background preloader

Templiers en Angleterre

Templiers en Angleterre
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'histoire des Templiers en Angleterre commence lorsque Hugues de Payns, le fondateur et premier maître de l'Ordre, visita le pays en 1128 pour y chercher de l'argent et des hommes pour les croisades. Les débuts[modifier | modifier le code] Le roi Henri II (1133-1189) accorda aux Templiers des terrains situés principalement du côté du château Baynard (en) à Londres, où ils construisirent une église ronde, inspirée de leurs quartiers généraux du mont du Temple à Jérusalem. Les Templiers reçurent également le droit de disposer de l'église St Clement Danes[réf. nécessaire]. En 1185, les Templiers déplacèrent leur quartier général anglais au Nouveau Temple de Londres, où ils construisaient depuis 1161 une nouvelle chapelle ronde. La première Maison du Temple fut installée à Londres. Le roi Richard Ier (1157-1199) confirma le droit de propriété des Templiers sur les possessions cédées auparavant, ainsi que leur immunité. Les Templiers sur le bûcher Related:  Templiers, Cathares & Co

MEMODOC, Les Chevaliers hospitaliers du Temple de Jérusalem, ou ordre des Templiers Les templiers prirent ce nom à cause de leur établissement qui se fit proche du Temple de Jérusalem l'an 1118 du temps du roi Baudouin. Leur emploi était de défendre les pèlerins et de rendre les chemins sûrs contre les courses des infidèles. Quelques-uns veulent que les premiers fondements de l'ordre des Templiers furent jetés l'an 1096 par Hugues de Payens et par Godefroy de Saint-Omer du pays d'Artois, qui reçurent du pape Honoré III et d'Etienne patriarche de Jérusalem, leur règle et leur habit, qui étaient de couleur blanche avec une croix rouge, pour signifier l'innocence et le martyre, comme dit Aubert le Mire, leur titre était de Notre-Dame. Guillaume de Tyr et récemment MM. du Puy, ont fait des Traités des Templiers, qui représentent leurs crimes et leurs erreurs. Jean Mariana jésuite en parle indifféremment et sans passion, balançant l'une et l'autre opinion.

3181-1 : Les Templiers et la Maçonnerie Ecossaise Les Templiers et la Maçonnerie Ecossaise Quel est le devoir en Loge d'un bon Maçon? Cette question est souvent posée dans notre rituel, et si il existe des bons Maçons, n'exercent-ils leur devoir qu'en Loge? Existe-t-il une règle Maçonnique copiée sur celle des Templiers? Si oui, il serait souhaitable de bien connaître l'origine d'un rite que bon nombre de profanes assimilent aux Templiers. D'où vient ce mystère et peut-on trouver un lien entre les moines soldats de l'Ordre du Temple et la Maçonnerie Ecossaise. Bien sûr, ce travail n'est qu'approximatif et restera inachevé, cependant je vais essayer de remonter le temps et de découvrir la trame de ce que j'appellerai "le mystère du Temple". HUGUES DE PAYNS entreprit alors un voyage en Europe pour solliciter des terres et de l'argent auprès des rois et des nobles. Comme tout moine, un Templier faisait vou de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, et il était contraint au besoin de tirer l'épée contre les ennemis du Christ.

L'ordre du Temple en pays catalan Bibliographie Alan John Forey, The Templars in the Corona de Aragón, University of Durham (1973)mis en ligne sur Internet : Josep Maria Sans i Travé, El procés dels Templers catalans, Entre el turment i la glòria, ed. Pagès, Lleida (3e édition, 1991) Joan Fuguet Sans, L'arquitectura dels Templers a Catalunya, ed. Rafael Dalmau, Barcelone (1995) Josep Maria Sans i Travé, Els Templers catalans, De la rosa a la creu, ed. Pagès, Lleida (1996) Collectif, Les Templiers en pays catalan, ed. Liens sur la toile

Liste d'ordres religieux catholiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste reprend les instituts de vie consacrée (ordres, congrégations religieuses, sociétés de vie apostolique) reconnus par l'Église catholique. Depuis le Concile Vatican II, plus aucune distinction n'est faite, canoniquement parlant, entre un 'Ordre', une 'Congrégation' ou autre 'Institut' religieux. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] J[modifier | modifier le code] Jésuites L[modifier | modifier le code] Lazaristes (vrai nom : Congrégation de la Mission, fondée par saint Vincent de Paul, société de vie apostolique)Centre Laënnec, société autarciste d’étudiants en médecine M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code] Notre Dame des Missions O[modifier | modifier le code] P[modifier | modifier le code]

Prieuré de Sion - Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Prieuré de Sion est le nom donné à plusieurs groupes, à la fois réels et fictifs, notamment à une organisation fondée en France en 1956 par Pierre Plantard. Dans une série de documents tapés à la machine à écrire et déposés à la Bibliothèque nationale au milieu des années 1960, intitulés Dossiers secrets d'Henri Lobineau, Pierre Plantard présente le Prieuré comme une confrérie remontant à 1099, liée à l'ordre du Temple en France. Cependant, de nombreux universitaires et spécialistes ont démontré l’inauthenticité de ces derniers[1]. Polémique autour de Pierre Plantard[modifier | modifier le code] Toujours selon ces dossiers secrets, le Prieuré de Sion comprenait 1 093 membres, structurés en sept niveaux. Le , un communiqué fut publié sur du papier à en-tête officiel, annonçant publiquement la réactivation de la société. L'Énigme sacrée[modifier | modifier le code] Littérature[modifier | modifier le code]

Les Templiers en Gâtinais Cette saison, une fois de plus, la mode revient aux "Templiers". L'opinion leur accorde un regain d’actualité. L'édition et la presse, écrite ou parlée, en font leurs choux gras. il faut reconnaître qu'en temps de pénurie ou de vacances, ils constituent, avec les "Cathares" ou le "Serpent de Mer" un excellent sujet à exploiter. D'autant plus facilement que plus on manque de documentation et plus il est facile de le traiter avec assurance et autorité. En réalité, nos connaissances précises sur le sujet sont fort générales et imprécises. L'affaire des templiers L'ordre des chevaliers du Temple de Jérusalem avait été fondé, en 1119, à l'issue de la première croisade, par neuf chevaliers, dont le chef était Hugues de Pains, et qui avaient décidé de demeurer en Terre Sainte, pour assurer la défense des lieux Saints et la sécurité des chrétiens, qui s'y rendraient en pèlerinage. Le procès des Templiers trouvait là son terme. CE QUE L'ON VOIT AU LIVRE du PROCES DES TEMPLIERS

L'Ordre des Chevaliers du Temple de Jerusalem - Les Chevaliers du Temple Tout commence dans les années qui suivent la première croisade en Terre Sainte (1096-1099). Malgré la prise de Jérusalem par les croisés (le 15 Juillet 1099), la sécurité des pèlerins n'est pas assurée. Entre les brigands locaux et les croisés aux buts peu louables, les pèlerinages deviennent parfois tragiques. Hugues de Payns (Hugues de Payens, de la Maison des comtes de Champagne) et Geoffroy de Saint-Omer vivant sous la Règle des chanoines de saint-Augustin choisissent d'assurer la garde du défilé d'Athlit, le chemin d'accès le plus dangereux pour les pèlerins. Ce dernier deviendra plus tard le Château-pèlerin. Et c'est en 1118 que l'Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ voit le jour ... Revenant près des Lieux Saints, Baudoin II, roi de Jérusalem, leur octroie une partie de son palais, à l'emplacement du Temple de Salomon. C'est au concile de Troyes (14 Janvier 1128), à la demande de Saint-Bernard (Bernard de Clairvaux) que l'Ordre est véritablement créé.

Rose-Croix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Temple de la Rose-Croix, gravure du Speculum Sophicum Rhodostauroticum (Miroir de la sagesse des Rose-Croix) de Teophilus Schweighardt Constantiens (pseudonyme de Daniel Mögling), 1618. La Rose-Croix est un ordre hermétiste chrétien légendaire dont les premières mentions remontent au début du XVIIe siècle en Allemagne. L'existence de l'ordre, et celle de son fondateur Christian Rosenkreutz, sont sujettes à controverse. Quoi qu'il en soit, à partir du XVIIIe siècle et jusqu'à aujourd'hui, de nombreux mouvements se sont réclamés de l'ordre de la Rose-Croix, ou se sont référés à la « tradition rosicrucienne » ou à l'« héritage de Christian Rose-Croix ». Leurs membres sont appelés « les rosicruciens ». Comme archétype de société secrète, immémoriale et toute-puissante, les rose-croix apparaissent dans la littérature ésotérisante[1], souvent comme successeurs des chevaliers du Graal et des Templiers. Introduction[modifier | modifier le code]

Histoire des papes de Rome et d’Avignon (1/2) La série montre Catherine de Sienne à Avignon en 1378, or le pape Grégoire XI est revenu à Rome depuis 1375 (il n’y a alors ni schisme ni plusieurs papes). A la mort de ce dernier, un nouveau pape est élu : Urbain VI. Il est alors très vite contesté par des cardinaux dont une partie se réunie pour en élire un autre : Clément VII. « Inquisitio » utilise donc les personnages historiques pour son récit, mais fait fi de la réalité historique (Catherine de Sienne n’est pas la femme présentée dans le film, et les dérives des papes correspondent plus aux papes italiens de la renaissance que ceux du Moyen Age !). Deux papes, deux Sacrés-Collèges, deux curies: l’Eglise s’installe dans le schisme pour quarante ans. Il valait mieux ne pas traîner dans les rues de Rome, le 7 avril 1378, si l’on était Français. L’atmosphère est surchauffée: une papauté «italienne» va-t-elle enfin remplacer la papauté «française»? L’élection sera rapide, mais véritablement dramatique. Climat de peur

Ordre du Christ Après l’abolition de l’Ordre du Temple, le roi de Portugal Dinis Ier obtint, en 1319, du pape Jean XXII l’autorisation de créer la " Milice du Christ " (en portugais : Ordem Militar de Christo). Ce fut, dans le principe, une simple continuation, sous un nom nouveau, de celui du Temple et de nombreux Templiers y trouvèrent refuge. Les chevaliers du Christ, comme ceux du Temple, étaient destinés à combattre les Maures ; ils conservèrent l’habit blanc et la croix rouge du Temple. Même s’il était exclusivement Portugais, l’Ordre du Christ restait cependant affilié à celui de Calatrava. Le chef-lieu de l’ordre était à Castro-Marino ; plus tard, il fut transporté à Tomar. . . . . Retour à la Liste

Related: