background preloader

Le mystère de la disparition des abeilles

Le mystère de la disparition des abeilles

Quand les agrocarburants privent de céréales 127 millions de personnes - Insécurité alimentaire Nourrir les êtres humains ou faire rouler les voitures ? Selon un rapport de l’organisation Oxfam, les agrocarburants utilisés dans les voitures européennes auraient pu servir à fournir du blé, du maïs ou du soja à 127 millions de personnes pendant un an. Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll vient de décréter une « pause » dans la politique de soutien à la filière agro-industrielle. Les cours du blé, du maïs et du soja ont atteint des niveaux record cet été. Au niveau européen, la Directive énergies renouvelables impose que 10 % de l’énergie utilisée dans les transports soit produite à partir de sources renouvelables d’ici à 2020. L’appétit croissant de l’Europe pour les agrocarburants pourrait continuer de faire grimper les prix de certaines denrées alimentaires de 36 % supplémentaires d’ici à 2020, souligne Oxfam. Vers la fin des agrocarburants ? Cette pause dans le soutien aux agrocarburants est une bonne nouvelle a priori. Lire aussi :

OGM : l'EFSA rejette en l'état l'étude Séralini L'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rejeté en l'état, jeudi 4 octobre, l'étude du chercheur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité d'un maïs OGM de Monsanto, la jugeant "inadéquate" et "insuffisante", et lui a demandé de fournir davantage d'informations. Le chercheur français a aussitôt annoncé qu'il refusait de s'exécuter, une décision qui risque de sceller le sort de ses travaux. L'avis des experts chargés par l'EFSA d'analyser l'étude est très sévère. "L'article est d'une qualité scientifique insuffisante pour être considéré valide pour l'évaluation des risques", ont-ils jugé. Sur l'EFSA, lire le cadrage : "Nouveau conflit d'intérêts à l'Autorité européenne de sécurité alimentaire" L'EFSA a expliqué avoir "invité les auteurs à partager certaines informations additionnelles essentielles afin de lui permettre d'acquérir la compréhension la plus complète possible de l'étude". L'EFSA prévoit de publier une "seconde analyse, plus complète, d'ici la fin octobre".

Agriculture et chimie naturelle : le "bois raméal fragmenté" Bonjour, actuellement en formation BPREA Maraichage Bio, je suis assez déçu de cette vidéo. J’ai comme beaucoup apprécié les vidéos et conférences de Claude et Lydia Bourguignon sur le BRF et l’étude de la microbiologie des sols, ceci étant le personnage somme toute sympathique de la vidéo ne m’a pas l’air de bien maîtriser son sujet. Ce qui choquera tout maraîcher ou futur maraîch’ c’est qu’il n’y a rien sur ses buttes, il vient juste de planter trois plants de féverole pour la vidéo c’est limite.Ensuite le BRF est un sujet délicat dans le monde agricole, dans le domaine de l’agriculture biologique et surtout biodynamique. Il ne faudrait broyer que des rameaux de l’année c’est à dire de 2 cm max sinon vous aurez du BRF sur vos cultures pendant 10 ans, ensuite il faut faire attention aux essences de bois utilisées, certaines peuvent bloquer les développement des cultures. Sinon bah allez voir vos maraichers bio du coin, plantez des choux, permaculturez-vous et bon app’ ! Quentin

Pourquoi je suis redevenue paysanne Mouais, pardonnez mon scepticisme, mais : elle ne vit 1 pas de sa production elle ne communique pas ses chiffres (son bilan et son compte de résultat) (donc sans cela ses belles paroles ne sont pour le moment que du gloubi-boulga pour bobo) elle nous raconte de belle histoire sommes toute très personnelle (en nous exprimant son interprétation) sans rentrer dans le pratique vis-à-vis de la permaculture et de la paysannerie, la liste serais longue : organisation de rotation, plan de fertilisation, amendement, charge hectare, temps de travail, investissement, difficultés d’installation, concurrence, formation (accès à la terre : condition), bon j’arrête la liste ici mais cela a été dit plus haut par d’autre elle ne parle pas des 2 fondamentaux à savoir : le financier et la technique avec comparatif a l’appuie. Je tenais à ajouter ce commentaire car en l’écoutant je trouvais le discours très (trop) idéalisé, mielleux et consensuel. Autre remarque ... suite

Les semences, patrimoine de l'humanité ou de l'industrie ? Un petit article publié dans un journal localiste, sur les conditions du vote de la loi. Privatisation du vivant et menaces de l’Union européenne sur la biodiversité. Le 28 novembre 2011, Relocalisons ! était présent avec de nombreuses autres associations à une manifestation devant l’Assemblée nationale. Certes, une réforme de l’Assemblée a eu lieu en juin 2009 qui rend superflu tout quorum : « Le vote est alors valable quel que soit le nombre de députés présents », est-il écrit (voir le lien ci-dessous). Relocalisons ! Pour plus d’informations : Comment fabriquer un gîte à coccinelles ? Objectif Et si vous bricoliez utile et écologique ? Vous savez surement que la coccinelle est le meilleur anti-puceron naturel. Construisez un petit gîte très facilement et rapidement pour les attirer dans votre jardin. Une jolie idée à mettre à profit pour protéger vos plantes des pucerons diaboliques ! IL VOUS FAUT 2 planches d'environ 50cm 4 ou 5 petites planches carrées Des clous 1 marteau ETAPE 1 Déposez face à vous une longue planche. ETAPE 2 Placez les petites planches carrées les unes à côté des autres sur cette même planche. ETAPE 3 Planter des clous pour fixer chaque extrémité des planches carrées sur la longue planche. ETAPE 4 Les conseils : - Dans l'idéal, placez le gîte à l'abri de la pluie, orienté vers le sud/ sud-est dans un endroit ensoleillé, à l'abri du vent L'hiver suivant, les coccinelles auront fait leur nid !

Permaculture & forêt nourricière - Extrait du jardin extraordinaire de Philip Forrer

Related: