background preloader

Identité numérique : enjeux et perspectives

Identité numérique : enjeux et perspectives

Internet - TIC - cultures numériques. Voici ma prise de notes d'une conférence que nous avons pu suivre cette après-midi du mardi 13/11 - 2012 : pour recontextualiser un peu, Fabrice Papy est enseignant-chercheur en SIC à l'Université de Lorraine, et directeur de la revue Les Cahiers du numérique. Petit avertissement : par manque de temps (j'ai encore quelques dossiers à constituer), je ne mets pas en forme ces notes, et les mets telles quels, directement sur ce billet... Je m'en excuse humblement auprès des lecteurs non familiarisés avec les domaines d'études des S.I.C et qui devront fournir un plus gros travail de compréhension ; cependant cet article est plutôt destiné aux professionnels de l'information, qu'ils soient du public (en partic. de l'Educ. Nat.) et du privé. Ces notes sont publiées ici avec l'aimable autorisation de l'auteur de la conférence. l'objet de cette conférence était :Les Visual Catalog : enjeux de l'interopérabilité dans les systèmes d'information documentaires L'intervenant, F. cf.

Blogkaralys - identité numérique - médias sociaux communication La CNIL veut faire protéger les données par la constitution 01net. le 16/05/08 à 18h30 Faire reconnaître le caractère fondamental et constitutionnel du droit à la protection des données personnelles, c'est l'une des nouvelles missions que s'est fixée Alex Türk, le président en exercice de la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés). Le sénateur et juriste souhaite profiter de la mission qui a été récemment confiée à Simone Veil sur ' une nouvelle rédaction du préambule de la Constitution ', pour faire entrer le droit à la protection des données dans le texte fondateur de la Ve République. Une position déjà adoptée par 13 des 27 pays membres de l'Union européenne. Remise en cause des libertés fondamentales ' Nous sommes aujourd'hui confrontés à une problématique récurrente de traçage de la personne dans l'espace et dans le temps ', a précisé vendredi 16 mai Alex Türk, à l'occasion de la présentation du rapport annuel de la Cnil. ' Dans l'espace, par le déploiement de technologies comme le GPS ou les puces RFID.

Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk A première vue, il y a assez peu de rapports entre les Jeux olympiques de Londres et les univers dystopiques du cyberpunk , tel qu’ils ont été imaginés à partir des années 80 dans les romans de William Gibson, de Bruce Sterling de Philip K. Dick ou de John Brunner. A bien y réfléchir cependant, le dopage – dont le spectre rôde sans surprise toujours sur ces jeux 2012 – est déjà un élément qui fait penser au cyberpunk, où les humains cherchent à s’améliorer artificiellement par le biais d’implants bioniques ou l’absorption de substances chimiques. Mais c’est plutôt à travers la gestion des droits de propriété intellectuelle par le CIO que l’analogie avec le cyberpunk me semble la plus pertinente et à mesure que se dévoile l’arsenal effrayant mis en place pour protéger les copyrights et les marques liés à ces jeux olympiques, on commence à entrevoir jusqu’où pourrait nous entraîner les dérives les plus graves de la propriété intellectuelle. No photography, please. Cette phrase est glaçante.

L’USURPATION DE L’IDENTITE NUMERIQUE : LES RESEAUX SOCIAUX SUR LA SELLETTE Les réseaux sociaux ont connu un développement exceptionnel sur la toile, cependant plus les réseaux sociaux ont pris du poids et plus l’usurpation d’identité c’est développée sur le net. Il est donc important de savoir si les internautes ont réellement la maîtrise de leur identité numérique. Si ces réseaux sont des outils de communication reconnus, il ne faut pas en abuser et les utiliser à bon escient. A priori, des clauses de confidentialité existent pour protéger les internautes, mais souvent celles-ci sont mal connues ou mal utilisées ou tout simplement partiellement inefficaces. D'ailleurs à plusieurs reprises des plaintes ont été lancées contre Facebook pour non respect de la vie privée. La question qui se pose est donc de savoir si les internautes ont ou non la maîtrise de leur identité numérique ? I) Usurpation de l’identité numérique et atteinte à la vie privée A) La protection de la vie privée sur Internet B) Facebook et faux profil B) Un jugement qui montre la voie

Actualités Folksonomies Le terme de folksonomie est apparu récemment sur le web pour désigner le phénomène d’indexation des documents numériques par l’usager. On rencontre également fréquemment le mot tag qui désigne en quelque sorte un mot-clé. Le terme de folknologie est aussi employé, mais plus rarement. Ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur avec l’avènement des nouvelles technologies du web, dites « web 2.0 », qui donnent plus de possibilités d’expression à l’internaute. Le phénomène est-il durable ou n’est-ce qu’un effet de mode ? Caractéristiques Les folksonomies constituent la possibilité pour l’usager d’indexer des documents afin qu’il puisse plus aisément les retrouver grâce à un système de mots-clés. Le paradoxe vient sans doute du fait qu’un esprit collaboratif marque le fonctionnement des systèmes dits de tags comme le fameux Technorati, l’un des plus importants moteurs d’indexation de blogs. L’ouverture d’esprit caractérise la folksonomie, comme le web 2.0. Deux types de folksonomies

Qu’est-ce que l’identité numérique? Votre identité numérique, c’est l’ensemble des informations que l’on trouve sur Internet vous concernant. C’est donc une identité de « données ». Comme dans la vie réelle, l’identité virtuelle est un fin mélange entre « ce que je montre, ce que je cache, ce que les autres perçoivent et ce qui m’échappe ». Agrégat de données involontaire ou stratégie personnelle ? Cette identité se compose à mesure que vous « surfez » et que vous communiquez avec des ressources et des individus sur le Web, laissant ainsi diverses traces plus ou moins visibles, profondes, indélébiles. Si vous n’avez pas encore essayé, tapez votre nom dans un moteur de recherche. Maîtriser son identité numérique Identité numérique : Particuliers La démocratisation des services dit Web 2.0, chaque internaute est producteur de contenu : il n’est plus spectateur du Web mais directement acteur de son évolution. L’exemple le plus caractéristique concerne les encyclopédies : alors qu’il y a peu de temps Encarta dominait le marché avec un contenu produit par des experts, Wikipédia a complètement renversé la donne et a fait place au savoir collectif et collaboratif. Réseaux sociaux, blogs, wikis, plateformes d’échanges, jeux en ligne prolifèrent sur le Web. C’est en voulant en faire une synthèse que Francis Shanahan nous livre cette impressionnante map. Il a tenté de regrouper les services (en bleu) à des fonctions ou compétences (en vert). Bien entendu, cette carte est très complète mais non exhaustive, certains services peuvent dépendre de plusieurs fonctions. Ces différents services nous conduisent régulièrement à laisser des traces de notre activité sur Internet. Qu’est ce que l’identité numérique ? - Elle peut vous faciliter la vie.

Les nouveaux usages appellent une nouvelle gouvernance. - Le blog de Séverin Naudet Le choix de rendre accessible et réutilisable les données publiques s’inscrit, c’est ma conviction, dans une perspective historique, dans une recherche d’un meilleur partage et d’une plus grande diffusion de l’information. La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 énonçait clairement ce principe : « la Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration ». Il aura fallu des millénaires pour passer de l’écrit à l’imprimerie, des siècles pour passer de l’imprimerie au télégraphe. Au fond, Internet nous a tous fait passer d’une ère de l’information en différé à une ère de l’information instantanée, globale et connectée, qui généralise l’accès au savoir et à la connaissance, qui accélère la diffusion et la circulation de l’information et qui place les données au cœur de nouveaux usages. Inexistants au 20ème siècle, les réseaux sociaux contribuent désormais à l’expression de la démocratie. Bien sûr, il ne s’agit pas de tout remettre en cause. sn

Related: