background preloader

4 juillet 2012 - La magie de l'inconscient (partie 2)

4 juillet 2012 - La magie de l'inconscient (partie 2)

http://www.youtube.com/watch?v=mUAc0RqQmAM

Related:  Conscient - InconscientCerveau - apprendrebonheurInconscient

La prédiction très méconnue de Jung Saviez vous que Carl Gustav Jung, à la fin de sa vie, au terme d’une profonde exploration des tréfonds de la psyché humaine entrevit, avec le physicien et prix Nobel Wolfgang Pauli, qu’il existait un niveau de « réalité profonde » où conscience et matière ne faisaient plus qu’un ? Ainsi avait-il établi ce que Christine Hardy, qui a consacré plusieurs livres sur le grand psychologue dont un récent sur ce sujet, appelle des prédictions sur l’évolution de l’humanité : « Jung a prédit pour ce début de siècle un véritable bond dans la conscience humaine qui sera déclenché par une double harmonisation Masculin-Féminin et Ciel-Terre. Avec le physicien quantique Pauli, Jung cherchait à rendre compte de la conscience en tant qu’énergie organisatrice. Ainsi la conscience, en tant qu’énergie sémantique, infuse tous les niveaux de l’esprit-corps-psyché et les organise. Carl Gustav Jung

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

Mémoire Dossier réalisé en collaboration avec le Pr. Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire Inconscience, conscience : Freud et les dernières découvertes en neurosciences Sigmund Freud est le fondateur de la psychanalyse. En plusieurs étapes, ce neurologue va tenter d’élaborer une science du psychisme organisée autour de l’idée d’inconscient. La psychanalyse, au-delà d’une science, est une véritable révolution : elle remet en cause la vision des Lumières selon laquelle l’homme serait un être totalement libre et rationnel. Sigmund Freud : à ce nom est attaché la psychanalyse et une nouvelle théorisation de l’inconscient. Même si le freudisme connaît des limites, il n’en reste pas moins que c’est une véritable révolution qu’a déclenché Freud.

La Croyance "dans" le cerveau... Que se passe-t-il concrètement dans notre cerveau dans le moment privilégié de la prière, et particulièrement quand des croyants ont l'impression d'entrer en contact avec le divin ? Cette question audacieuse est au coeur d'une nouvelle branche des neurosciences, la neurothéologie. Depuis une trentaine d'années, des scientifiques "traquent" Dieu dans le cerveau. Deux chercheurs de l'Université de Pennsylvanie ont mis au point un procédé qui permet de visualiser les régions du cerveau impliquées dans l'expérience mystique. Le docteur Eugène d'Aquili, anthropologue des religions et son collaborateur le docteur Andrew Newberg, neurophysiologiste ont fait passer des IRM à des moines bouddhistes en pleine prière.

Les émotions favorisent l’apprentissage Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. Le Nouvel Inconscient. Freud, Christophe Colomb des neurosciences 1Voici un ouvrage qui bousculera bien des certitudes. Celles des spécialistes des disciplines de l’esprit, au premier chef, mais par ricochet, les croyances naïves des anthropologues. Lionel Naccache propose au lecteur de suivre cette odyssée à travers son expérience de jeune clinicien, neurologue à l’hôpital de La Pitié Salpêtrière à Paris et chercheur en neurosciences cognitives à l’inserm.

Quel pouvoir ont les mots sur notre santé ? Si « l'effet placebo » peut avoir un impact positif sur la santé d'un patient, qu'en est-il de son contraire, « l'effet nocebo » ? Une étude montre que certaines informations négatives, comme les effets secondaires d'un traitement, influeraient sur le développement de certaines pathologies chez le patient. © istockphoto.com/esolla Nous avons tous entendu parler de l’effet placebo, un ensemble de facteurs agissant de manière positive sur le rétablissement du patient. Mais que connaissons-nous de son contraire, l’effet nocebo, et de ses effets sur la santé ?

Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner Mieux comprendre le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner aux élèves? Dans un article d’Éducation Canada, on apprend qu’une meilleure connaissance de l’architecture cérébrale des élèves et de l’impact de différents types d’enseignement sur le cerveau peut nous apporter des indices pour mieux apprendre et enseigner. Steve Masson, professeur à la Faculté d’éducation de l’UQAM et directeur du Laboratoire en recherche en neuroéducation, présente trois découvertes récentes dans le domaine des neurosciences et de l’apprentissage susceptibles de changer les pratiques en enseignement : 1) L’apprentissage modifie l’architecture du cerveau

Related:  Le cerveauYoung talents / Savant syndrome (prodige savant) / Brain performInconscient ? - Vidéos