background preloader

Peut-on vraiment gérer l’e-réputation

Peut-on vraiment gérer l’e-réputation
Si certains proposent même de la « maitriser », il peut sembler de prime abord que « gérer » une perception et une forme d’évaluation souvent irrationnelle est difficilement faisable. Qui plus est lorsque l’on souhaite industrialiser cette gestion, au risque de passer à côté de nombreuses subtilités en privilégiant une approche court-termiste. Gérer quelque chose c’est le diriger dans le sens que l’on souhaite lui donner, avec une certaine souplesse (sinon on retombe dans l’idée de maitrise). Sur le web, l’on peut généralement gérer ses propres flux d’informations mais rarement ce que les autres en feront (les exemples de débordements sur des pages Facebook sont légions). Ceci étant, il est intéressant de voir les éléments constitutifs de la réputation en ligne, avant de se questionner sur ce qu’une entreprise peut « gérer » ou non : Gérer l’e-réputation ce n’est pas faire (que) du CRM L’e-réputation n’est pas globale et évolue dans le temps Gérer des opinions : non… Mais les influencer ?

http://caddereputation.over-blog.com/article-peut-on-vraiment-gerer-l-e-reputation-109801053.html

Related:  Impact de l'exploitation des données

E-réputation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'e-réputation, parfois appelée web-réputation, cyber-réputation, réputation numérique, sur le Web, sur Internet ou en ligne, est la réputation, l’opinion commune (informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs…) sur le Web d'une entité (marque, personne, morale (entreprise) ou physique (particulier), réelle (représentée par un nom ou un pseudonyme) ou imaginaire. Elle correspond à l’identité de cette marque ou de cette personne associée à la perception que les internautes s'en font. Historique[modifier | modifier le code] Le terme e-réputation est apparu en 2000 dans l'une des nombreuses études suisses-allemandes et américaines consacrées aux relations entre réputation du vendeur et performances des ventes sur les sites d'enchères en ligne[1].

De la Réputation à l'e-réputation : ce qui a changé... l'expertise d'une responsable marketing Isabelle Saladin « Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise : sa réputation et ses hommes. » Henry Ford (1863-1947) Si l'image d'une entreprise a toujours été essentielle vis-à-vis de ses prospects et clients, le web2.0 a créé une nouvelle approche de cette réalité : l'e-réputation !!! Le terme e-réputation est apparu en 2000 ! Nous sommes passés d'un mode de communication en face à face (one to one), où l'insatisfaction d'un client était connue d'un cercle restreint, à une communication de masse (one to many) où cette même insatisfaction peut faire le tour du monde en quelques minutes ! Les salariés restent méfiants quant aux effets des innovations sur l'emploi - Les Echos Énergie - Environnement Total : Christophe de Margerie meurt dans un accident d’avion DE NOTRE CORRESPONDANT A MOSCOU Le jet privé du PDG de Total a percuté au décollage une déneigeuse à l’aéroport de Vnukovo. Christophe de Margerie venait... Politique

Cas pratique d’e-réputation : sortir de la situation de crise Dans ce genre de circonstances extrêmes, l'entreprise est semblable à un navire dont tous les sas réputés étanches prendraient l’eau l’un après l’autre. Or il suffit parfois qu’un seul d’entre eux joue pleinement son rôle pour endiguer la situation de crise. Ce cas pratique en est un exemple éloquent. Les bouleversements du travail à l’ère numérique 9 sept. 2014 Comment concilier progrès technologique, progrès environnemental et progrès social à l’heure de la révolution numérique ? C’est le thème d’un programme de recherche lancé lundi à Berlin par la ministre allemande de l’Éducation et de la recherche, Johanna Wanka. L’État fédéral y consacrera pas moins d’un milliard d’euros au cours des sept prochaines années. Les métiers de l'e-réputation On parle souvent d’e-réputation et le terme est suffisamment explicite pour comprendre de quoi il s’agit. Pour ceux qui veulent aller un peu au-delà de l’évidence du sujet, les définitions ne manquent pas et la littérature technique non plus. Un autre angle pour mieux cerner l’e-réputation est peut-être de parler du métier au coeur de cette activité, le bien nommé Social Media Analyst. Plus peésent dans les agences conseil que chez les annonceurs, le « social media analyst » est au coeur de la connaissance de l’e-réputation d’une marque. C’est lui qui fera le lien entre l’image que l’annonceur a de sa marque et la réalité de sa réputation en ligne.

La stratégie digitale de demain 30 nov 2012, by Aurelie Magniez Pourquoi le Strategic Planning est-il « vital » pour les DSI en 2013 ? En cette période de profondes mutations de l’exercice du Business par les entreprises, il est nécessaire de disposer des bons leviers pour répondre aux tensions toujours plus nombreuses et en dégager des pistes d’opportunités. La crise s’est installée dans la durée, la croissance a quitté les zones matures (Europe, Amérique du Nord…) pour se poursuivre en Asie, Amérique du Sud, Afrique, mais, à contrario, le développement du « Digital » laisse entrevoir de nouveaux univers d’opportunités. Il est donc nécessaire pour le DSI de changer de posture et de ne plus agir en « exécutant » des seuls desiderata métiers, mais bien en stratège de l’Entreprise Digitale de demain au sein d’un environnement business globalisé, hyperconcurrentiel (remise en cause des chaînes de valeur, apparition de nouveaux entrants…), caractérisé par une clientèle vivant conjointement dans les mondes réel et virtuel.

Les 10 arnaques de la e-réputation Il y a certains domaines du web qui sont à classer dans une zone grise, entre concepts réels et arnaques sous-jacentes. L’apparition de nouveaux métiers et de nouvelles « spécialités » a ainsi attiré de nombreux profiteurs, alléchés par le chiffre d’affaires potentiels. Le web a toujours été un eldorado pour ces escrocs prêts à tirer parti de la crédulité de ceux qui ne connaissent pas bien Internet et ses rouages. Développement économique et social Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le développement économique nécessitant notamment de la création de richesses, on associe développement économique et « progrès », puisqu'il entraîne, généralement, une progression du niveau de vie des habitants. On parle alors d'amélioration du bien-être social (au sens économique). La volonté de concilier simple développement économique et progrès ou amélioration du bien-être a mené à forger, à côté des indicateurs de développement traditionnels (PNB, PIB), d'autres indicateurs, tels que l'indice de développement humain (IDH), qui prend en compte la santé, l'éducation, le respect des droits de l'homme (dont font partie, depuis 1966, les droits économiques et sociaux[réf. nécessaire]), etc.

Bienvenue dans l’âge de la découverte L’article de la semaine est paru dans FastCompany et apporte une vision intéressante de l’évolution de la publicité d’un point de vue consommateur, bien que je ne sois pas entièrement d’accord avec. Pour l’auteur, Brandon Evans, le marketing est entré dans une nouvelle ère au sens où l’information n’est plus « programmée » dans l’esprit des consommateurs. Il invoque le fait que durant près de 300 ans, il était impératif de créer le meilleur message possible afin de le livrer d’une façon mémorable au travers d’un public aussi large que possible. En moins d’une décennie, les types de contenu et les moyens tels que nous les consommons ont complètement changé : nombreux sont les marketers à avoir du mal à prendre le virage. Pour Brandon Evans le succès est aujourd’hui beaucoup plus difficile à atteindre qu’il y a une décennie. L’âge du message programmé

Vacances connectées : le tourisme à l'heure du web social (1/2) Certains d'entre vous sont encore en vacances, tandis que d'autres, de retour au boulot, préparent déjà les prochaines. A cette occasion, nous vous proposons de (re)découvrir notre feuilleton en deux épisodes sur le tourisme « augmenté » par les outils numériques. Ce premier billet aborde les transformations que le web social impose au tourisme et les nouvelles expériences de vacances. Meilleurs voeux à tous ! « Le e-tourisme est mort, vive le tourisme numérique ! ». Maîtrisez votre “e-réputation” pour un maximum de professionnalisme ! C’est quoi la e-réputation ? La e-réputation est l’image numérique d’un individu sur Internet, elle est entretenue par toutes les informations qui concernent cet individu et qui sont mises en ligne. À l’heure où Internet prend une place de plus en plus importante dans nos vies, il est fort probable que diverses informations ou documents vous concernant soient disponibles par tous sur la toile. Avec l’évolution des réseaux sociaux et la multiplication des sites de réseautage, il est aujourd’hui très facile pour des clients ou des recruteurs de contrôler les informations vous concernant sur Internet avant de prendre contact avec vous. Selon un sondage, 72% des recruteurs tapent le nom d’un des candidats dans un moteur de recherche et 44% d’entre eux tentent d’accéder au compte Facebook de la personne qui a postulé à un poste.

Influenceurs vs ambassadeurs ? Portfolio item posted on Vendredi, juillet 13th 2012 at 22 h 52 min Influenceurs vs ambassadeurs? Quelle est la vraie valeur?

Related: