonction des ressources alimentaires disponibles, qu'elles soient végétales ou animales. La densité de population est très faible, en particulier pendant les périodes glaciaires, caractérisées par un climat plus sec (densité inférieure à 0,01 habitant/km2, contre 50 habitants/km2 sur la planète aujourd'hui). Le Paléolithique commence avec l’apparition des premiers outils lithiques, il y a 3,3 millions d'années en Afrique. Il s'achève il y a 11 700 ans avec la fin de la dernière période glaciaire, qui ouvre la voie au Mésolithique, d'abord au Proche-Orient, puis en Europe et dans le reste du monde. Étymologie[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] Subdivisions[modifier | modifier le code]

Related: