background preloader

Le Procés Des Templiers

Le Procés Des Templiers
Related:  TempliersProcès

Les templiers - La fin des templiers Jacques de Molay, avec ses grands prieurs, était toujours en prison. Ayant rétracté les aveux que leur avaient arraché les supplices, Jacques de Molay et le « Prince Dauphin » sont déclarés, par Philippe le Bel, relaps. Et le même jour, 11 mars 1314, ils montent sur un bûcher dressé dans l'île de la Cité, à l'endroit même où se trouve aujourd'hui sur le terre-plein du Pont Neuf, la statue de Henri IV. On raconta que le Grand Maître, en ce moment suprême, assigna le roi et le pape à comparaître dans l'année devant le tribunal de Dieu. Le fait est que Philippe et Clément moururent avant la fin de 1314. Mais peut-être l' « assignation » de Molay ne fut-elle imaginée que plus tard, à cause, précisément, de ces morts rapides. Il faut ajouter qu'une autre tradition veut que, dans la nuit qui suivit l'exécution du Grand Maître, sept Templiers déguisés en maçons, se glissèrent jusqu'au bûcher et recueillirent pieusement les cendres du supplicié.

Memento finis : Pense à ta fin, en chrétien… et Pense à ton but en soldat. Oeuvre de Fiction Le 10 juin 1179, les troupes de Salah-ad-Din remportent une victoire éclatante contre les Frères du Temple au Marj’ Ayun. Au cours de cette bataille, Eudes de Saint-Amand est fait prisonnier. 16 JUIN 1179, jour de la St Cyr, une bien triste nouvelle arrive à la Commanderie de Jérusalem où se trouvent les Frères. Les Frères sont tous réunis dans la Chapelle afin d’écouter la messe de Prime. Les quelques survivants présents sont immédiatement assaillis de questions de la part des Frères de la commanderie jusqu’à ce que Hélinand de Saint Omer exige le silence. Au cours de la journée, le Temple plongera dans la morosité la plus sombre. Après la messe de Vêpres, au cours de laquelle on recommandera l’âme du Frère Valfroy au Seigneur, le Commandeur Hélinand de Saint Omer demandera aux Frères de se réunir en la salle du Chapitre afin qu’il leur expose les décisions qu’il a prise. Où les Frères s’engagent vers la mission la plus noble qui soit… Le sergent et le Templier.

Compilhistoire - Les Templiers. L'Ordre du Temple Le Templier : moine, bâtisseur et chevalier (dessin de Viollet-Leduc). A la Saint-Jean d’hiver de l’an 1118, Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer fondent à Jérusalem une milice pour protéger les pèlerins affluant d'Occident depuis la reconquête de Jérusalem : la Milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, une communauté qui va pendant 3 siècles gérer une grande partie des richesses de l'Europe. C’est d’abord un groupe de 9 chevaliers ("miles Christi" = soldat du Christ), installé par Baudouin II (couronné roi de Jérusalem, à Noël, dans l’église de Bethléem) dans la partie méridionale du Temple de Salomon : Hugues de Payns (ou Payens) de la Maison des comtes de Champagne (chevalier du Saint-Sépulcre), Godefroy de Saint-Omer, André de Montbard (oncle de saint Bernard), Payen de Montdidier, Geoffroy Bissol, Archambault de Saint-Amand, Rolland, Gondemare et Roral. Le patron des Chevaliers du Temple est saint Georges. 1140 : les Templiers s’installent à Paris.

Les Templiers et la Mort Lorsqu’un frère passe de vie à trépas, chose que personne ne peut éviter, nous demandons de chanter la messe pour le repos de son âme et l’office doit être fait par les prêtres qui servent le souverain prêtre, car c’est à vous qu’il appartient d’exercer la charité. Là ou se trouve le corps, tous les frères qui sont présents doivent dire cent patenôtres durant les sept jours qui suivent. Et tous les frères qui sont du commandement de cette maison doivent dire les cent patenôtres, comme il est dit ci-dessus, pour implorer la pitié de Dieu. Nous prions aussi et commandons par notre autorité pastorale, qu’un pauvre soit nourri de viande et de vin jusqu’au quarantième jour en souvenir du frère mort, comme s’il était encore vivant. Un templier ne possédant rien en propre et ayant en général fait don de ses biens à l’Ordre, ses vêtements, armes et équipements retournaient au freres charges de leur entretien

Les Templiers - Histoire du Monde TEMPLIERS (ordre des) sceau du temple L’ordre du Temple était un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge. Il fut créé le 13 janvier 1129 à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l’accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. templiers Légendes autour de l’ordre du Temple Il est nécessaire de commencer par un avertissement aux lecteurs : les légendes diverses et variées nées autour de l’ordre du Temple sont apparues après sa dissolution et n’ont pas de rapport avec l’histoire de l’ordre, mais avec l’histoire des mythes (voir l’article sur les légendes au sujet des Templiers). Comme le dit l’historien Alain Demurger : « La bibliographie du Temple est surabondante mais scientifiquement douteuse. La fondation de l’Ordre du Temple La naissance Le concile de Troyes (13 Janvier 1129)

Fréquence médiévale : le procès des templiers, avec Alain Demurger Après avoir évoqué la création de l’ordre du Temple au début du XIIe siècle, nous revenons sur sa fin. Le fameux procès des templiers, entre 1307 et 1314, a fait couler beaucoup d’encre. Avec Alain Demurger, historien et auteur d’un livre récent sur le sujet ( La persécution des templiers, Journal (1307-1314), Payot, 2015), nous allons tenter de faire la part entre ce que nous savons et les mythes. Car non, les templiers n’ont pas été éliminés parce qu’ils étaient les « banquiers de l’Occident », ni parce qu’ils étaient des hérétiques et encore moins parce qu’ils préparaient un coup d’État pour renverser Philippe le Bel (théorie en vogue dans les années 1960. Montage par Exomène, de la commanderie des platines. Pour en savoir plus Malcom Barber, Le Procès des Templiers, Presses universitaires de Rennes,‎ 2002, et, plus récemment, Alain Demurger, La persécution des Templiers : Journal (1307-1314), Payot, 2015. William Blanc

La fondation de l'ordre des Templiers (13 janvier 1129) La Première croisade a permis la prise de Jérusalem par les Croisés en 1099. Mais le pèlerinage guerrier achevé, beaucoup de combattants s'en sont retournés chez eux. Il fallait pourtant veiller sur les Etats latins, nouvellement créés, et surtout sur les Lieux Saints récupérés pour relancer le pèlerinage vers la Ville Sainte en toute sécurité. Plusieurs ordres sont créés après la Croisade, d’abord par l’initiative de l’Avoué du Saint-Sépulcre Godefroy de Bouillon, qui met en place l’Ordre des chanoines du Saint-Sépulcre. Puis c’est au tour des Hospitaliers en 1113 (même si ses véritables origines datent d’avant la Croisade). Aucun n’est cependant encore ouvertement un ordre religieux militaire. La naissance des Templiers L’origine de l’Ordre du Temple est relativement incertaine et provoque encore beaucoup de débats. Un rôle central et « légendaire » Ils n’empêcheront cependant pas la chute des Etats latins, et ils devront quitter la Terre Sainte. Pour aller plus loin : - A. - A. - M.

Interview radio Pour l'Ordre des Templiers, le commencement de la fin se situe en 1291, lorsque tombe le dernier des États latins d'Orient. Les explications du médiéviste Alain Demurger, spécialiste de l’histoire des croisades et des ordres religieux-militaires… Les autres programmes disponibles, sur le même sujet : (2/3) L'Ordre dissous, Jacques de Molay sur le bûcher En septembre 1307, Philippe le Bel prépare en secret un coup de force contre les Templiers. 1312: le pape dissout l'Ordre. 1314: le dernier Grand Maître du Temple, Jacques de Molay, périt sur le bûcher, sur ordre du roi de France Philippe le Bel. De la genèse en Terre sainte en 1120 à la reconnaissance officielle du Concile de Troyes en 1129, voici la véritable (et longue) histoire de la création de l’Ordre des Templiers, en compagnie du médiéviste Alain Demurger, spécialiste de l’histoire des croisades et des ordres religieux-militaires… Vous pouvez être le premier à commenter ce programme.

Ordre du Temple Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite des Templiers d'un point de vue strictement historique. Pour plus de détails sur les légendes et les théories aujourd'hui non validées sur l'ordre du Temple voir l'article Légendes au sujet des Templiers L'ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres étaient appelés les Templiers. Naissance de l'ordre du Temple[modifier | modifier le code] Le contexte religieux et politico-militaire[modifier | modifier le code] Au XIe et XIIe siècle, le renouveau du monachisme chrétien vit la fondation de nombreux ordres religieux avec notamment les convers qui privilégiaient le travail manuel, et la rénovation de la vie canoniale qui adopta la Règle de saint Augustin, les chanoines s'engageant à la différence des moines dans des activités hospitalières (Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem) ou dans la vie paroissiale.

Related: