background preloader

Le financement participatif peut-il bâtir des villes

Le financement participatif peut-il bâtir des villes
Le financement participatif (crowfunding ou « financement par la foule ») est un marché en pleine expansion, expliquait le rapport de Crowdsourcing.org. Les 452 plateformes de financement participatif dénombrées dans le monde en avril 2012 ont récolté 1,1 milliard de dollars de fonds en 2011 pour les projets qu’elles accueillaient – dont plus de la moitié pour des projets hébergés par des plateformes européennes. Comme quoi, le modèle du financement participatif n’est pas un phénomène uniquement lié aux modes de financement anglo-saxons, que l’on dit traditionnellement plus sensibles au mécénat et à la prise de risque que l’Europe. Peut-être parce qu’en fait ce financement participatif fonctionne plutôt de plus en plus comme un système de prévente que comme un système de prise de risque ? Image : Répartition des 450 plateformes de crowfunding dans le monde selon le rapport de Crowdsourcing. Kickstarter en ses limites Image : page d’accueil du site Kickstarter. L’urbanisme Kickstarter

http://www.internetactu.net/2012/09/06/le-financement-participatif-peut-il-batir-des-villes/

Related:  Crowdfunding, plateformes de financement

Le crowdfunding se banaliserait-il en offrant... une part des bénéfices? Le financement participatif explose. Le cabinet Massolution prévoit que plus de 5 milliards de dollars seront levés cette année. Mais pour quel retour sur investissement ? Aucun ou très peu. Une participation de 5 000 dollars au projet de Spike Lee (somme visée : 1,25 million de dollars), permet de faire inscrire son nom sur les crédits de fin du film en tant que producteur associé.

Consommation collaborative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La consommation collaborative désigne un modèle économique où l'usage prédomine sur la propriété : l'usage d'un bien, service, privilège, peut être augmenté par le partage, l'échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci. Cette optimisation de l'usage est une réaction à la sous-utilisation classique supposée des : biens ;services ;privilèges ;

La finance participative est dans la place Etant par monts et par vaux ces temps-ci afin de parler CoRévolution, je peux vous assurer que ça bouge dans les territoires : en ces temps de crises, un vent de changement et d'enthousiasme souffle chez les acteurs de l'économie collaborative. Une preuve encore en ce jeudi 11 octobre avec le forum FinPart qui se tenait non loin de Limoges, à la Fondation La Borie, afin de promouvoir ces nouvelles formes de financement. Le B.A.BA de la finance participative Le « crowdfunding » ou comment miser sur les PME via Internet Depuis l'avènement du chanteur Grégoire grâce aux producteurs-internautes de My major Company, le crowdfunding ne cesse de se développer en France. Il commence même à toucher le monde des start-up, comme une alternative aux banques et aux business angels . Entre troc, prêt solidaire et capitalisme d'antan, le financement participatif ne manque souvent pas d'attraits, ni parfois de risques.(...) Cet article est exclusivement réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous.

Onze logiques économiques qui changent le monde Source image : Tout changement social doit concevoir son économie. Et alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le OuiShareFest, premier événement européen entièrement dédié à l’économie collaborative, j’avais envie de donner suite à ce billet et faire le point sur un ensemble de termes qui reviennent souvent dans l’actualité pour qualifier les modèles économiques émergents et à venir qui cherchent à fournir des réponses aux enjeux du siècle. L’économie coopérative Commençons avec le plus ancien de ces modèles, qui relève de l’économie sociale et solidaire.

La plateforme de crowdfunding IndieGogo met le cap sur l'Europe "On présente le crowdfunding (financement participatif) comme quelque chose de nouveau, mais en réalité ça date un peu!", s'amuse d'entrée de jeu Danae Ringelmann, co-fondatrice de la plateforme IndieGoGo, devant l'auditoire du Web'12, qui rassemble les professionnels du secteur. Ce qui, selon elle, est nouveau en revanche est la dimension "mondiale" et "ouverte" d'IndieGoGo, qui a été créée en 2008.

Finance participative : pourquoi elle peine à émerger en France - Ouishare Entre vide juridique, conservatisme, protectionnisme des autorités monétaires et lobbyisme des acteurs traditionnels… la finance de demain peine à se développer en France… A tel point que les entrepreneurs du secteur unissent leurs forces pour tenter de sensibiliser les décideurs. Alors que la crise financière continue son bonhomme de chemin et que les perspectives pour l’économie mondiale s’assombrissent, la finance collaborative se développe en France et propose des alternatives aux méthodes financières traditionnelles. Du crédit entre particuliers à l’investissement collectif dans des startups, en passant par le micro-crédit solidaire ou le financement participatif, voici autant d’initiatives qui semblent montrer la voie pour la finance traditionnelle : plus de pouvoir aux citoyens, moins d’intermédiaires, et des pratiques plus responsables. Défier le monopole bancaire

Vingt idées pour dynamiser l’économie du partage dans les territoires Rachel Botsman et Michel Bauwens ne s’étaient jamais rencontrés, et leurs interventions croisées ont marqué le premier forum de l’économie collaborative qui s’est tenu à Cenon, en Gironde, jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013. La présence de ces deux pointures internationales de l’économie collaborative et pair-à-pair fut l’occasion de faire un point sur la manière dont les politiques publiques peuvent s’emparer du sujet. Eclairages. « Changer a du bon, mais changer massivement est encore mieux » Rachel Botsman en impose et c’est plutôt « la chance » de la rencontrer, dans le petit milieu de l’économie collaborative.

Et si on se passait de banquier ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Paul Seabright (Ecole d'économie de Toulouse) Internet pourra-t-il un jour remplacer le système bancaire ? La question semble farfelue, mais, après tout, les banques ne sont que des intermédiaires entre ceux qui épargnent et ceux qui empruntent. Le Net remplace déjà d'autres intermédiaires, aussi variés que les librairies, les sociétés de ventes aux enchères et les agences matrimoniales. Pourquoi pas les banques ? Déjà, des sites Web de prêt entre pairs (peer-to-peer lending) proposent aux utilisateurs des taux d'intérêt bien plus favorables que ceux pratiqués par les banques, en diminuant la marge importante que celles-ci demandent.

Les trois Cercles du financement participatif (crowdfunding) Au delà des différentes façons de lancer et faire la promotion d'un projet en crowdfunding, ce qui représente déjà un vaste sujet, il y a une question qu'il est primordial de se poser, dès la conception de son projet : quels sont mes cibles et comment puis-je les toucher ? Le crowdfunding, ce n'est pas une surprise, est une question de confiance. Vous devrez à la fois montrer que vous êtes sur-motivé(e) par votre projet et inspirer confiance à vos visiteurs afin de les convaincre de devenir vos soutiens. Trois "cercles" pourront vous aider à atteindre votre objectif, qu'il vous faudra successivement conquérir.

Kickstarter, le roi du Crowdfunding [infographie] Fondée en avril 2009, la startup new yorkaise Kickstarter est l’un des piliers du Crowdfunding sur internet. Déjà 3 ans d’existence, 50 000 projets hébergés et 200 millions de dollars en promesses de financement. Des chiffres encourageants et qui laissent penser que n’importe quelle personne avec une bonne idée a sa chance grâce au soutien financier des internautes.

Related:  CrowfoundingCitoyenneté