background preloader

TabEnBib

TabEnBib
Au printemps 2011, la création d’un groupe de travail interprofessionnel sur le livre numérique et coordonné par le Centre régional des lettres Midi-Pyrénées (CRL-MP) a créé les conditions favorables aux échanges d’expertises entre les différents professionnels du livre. Dans ce contexte, un groupe informel, composé de bibliothèques publiques, a réfléchi aux moyens de mettre à disposition des usagers de ces établissements des ressources numériques sur supports mobiles (tablettes, liseuses). Composé du réseau des médiathèques de l’Albigeois, de la médiathèque intercommunale de Tarn & Dadou, de la Médiathèque départementale de Tarn et Garonne & son réseau et, dans un premier temps seulement de la BMVR de Toulouse, le groupe associé au Centre régional des lettres Midi-Pyrénées a répondu à l’appel à projets lancé, en 2011, par le ministère de la Culture et de la Communication pour le développement de services innovants dans les bibliothèques territoriales françaises.

Réflexion sur les tablettes en bibliothèques J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques. On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel : Apple ou Android ? 2) Accès libre/prêt : La question de la forme de la mise à disposition est inhérente aux tablettes. 3) J’achète comment les applis pour mes tablettes ? Si je suis sous iOS, je passe par l’AppStore. a) Je pique celle d’un lecteur. b) Si la bibliothèque n’a pas de CB. 4) Les tablettes ne sont pas utilisées : Il peut arriver que les tablettes ne rencontrent pas le succès escompté. 5) Autoriser ou non le téléchargement d’applis ?

et liseuses en bibliothèque : le point d’étape Nombreuses demandes en attente : quelles sont les raisons du succès des liseuses ? Dès le début de l’année 2011, l’Addnb propose aux bibliothèques adhérentes un prêt gratuit de liseuses avec un protocole d’expérimentation complet. Depuis, nombre d’organismes professionnels ont imité l’association. Tant mieux, nous avons toujours dit que cette phase de découverte et de tests était inséparable d’une pratique professionnelle. Les demandes affluent : à la rentrée, un jeu supplémentaire de dix liseuses (PocketBook Touch) sera mis en service. Mais comment expliquer ce phénomène ? En nous lançant dans ce dispositif, nous avons tous affiné nos réflexions sur le livre numérique. Dans les discussions post-expérimentation, qu’entend’on ? — D’abord que la bibliothèque peut jouer ce rôle d’acculturation à la lecture numérique, même si ce travail apparaît comme assez temporaire.

Ipad CG 27 La reine des tablettes dans les bibliothèques du département Gadget pour Geek fanatique de la pomme ou véritable outil révolutionnaire ? L'iPad est un vrai phénomène qui arrive dans les bibliothèques du département de l'Eure. Avec ses multiples applications, l'iPad est un outil permettant des possibilités très riches : lire, jouer, apprendre, voir des films, écouter de la musique… L'essence même de la notion de multimédia. Seul ou à plusieurs, il suffit de laisser faire son imagination pour développer des activités variées et surprenantes. La Médiathèque du Neubourg s'est lancée! Elle a invité l'été dernier les jeunes du centre de loisirs à tourner un film muet dans le style des années 20. Aidés par les animateurs, ils ont écrit leur scénario "une classe turbulente". Ensuite, le tournage a pu se faire grâce au prêt d'un Ipad de la Médiathèque Départementale. Voici le résultat de leur travail : <div style="background-color:red;color:white;width:160px"><strong>JavaScript est désactivé!

Prêt de liseuses - Médiathèque de Meyzieu Accueil > Ma médiathèque > Tout public L’offre Depuis 2012, la médiathèque de Meyzieu offre à ses usagers la possibilité d’emprunter pour une durée de 3 semaines une liseuse électronique chargée de plus d’une centaine de livres numériques (des classiques de la littérature française et mondiale essentiellement). L’objectif est de permettre à tous de découvrir la lecture numérique et de se familiariser avec la liseuse, support privilégié pour lire des livres électroniques. Les avantages d’une liseuse Contrairement à une tablette rétro-éclairée, la liseuse ne procure en effet aucune fatigue visuelle, grâce à l’utilisation de la technologie de l’encre numérique. Pour mieux connaître les usages des liseuses prêtées par la médiathèque, un questionnaire sur l’utilisation de la liseuse est systématiquement remis aux abonnés de la médiathèque empruntant une liseuse. Conditions d’emprunt Prêt et retour en Côté Rue, au 2e étage. Description des liseuses prêtées Description des livres numériques chargés

L’Ipad en bibliothèque : quels usages ? Le marché des tablettes est en pleine expansion en France, elles s’imposent de plus en plus face aux liseuses, leurs fonctionnalités multimédias attirant plus le public. L’Ipad semble dominer ce marché par sa prise en main rapide, facilité d’utilisation, et offre d’applications plus importante. Bien que le marché du livre numérique a du mal à s’imposer en France, les bibliothèques commencent à expérimenter l’utilisation d’Ipad au sein de leur structure, pour capter l’attention des plus jeunes. C’est le cas de la médiathèque du Bois Fleuri de Lormont qui possède 6 Ipad première génération dont deux en libre accès au coin presse. Les usages de l’Ipad en bibliothèque sont divers : La presse Avec le développement des TIC, la presse en ligne attire de plus en plus de lecteurs au détriment de la presse papier. La médiathèque de Lormont met à disposition 2 Ipad pour la consultation sur place de presse en ligne payantes et gratuites comme les Inrocks, Marianne… La création @HlneG et Jennifer

Apple versus Archos versus Kindle versus Acer versus….. « Bibenfolie Il y a quelques temps de cela je présentais la division en deux camps du monde des bibliothèques à travers l’opposition Rameau vs Blanc-Montmayeur, le débat se renouvelle et évolue. Dans ma structure le débat s’ouvre et se cristallise autour de deux camps : Apple vs Androïd. Non pas tant du point de vue de nos ordinateurs (là on serait plutôt dans le débat Windows vs logiciels libres sous OS Windows) mais plutôt du point de vue de nos nouveaux outils de médiation : les tablettes. Afin de préparer une journée découverte initiation, mais aussi de former nos équipes pour les aider à construire des actions de médiation nous avons fait l’acquisition d’un nombre certain de tablettes et liseuses issues de différents constructeurs. Rapidement les coups de cœur se sont manifestés avec les tenants de l’Ipad et les tenants de l’Archos, certains ont basculé du coté obscur de la force (=lire Ipad). Une tablette est morte au combat, paix à son âme. Mais aussi le chargement des dites bêtes. Like this:

Bilan d’étape pour l’Albigeois Bilan d’étape en deux parties bien distinctes : les liseuses d’abord, puis les tablettes. Deux machines réellement différentes dans les approches et les usages. Date de lancement de l’expérimentation : 02 juin 2012. 1. 1.1. 24 liseuses réparties sur 5 structures (16 pour Albi et ses 3 structures, 4 pour Lescure, 4 pour Saint-Juéry).2 modèles différents : Cybook Odyssey et Sony PRS-T1.Proposées en prêt au même titre que les autres documents des médiathèques. 1.2. (Données à jour au 15 décembre 2012 – Soit 28 semaines après le lancement du 02 juin 2012) Les liseuses ne sont pas toutes chargées avec les mêmes titres, il y a 5 sélections ou « packs » de titres. 1.3. L’accompagnement : En règle générale, les usagers sont autonomes dans l’utilisation de la liseuse. Les aspects techniques : Création de 5 comptes Adobe pour la gestion des fichiers comportant des DRM.Les livres numériques ont été achetés sur la plateforme ePagine par l’intermédiaire de la librairie Ombres Blanches à Toulouse. 1.4.

« Tablettes tactiles et animations en médiathèque » : une journée professionnelle à l’attention des bibliothécaires de Tarn-et-Garonne Suite à la demande exprimée lors des différents bilans d’étape, par l’ensemble des médiathèques de Tarn-et-Garonne participant à l’expérimentation « Tab en Bib », une journée sur le thème « Tablettes tactiles et animations en médiathèque » a été organisée par la Médiathèque départementale le 31 janvier dernier à Montauban. Au programme de cette journée, plusieurs problématiques concernant les tablettes tactiles et leurs usages dans les médiathèques ont été abordées (état des lieux des usages des tablettes en bibliothèques, typologie de l’offre disponible et modèles économiques pour l’achat des ressources, critères de sélection et évaluation des contenus). La matinée a essentiellement été consacrée à une approche théorique des problématiques liées aux tablettes. « Bilan d’étape pour l’Albigeois Ateliers découverte « Tablettes Numériques » à Albi »

iPad disponibles à la médiathèque a médiathèque - soucieuse de répondre aux besoins de ses lecteurs en matière d'évolution technologique - propose, depuis les fêtes, la mise à disposition sur place de trois iPad. L'iPad est un portable de consultation numérique tactile, à peine plus grand qu'un livre, offrant une mobilité aisée en le tenant à l'horizontale ou à la verticale. Il permet de consulter Internet, de lire la presse, de lire e-book et d'utiliser les applications proposées. Il peut être connecté à un ordinateur. Les divers catalogues en seront très rapidement étoffés par les responsables de la médiathèque en chargeant des applications gratuites ou payantes, notamment pour la presse (revues et journaux) et la bibliothèque. Un salon confortable Cette bibliothèque e-book permet de lire sur iPad des livres en numérique. E-book s'ouvre par une page de présentation de livres dans un meuble de bibliothèque. Le lecteur a la possibilité de modifier la luminosité ou de changer la taille des caractères.

Les adaptations numériques Les tablettes tactiles ont pris ces dernières années le dessus du marché multimédia. Elles ont même dépassé les ventes d’ordinateurs portables, ce n’est pas peu dire. Nos habitudes de consommation s’en sont vues modifiées, le téléchargement est devenu un standard. Nos bons jeux de société n’allaient pas rester en marge de la course à la numérisation. Tout d’abord, petite précision, j’utilise un iPad et un iPhone et n’ai pas d’expérience sous Androïd, Windows ou autre. Personnellement, je possède déjà pas mal d’applications de jeux de société adaptées en numérique, et je suis gros utilisateur de certaines. Ma préférée et ma plus rentable vu le nombre de parties jouées est Carcassonne. Première chose que je constate, si j’ai l’application, c’est que j’ai le jeu de plateau dans ma ludothèque (ou que j’y ai déjà joué et apprécié la version physique). Niveau prix, il vous coûtera entre 1€ et 10€, plus généralement aux alentours de 5€. Voilà un peu tous les éléments en ma possession. Cowmic

Related: