background preloader

Au camping de la bidouille

Au camping de la bidouille
Transposez les énergies créatives des bidouilleurs urbains au milieu des montagnes à 1600 mètres d'altitude. Sans eau ni électricité. Laissez mijotez. Hackerspaces et fab labs sont venus planter leurs tentes au festival A Pado Loup pour tester et questionner la pertinence des technologies numériques face aux contraintes naturelles. Et rencontrer d'autres milieux alternatifs DIY, artistiques et écolo. L’arrivée se fait par un chemin arpenté et caillouteux, sous un soleil de plomb du 15 août, entouré de montagnes, de pins, de mélèzes et prairies en manque d’eau. L’hôte du festival, Bilou, la cinquantaine est entouré d’une ribambelle d’enfants, cousins, frères, soeurs et amis venus participer et prêter main forte sur l’organisation du festival. Bidouille dans l'herbe sèche et serre transformée en hacklab - (cc) Ophelia Noor L’innovation dans la contrainte Les bidouilleurs se retrouvent sous une petite serre aménagée en hacklab pour la durée du festival. Le challenge ? L’écodesign militant

Un immeuble desaffecté de Oakland devient une bibliothèque La Bibliothèque Victor Martinez People's était un hommage à l'auteur d'Amérique du Sud. James Silva, un des organisateurs de ce recyclage urbain, et membre de Orient Bay, organisation militante, explique comment un immeuble abandonné depuis plusieurs années est devenu une bibliothèque. Un effort de la part de plusieurs militants, soucieux d'aménager pour la communauté ce lieu obscur. La fermeture de l'endroit, survenue en 2010, avait laissé libres de squatter les murs tous ceux qui étaient en recherche d'un toit. Mais avec un sérieux effort, quelques dizaines de personnes ont décidé de faire place nette et, s'étant débarrassées des matelas et des graffitis, ont choisi de mettre en place une bibliothèque de fortune, en s'appuyant sur les ouvrages donnés par les membres de la communauté. Mais en début de semaine, une patrouille de police de la ville d'Oakland est venue remettre tout un chacun dans le droit chemin. Laisser les ouvrages à disposition restait le plus important.

UN LYCÉE AUX LYCÉENS : Le Lycée expérimental d'Oslo (1975) PRÉFACEpar Gérard Mendel Voici, écrit d'une plume alerte, vivante et pour un large public, un livre auquel on peut souhaiter le succès de certains ouvrages d'éducation récents, tel le célèbre Libres enfants de Summerhill.Le livre de A.S. Neill a eu l'immense intérêt, à partir de la longue pratique pédagogique de son auteur, de toucher la sensibilité de très nombreux lecteurs: oui, une éducation non autoritaire était possible.Le Lycée expérimental d'Oslo, écrit par Mosse Jorgensen, directrice de l'établissement, se situe tout autrement que le livre d'« éveil » ou de « sensibilisation » de Neill. Son héros est un lycée, et non plus un pédagogue; et le vrai problème de l'école d'aujourd'hui commence à y être posé experimentalement: à savoir le problème de l'exercice du pouvoir collectif dans une Institution scolaire. La dose de nouveauté injectée au départ, vers l'année 1966, dans ce lycée d'Oslo apparaît quand même considérable à un lecteur français. 1. 5. 6. Que voulons-nous dire par là?

ESPAGNE • Une utopie anti-crise en Andalousie Juan Manuel Sánchez Gordillo a fait la une des journaux ces derniers jours après avoir mené une “expropriation forcée” de produits alimentaires dans plusieurs supermarchés, au côté de ses camarades du Syndicat andalou des travailleurs (SAT), pour les distribuer aux plus défavorisés. C’est dire si cet homme est un dirigeant singulier au sein de la classe politique espagnole. Anticonformiste, il a été critiqué pour ses dernières actions, y compris dans les rangs de la coalition de gauche Izquierda Unida [l’équivalent du Front de gauche français], dont son organisation, le Collectif uni des travailleurs-Bloc andalou de gauche, fait partie depuis 1986. Sánchez Gordillo est un dirigeant historique du Syndicat des ouvriers agricoles (SOC), colonne vertébrale de l’actuel SAT. En outre, depuis 1979, il est maire de Marinaleda, une petite localité [de près de 3 000 habitants] de la région de Séville. Ils produisent des fèves, des artichauts, des poivrons et de l’huile d’olive vierge extra.

Mieux qu'un centre commercial : une épicerie coopérative, culturelle et solidaire dynamise une commune - Déserts ruraux ? C’est une épicerie, bar, café concert. Un lieu multi-services que font vivre les habitants d’une commune du Morbihan : vente de produits bio, production de bière locale, livraisons pour les personnes âgées, lieu de débat... Une coopérative au service des habitants, dont tous peuvent devenir copropriétaires. Petite visite guidée à Augan, où se réinvente le vivre-ensemble. Trouver une alternative au capitalisme marchand tout en créant de l’emploi et en répondant aux besoins locaux ? C’est le défi que se sont lancés en décembre 2009 les 67 associés du Champ Commun, une coopérative de services de proximité à Augan, commune morbihannaise de 1400 habitants. « On avait envie avant tout de créer un lieu où les gens du village se rencontrent », explique Mathieu Bostyn, co-gérant de la coopérative. Devenir copropriétaire de l’entreprise Les gérants veulent soutenir la production paysanne locale et promouvoir une autre manière de consommer. Alimenter le champ des possibles Photos : © Le Champ commun

Espagne: rébellion de médecins qui continueront à soigner les sans-papiers Espagne: rébellion de médecins qui continueront à soigner les sans-papiers MADRID (Espagne) - Près de 900 médecins ont signé un manifeste où ils s'engagent à continuer à soignerdans le service public leurs patients en situation irrégulière, en dépit d'un décret qui limitera en Espagne à quelques cas l'assistance universelle aux sans-papiers à partir du 1er septembre. Ma loyauté envers les patients ne me permet pas de manquer à mon devoir éthique et professionnel et de commettre un abandon, explique le texte que 870 médecins avaient déjà signé sur internet mardi. En le ratifiant, ils entrent dans un mouvement d'objecteurs de conscience lancé en juillet par la Société espagnole de médecine de famille et communautaire (semFYC), qui compte 19.500 médecins membres. Ils réagissent ainsi à une mesure controversée du gouvernement conservateur engagé dans un effort de rigueur sans précédent pour tenter de réduire son déficit public jusqu'à moins de 3% du PIB en 2014.

ZEGG - Communauté d'amour libre en Allemagne Changer la façon de changer le monde : un festival pour activistes sociaux photo: Threat to Democracy Article original publié sur le blog SFR Faisons du numérique une chance Qui n'a pas rêvé de conférences TED pour les pauvres, pour les activistes, pour les gens qui veulent changer le monde mais n'ont ni les moyens d'aller à Long Beach ni les connexions pour participer aux versions TEDx qui s'organisent un peu partout dans le monde ? Eh bien des Serbes l'ont fait. Pendant 48h les 2000 participants parlent de tous les sujets qui intéressent les activistes sociaux : de l'importance de la liberté d'expression avec les membres de la Electronic Frontier Foundation, de comment se protéger contre la censure, des meilleures techniques pour encrypter des messages (il y a même eu un atelier pour aider les enfants à le faire pour garder leurs secrets hors de portée de leurs parents), ou comment partager la musique avec la présence active de Peter Sunde co-fondateur de The Pirate Bay, moteur de recherche pour BitTorrent.

Les communautés collaboratives, objet sociologique non identifié Différents des « communautés traditionnelles », à la croisée des réseaux sociaux et des lieux physiques, de nouveaux collectifs émergent autour des services collaboratifs. Une étude sociologique du Groupe Chronos cherche à y voir plus clair. « De nos jours, si vous ne faites pas partie d’une communauté, vous êtes vraiment tout seul », ironise le journaliste Anand Giridharadas dans une tribune pour le New York Times. Alors que les communautés réelles, fondées sur des liens forts, sont sur le déclin, poursuit le journaliste, le mot, employé à tort et à travers, témoigne d’obsessions nouvelles : un attrait coupable pour les réseaux sociaux, le rejet grandissant des logiques de management “top-down”, l’inconfort vis-à-vis des modèles de consommation classiques. Il n’y voit rien de bon, jugeant que l’on est en train de prendre des vessies pour des lanternes et que cette résurgence des “communautés” n’est qu’un leurre dans une société toujours plus individualiste et capitaliste. 1. 2. 3. 4.

ZORRO – Des Espagnols dévalisent des supermarchés pour distribuer de la nourriture Que se serait-il passé si Robin des bois avait fait ses courses au supermarché ? Les étals bien garnis de ces temples de la consommation ont en tout cas donné des idées à une centaine de membres du Syndicat andalou des travailleurs (SAT). Les militants sont allés mardi 8 août se servir dans les rayons de deux supermarchés sans passer par la caisse. L'objectif : redistribuer leur vingtaine de chariots remplis de produits alimentaires à des ONG locales. "Le moment est arrivé de mener des actions qui frisent l’illégalité, parce qu’il y a des gens pour qui tout va mal, et nous ne pouvons pas rester les bras croisés", a commenté un syndicaliste. Et le scénario ne s'est pas déroulé de la même manière dans les deux supermarchés visés. Mais ce qui provoque le plus de débats dans les médias espagnols, c'est la présence d'élus parmi les militants. Un acte "intolérable" pour le ministre de l’intérieur, Jorge Fernandez Diaz, qui a lancé un mandat d’arrêt contre les militants.

Unusual Hotels - Top 15 Quirky and Unique Hotels Across the Globe Alberobello’s skyline is filled with conical roofs. Known as trullis, the buildings are the traditional dwelling of natives and the town is now a UNESCO World Heritage site. All the trullis have a kitchenette, bathroom and bedroom in the romantic alcove. Possibly the most unique hotel on the list, the Zhangzhou Wei Qun Lou Inn is a symbol of wisdom and diligence for the locals. Système d'échange local Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sel. Un système d'échange local (ou SEL) est un système d'échange de produits ou de services qui se font au sein d'un groupe fermé (généralement associatif). Le SEL permet à tout individu d'échanger des compétences, des savoir-faire et des produits avec les autres membres du groupe. Chaque SEL est un groupe de personnes vivant dans un même secteur géographique. L’association est locale : les membres peuvent se rencontrer facilement, se connaître et développer convivialité et confiance qui sont les valeurs fondamentales des SEL. Fondations[modifier | modifier le code] Les promoteurs d'un SEL cherchent à satisfaire des besoins qui ne sont pas satisfaits pour certaines personnes, à recréer du lien entre les membres du groupe. Comme il s'agit le plus généralement, d'échanger du temps, la valeur est simplifiée à l'extrême de façon à favoriser la solidarité et le lien social. Intérêt[modifier | modifier le code]

Alternatiba : un village des alternatives pour relever les défis écologiques Le mouvement altermondialiste basque Bizi ! – « vivre » en basque – organise le 6 octobre, dans le centre de Bayonne, un véritable village des alternatives dénommé Alternatiba. Face au sentiment d’impuissance que peut provoquer la gravité du défi climatique, Bizi ! lance un appel signé par 26 organisations visant à mettre en valeur les alternatives face à la crise multidimensionnelle actuelle. Basta ! sera partenaire du village Alternatiba. Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, rend son 5ème rapport ce 27 septembre 2013, pour faire le point sur l’état du changement climatique en cours. Le dimanche 6 octobre, une journée de mobilisation citoyenne ambitieuse et originale est organisée à Bayonne : Alternatiba, un véritable Village des alternatives, individuelles, collectives, territoriales et systémiques au changement climatique et à la crise énergétique. Stéphane Hessel, parrain d’Alternatiba, le 19 décembre 2012

Vivre sans travailler, c'est possible ! orion, et pour info, les autres foufouille, jpm et alter, orion, vous êtes vraiment une sacrée feignasse ! Et réclamez le RU ? Ceci explique cela. Moi, quand je donne les références d’un article, ce n’est pas pour le faire parler à ma place parce que j’aurais la flemme d’en faire une synthèse ! C’est pour étayer un résumé, informer le lecteur, et rendre à César ce qui appartient à César. Maintenant, dites moi : Comment peut-on croire que, dans la France dans l’UE qui court après les US, ce pays dans lequel le bipartisme n’est pas UMPS mais l’équivalent de l’UMP-FN, comment peut-on croire qu’avec une prévision de réduction du budget de l’État de l’ordre de 66%, comment peut-on croire que cet État versera un RU convenable à tous ses concitoyens ? Comment croire au RU, si on n’est ni idiot ni feignasse ? Vous me demandez de lire votre texte raélien, paradisiaques, incantatoires ?

Apparition de monnaies alternatives en Grèce boostées par le Net et l'Open Source Les systèmes d’échange local (ou SEL) existent depuis bien longtemps. Dans la situation actuelle de la crise européenne, ils pourraient bien retrouver une seconde jeunesse grâce au réseau et à son esprit libre. La montée des monnaies open source en Grèce Open-source currencies on the rise in Greece Zachary Caceres - 25 juillet 2012 - Radical Social Entrepreneurs(Traduction : Amine Brikci-N, brieuc, volk, Tonio, YoDigue, Mnyo, Gatitac, KarmaSama, Uflex) Dans l’ombre de la crise européenne, les habitants de la ville grecque de Volos prennent leur avenir monétaire en main. Theodoros Mavridis et d’autres Grecs à court d’euros ont mis en place un système de monnaie locale appelé TEM, acronyme pour « Unité Alternative Locale » en grec. Même si la Grèce est en panne d’euros, les Grecs ont encore des biens et des services utiles à s’échanger. C’est là que le TEM intervient Après avoir créé un compte, les membres échangent entre eux en utilisant les crédits TEM. Et si les choses empirent ?

Related: