background preloader

Liste des Normes officielles

Liste des Normes officielles

Table des matières Table des matières Programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentairesCOMMISSION DU CODEX ALIMENTARIUS ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTUREORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉRome, 1997 Pour tout renseignement complémentaire sur les activités de la Commission du Codex Alimentarius, prière d'écrire à l'adresse suivante: Secrétariat du Programme mixte FAO/OMS sur les nonnes alimentairesOrganisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agricultureViale delle Terme di Caracalla00100 RomeItalie Téléphone: (39-6) 57051Fax: (39-6) 57053152/57054593Télex: 625852 ou 625853Courrier électronique (INTERNET): Codex@fao.org On peut se procurer les publications du Codex Alimentarius par l'intermédiaire des agents et dépositaires de la FAO ou en s'adressant à: Service des ventes et de la CommercialisationDivision de l'informationOrganisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agricultureViale delle Terme di Caracalla00100 Rome, Italie Tous droits réservés.

INSTITUT FRANCAIS DE LA VIGNE ET DU VIN - L'Ochratoxine A ou OTA dans les vins Inconnu dans les vins il y a encore 15 ans, l'Ochratoxine A ou OTA est en passe de devenir un problème de poids dans tous les vignobles du bassin méditerranéen à proximité de la mer Qu'est-ce que l'Ochratoxine A ou OTA ? L’OTA est une mycotoxine, produite par plusieurs espèces fongiques appartenant aux genres Penicillium et Aspergillus, qui possède des propriétés cancérigène, néphrotoxique et immunodépressive pour des ingestions importantes sur de longues durées. Elle est naturellement présente dans de nombreux produits végétaux du monde entier, tels les céréales, les grains de café, le cacao et les fruits séchés. haut de la page Quel est l'origine dans le vin de l'Ochratoxine A ou OTA ? Dans les raisins contaminés, cette mycotoxine est produite par Aspergillus carbonarius, un champignon qui peut se développer sur les raisins dès la véraison, et de manière importante dans les semaines voire les jours qui précèdent la maturité. retour à la liste En savoir plus sur l'Ochratoxine A ou OTA

FAO/OMS 2004 Évaluation des risques liés à Listeria monocytogenes dans les aliments prêts à consommer Les appellations employées dans cette publication et la présentation des données qui y figurent n'impliquent de la part de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ni L'Organisation mondiale de la santé aucune prise de position quant au statut juridique ou au stade de développement des pays, territoires, villes ou zones ou de leurs autorités, ni quant au tracé de leurs frontières ou limites. Les points de vue exprimés n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'Organisation mondiale de la santé, de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, ou de leurs organisations affiliées. L'Organisation mondiale de la santé et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture ne garantissent pas que les informations contenues dans cette publication sont complètes et correctes et ne sauraient être tenues pour responsables des éventuels dommages résultant de leur utilisation. Tous droits réservés.

Critères microbiologiques - les analyses microbiologiques - Archive des messages du forum HYGIENE Les principales références sont accessibles via PEARLTREES. ARCHIVES 2000-2005 – 2006 - A PARTIR DE 2007 (voir ci-dessous) AFSSA 13/02/07 Avis du 18 janvier 2007Avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la demande de création de documents de référence concernant des flores microbiennes utilisables en tant qu'indicateurs d'hygiène des procédé cgirardreydet Vendredi 2. Mars 2007 14:53 Peut-on exiger d'un fournisseur que ses matières 1ères soient conformes aux critères microbio de l'AM du 21/12/79 puisque celui-ci est abrogé ? O. L'administration ne peut pas l'exiger, puisque l'arrêté est abrogé, mais une entreprise peut l'exiger d'une autre, de façon contractuelle (autrement dit le fournisseur doit être informé au moment de la commande que sa marchandise devra respecter l'arrêté).. fred b Vendredi 2. mais je serai ravi d'avoir l'avis des colistiers sur ce sujet ? O. O.

Brazilian Journal of Microbiology - Prevalence and quantification of Listeria monocytogenes in beef offal at retail level in Selangor, Malaysia Prevalence and quantification of Listeria monocytogenes in beef offal at retail level in Selangor, Malaysia Chee Hao KuanI; Woan Chwen WongI; Chai Fung PuiI; Nor Ainy MahyudinI; John Yew Huat TangII; Mitsuaki NishibuchiIII; Son RaduI IFood Safety Research Centre, Faculty of Food Science and Technology, University Putra Malaysia, UPM Serdang, Selangor Darul Ehsan, Malaysia IIFaculty of Food Technology, Universiti Sultan Zainal Abidin, Kuala Terengganu, Terengganu Darul Iman, Malaysia IIICenter for Southeast Asian Studies, Kyoto University, Yoshida Sakyo-ku, Kyoto, Japan Send correspondence to A total of 63 beef offal samples (beef liver = 16; beef lung = 14; beef intestine = 9; beef tripe = 15; beef spleen = 9) from three wet markets (A, B, and C) in Selangor, Malaysia were examined for the prevalence and microbial load of Listeria monocytogenes. A combination of the most probable number and polymerase chain reaction (MPN-PCR) method was employed in this study. Introduction Results

Les critères microbiologiques en produits de la pêche A 14:52 23/04/99 +0200, vous avez écrit : Quelqu'un sait-il comment sont fixées concrètement les normes de salubrité concernant les aliments (et en particulier les coquillages). Quels sont en particulier les critères permettant de dire qu'au dessous d'un certain seuil de contamination, le risque est jugé acceptable pour le consommateur (voire nul) ? Bonjour, voici des éléments de réponse à la partie de votre message qui figure ci-dessus, en commençant par la fin. 1. Le risque n'est jamais nul. 2. 3. 4. Bonne réflexion ! Je pense que ces éléments de réponse sont pertinents et ils doivent être fournis à l'AFSSA qui est, comme chacun le sait, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire Adepte du risque zéro. Le débat est d'autant plus important qu'il y a dans l'air une volonté des pouvoirs publics d'apposer une mention spéciale pour certains produits vis-à-vis de certains consommateurs. vincent millet mardi 3 avril 2001 16:08 Philippe Sommer mardi 3 avril 2001 16:10 armail lundi 17 mai 2004 13:56 O.

JDLE 21/03/13 Établissement des critères microbiologiques applicables aux germes et des règles d'échantillonnage applicables aux Publié le 12/03/2013 par Alda Leung Hygiène des denrées alimentaires > Règles d'hygiène particulières Le règlement (UE) n° 209/2013 du 11 mars 2013 modifie le règlement (CE) n° 2073/2005 du 15 novembre 2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires. La modification concerne plus précisément les critères microbiologiques applicables aux germes et les règles d’échantillonnage applicables aux carcasses de volailles et à la viande fraîche de volaille. Le règlement (CE) n° 2073/2005 du 15 novembre 2005 établit les critères microbiologiques applicables à certains micro-organismes et les règles d’application que les exploitants du secteur alimentaire doivent observer lorsqu’ils appliquent les mesures d’hygiène générales et spécifiques. Par ailleurs, le règlement (UE) n° 209/2013 du 11 mars 2013 : - insère de nouvelles règles d'échantillonnage applicables aux germes.

Related: