background preloader

Analyse transactionnelle

Analyse transactionnelle
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article présente des problèmes multiples. En psychologie, l'analyse transactionnelle, appelée aussi AT, est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux[1] et de la communication. Créée dans les annéees 1950 par le médecin psychiatre et psychanalyste Éric Berne[2], elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels de deux personnes ou plus, appelés « transactions ». L'analyse transactionnelle vise à permettre une prise de conscience ainsi qu'une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et maintenant » dans les relations entre deux personnes et dans les groupes. L'analyse transactionnelle propose des grilles de lecture pour la compréhension des problèmes relationnels ainsi que des modalités d'intervention pour résoudre ces problèmes. L'exploration de la personnalité peut se réaliser à 2 niveaux (p. 5 à 14)[3] : Dans l'exemple de M. Exemple :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle

Related:  body languageanalyse transactionnelleActualité articles - Eric Berneressources humainesanalyse transactionnelle

Eric Berne L'AT de A...à Z « Allez mieux d’abord, on analysera ensuite si vous le voulez » (Eric Berne – Que dites-vous après avoir dit Bonjour ?) Eric Berne (1910-1970), médecin psychiatre américain, est le fondateur de l’Analyse Transactionnelle. Eric Berne est né à Montréal le 10 mai 1910 d’un père, David, médecin généraliste et d’une mère, Sarah, écrivain et éditeur. Sa famille est originaire de Pologne et de Russie. Il a une sœur cadette, Grace. Son père meurt de tuberculose à l’âge de 38 ans, alors qu’Eric n’en a que 9.

Analyse transactionnelle Définition de l’analyse transactionnelle L’analyse transactionnelle est une théorie élaborée dans les années 1950 par Eric Berne. Depuis plus de 50 ans, l’analyse transactionnelle n’a cessé d’être validée, complétée et enrichie par de grands professionnels de nombreux pays. Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle L’analyse transactionnelle est au départ une forme de psychothérapie. La méthode Gordon - Communication orale Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». En effet, si j’ai un problème que je ne peux pas exprimer, ou si l’autre à un problème non-exprimé, ou que je ne l’écoute pas, nous ne pourrons pas avoir une vraie communication. Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins.

Éric Berne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Éric Berne, né à Montréal (Canada) le , mort le , psychiatre américain, fondateur de l'analyse transactionnelle. Né dans une famille juive émigrée d'Europe de l'Est, il étudie la médecine à l'Université McGill, puis la psychiatrie à l'université Yale aux États-Unis, et devient citoyen américain. Établi en Californie en 1946, il y élève sa famille tout en menant une carrière très chargée en psychiatrie (hôpital, clinique, services conseils pour l'armée et cabinet privé). Dans les années 1950, Berne est toujours inspiré par Freud, mais prend ses distances par rapport à la psychanalyse. Il cherche à développer un outil thérapeutique efficace et rapide, donc moins coûteux et accessible à tous.

Éric Berne - Des jeux et des hommes Ce que nous avons dit jusqu'ici peut se résumer dans l'« expression familière » : « Si l'on ne te caresse pas, ta moelle épinière se flétrira. (p. 14) Chacun transporte à l'intérieur de soi ses parents. [...] Chacun possède un adulte. [...] Chacun transporte à l'intérieur de soi un petit garçon ou une petite fille.

Analyse transactionnelle L'analyse transactionnelle (AT) est au départ une forme de psychothérapie. Mais c’est aussi une théorie de « psychiatrie sociale » (selon les mots de son concepteur) parce qu'elle propose d’étudier le psychisme des personnes en analysant leurs relations sociales. Elle tire d'ailleurs son nom du mot « transaction » qui, en anglais, désigne un échange, verbal ou pas. On a souvent qualifié cette approche de « version populaire de la psychanalyse »1. Les analystes transactionnels expliquent les dysfonctionnements, les comportements inadéquats, les maladies psychosomatiques et même les névroses et les psychoses par des notions de « décisions précoces » et de « scénarios de vie ». Dès l’enfance (de 3 ans à 8 ans), on ferait nôtres des décisions, des renoncements et des « choix douloureux ».

Triangle dramatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le triangle dramatique, dit aussi triangle de Karpman, est une figure d'analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968 (dans son article Fairy Tales and Script Drama Analysis) qui met en évidence un scénario relationnel typique entre victime, persécuteur et sauveur (ces rôles étant symboliques, une même personne peut changer de rôle). Rôle[modifier | modifier le code] C'est une schématisation qui tend à exprimer que si une personne utilise un de ces rôles (par exemple la victime), elle entraîne l'autre à jouer un rôle complémentaire (le Sauveur ou le Persécuteur). L'expression de ce scénario permet de déceler la mécommunication : on peut souvent l'utiliser pour exprimer les mécanismes ayant généré un conflit. Manipulation[modifier | modifier le code]

Le "stroke", ou besoin de reconnaissance Stimulation positive ou négative, le "stroke" serait indispensable à la survie biologique et psychologique des individus de tout âge. L'indifférence, serait-elle néfaste pour la santé de ceux qui la subissent? Le stroke: généralisation, traduction et définition L'usage du terme "stroke" a été généralisé en psychologie par le psychiatre américain, le Dr. Changer son regard sur soi-même et sur l’autre : Les positions de vie de l’analyse transactionnelle - Prévenir - Cap sur la prévention Agnès Le Guernic - Analyste transactionnelle En cas de difficulté, chacun a spontanément tendance à s’attribuer la responsabilité de ce qui ne va pas ou de l’attribuer à quelqu’un d’autre, un proche de préférence : « C’est de ma faute ! » dit l’un ; « C’est de ta faute, dit l’autre ». Cela s’applique aux petites choses comme aux grandes. Prenons qu’il se produise une inondation dans la salle de bains. Certains diront tout de suite: « Qu’est ce que tu as encore fait ?

Thomas Gordon (psychologue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thomas Gordon, né le 11 mars 1918, aux États-Unis d'Amérique, est décédé le 26 août 2002. Docteur en psychologie clinique. Explicitation et phénoménologie - Pierre Vermersch Résumé Présentation des bases théoriques qui fondent l'entretien d'explicitation, ce moment de réflexion et de communication professionnelle autour d'une tâche effectuée, et qui permettent d'en comprendre les effets dans les domaines de la pratique et de la recherche. Quatrième de couverture Explicitation et phénoménologie Qu'est-ce que je fais à l'autre avec mes mots ? Pour répondre à cette question, il faut avoir un but d'action précis permettant de révéler les effets de ces mots. Par exemple, poser des questions pour faire décrire un vécu.

Les outils de l'analyse transactionnelle Gestion des Ressources Humaines ESSOR 1995 – Réédition Pratiques avril 07 - PRATIQUES Réseau d’échanges d’idées et de méthodes pour des actions de développement Les relations difficiles: le triangle de Karpman Nos relations s’expriment parfois comme une sorte de série B sinistre et même violente où, en fonction des circonstances et des interlocuteurs, chaque protagoniste adopte inconsciemment un rôle dramatisé à souhait. Ces rôles relationnels, théorisés par Karpman dans les années soixante, se retrouvent curieusement schématisés dans les… dessins animés: le Persécuteur, la Victime et le Sauveur. Nous avons souvent un rôle dominant, mais passons aussi de l’un à l’autre, parfois très rapidement, au cours d’une seule conversation. Ces rôles bloquent l’évolution de la relation, aucun n’est meilleur ou pire qu’un autre, et ils se nourrissent d’un mélange de peur et de manque d’estime ou de confiance en soi. Ces rôles peuvent générer beaucoup de stress et engloutir des quantités d’énergie. L’idée générale est double:

Related: