background preloader

Consommer-juste.fr

Consommer-juste.fr

Intelligence Verte: Agriculture biologique, Formation bio, Travailler autrement RuraliTIC 2010 du 30 au 31 août – L’Université d’été pour les Territoires Si T’es Jardin | CNLRQ - Régies de quartier et de territoire Parole d’acteur « Le projet doit répondre à un besoin du côté des usagers, en même temps qu’il s’inscrit dans un objectif stratégique du côté des acteurs associatifs ou institutionnels qui l’animent. Ces attentes doivent se croiser. » Jean-Luc Birski, directeur de la Régie de Vierzon Portés par l’intérêt pour une alimentation saine et une plus grande proximité avec la nature, les jardins potagers en milieu urbain se multiplient. Des projets de jardins solidaires sont actuellement en place ou en projet dans plus de 60 Régies. Nés d’une volonté partagée des habitants et de leur partenaires ces jardins potagers, de différents types jouent un rôle fédérateur, notamment parce qu’ils ouvrent la Régie sur de nouveaux partenaires et lui permettent de développer de nombreuses activités sur des thématiques variées (éducation à l’environnement, santé publique…). Les jardins solidaires Les jardins pédagogiques Les jardins d’insertion

No Patents on Seeds - Bienvenue! Et si les animaux de trait faisaient leur retour dans nos champs ? Relégués par le tracteur au rang d’attractions folkloriques lors des fêtes de villages, les animaux de trait (chevaux, mules, ânes...) reviennent sur le devant de la scène chez un certain nombre d’agriculteurs. L’idée En termes d’efficacité, a priori, entre un cheval et un tracteur qui peut faire plusieurs centaines de chevaux, il n’y a pas photo : le canasson est moins puissant, sans compter qu’il a tendance à se fatiguer plus rapidement. Transformer la force animale en énergie d’avenir, c’est pourtant la voie sur laquelle se sont engagées des associations comme Prommata (Promotion du machinisme moderne agricole à traction animale) qui développe des porte-outils adaptés au travail avec les animaux. Valérie Therrien, responsable de la communication de l’association ariégeoise, explique : « Nous nous inscrivons dans une vision de l’agriculture qui se veut à échelle humaine. « Il faut raisonner en terme de développement durable. Comment la mettre en pratique Ce qu’il reste à faire

www.jardiniersdefrance.com/joomla/index.php - Centre d'appels Détails Catégorie : Présentation de l'association Publié le lundi 16 février 2015 23:04 Écrit par Webmestre Affichages : 4206 Un centre d'appels est en service du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures au numéro au 01 48 94 55 74 (Rosny-sous-Bois). Une équipe de bénévoles, membres du conseil d'administration vous répondra dés que possible. Cette solution permet de maintenir un lien avec le réseau. Pour toute question en relation avec le Comptoir suivi par les Etablissements Lelong distribution (demande de catalogue, commandes en cours ou toutes questions), il est préférable de contacter directement Mme LELONG au 03 27 78 93 28 et 09 72 37 99 65 ou par courrier. Pour toutes les questions sur les adhésions, vous pouvez envoyez directement un message par mail. Vous recevrez très prochainement vos cartes d'adhésions. Nous n'avons plus de salariés et nous avons dû limiter notre budget de fonctionnement. Merci de votre compréhension. Patrick ONADO Président des Jardiniers de France

Autarcies Le blog de Jean-Philippe Huelin Jardiniers de France : la plus importante association de jardiniers amateurs Créée en 1876, et reconnu d’utilité publique, les Jardiniers de Francesont un réseau unique de 3.000 correspondants bénévoles animant les clubs Jardiniers de France. 180.000 adhérents et membres clubs jardiniers amateurs participent à la vie associative et aux activités de ces clubs. Une couverture nationale qui permet à chacun de bénéficier à coté de chez lui, des services de l’association. L’association des Jardiniers de France cultive des valeurs fortes que l’on retrouve dans les projets menés au sein des clubs Contribuer à faire du jardin, un espace d’épanouissement pour tous. Espace de réinsertion, d’aide à la reprise de confiance en soi, ou simplement espace de création ou de bien être personnel, le jardin est un moyen simple d’épanouissement pour tous, l’association travaille à l’ouvrir à ceux qui n’y ont pas naturellement accès. Favoriser la rencontre et l’échange entre tous les jardiniers. Etre un organe de transmission du savoir jardiner.

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation déclarée par les Nations Unies, le 16 octobre, la Vía Campesina invite à organiser des actions pour dénoncer le rôle des entreprises de l’agrobusiness telles que Monsanto dans la destruction et l’accaparement de la biodiversité et du vivant. Cet appel s’intègre à la semaine d’actions pour une justice climatique et sociale. En France, les associations suivantes se sont réunies, les Amis de la Conf’, les Amis de la Terre, ATTAC, Combat Monsanto, la Confédération paysanne, Greenpeace, Loiret sans OGM, Nature et Progès, OGM Danger, Vigilance OGM 18, pour lancer un appel à une semaine de mobilisation autour de la journée du 16 octobre. Cette mobilisation s’inscrit en réponse à la politique de la Commission Européenne qui multiplie les cadeaux à l’agro industrie. En mars 2010, la Commission autorisait, pour la première fois depuis 12 ans, la culture d’un OGM : la pomme de terre Amflora de BASF. Pour télécharger l’appel, cliquez ci-dessous

Ruralia arbres-arbustes Je me suis beaucoup amusée à répertorier les noms communs des arbres dans lesquels figurent le mot "Arbre" au début de l'appellation. Voici donc la liste : Arbre à argent, arbre de l'argent, Pachira aquatica, Malvacées Arbre à beurre, karité, shea butter tree, Vitellaria paradoxa et V. nilotica, Sapotacées Arbre à boulets de canon, Couroupita guianensis, Lecythidacées Arbre à canettes, un amusement en Nouvelle-Calédonie qui consiste à décorer de canettes vides en métal le bout de chaque branche d'un arbuste le plus souvent mort. Arbre à caoutchouc, Pao de seringa : Hevea brasiliensis, Euphorbiacées Arbre à caramel : voir Arbre caramel Arbre à carquois : Aloe dichotoma, Aloeacées. Arbre à chapelets, lilas de Perse, margousier : Melia azedarach, Méliacées Arbre à chewing-gum : Liquidambar styraciflua, Hamamélidacées Arbre à cidre, gommier à cidre : Eucalyptus gunnii, Myrtacées Arbre à cire, cirier, myrique : Morella cerifera = Myrica cerifera, Myracacées Arbre à encens : Protium copal, Burséracées

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre Les Amis de la Terre : l’ampleur des conséquences économiques réelles des OGM révélée Les coûts occasionnés par la séparation des filières OGM et conventionnelles sont beaucoup plus élevés qu’initialement estimés et pourraient conduire à la hausse des prix des aliments, préviennent les Amis de la Terre/Friends of the Earth Europe dans un nouveau rapport publié aujourd’hui. Ce rapport intitulé Les conséquences socio-économiques des OGM [1] dévoile les coûts cachés des cultures d’OGM que les secteurs conventionnels et biologiques doivent injustement supporter alors qu’ils sont menacés de nouvelles contaminations et d’augmentation des prix alimentaires. Ce rapport est publié alors que les ministres de l’environnement des Etats membres de l’Union européenne (UE) se rencontrent aujourd’hui pour discuter de la légalité des interdictions de culture des OGM sur leurs territoires. Source : Communiqué de presse des Amis de la Terre, 14 mars 2011 [2] Co-Extra, 2009.

S’installer à la campagne, défi pour un changement de vie - La récolte d’après - Blog LeMonde.fr Béatrice, Xavier Lavorel et leurs trois enfants, Dylan, Léa et Théo, sont venus s'installer à Mézères il y a trois ans. Nouveaux arrivants, ils n'étaient pourtant pas totalement inconnus au village car ils font partie de la famille Favier qui est là depuis plusieurs générations (voir "Un 15 août à la campagne" ). Mais ayant habité auparavant dans un petit lotissement de banlieue et en HLM, leur arrivée à la campagne n'en a pas moins été un grand changement de vie. Quand elle parle de son installation à la campagne, Béatrice Lavorel avance tout d'abord les points positifs de ce qu'elle considère comme "une nouvelle vie". "Ça nous coûte un peu plus cher qu'avant" La décision n'est tout de même pas facile. La première année, il a quand même fallu faire face à une donnée nouvelle pour elle : l'isolement. Avec de l'organisation, ça marche Reste la difficulté des trajets : ceux pour les enfants qu'il faut emmener prendre le car et ceux pour aller au travail. Plus dur pour les enfants

Related: