background preloader

Paléolithique supérieur

Paléolithique supérieur
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique supérieur est la période de la Préhistoire qui est caractérisée par l’arrivée de l’Homme moderne en Europe, le développement de nouvelles techniques (lames, industrie osseuse, propulseur, etc.) et l'explosion de l'art préhistorique. Il se situe entre 35 000 et 10 000 ans avant notre ère et correspond à la fin de la dernière période glaciaire. Il est précédé par le Paléolithique moyen et est suivi du Mésolithique. Le Paléolithique supérieur débute à l'arrivée en Europe de l'Homme moderne (Homo sapiens). Venu de l'Est (Proche-Orient, Asie ou Afrique ?) Contexte climatique et environnemental[modifier | modifier le code] Limites de la végétation au maximum glaciaire du Paléolithique supérieur Au cours du Paléolithique supérieur, le climat est généralement rigoureux avec des épisodes plus chauds. L'ours brun et l'ours des cavernes occupent les vallées boisées. Principales subdivisions[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9olithique_sup%C3%A9rieur

Related:  Chronologie de L'évolution humainePrehistoire - A Classer

Paléolithique inférieur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique inférieur est la première période de la Préhistoire, marquée par l'apparition de l'Homme en Afrique. Selon les points de vue et les critères retenus, elle débute entre 3 et 2,5 millions d'années avant le présent (ou 2,5 Ma BP). Épipaléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Épipaléolithique ou Paléolithique final est une phase de la Préhistoire récente, succédant au Paléolithique supérieur il y a environ 12 500 ans et précédant le Mésolithique. Sa définition est complexe et fait intervenir des éléments chronologiques, climatiques, environnementaux, sociaux et techniques. L'Épipaléolithique est marqué par la fin des temps glaciaires et un radoucissement généralisé, accompagné en Europe d'un important développement du couvert forestier et donc d'une modification des faunes (disparition des espèces grégaires de milieu ouvert, en particulier du renne, et développement des espèces forestières, notamment le cerf ou le sanglier).

Paléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, contemporaine du Pléistocène, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs. La population humaine paléolithique est nomade et connaît une faible densité (autour d'1 habitant/km² contre 47 habitants/km² aujourd'hui). Le Paléolithique commence avec l’apparition de la première espèce du genre Homo, Homo habilis, il y a environ trois millions d'années. Cette période inclut l'apparition de notre espèce, Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans, son expansion et le déclin des autres espèces du genre Homo. Elle s'achève il y a environ 12 000 ans avec la fin de la période géologique du Pléistocène et le début du Mésolithique.

Néolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Néolithique, succédant au Mésolithique, est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, ainsi que le développement de l'architecture.

Paléolithique moyen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Paléolithique moyen est une période de la Préhistoire qui s’inscrit dans la continuité du Paléolithique inférieur. En Europe, il débute autour de 300 000 ans avant le présent (stade 8 de la chronologie isotopique) avec la généralisation du débitage Levallois et s’achève autour de 30 000 ans avec la disparition de l’Homme de Néandertal et l’arrivée des Humains anatomiquement modernes (Homo sapiens) venus du Proche-Orient[réf. nécessaire].

Âge de la pierre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’âge de la pierre est la période de la Préhistoire durant laquelle les humains créèrent des outils en pierre et où ils découvrent le feu. Le bois et les os étaient aussi utilisés mais la pierre, et notamment le silex, était travaillée pour créer des outils coupants et des armes. « Âge de la pierre » est désormais une expression légèrement désuète et on lui préfère l’une de ses subdivisions : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique ; ces périodes de la Préhistoire sont elles-mêmes souvent subdivisées. Les limites chronologiques de cette période varient selon la région concernée et selon les critères que l’on retient. Bien qu’il soit possible de parler d’un âge de la pierre global pour toute l’humanité, certains groupes n’ont jamais développé de technologies métallurgiques et restèrent donc dans un âge de la pierre jusqu’à ce qu’ils rencontrent des cultures technologiquement plus développées. ↑ Nathalie Richard, Inventer la Préhistoire.

Mésolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Mésolithique (du grec μέσος / mesos, « moyen » et Λίθος / lithos, « pierre », littéralement « âge moyen de la pierre ») est la période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique et le Néolithique (entre environ 10 000 et 5 000 ans av. J.-C. en Europe). Les groupes humains de cette période perpétuent un mode de subsistance basé sur la chasse et la cueillette sous un climat tempéré proche de l'actuel[1]. Exhumation d'un chasseur-cueilleur Au fil des coups de pinceau et des raclements horripilants d'outils de dentistes, un étrange sourire émerge de la terre. Des dents blanches apparaissent sous l'orbe d'un crâne coupé net. Alors qu'à quelques mètres poids lourds et vacanciers filent sur la nationale 8, Dominique Henry-Gambier (CNRS, laboratoire Pacea à Bordeaux) et son collègue paléo-anthropologue Renaud Lisfranc, de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), dégagent avec mille précautions les restes d'un homme qui fut enterré là il y a plus de 10 000 ans. "Cette sépulture est importante, car à l'échelle de l'Europe, sur une période paléolithique [précédant l'agriculture au néolithique] qui couvre 40 000 ans, on n'a étudié à ce jour que 300 tombes, souligne la chercheuse. C'est la première en France datant de l'épigravettien, à la toute fin du paléolithique.

Related: