background preloader

Le procès des templiers (2/4)

Le procès des templiers (2/4)
Related:  Templiers

Les templiers - La fin des templiers Jacques de Molay, avec ses grands prieurs, était toujours en prison. Ayant rétracté les aveux que leur avaient arraché les supplices, Jacques de Molay et le « Prince Dauphin » sont déclarés, par Philippe le Bel, relaps. Et le même jour, 11 mars 1314, ils montent sur un bûcher dressé dans l'île de la Cité, à l'endroit même où se trouve aujourd'hui sur le terre-plein du Pont Neuf, la statue de Henri IV. On raconta que le Grand Maître, en ce moment suprême, assigna le roi et le pape à comparaître dans l'année devant le tribunal de Dieu. Le fait est que Philippe et Clément moururent avant la fin de 1314. Il faut ajouter qu'une autre tradition veut que, dans la nuit qui suivit l'exécution du Grand Maître, sept Templiers déguisés en maçons, se glissèrent jusqu'au bûcher et recueillirent pieusement les cendres du supplicié. Mentionnons encore que de sombres récits coururent sur la fin tragique des deux chevaliers qui avaient dénoncé l'Ordre du Temple.

Compilhistoire - Les Templiers. L'Ordre du Temple Le Templier : moine, bâtisseur et chevalier (dessin de Viollet-Leduc). A la Saint-Jean d’hiver de l’an 1118, Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer fondent à Jérusalem une milice pour protéger les pèlerins affluant d'Occident depuis la reconquête de Jérusalem : la Milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, une communauté qui va pendant 3 siècles gérer une grande partie des richesses de l'Europe. C’est d’abord un groupe de 9 chevaliers ("miles Christi" = soldat du Christ), installé par Baudouin II (couronné roi de Jérusalem, à Noël, dans l’église de Bethléem) dans la partie méridionale du Temple de Salomon : Hugues de Payns (ou Payens) de la Maison des comtes de Champagne (chevalier du Saint-Sépulcre), Godefroy de Saint-Omer, André de Montbard (oncle de saint Bernard), Payen de Montdidier, Geoffroy Bissol, Archambault de Saint-Amand, Rolland, Gondemare et Roral. Le patron des Chevaliers du Temple est saint Georges. 1140 : les Templiers s’installent à Paris.

Les Templiers - Histoire du Monde TEMPLIERS (ordre des) sceau du temple L’ordre du Temple était un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge. Il fut créé le 13 janvier 1129 à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. templiers Légendes autour de l’ordre du Temple Il est nécessaire de commencer par un avertissement aux lecteurs : les légendes diverses et variées nées autour de l’ordre du Temple sont apparues après sa dissolution et n’ont pas de rapport avec l’histoire de l’ordre, mais avec l’histoire des mythes (voir l’article sur les légendes au sujet des Templiers). Comme le dit l’historien Alain Demurger : « La bibliographie du Temple est surabondante mais scientifiquement douteuse. N’oublions pas que les Templiers sont morts et qu’il est facile aujourd’hui de leur attribuer tout et n’importe quoi. Le pape Urbain II prêcha la première croisade le 27 novembre 1095, dixième jour du Concile de Clermont. La reconnaissance La croix rouge

L'ORDRE DU TEMPLE: les 10 années clés Nous l'avons vu dans la présentation générale, l'ordre du Temple est officiellement né en Terre Sainte en 1118. Néanmoins, nous allons constater que la reconnaissance officielle de l'Ordre en 1118 n'est que le prolongement d'une "mission" ou d'une "enquête" commencée près de 10 ans plus tôt... Il a été démontré et accepté par tous les historiens que Hugues de Payns a effectué au moins deux voyages en Orient au lendemain de la première Croisade, en 1104-1105 et en 1114-1115, les deux fois en compagnie du Comte Hugues de Champagne. Il convient de s'arrêter un instant sur le personnage du Comte de Champagne. Il est un des principaux feudataires du royaume, environ 4 à 5 fois plus riche que le Roi de France! Les liens sont si étroits qu'Etienne Harding fait venir à Citeaux un moine de l'Abbaye de la Chaise-Dieu, spécialiste des textes hébraïques en 1115. En 1118, on retrouve parmi les "neuf" fondateurs de l'Ordre du Temple un certain André de Montbard. Récapitulons brièvement la chronologie:

La fondation de l'ordre des Templiers (13 janvier 1129) La Première croisade a permis la prise de Jérusalem par les Croisés en 1099. Mais le pèlerinage guerrier achevé, beaucoup de combattants s'en sont retournés chez eux. Il fallait pourtant veiller sur les Etats latins, nouvellement créés, et surtout sur les Lieux Saints récupérés pour relancer le pèlerinage vers la Ville Sainte en toute sécurité. Plusieurs ordres sont créés après la Croisade, d’abord par l’initiative de l’Avoué du Saint-Sépulcre Godefroy de Bouillon, qui met en place l’Ordre des chanoines du Saint-Sépulcre. Puis c’est au tour des Hospitaliers en 1113 (même si ses véritables origines datent d’avant la Croisade). La naissance des Templiers L’origine de l’Ordre du Temple est relativement incertaine et provoque encore beaucoup de débats. Un rôle central et « légendaire » Les Templiers, moines guerriers, sont nommés ainsi car ils sont logés dans une partie de ce qui est considéré comme l’ancien Temple de Salomon. Pour aller plus loin : - A. - A. - M. - J. - G.

Ordre du Temple Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite des Templiers d'un point de vue strictement historique. Pour plus de détails sur les légendes et les théories aujourd'hui non validées sur l'ordre du Temple voir l'article Légendes au sujet des Templiers L'ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres étaient appelés les Templiers. Naissance de l'ordre du Temple[modifier | modifier le code] Le contexte religieux et politico-militaire[modifier | modifier le code] Au XIe et XIIe siècle, le renouveau du monachisme chrétien vit la fondation de nombreux ordres religieux avec notamment les convers qui privilégiaient le travail manuel, et la rénovation de la vie canoniale qui adopta la Règle de saint Augustin, les chanoines s'engageant à la différence des moines dans des activités hospitalières (Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem) ou dans la vie paroissiale.

Histoire des templiers Près de sept cents ans se sont écoulés depuis que les bûchers allumés par le Pape Clément V, ont dévoré le premier ordre militaire que la Religion eût institué pour la conservation de ses plus chers, de ses plus augustes monuments. Dans ce long intervalle de temps, la vérité a été obscurcie, étouffée, et la voix des siècles est restée muette dans la crainte d'offenser de grands noms et un grand pouvoir, mais enfin leur innocence, attestée par les actes même ; de leur procès, n'est plus un problème et la Tragédie qui vient de consacrer ce grand événement par un grand spectacle, sera tout-à-la-fois un moment précieux pour la vertu opprimée et honorable pour les lettres. Comment se fait-il que des hommes instruits puissent avancer aujourd'hui que la destruction de l'Ordre des Templiers est l'un des plus obscurs évènements de l'histoire moderne ? Et que par une assertion semblable ils remettent pour ainsi-dire en question l'innocence de tant d'illustres victimes ? C'est, dit St.

La fondation de l'Ordre du Temple - Histoire du Monde La naissance C’est vers 1118 (date conventionnellement retenue) que naquit, sous l’impulsion d’Hugues de Payns et Geoffroy de St-Omer, la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (en latin : pauperes commilitones Christi Templique Solomonici), qui avait pour mission de sécuriser le voyage des pèlerins affluant d’Occident depuis la reconquête de Jérusalem. La date de 1118 pour la création de cette milice est controversée car les références précises sont peu nombreuses, et le changement de calendrier (qui fait commencer l’année non plus en mars mais en janvier) complique encore les choses. Ainsi, certains historiens proposent les dates de 1118, 1119 et 1120. Le seul repère précis que l’on ait actuellement provient de la date du Concile de Troyes qui se déroula neuf ans après la naissance de la milice originelle. Le nouvel ordre ainsi créé ne pouvait survivre qu’avec l’appui de personnes influentes. Hugues de Payns Geoffroy de St-Omer André de Montbard Geoffroy Bisol

Les Templiers, chevaliers de l'Ordre du Temple : Un ordre riche et organisé Dès sa fondation, l'ordre du Temple a bénéficié de nombreuses donations : il y eut d'abord celles des nobles qui, ayant revêtu le blanc manteau et fait vœu de pauvreté, lui apportent tout ou une grande partie de leurs biens. Puis ce sont les princes et les rois qui lui offrent des fiefs ou d'importantes sommes d'argent en récompense de ses services. Ainsi, régulièrement les Templiers se voyaient octroyer d'imposantes richesses comme des châteaux, des trésors, des villes et même des royaumes entiers. Tous les plus grands nobles, allant jusqu'aux rois d'Angleterre et de France, ont donné aux Templiers. Les Templiers savent très bien gérer leurs richesses et les administrateurs de l'ordre ont fait fructifier les biens et le patrimoine de l'Ordre. Leur devise ( verset du Psaume 113) est : « Non nobis, Domine, non nobis, sed nomini tuo da glorian » (Non pour nous, seigneur, non pour nous, mais à ton nom seul donne la Gloire !) L'Ordre du Temple comporte 7 classes principales :

Les Grands-Maîtres de l'Ordre du Temple - Hugues de Payns Jacques de Molay Fin 1292 - 19 mars 1314 Membre de la famille de Longwy-Rohan, originaire de, Franche-Comté, Jacques de Molay fut élu Maître du Temple à la fin de 1292. En janvier 1293, il figure à ce titre dans un acte concernant l'île de Chypre. En 1293, avant juin, il écrivit à Edouard d'Angleterre pour lui annoncer la nomination de Guy de Foresta comme visiteur de l'Ordre dans les îles Britanniques. Il mourut sur le bûcher de l'île aux Juifs, le 11 mars 1314, après avoir passé plusieurs années en prison et enduré les plus horribles souffrances. Quoi qu'il en soit de cette suite de Grands Maîtres, tous les actes se complètent les uns les autres pour donner une liste juste et exhaustive des Supérieurs du Temple. Quant aux listes des pseudo-templiers, elles sont complètement erronées, et nous répétons ce que nous avons déjà dit dans divers articles: la liste de succession de Jacques de Molay est un faux. Les dernières paroles de Jacques de Molay Jacques de Molay - 1292 - 1314 Back

Royalement-Vôtre : Les Templiers n 1128, Saint-Bernard convoque le concile de Troyes. C'est la toute première fois dans l'histoire de l'église que l'on convoque un concile pour créer un ordre, et, outre le légat du pape, tous les abbés ou évêques de France qui sont là sont bénédictins ou cisterciens. L'Ordre du Temple naît officiellement ce jour-là. On lui accorde des privilèges et une autonomie exceptionnels, du jamais vu dans l'Histoire, même depuis. Dépendant directement du pape, l'Ordre n'a de comptes à rendre à personne, pas même au roi ou à ses prévôts. Il est exempt de tout impôt. Les Templiers n'ont pas droit à des biens propres hormis leurs effets personnels, mais l'Ordre du Temple reçoit très vite, et de toutes parts, des dons et des legs. Maintenant qu'ils sont plus nombreux, et pendant plus de deux siècles, les Templiers vont protéger les routes de pélerinages, certes, mais aussi et surtout celles du commerce. Bref, ils vont mettre la France au travail, la remettre en marche !

Related: