background preloader

Paléolithique supérieur

Paléolithique supérieur
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique supérieur est la période de la Préhistoire qui est caractérisée par l’arrivée de l’Homme moderne en Europe, le développement de nouvelles techniques (lames, industrie osseuse, propulseur, etc.) et l'explosion de l'art préhistorique. Il se situe entre 35 000 et 10 000 ans avant notre ère et correspond à la fin de la dernière période glaciaire. Le Paléolithique supérieur débute à l'arrivée en Europe de l'Homme moderne (Homo sapiens). Contexte climatique et environnemental[modifier | modifier le code] Limites de la végétation au maximum glaciaire du Paléolithique supérieur Au cours du Paléolithique supérieur, le climat est généralement rigoureux avec des épisodes plus chauds. Cette végétation peu dense est le royaume des herbivores : aurochs (un ancêtre de grande taille de nos vaches), cheval, rhinocéros laineux, mammouth, bison, saïga. L'ours brun et l'ours des cavernes occupent les vallées boisées. Portail de la préhistoire Related:  Chronologie de L'évolution humaineÂges préhistoriques

Paléolithique inférieur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique inférieur est la première période de la Préhistoire, marquée par l'apparition de l'Homme en Afrique. Selon les points de vue et les critères retenus, elle débute entre 3 et 2,5 millions d'années avant le présent (ou 2,5 Ma BP). Elle se termine il y a environ 300 000 ans, lorsque des changements au niveau de l'outillage et de l'évolution humaine annoncent le début du Paléolithique moyen. Certains auteurs, minoritaires, distinguent un Très Ancien Paléolithique ou Paléolithique archaïque correspondant au début de cette période. Le Paléolithique inférieur en Afrique[modifier | modifier le code] C’est de là également que proviennent les plus anciens outils taillés connus à ce jour : ils ont été découverts en Éthiopie, à Kada Gona, dans des terrains datés d’environ 2,6 Ma BP. Après une période durant laquelle ils sont rares, les sites à outils lithiques se multiplient à partir de 1,9 Ma BP.

Paleolithique - Préhistoire - Chronologie Le Paléolithique Age de la pierre taillée Le Paléolithique se termine il y a 10 000 à 12 000 ans selon les régions du monde. Chronologie du Paléolithique Avant le Paléolithique : de 7 millions d'années à 3 millions d'années BP (Before present) Cette période commence à la fin de l'ère tertiaire, il y a 7 millions d'années environ. C'est le début des Hominidés et de la branche qui mènera à l'Homme : Toumaï (7 millions d'années), Orrorin (6 Ma) sont actuellement les prétendants au titre de plus ancien ancêtre connu. Mais cette période est surtout représentée, ensuite, par les autralopithèques comme Australopithecus anamensis ou A. afarensis (Lucy). Le Paléolithique inférieur : de 3 000 000 à 300 000 ans BP - L'Oldowayen : de 3 000 000 à 1 600 000 BP du site éponyme d'Odulvai (Afrique). En savoir plus sur l'Oldowayen. - l'Acheuléen : de 1 700 000 BP à 100 000 ans BP du site éponyme de Saint-Acheul (Somme, France). En savoir plus sur l'Acheuléen. En savoir plus sur le Moustérien.

Paléolithique moyen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique moyen est une période de la Préhistoire qui s’inscrit dans la continuité du Paléolithique inférieur. En Europe, il débute autour de 300 000 ans avant le présent (stade 8 de la chronologie isotopique) avec la généralisation du débitage Levallois et s’achève autour de 30 000 ans avec la disparition de l’Homme de Néandertal et l’arrivée des Humains anatomiquement modernes (Homo sapiens) venus du Proche-Orient[réf. nécessaire]. En Europe, la principale manifestation culturelle du Paléolithique moyen est le Moustérien. Si les premières descriptions ont voulu faire de cet homme une brute dépourvue de toute faculté intellectuelle, la multiplication des découvertes permet aujourd’hui de dresser un tout autre portrait du Néandertalien. Portail de la préhistoire

Néolithique Le Néolithique, succédant au Mésolithique, est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, ainsi que le développement de l'architecture. Dans certaines régions, ces mutations sont telles que certains auteurs considèrent le Néolithique comme le début de la Protohistoire[1]. Selon les aires géographiques considérées, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique ». Apparition du concept et définition[modifier | modifier le code] Le mot « Néolithique » (du grec νέος, néos, nouveau, et λίθος, líthos, pierre) désigne littéralement l'« âge de la pierre nouvelle». Chronologie[modifier | modifier le code]

Paléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, contemporaine du Pléistocène, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs. La population humaine paléolithique est nomade et connaît une faible densité (autour d'1 habitant/km² contre 47 habitants/km² aujourd'hui). Le Paléolithique commence avec l’apparition de la première espèce du genre Homo, Homo habilis, il y a environ 2,5 millions d'années. Le Paléolithique est lui-même subdivisé en trois grandes périodes, correspondant à une évolution culturelle et technique : le Paléolithique inférieur, le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur. Le paléolithicien est le préhistorien du Paléolithique. Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme « Paléolithique » vient du grec παλαιός / palaios (ancien) et λίθος / lithos (pierre). Définition[modifier | modifier le code]

Deux dinosaures à cornes ont été découverts Les dinosaures retrouvés dans l'Utah ressemblent au tricératops. © Plos One Deux dinosaures à cornes ont été découverts - 3 Photos Deux nouvelles espèces de dinosaures viennent rallonger une liste déjà bien fournie, grâce à la découverte de leurs os fossilisés au Monument national de Grand Staircase-Escalante à l’ouest des Etats-Unis. Ces deux dinosaures, dont la découverte a été publiée dans le journal Plos One par des paléontologues de l’université de l’Utah, sont des cératopsidés. Le plus grand des deux dinosaures a été baptisé Utahceratops gettyi, rappelant le nom de l’État où il a été découvert (l’Utah), alors que « ceratops » provient du grec pour tête à corne. Utahceratops gettyi possède un crâne de 2,3 mètres de long, et trois cornes, une sur le museau et deux au-dessus des yeux. © Lukas Panzarin Si le deuxième dinosaure découvert est plus petit, il porte bien son nom de baptême. Quel était le rôle de ces attributs ? A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Âge de la pierre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’âge de la pierre est la période de la Préhistoire durant laquelle les humains créèrent des outils en pierre et où ils découvrent le feu. Le bois et les os étaient aussi utilisés mais la pierre, et notamment le silex, était travaillée pour créer des outils coupants et des armes. « Âge de la pierre » est désormais une expression légèrement désuète et on lui préfère l’une de ses subdivisions : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique ; ces périodes de la Préhistoire sont elles-mêmes souvent subdivisées. Les limites chronologiques de cette période varient selon la région concernée et selon les critères que l’on retient. Bien qu’il soit possible de parler d’un âge de la pierre global pour toute l’humanité, certains groupes n’ont jamais développé de technologies métallurgiques et restèrent donc dans un âge de la pierre jusqu’à ce qu’ils rencontrent des cultures technologiquement plus développées. ↑ Nathalie Richard, Inventer la Préhistoire.

Vénus paléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Vénus. Historique des découvertes[modifier | modifier le code] La première statuette féminine découverte fut la « Vénus impudique » de Laugerie-Basse, mise au jour par le marquis de Vibraye en 1864. Dans les années suivantes furent mis au jour « la femme au renne » de Specia Laugerie-Basse, par l'abbé Landesque, et le « buste minuscule de femme » du Mas d'Azil, par Édouard Piette. Description[modifier | modifier le code] La plupart des Vénus paléolithiques semblent être des représentations féminines conformes à un certain nombre de conventions figuratives, voire à une stylisation ou à une schématisation. La question de la stéatopygie de certaines Vénus a fait l’objet de nombreuses controverses : le premier à aborder le thème fut Édouard Piette, découvreur de la Dame de Brassempouy et d’autres statuettes pyrénéennes. Répartition[modifier | modifier le code] Datation[modifier | modifier le code]

Related: