background preloader

Le mois de l'ESS

Le mois de l'ESS

http://www.lemois-ess.org/

Related:  Economie sociale et solidaireéconomie solidaireT8-INTERVENTION SOCIALE DE L'ETAT

Carole Delga Alors que la plupart des mesures de la loi consommation du 17 mars 2014 sont entrées en vigueur ou le seront d’ici à la fin de l’année, Carole Delga a présidé un Conseil national de la consommation (CNC) en formation plénière qui a dressé un premier bilan des textes d’application et des effets des mesures mises en oeuvre. Retrouvez les principales mesures entrées en vigueur et celles à venir dans ce tableau récapitulatif, ainsi que les vidéos d’animation présentant l’ensemble des nouveaux bénéfices pour le consommateur sur le site dédié. En 2015, le programme de travail du CNC sera axé sur le secteur des télécoms (accès des jeunes aux services, motifs légitimes de résiliation, actualisation des avis en ligne), et sur l’information du consommateur sur l’utilisation de ses données personnelles.

Mme Fatema Marouane s’informe de l'état d'avancement de projets du secteur de l’artisanat à la province d’Al Haouz Samedi, 19 avril, 2014 à 19:51 Province d’Al Haouz - La ministre de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Mme Fatema Marouane a effectué, vendredi, une visite à la province d’Al Haouz pour s’informer de l’état d’avancement des projets, lancés dans le cadre du Plan régional de développement de l’artisanat 2011-2015. Ces projets portent notamment sur l’infrastructure, la formation, le renforcement des compétences et la commercialisation. Mme Marouane, qui était accompagnée du gouverneur de la province d’Al Haouz, Younès El Bathaoui et d’élus locaux, a pris connaissance à Ait Ourir des plans du complexe intégré d’artisanat. La ministre a également visité une exposition de produits artisanaux à Ait Ourir organisée par la Chambre d’artisanat de Marrakech et l’association Tigny de l’artisanat à Ait Ourir, en partenariat avec le Conseil municipal de Ait Ourir et le Conseil de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz.

La redistribution » La redistribution est définie comme l‘«ensemble des opérations par l’intermédiaire desquelles une partie des revenus est prélevée sur certains agents économiques ou catégories sociales pour être reversée au bénéfice d’autres».C’est donc une pratique qui nécessite l’intervention du pouvoir politique pour décider qui doit donner et qui peut recevoir. » Wikipedia Les inégalités sont à l’origine du mécanisme de redistribution – Il appartient à l’Etat de procéder à des prélèvements pour assurer une plus grande justice sociale en redistribuant des revenus au bénéfice des agents économiques les plus défavorisés. Par voie de conséquence, les objectifs de la redistribution sont donc aussi bien d’ordre économique que social.

Qui sommes-nous ? En quelques mots : Nous sommes nés en France et avons ouvert BlaBlaCar dans 12 pays d'Europe Quelques chiffres : plus de 7 millions de membres (95% des annonces de covoiturage en France) plus d'1 million de membres voyagent en covoiturage chaque mois via BlaBlaCar Croissance de 100% par an depuis 4 ans 12 pays 24,3 millions de sièges offerts depuis janvier 2009 environ 100 millions d'euros économisés par nos conducteurs chaque année 700,000 tonnes de CO2 économisées Taux d'occupation du vehicule moyen de 3 personnes par voiture (contre 1.6 en moyenne en Europe) 1, 000, 000 de fans sur facebook (toutes pages cumulées) Infographie de notre croissance Infographie de notre expansion européenne Les fondateurs:

Maroc Indice de développement humain (IDH) : 0,59 (130e sur 187 pays)PIB/habitant : 4 494 $Espérance de vie : 72 ansTaux de malnutrition : non disponibleTaux de scolarisation : 60 %Taux d’accès à l’eau potable : 80 % Au lendemain du Printemps arabe en 2011, le Maroc a engagé des réformes sociales. Celles-ci sont arrivées alors que la pauvreté absolue avait reculé de près de moitié au cours de la dernière décennie. Cependant, 8 millions de Marocains — soit un quart de la population — vivent toujours dans la pauvreté ou sont menacés en permanence d’y sombrer. La pauvreté touche en premier lieu les zones rurales. Découvrez l'Economie Sociale et Solidaire en vidéo avec Jeun'ESS L’économie sociale et solidaire (ESS) représente des milliers d’entreprises très diverses dans leurs réalités, qui partagent des caractéristiques essentielles : un projet économique au service de l’utilité sociale, une mise en œuvre éthique, une gouvernance démocratique et une dynamique de développement fondée sur un ancrage territorial et une mobilisation citoyenne. Ces entreprises ouvrent des voies nouvelles car elles cherchent à produire, consommer et décider autrement. De l’action sociale aux activités financières et d’assurance, les entreprises de l’ESS exercent le plus souvent dans le secteur tertiaire. en savoir plus sur les actions de Jeun'ESS

Angers - Simon de Cyrène Eté 2009, l’aventure Simon de Cyrène débute en Anjou. Après une rencontre entre des familles angevines touchées par le handicap et des membres des communautés parisiennes de Simon de Cyrène, le projet de création d’une nouvelle communauté se concrétise. Aujourd’hui 3 équipes de Compagnons et près de 300 adhérents se sont lancés dans l’aventure et la font grandir chaque jour. Tout ce qui se vit aujourd’hui en Anjou est parti de la naissance d’une amitié et d’une fraternité entre un groupe de personnes handicapées et des adultes valides soucieux de donner ce qu’ils avaient, du temps et de l’amitié, gratuitement, de s’enrichir dans la relation à l’autre.

la-finance-solidaire-de-quoi-parle-t-on Savez-vous qu'il est extrêmement simple de donner du sens à son épargne tout en la faisant fructifier ? La finance solidaire est un circuit de financement dont l’épargnant est la clé de voûte. En plaçant tout ou partie de votre argent sur un produit d’épargne solidaire, vous pouvez financer l’accès à l’emploi et au logement pour des personnes en difficulté, des activités écologiques, l’entrepreneuriat dans les pays en développement… en vous permettant de dégager des intérêts. Comment ça fonctionne ? Quels sont les impacts sociaux et environnementaux ?

Prime d'activité : calcul, montant, simulation et bénéficiaires Depuis le 1er janvier 2016, la prime d'activité pour les bas salaires remplace la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité. Le principal objectif de cette aide distribuée pour la première fois le vendredi 5 février 2016 est de soutenir financièrement les salariés qui disposent d'une rémunération modeste tout en incitant les chômeurs à retrouver du travail. D'après les chiffres donnés le 30 mars par le ministère des Affaires sociales, 1,8 millions de ménages à revenus modestes ont reçu la prime, soit 2,16 millions de personnes (dont 323 000 jeunes de moins de 25 ans). Le montant moyen de la prestation s'élève à 176 euros. Pourtant, 3,6 millions de personnes éligibles à la prime d'activité n'ont pas encore demandé à bénéficier du dispositif. Le gouvernement prévoit que ces personnes demanderont dans les mois qui viennent à bénéficier du dispositif.

Principes L'économie sociale et solidaire est "un mode d'entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l'activité humaine". Les entreprise de l'ESS remplissent les conditions suivantes : Gestion démocratique : le principe « une personne = une voix » s'applique quelle que soit la somme investie au capital et le temps passé.Utilité collective ou utilité sociale du projet : une structure de l’Économie Sociale est nécessairement au service d’un projet collectif et non d’un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre.Mixité des ressources : les ressources de ce secteur sont soit privées (coopératives et mutuelles), soit mixtes (associations). Non-lucrativité individuelle : les excédents financiers ne peuvent pas donner lieu à une appropriation individuelle. Bénéfices, excédents, dividendes sont répartis entre les investissements et les réserves financières destinées à l’outil de travail.

Zoom sur Altermondes est un média citoyen qui, à travers une revue trimestrielle et un site d’information s’intéresse aux questions internationales sous l’angle de la solidarité, du développement durable, des droits humains… En mars 2014, Altermondes est devenu le premier titre de presse généraliste édité par une Scic. La Scic Altermondes rassemble un sociétariat à la diversité unique dans le monde de la presse : des professionnels de l’information, des organisations de la société civile (associations et syndicats), des lectrices et lecteurs ainsi que ses salariés. Altermondes est née d’une volonté commune de contrebalancer le traitement de l’actualité internationale par les médias dominants. Trop souvent, le monde y est vu sous l’angle des grands enjeux géopolitiques et économiques internationaux, des intérêts des grandes puissances, négligeant dès lors quantité de problématiques et de pays. Pour en savoir plus : Fiche de présentation de la Scic Altermondes informations

Ils reprennent leur entreprise Gestion démocratique, partage des bénéfices : les sociétés coopératives de productions reposent sur un autre modèle que l’entreprise traditionnelle. Créer une Scop, cela change quoi pour les salariés qui deviennent aussi associés de leur entreprise ? Dossier de Catherine Petillon, à l'heure du premier salon national de l'économie sociale et solidaire. « C’est une révolution qu’il a fallu faire dans sa tête mais aussi dans sa vie, car il faut s’investir beaucoup plus quand on est simple salariés » : assez débordée, mais décidée et enthousiaste, Martine Lebeau est sur tous les fronts depuis la rentrée de septembre. Pendant 34 ans, elle était libraire aux Volcans, à Clermont-Ferrand.

Cinq idées reçues sur l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) Idée reçue n°1: "Le profit est un moyen, pas une finalité", c'est le dogme de l'ESS (Economie sociale et solidaire). Une entreprise sociale ne serait donc pas une entreprise comme les autres... Une entreprise sociale est chargée d'assurer sa viabilité économique. Et ça passe par le fait de générer des profits. Ce qui fait la différence entre une " ESS " et une autre entreprise, c'est la manière dont elle va utiliser ces profits, sachant qu'une entreprise sociale est censée, selon la loi de l'ESS votée au Sénat la semaine dernière, réinvestir majoritairement ses profits et donc ne pas les redistribuer aux actionnaires.

"L’Economie Sociale et Solidaire en Algérie" - Nouara Algérie (Environnement et Ecologie) 8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 20:49 "L’Economie Sociale et Solidaire représente sans conteste une véritable opportunité en faveur du développement économique et social en Algérie. Elle a longtemps peiné à trouver sa place en raison du rôle prépondérant de l’Etat dans l’économie et de la faible culture entrepreneuriale. Depuis les années 1990, le mouvement associatif algérien a connu un déploiement important à la faveur de l’ouverture à la liberté d’associations et de la parution de la loi de 1990.

Related: