background preloader

Le mystère de la disparition des abeilles

Le mystère de la disparition des abeilles
Related:  La disparition des abeillesÉcologie

...cide Quand les agrocarburants privent de céréales 127 millions de personnes - Insécurité alimentaire Nourrir les êtres humains ou faire rouler les voitures ? Selon un rapport de l’organisation Oxfam, les agrocarburants utilisés dans les voitures européennes auraient pu servir à fournir du blé, du maïs ou du soja à 127 millions de personnes pendant un an. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll vient de décréter une « pause » dans la politique de soutien à la filière agro-industrielle. Les cours du blé, du maïs et du soja ont atteint des niveaux record cet été. Au niveau européen, la Directive énergies renouvelables impose que 10 % de l’énergie utilisée dans les transports soit produite à partir de sources renouvelables d’ici à 2020. L’appétit croissant de l’Europe pour les agrocarburants pourrait continuer de faire grimper les prix de certaines denrées alimentaires de 36 % supplémentaires d’ici à 2020, souligne Oxfam. Vers la fin des agrocarburants ? Cette pause dans le soutien aux agrocarburants est une bonne nouvelle a priori. Lire aussi :

La recherche au secours des abeilles Un monde sans abeilles ? N’y pensons pas ! Bien sûr, les produits de la ruche, miel, pollen, cire, nous manqueraient. Pourtant, on le sait, les abeilles connaissent des moments difficiles. Slavery Footprint - Made In A Free World LE PEUPLE DES ABEILLES Près du rivage d'une mare, une abeille porteuse d'eau collecte le précieux liquide. Le vent du nord a desséché le thym du plateau du Larzac. Une multitude d’abeilles vient chercher de l’eau sur des fleurs de renoncule aquatique, dans un trou d’eau nommé « lavogne ». Quand les miellées sont importantes, l’humidité du nectar suffit aux besoins de la ruche. Cependant, lors de fortes chaleurs ou lorsque le vent assèche la végétation, les butineuses porteuses d’eau partent par centaines pour hydrater les ouvrières assoiffées. Butineuses en vol d’approche de la ruche sur un champ de colza. Les muscles de l’abeille lui permettent de battre des ailes 400 à 500 fois par seconde pour atteindre une vitesse de 25 à 30 kilomètres/heure en pleine charge. Une porteuse d'eau a fait l'erreur fatale et tente de survivre à la noyade. Une abeille pompe une goutte d’eau sur une feuille. Deux abeilles pratiquent l’échange buccal de nourriture appelé trophallaxie chez les insectes sociaux. Multitude.

OGM : l'EFSA rejette en l'état l'étude Séralini L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rejeté en l'état, jeudi 4 octobre, l'étude du chercheur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM de Monsanto, la jugeant "inadéquate" et "insuffisante", et lui a demandé de fournir davantage d'informations. Le chercheur français a aussitôt annoncé qu'il refusait de s'exécuter, une décision qui risque de sceller le sort de ses travaux. L'avis des experts chargés par l'EFSA d'analyser l'étude est très sévère. "L'article est d'une qualité scientifique insuffisante pour être considéré valide pour l'évaluation des risques", ont-ils jugé. Sur l'EFSA, lire le cadrage : "Nouveau conflit d'intérêts à l'Autorité européenne de sécurité alimentaire" L'EFSA a expliqué avoir "invité les auteurs à partager certaines informations additionnelles essentielles afin de lui permettre d'acquérir la compréhension la plus complète possible de l'étude". L'EFSA prévoit de publier une "seconde analyse, plus complète, d'ici la fin octobre".

Abeilles, pollinisation et biodiversité Apis mellifera, l’abeille domestique des apiculteurs est l’espèce la plus répandue et la plus connue. Près de 1 000 espèces d’abeilles différentes sont recensées en France. Soit plus que le nombre de mammifères, oiseaux et reptiles réunis ! Dans le monde, on ne dénombre pas moins de 20 000 espèces d’abeilles. Régime sans abeilles Abeille domestique, genre Apis. © Denis Bourgeois (Arthropologia) Toutes ces espèces sont très importantes pour la pollinisation, processus indispensable à la reproduction sexuée des plantes à fleurs. 80 % des cultures à travers le monde sont dépendantes de l’activité des insectes pour la pollinisation, au premier rang desquels les abeilles. Les pollinisateurs pèsent 153 milliards d’euros C’est le chiffre auquel sont parvenus des chercheurs de l’Inra pour estimer la valeur économique de l’activité pollinisatrice des insectes, essentiellement des abeilles (programme Alarm, 2006-2009). Biodiversité et abeille : l’une ne va pas sans l’autre

Bienvenue| Solutions Locales pour un Désordre Global Mortalité des abeilles : le nombre d'apiculteurs a baissé de près de 40% en six ans e nombre d'apiculteurs a baissé de près de 40% en six ans, disparition en nette accélération qui suit celle des abeilles, constate un audit de la filière apicole réalisé par l'établissement public FranceAgriMer. Selon cette étude qui dresse un état des lieux de l'apiculture en France en 2010 par rapport à 2004, dernier audit en date, "27.400 apiculteurs soit 4.500 à 4.600 en moyenne" ont disparu chaque année contre 15.000/an sur la décennie 1994/2004. Le nombre de ruches a diminué de 20% à un peu plus d'un million en 2010 contre 1,356 million en 2004, mais la baisse de production de miel de 28% (18.330 tonnes en 2010, contre 25.500) témoigne "surtout de la baisse du rendement moyen par ruche", pointe FranceAgriMer. "On suppose que la baisse du nombre d'apiculteurs est directement corrélée à la disparition des abeilles, même si on n'en a aucune preuve", a indiqué Marion Robert-Vérité, responsable du programme apicole de FranceAgriMer.

Related:  santéPesticides & co