background preloader

Lave-linge à pédales - Les outils de l'autonomie

Lave-linge à pédales - Les outils de l'autonomie
Related:  Alternatives à pédales

Remorques de vélo - Page 1 - Remorques de vélo Un type épatant ! Voici les travaux d'une personne, dont je ne connais que la page flikr et les vidéos sur you tube...Il réalise un tas de chose pour les vélos, remorques, vélos, droits ou couchés, des plans, etc etc.... Je tombe à l'instant sur une de ses dernières réalisations un remorques de vélo qui se déplie afin de pouvoir y loger ! Je dois dire que j'ai un sacré coup de coeur pour ce travail car je rêve souvent de me promener à vélo en emmenant ma "maison", mais pas encore trouver de réelle solution. La vidéo Et les plans : Il a aussi réalisé une merveille de "roulotte", ou "caravane" pour vélo : Elle est magnifique !!! Et elle roule évidemment : Si je savais ou pouvais en fabriquer une presque identique... Pour ceux qui ont une âme de bricoleur suivez ce lien, vous atterrissez sur la galerie flikr de ce monsieur dont le pseudo est sakuholma, on y trouve aussi des plans. La remorque solaire ecopioneer source Building A Bigger Bike Trailer Voici une bonne grande remorque ! Quelle place ! source

Construire un lave-linge à pédales | Inform'Action Les lave linges à pédale existent, ils permettent, comme leur nom l’indique, de laver le linge en pédalant plutôt qu’en faisant tourner les centrales nucléaires. Alors pour avoir un avenir non irradié, mais aussi beau que notre linge, construisons des machines à laver à pédales ! Cette page rassemble des photos et indications de montages, et collecte les questions et indications complémentaires pour faciliter le montage. La première machine à laver à pédale que j’ai vu, c’était en 1995 à la Vieille Valette, que le Grand Manu la fabriquait. Petite introduction Les photos présentées ci-après par contre témoignent d’une réalisation à La Ferme du Collet. Indications pour la construction de la machine à laver à pédales Prendre une machine à laver à chargement par le haut. Enlever tout le métal blanc autour qui ne sert à rien Fixer le tambour au sol Acheter une courroie de 2m50 environ adaptée à l’ancienne La raccorder au tambour et à la gente evidée de son pneu du vélo d’appartement

Bicycle L'État verse 200€ d'aide à tout acheteur d'un vélo électrique Vous hésitez à acheter un vélo électrique faute de budget ? Alors c’est sans doute le moment de se lancer… Depuis hier (19 février 2017) et jusqu’au 31 janvier 2018, l’État français versera 200€ à tout nouveau propriétaire d’un vélo à assistance électrique ! Explications. Le décret a été publié au Journal officiel samedi dernier. « L’acquisition ou la location de véhicules à moteur à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur électrique d’une puissance maximale nette du moteur inférieure à 3kW et n’utilisant pas de batterie au plomb. » Pour profiter de cette nouvelle mesure, rien de plus simple : il n’y a qu’à présenter la facture à L’Agence de services et de paiement et, en retour, vous toucherez 200€. Attention toutefois : cette aide ne peut être cumulée avec celles déjà proposées par certaines agglomérations françaises et n’est accessible qu’une fois par personne. Tout est bon pour inciter la population à privilégier le vélo à la voiture.

Un bus à pédales pour se rendre à l'école ? À Louviers, ça marche ! À Louviers, dans l’Eure, se rendre à l’école est devenu une formidable aventure collective. Tous les matins, les enfants montent en effet à bord d’un engin pour le moins original : un bus à pédales ! Pour le faire avancer chacun doit apporter sa part d’effort et de bonne humeur. Gros plan sur une initiative géniale qui encourage le travail d’équipe, favorise l’activité physique et respecte l’écologie. Équipé d’une assistance électrique, chaque S’Cool Bus (il y en a trois) peut embarquer huit passagers. Grâce à ce véhicule, les enfants démarrent leur journée en plein air par un peu d’activité physique en équipe. Une super idée, à tout point de vue !

Le Finlandais qui inventait des vélos extraordinaires Jyväskylä (Finlande), reportage Alors que le vent souffle sur la petite ville de Jyväskylä, à 300 km au nord d’Helsinki, Sakari Holma, 80 ans à l’automne prochain, se dépêche d’aller poser un dernier élément à sa toute dernière invention : un vélo à quatre places. « L’effort est partagé, précise sa fille Maija, venue aider pour la traduction. C’est très bien pour les personnes âgées, l’occasion de prendre l’air et d’être ensemble. En plus, le design est très cool, c’est comme avoir une fête sur son vélo ! Exposé à la bibliothèque municipale au milieu d’autres créations réalisées par les gens de la région, tous amateurs, son vélo rouge trône au centre de la pièce. Sakari Holma au pilotage de sa dernière invention. Moustache et cheveux blancs hirsutes, habillé d’un jogging confortable, sandales et chaussettes, l’inventeur sort sa boîte à outils et place un bac rouge entre les deux places arrière. « Pour pouvoir y mettre les sacs pendant qu’on pédale », explique-t-il. Un joyeux bazar

Ingénieux et écolo, ce vélo vertical est l’ascenseur du futur Qui n’a jamais culpabilisé de prendre l’ascenseur pour trois étages ? D’un autre côté, emprunter les escaliers pour arriver en nage et à bout de souffle n’est pas l’idéal non plus. Alors, pour pratiquer une activité physique régulière et plus sympa que de grimper les marches, deux jeunes actifs britanniques ont inventé un ascenseur particulier : le vélo vertical. Mi-vélo, mi-ascenseur il suffit de pédaler dans un sens pour monter, et dans l’autre pour descendre. Ainsi, cet ascenseur nouvelle génération s’adresse à un large panel, quel que soit l’âge et la condition physique. Une invention d’autant plus utile à une époque où les villes n’en finissent pas de s’élever vers le ciel.

La Relève et La Peste Cinq minutes de sport = trois heures de lumière. Et si la force humaine pouvait alimenter un bâtiment en électricité ? C’est le projet réalisé par deux Néerlandais. La centrale électrique humaine dans une école L’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas, s’est lancé le défi ambitieux d’atteindre une émission de carbone nulle d’ici 2030. C’est ainsi que le projet « Human Power Plant » est né, porté par l’artiste Melle Smets et par Kris de Decker, fondateur du magazine Low tech « La machine est en marche ». L’un des points phares de leur projet réside dans une salle de fitness complétement pensée pour créer et transformer l’énergie. En parallèle, pour le projet il faut considérer que chaque étudiant sera auto-responsable de sa consommation. Alors oui, les calculs basés sur la consommation actuelle affichent que chaque étudiant devrait fournir minimum une heure et demi d’efforts par jour. Cette technologie peut-elle être utilisée à usage personnel ?

Quand les vélos servent à tout, sauf à faire du vélo San Andrés Itzapa (Guatemala), reportage Ici, un vélo surmonté d’un mixeur, là un autre pour moudre le grain, un troisième pour concasser les noix de macadamia… Les bicimáquinas ou « vélos-machines » de toutes sortes peuplent le hangar de l’association Maya Pedal, qui les fabrique dans le village de San Andrés Itzapa, au Guatemala. Mais en ce mercredi 3 janvier 2018, une fois n’est pas coutume, les postes de travail sont désertés, et pour cause : tout le monde est réuni autour d’un énorme conteneur venu des États-Unis. L’effervescence a gagné toute l’équipe. L’atelier de Maya Pedal. Entretemps, les rouages ont continué de tourner : « Nous avons trouvé le moyen de construire des vélos-machines à partir de presque rien, en récupérant des tubes et des métaux pour construire les cadres, en fabriquant nous-mêmes certaines pièces, ce qui nous a permis de répondre à la demande », raconte Mario. « On peut mettre des pédales sur n’importe quoi ! « La première était un monstre !

Vélomnibus, le bus écolo dont vous êtes le moteur Un ancêtre du Vélomnibus 3.0 Dans la même rubrique Adapter le principe du tandem aux transports en commun : il faillait y penser. Le Vélomnibus est un « bus-vélo » qui peut accueillir jusqu’à 20 passagers, chargés de pédaler pour le faire avancer. À l'avant, un pilote décide de la direction grâce à un volant. Véhicule hybride Pour passer à la vitesse supérieure, une collecte a été lancée sur la plateforme Ulule pour financer la conception et la construction d'un troisième modèle. Image de synthèse du Vélomnibus nouvelle génération 32 000 euros ont déjà été récoltés.

Velomnibus 3.0 À propos du projet Premier palier de notre objectif, atteint, l'étude est financée ! En route pour le second palier avec un objectif à 60 000 euros pour le prototype de la transmission du Vélomnibus 3.0... En 2005, cinq familles décident de créer, pour se déplacer avec leurs enfants, un vélo collectif permettant d'accueillir 20 personnes à bord. Une association est créée, et 9 mois de travaux intenses débutent. Le Vélomnibus 1.0 fera ses premiers tours de roues en 2007 Déjà à cette époque, nous avions fait appel au financement participatif, en sollicitant nos amis et nos familles. 11000 euros avaient été collectés, un an plus tard, après plusieurs locations, nous rendions l'argent à nos prêteurs. Pendant 5 ans, nous l'avons souvent loué, nous avons vécu de belles aventures, et fait de nombreuses rencontres. Lors de ces rencontres, nous avons eu à plusieurs reprises des demandes d'achat. Le tourisme est un domaine dans lequel le Vélomnibus prend tout son sens. Nos objectifs sont clairs :

Related: