background preloader

Ma_recherche_documentaire__TTD-2.jpg (Image JPEG, 4349x1042 pixels) - Redimensionnée (36%)

Ma_recherche_documentaire__TTD-2.jpg (Image JPEG, 4349x1042 pixels) - Redimensionnée (36%)

La RD en utilisant la présentation du document de collecte - Carte mentale La recherche documentaire avec la présentation du document de collecte [1] me parait la plus adaptée à la formation à la RD : elle se base sur les pratiques antérieures des élèves, elle est plus intuitive et évite l’écueil de la hiérarchisation des étapes dans la présentation des étapes de la RD. Afin de mieux m’approprier ce déroulé, j’ai réalisé une carte mentale qui en présente les grandes lignes. Cette carte n’est pas exhaustive (je n’évoque pas la hiérarchisation de l’info et la rédaction d’un plan) mais a plus pour objectif de poser les choses. Cette carte sera distribuée sous forme d’extrait lors des différentes séances aux élèves et sa version complète sera affichée au CDI. Elle sera sans doute améliorée, corrigée à l’usage ou avec vos remarques. Elle a été réalisée à l’aide du logiciel Xmind, pour obtenir la carte sous ce format contactez-moi par courriel Aristide.12 (a) free.fr

Chercher pour trouver 1996-2011 Responsable du site : Audrey Laplante, professeure adjointe École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de MontréalConception et réalisation originale : Hélène Guertin et al.MBSI, professeure, Collège de Maisonneuve (1974-2002)avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal. Tous droits réservés © 1996-2011 Hélène Guertin et al. | Documents consultésAvertissement : Les textes sur ce site présentent les idées des auteurs et en aucun cas une position officielle de l'école ou de l'université. L'utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n'a aucune intention discriminatoire. Form@net : Scénarios pour développer les compétences informationnelles (Québec / France)

Boîte à idées bibliothèques - Livralire Date : février 2014Lieu : Service départemental de la lectureProblématique :Pour des raisons stratégiques et économiques, nombre de Bibliothèques Départementales de Prêt (BDP) ont décidé de supprimer ou de restreindre les tournées de leur bibliobus, invitant les bibliothécaires bénévoles et salariés des communes de moins de 10 000 habitants à désormais venir deux ou trois fois par an emprunter sur place des documents.Or les lieux de stockage des ouvrages ne se prêtent pas à l'accueil du public ni au choix : manque de lumière, exigüité des lieux, signalétique limitée, surcharge des étagères.De plus le classement par cotation Dewey dissémine des ouvrages de même centre d'intérêt prisé des publics. Exemple, on trouve des livres sur les enfants en psychologie, pédiatrie, éducation. Chaque ouvrage a sur la tranche un bandeau de couleur correspondant à son pôle : violet, rouge, bleu, vert, jaune.La cotation Dewey a été simplifiée. Il n’y a pas de pôle jeunesse spécifique. Rangement :

Le document de collecte : une alternative au copier-coller Nous sommes quelques professeurs-documentalistes à utiliser le document de collecte qui s'appuie sur la pratique du copier-coller des élèves lors de la recherche documentaire. Je ne vais pas ici redéfinir le concept, ni ses usages pédagogiques, d'autres l'ont déjà très bien fait. Je vous renvoie donc vers les blogs : TicTacdoc, Didacdoc et Mesdocsdedoc et également vers la présentation de Docs de Doc. J'ai créé un scoop.it qui reflète ma veille à ce sujet. J''insisterai ici sur la nécessité d'utiliser la méthode du document de collecte dans le cadre d'un TRAVAIL D'EQUIPE. Ainsi après avoir expérimenté ponctuellement la méthode pendant 2 ans, il m'a semblé important cette année d'impliquer l'ensemble de mes collègues dans le processus.

Fiches d'activité sur Google Je continue ma série sur Google avec aujourd'hui les fiches d'activité que j'ai utilisées pour la séquence décrite ici. Nous avons mené le travail en cours de technologie en 4ème avec cinq classes. Première remarque sur cette séquence : elle est trop courte. Les élèves ont plein de questions à poser, de remarques à faire... Pour cette année voici les fiches que nous avons utilisées : Travail préalable à la maison : En classe avec vidéoprojecteur (et après correction de la fiche précédente) nous avons demandé à un élève d'aller sur Google pour nous et nous avons collectivement rempli le début du tableau suivant : Nous avons demandé aux élèves de terminer de remplir le tableau à la maison. En deuxième heure, en salle informatique, chaque élève avait un ordinateur. Puis nous leur avons distribué la feuille de cours : J'ai du mal à évaluer le transfert compréhension / analyse d'une page de résultat du fait du manque de temps. 5e : étude de Wikipedia 4e : étude de Google

Faut-il une autorisation pour faire un lien hypertexte ? Après treize ans de veille et d’écriture sur le droit de l’information, un récapitulatif, appelé à figurer sur la page Droit de l’information du site de l’ADBS, s’imposait. Il reprend les questions récurrentes, en proposant une réponse en quelques lignes, suivie d’une liste d’articles écrits sur chaque sujet. A propos du lien hypertexte Par principe[1], les liens sont libres. Ce devrait être le cas pour un lien simple, reprenant le titre[2] et l’url d’une page ou d’un document dont l’accès n’est pas réservé à un public particulier et ce, même si le lien ne mène pas vers la page d’accueil du site. Les mentions légales de certains sites peuvent indiquer qu’il est interdit de faire, sans leur autorisation, des liens vers leurs pages[3], une pratique abusive [4] car une telle interdiction, générale, n’a pas de sens. En revanche il convient : Parmi les questions qui restent posées Est-il autorisé de faire apparaître les premières lignes des textes et l’illustration qui les accompagnent ? llustr.

La Recherche d’information en évolution Former les élèves à la recherche d’information pose questions : quelles sont les pratiques des élèves et celles des enseignants ? que disent les chercheurs en Sciences de l’information et de la communication ? Comment traduire ces préoccupations en séances pédagogiques ? Constat général : une aisance opératoire des élèves sans conceptualisation. Les adolescents sont particulièrement tournés vers les usages communicationnels et ludiques, ils sont les plus connectés (82%, suivis de près par les 18-24 ans, un taux qui chute après 25 ans à 59%). Il est nécessaire de prendre en compte le rôle majeur des outils numériques dans la sociabilité adolescente, d’autant plus que ceux-ci sont souvent persuadés de leurs compétences.La relation prise comme valeur en soi, devient un élément important de la construction de repères et de marqueurs identitaires (communauté d’appartenance) qui fonctionnent à la fois comme élément de rattachement et de différenciation. Oui, mais dans la pratique…

FADBEN : Le document de collecte ATC en stock

Related: