background preloader

La RD en utilisant la présentation du document de collecte - Carte mentale

La RD en utilisant la présentation du document de collecte - Carte mentale
La recherche documentaire avec la présentation du document de collecte [1] me parait la plus adaptée à la formation à la RD : elle se base sur les pratiques antérieures des élèves, elle est plus intuitive et évite l’écueil de la hiérarchisation des étapes dans la présentation des étapes de la RD. Afin de mieux m’approprier ce déroulé, j’ai réalisé une carte mentale qui en présente les grandes lignes. Cette carte n’est pas exhaustive (je n’évoque pas la hiérarchisation de l’info et la rédaction d’un plan) mais a plus pour objectif de poser les choses. Cette carte sera distribuée sous forme d’extrait lors des différentes séances aux élèves et sa version complète sera affichée au CDI. [1] Document de collecte : notion présentée par Nicole Boubée dans son article "Le rôle des copiés-collés dans l’ activité de recherche s’information des élèves du secondaire". Related:  Sitographie sur le document de collecte

Du copier-coller au copier créer, histoire d'une démarche (1) Le « copier-coller » au collège : une image négative ! Le copier-coller au collège est : 1. synonyme d'absence de travail 2. bien plus de « vol » en référence au droit d'auteur 3. improductif, n'étant pas le résultat d'une réflexion 4. au siècle de l'originalité à tout prix : dévalorisé et dévalorisant pour celui qui le commet. Le « copier-coller » , une réalité technique pratiquée ! 1. 2. 3. Une idée : le copier /créer. Avant : le livret documentaire proposé s'organisait de façon traditionnelle prescripteur d'une démarche à suivre pour bien réussir sa recherche documentaire. Après : Temps 1 (1 heure) : un test pour mieux connaître les élèves et leur pratique, faire le point sur le bien vivre son CDI (code de vie du CDI, les droits du lecteur) Temps 2 (2 heures) : Le CDI : définition, horaires, fonctions, première approche de la notion de « DOCUMENT », organisation de l 'espace, les outils numériques du CDI au service des élèves.

Le document de collecte : une alternative au copier-coller Nous sommes quelques professeurs-documentalistes à utiliser le document de collecte qui s'appuie sur la pratique du copier-coller des élèves lors de la recherche documentaire. Je ne vais pas ici redéfinir le concept, ni ses usages pédagogiques, d'autres l'ont déjà très bien fait. Je vous renvoie donc vers les blogs : TicTacdoc, Didacdoc et Mesdocsdedoc et également vers la présentation de Docs de Doc. J'ai créé un scoop.it qui reflète ma veille à ce sujet. J''insisterai ici sur la nécessité d'utiliser la méthode du document de collecte dans le cadre d'un TRAVAIL D'EQUIPE. Ainsi après avoir expérimenté ponctuellement la méthode pendant 2 ans, il m'a semblé important cette année d'impliquer l'ensemble de mes collègues dans le processus.

Document de collecte : savoir copier pour construire, structurer et partager son environnement informationnel Voilà presque un an avaient lieu les journées professionnelles de l'ANDEP. J'y ai alors animé un atelier atour du document de collecte dans lequel je suis revenue notamment sur l'appropriation collective de questionnements liés à la recherche d’informations et la didactisation de la notion de document de collecte. Durant l'atelier nous avons réfléchi à la constitution d'une grille d’évaluation. Le texte ci-dessous a été publié sous la licence CC BY-NC-SA dans les actes du colloque, qu'il est encore possible de commander via le site de l'ANDEP. L’objectif de cet atelier est de replacer le document de collecte dans un cadre plus large que la pratique du copier-coller à laquelle il est associé. Dans sa mise en œuvre, il renouvelle des pratiques liées à la recherche documentaire, fondement de notre enseignement. L’atelier proposé dans le cadre des journées professionnelles a permis d’aborder le document de collecte autour de 4 questions : - De quoi parle-t-on ? - analyser des sources,

Qu’est-ce que j’enseigne à mes élèves quand je leur apprends à maîtriser leur identité numérique ? Voilà cinq ans que je travaille avec les élèves sur la question des traces et de l’identité numérique. Et depuis cinq ans cette question me préoccupe même si je sens l’utilité civique et sociale de mes interventions. Je fais passer des informations, j’ai un rôle d’animatrice voir d’éducatrice. Mais en quoi mon rôle se distingue-t-il de celui des intervenants des sociétés privées dans les établissements scolaires ? Ai-je vraiment un rôle d’enseignante ? Pour les professeurs des autres disciplines, anciennes et instituées, c’est une question qui ne se pose pas. Alors que j’étais en plein dans la construction de mon projet Identité Numérique de l’année avec les 3èmes (co-construction avec mon collègue de Technologie), que je gardais dans un coin de la tête ma question toujours présente, j’ai lu hier soir l’article publié par André Tricot dans le dernier numéro de Mediadoc. Et tout s’est éclairé. Dans chaque groupe on note une gradation du spécifique au général : Voilà, j’y suis arrivée !

Pourquoi (et comment) utiliser le document de collecte m'a permis d'abandonner la méthode de recherche par étapes Je parle du document de collecte dans mes différents billets mais je réalise que depuis le jour où j'ai décidé (grâce à l'enthousiasme d'une collègue d'Histoire-Géographie) de l'introduire dans mes séquences, je n'en ai pas vraiment fait de bilan. Pourtant, depuis ce jour, je ne l'ai plus lâché. Le document de collecte est devenu mon compagnon fidèle, celui de certains de mes collègues (même partis enseigner ailleurs, au lycée, où semble-t-il il séduit beaucoup) et celui de mes élèves. Je ne l'utilise qu'associé à la carte mentale de réorganisation des idées. Le document de collecte intervient dans lors de la première séance de recherche avec les élèves. Peut-être est-ce de la fainéantise ? Je demande donc aux élèves de construire des documents de collecte sur des sujets dont ils ne savent rien, ou presque rien. Je donne une limite à ce document : une page le plus souvent. L'heure suivante est très intéressante. - Revenir sur le déroulement de leur recherche

Le document de collecte Le document de collecte vu par les élèves 2e étape : verbalisation de la méthode. De retour de vacances, et cette fois-ci en demi groupe, j'ai fait une séance essentiellement orale de verbalisation de leur travail. Nous avons donc parlé document de collecte (avait-il servi pour réaliser le dossier ? les élèves avaient-ils continuer à travailler avec cette méthode ?...) Comme je m'en doutais quelques élèves ont recommencé chez eux le travail. La veille de cette séance, une élève est venue au CDI pour finaliser son dossier avec un beau "tas" d'impression de sites : "Madame, comment je fais pour trouver ce qui est important ?". Qu'est-ce qu'un document de collecte ? En écoutant les élèves, en dialoguant avec eux, j'ai noté leurs idées au tableau et ensemble (avec leurs mots), nous avons construit la carte suivante :

INTERCDI CEDIS | A l'aube de l'e-doc. Inter CDI N¬∞ 234 À l’aube de l’e-doc ? Éléments de langage et pratique du métier À l’heure du numérique et de l’information accessible partout et à tout moment, nous sommes particulièrement sensibles au devenir de notre métier et des lieux dans lesquels nous opérons… et deux événements récents nous donnent l’occasion de prendre la plume : la lecture de la dépêche no 156473 [1] de l’AEF [2] du mercredi 12 octobre 2011, et le questionnement mené lors de la table ronde [3] qui s’est tenue le mardi 25 octobre après-midi à l’occasion des 5e rencontres de Savoirs CDI [4] : « Le CDI : quel espace de formation ? Ce qui se dit et se passe ne doit pas nous laisser indifférents, il en va de l’avenir de notre profession et de son exercice ; c’est pourquoi nous souhaitons partager ce que nous avons lu et entendu, et apporter nos propres réactions et commentaires face à des interventions ou des textes qui interrogent notre professionnalisme et notre avenir immédiat. « Dans la culture il est question d’habitude. Notes

Le document de collecte en bref 26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 18:05 Une présentation synthétique de l'outil, pour vous aider à vous lancer ! Tous les articles sur le sujet dans ce blog sont classés à "document de dollecte" (cliquez sur le document pour l'agrandir) Quelles connaisances travaille-t-on ? Savoir-faire : niveau de l’exercice pratiquer la lecture rapide et sélective sur le sujet donné cerner les limites du sujet donné évaluer rapidement la pertinence des informations trouvéens référencer ses extraits Savoir-faire : méthode réutilisable pratiquer une lecture rapide et sélective définir un besoin d’information savoir revenir rétrospectivement sur un cheminement de recherche (être capable de décrire les actions et nommer les outils utilisés) établir une sitographie Savoirs : compréhension le copié-collé est une étape de brouillon le guidage imposé par les moteurs peut-être critiqué l’intention de publication influe sur la qualité de l’information l’accès à l’information peut déterminer sa pertinence : moteur, BDD, portail

27- Le document de collecte vu par les élèves La méthode pédagogique Le grand intérêt de cette séance est de construire la notion à partir d’une pratique expérimentée par les élèves. Ceux-ci peuvent ainsi remobiliser et verbaliser cette expérience afin de prendre la distance nécessaire à sa compréhension et à sa conceptualisation. L’induction proposée consiste bien à s’appuyer sur un cas personnel et concret pour en dégager les caractéristiques générales. La structuration des connaissances La phase de structuration est également originale. L’évaluation La dernière phase, dite de remédiation, est également intéressante.

De l'identité enseignante du professeur-documentaliste Samedi 14 janvier 2012 6 14 /01 /Jan /2012 16:15 Les débats qui agitent notre profession aujourd'hui me paraissent très étrangers, je m'en rends compte. Non que je ne me sente pas concernée par un avenir qui m'inquiète. Mais je ne peux pas croire qu'on puisse vouloir enlever aux professeurs documentalistes leur mission d'enseignement . Pourquoi ? Il y a dix ans je pense que j'aurais été très ébranlée par des discours voulant nous rapprocher de la vie scolaire et d'une vision éducative de notre mission. Lors d'un moment de doute, d'ailleurs, j'ai failli le faire. Puis j'ai vu autour de moi le monde qui se transformait. Avec l'information livresque, encyclopédique, stable et vérifiée, notre travail était d'en donner l'accès aux élèves et de les former à la retrouver. Mais nous passions à une société dans laquelle l'accès à l'information ne passait plus par nous. D'autres questions véritablement liées à l'apprentissage se posaient. D'autres encore liées à la possibilité pour tous de publier.

Une expérience pédagogique : Du copié/collé au document de collecte Nous connaissons le site Mes docs de doc, blog pédagogique d’une prof-doc, qui propose régulièrement des séquences d’information-documentation avec réflexion sur la méthode et son application.Depuis octobre 2011 elle nous fait part d’une expérience pédagogique, fondée sur l’étude de Nicole Boubée « Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves du secondaire » Deux idées directrices : « lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Cette méthode de recherche d’informations sur un sujet donné s’appuie sur la pratique que les élèves ont du copié/collé pour la faire évoluer vers une appropriation méthodologique maîtrisée. Travailler différemment la prise de notes en 4ème : introduction de la notion de « document de collecte » 22 octobre Pourquoi (et comment) utiliser le document de collecte m’a permis d’abandonner la méthode de recherche par étapes 8 décembre 2011

Après le document de collecte : Evaluer un pad Ce billet fait suite à celui-ci. Nous avons en effet demandé aux élèves de réaliser par binôme un pad, document collaboratif, pour le travail de SVT sur le dossier santé et environnement (classes de 3e). Les élèves sont d’abord passés par l’étape du document de collecte qui permet le copier-coller. Après avoir imprimé ce document, ils devaient réécrire et s’approprier le contenu en complétant et en développant leur plan que mon collègue et moi-même avions corrigé. Les élèves ont vraiment eu le souci de reformulation, de conservation des informations pertinentes par rapport à leur plan même si sur certains pads le passage du copier-coller au copier-créer reste difficile soit parce qu’ils ne comprennent pas le passage et ne font donc aucun effort de synthèse soit au contraire parce qu’ils estiment que la phrase est déjà suffisamment claire. Une grille d’évaluation été proposée sur le modèle de celles proposées sur Docs pour docs pour l’évaluation d’un panneau ou d’un exposé oral.

Document de collecte : présentation générale by LN MULOT on Prezi

Related: