background preloader

Ancien français

Ancien français
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La notion d’ancien français regroupe l'ensemble des langues romanes de la famille des langues d'oïl parlées approximativement dans la moitié nord du territoire français actuel, depuis le IXe siècle jusqu'au XIVe siècle environ. Origines et descendance[modifier | modifier le code] L'ancien français est l'ancêtre du français parlé aujourd'hui. L'apparition d'une langue unique sur le territoire français est cependant très tardive et l'on doit à plusieurs langues d'oïl anciennes ce qui constitue la langue actuelle. Par exemple, on estime qu'à la veille de la Révolution française, les trois quarts de la population française parlaient un dialecte ou une autre langue. Importance de l'ancien français dans l'histoire linguistique[modifier | modifier le code] Évolutions et état de la langue[modifier | modifier le code] Au sujet des mutations de la langue antérieures à l'époque de l'ancien français, voir en particulier l'article Langues romanes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ancien_fran%C3%A7ais

Related:  Dictionnaire français, latin, paléographieLangues du monde

Dictionnaire Français ancien-Français et Français-Français ancien gratuit Le français est issu du latin, ou plus précisément de l'évolution du bas latin vers le latin vulgaire. Le latin vulgaire a subi les influences tout d'abord des langues gauloises, du Ier au Ve siècle de notre ère, puis des langues franciques, du Ve au IXe siècle. C'est du IXe au XIIIe siècle que se situe la période du français ancien, qui évoluera ensuite en français moyen, puis en français classique et français moderne. A l'époque le français n'était pas répandu sur tout le territoire, et le français ancien désigne en fait l'ensemble des langues d'oïl parlées dans la moitié nord du pays. Langue de prestige et langue de littérature, le français ancien est abondamment attesté, et l'on peut reconstituer son histoire avec précision, tant sur le plan lexical que phonétique ou morphosyntaxique.

Gallo-roman (langue) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme roman, dérivé de l'adjectif latin romanus, s'applique aujourd'hui strictement aux langues issues de celles que parlaient les Romains, d'où le concept des langues romanes[1]. L'apparition du gallo-roman ne peut pas être datée avec précision. À la question « Quand a-t-on cessé de parler latin en Gaule ? », l'historien Ferdinand Lot répond « Jamais. » Il y a eu un glissement insensible du latin classique vers le bas-latin de l'époque impériale pour la langue écrite et vers le latin vulgaire pour la langue parlée par le peuple, cette langue populaire étant l'ancêtre des langues romanes; puis vers le gallo-roman mérovingien et carolingien. Les habitants de la Gaule ont toujours eu l'impression de parler la même langue que leurs ancêtres, mais en quelques siècles, elle était devenue méconnaissable.

Etat civil - Parenté - Empêchement - Dispense LES MOTS GENERAUXad = vers, chez, dans les environs de * ante = avant * post = après * apud = près de, chez, en, à * circiter, circa, circum, plus minus = autour de, aux environs de * coram = en face de, en présence de * cum = avec * ex = de (exprime la provenance) * nunc = maintenant * prae = devant, en raison de * pro * devant, en faveur de, pour * semper * toujours * sine = sans * sub = sous * supra = au-dessus.Dominus, Dõm = Messire * magister = maître * honestus = honorable * parochia (paroecia) = paroisse * parochus, curio, curatus, parochiae pastor, parochiae rector = curé * vicarius = vicaire * subcuratus = sous-curé * subsignatus = soussigné * testes = les témoins * testibus presentibus (testibus pbus) = en présence des témoins * et aliis = et autres * mane = le matin * vespere = le soir * eiusdem loci = du même lieu *; in pago de = du village de. Desiderius (a) = Didier (Didière) * Desideratus (a) = Désiré(e) * Dionysius (a) = Denis(e) * Dorothea = Dorothée, Quirinus = Quirin,

Séquence de sainte Eulalie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cantilène de sainte Eulalie, suivi du début du Ludwigslied pour mieux visualiser le texte Numérisation du parchemin (Réf. Bibliothèque municipale de Valenciennes 150 (olim 143) fol.141v)

Formules d'actes de baptêmes, mariages et sépultures Vu dans le registre de Notre Dame L'Ancienne de Poitiers de 1787. Je trouvais intéressant de connaître les formules exactes de tous les actes que nous croisons dans nos recherches. Voila donc en théorie ce qu'on devrait toujours pouvoir lire sur un acte, mais effectivement dans la pratique, ce n'est pas toujours aussi simple :)

Portail:Langues Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portail des langues Il y a actuellement 9 051 articles liés aux langues. Lumière sur... [ modifier ] Actes de notaire Les actes notariés les plus recherchés permettent aux généalogistes de compléter leurs investigations. Contrat de mariage, testament, inventaire après décès etc, autant de documents et d'actes qui peuvent être conservés aux Archives départementales et correspondre à vos besoins. Lexique Ce lexique vous permettra de mieux vous orienter dans le langage spécialisé des actes notariaux. Essai sur l'origine des langues Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Essai sur l'origine des langues (dont le titre complet est Essai sur l'origine des langues où il est parlé de la mélodie et de l'imitation musicale) est une œuvre posthume inachevée de Jean-Jacques Rousseau dans laquelle il réfléchit sur les langues et la musique, mais aussi complète le Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. Il fut commencé vers 1755 mais resta inachevé et fut publié par Pierre-Alexandre Du Peyrou, exécuteur testamentaire de Rousseau, en 1781.[1] Contexte de l'ouvrage[modifier | modifier le code] Présentation de l'ouvrage[modifier | modifier le code] Développement de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Une aide à la traduction des termes fréquement rencontrés dans les registres paroissiaux écrits en latin. Accueil » Termes latins en généalogie Quelques éléments de traduction du latin fréquement rencontré dans les registres paroissiaux aideront les généalogistes peu familiarisés avec le latin d'église et donnera quelques clés de compréhention des registres écrits dans cette langue. Termes latins petit lexique d'écriture latine - actualité famille généalogie Notre amie Sylvie Cheyenne-Lecointre que vous retrouvez sur Facebook à mis à votre disposition un petit lexique des mots latins les plus utilisés dans la rédaction de vos vieux actes. Il vous fera gagner un peu de temps dans le déchiffrage et le sens de l'acte.

Projet Pep's 2015 : numérisation de chroniques liégeoises, médiévales et modernes Le Réseau des Bibliothèques ULg collabore à nouveau cette année avec la délégation Pep's de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre d'un projet de numérisation. Ce projet vise cette fois 24 chroniques (pour 66 volumes), rédigées dans la Principauté de Liège, entre le 11e et le 18e siècle. Les chroniques sélectionnées sont les oeuvres d’auteurs tels qu’Anselme, Fisen, Hinnisdael, Van den Bergh, Foullon ou Devaulx. Inédites pour la plupart, leur numérisation permettra aux chercheurs, étudiants ou curieux de redécouvrir ces textes et les événements qui y sont décrits. Née dans l’Antiquité, la chronique recouvre, dès les 11e et 12e siècles, un sens relativement large.

Dernier ancêtre commun Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En biologie de l'évolution, le concept de dernier ancêtre commun à deux lignées d'êtres vivants correspond à l'organisme le plus récent que ces deux taxons ont en commun. Il s'agit d'une entité théorique qui correspond au dernier nœud de l'arbre phylogénétique à partir duquel divergent les branches de chacune des lignées en question mais cela ne correspond pas forcément à un individu particulier ayant réellement existé, on le dit alors hypothétique. Pour l'homme les recherches génétiques sur l'Adam Y-chromosomique et l'Ève mitochondriale font remonter le dernier ancêtre commun à 150 000 ans en lignée féminine et à 60 000 ans (340 000 ans selon une étude plus récente de 2013[1]) en lignée masculine. Annexes[modifier | modifier le code]

Conseils méthodologiques en paléographie La lecture des documents anciens n’est pas un obstacle insurmontable.Elle demande un peu de théorie, quelques conseils méthodologiques et beaucoup de pratique.Vous trouverez, ci-dessous, les premiers éléments à respecter pour une meilleure compréhension des écritures manuscrites. En générale, la lecture des documents d’archives des XIX et XX° siècles ne pose pas de problèmes majeures. Les choses se compliquent dès que l’on aborde les XVI° et XVII et, plus encore, au-delà. Nous aborderons successivement :

Related: