background preloader

Managmarket.com, Management, marketing, DCG, DSCG, strategie, diagnostic, PLP, CAPET économie-gestion, Agregation economie-gestion, UE7, gerard lecrivain

Managmarket.com, Management, marketing, DCG, DSCG, strategie, diagnostic, PLP, CAPET économie-gestion, Agregation economie-gestion, UE7, gerard lecrivain
Related:  Managementstratégie

Surfeco21 - Economie, Droit, Management des entreprises - BTS tertiaires - Cours et préparation à l'examen 2- Qu’est-ce-que la responsabilité sociétale des entreprises ? Lexique de la responsabilité sociétale des entreprises (source INSEE - octobre 2012) La charte de la diversité en entreprise : depuis son lancement en octobre 2004, elle incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs. En la signant, ces entreprises s’engagent à lutter contre toute forme de discrimination et à mettre en place une démarche en faveur de la diversité. L’écoconception correspond à l’intégration des aspects environnementaux dans la conception ou la re-conception de produits. Il s’agit de prendre en compte les exigences environnementales sur le produit : réglementation, image de marque… ainsi que les conséquences environnementales du produit : consommations de ressources, émissions atmosphériques, production de déchets, valorisation du produit en fin de vie… Les exigences et les conséquences doivent être envisagées sur tout le cycle de vie du produit. En effet, il s’agit d’obtenir une performance globale.

Stratégie et déploiement d'une démarche qualité - Eco-gestion Stratégie et déploiement d'une démarche qualité Stratégie et déploiement d'une démarche qualité La mise en oeuvre d'une stratégie de qualité peut s'appréhender dans le cadre d'une problématique en 2 temps : identifier la qualité comme axe stratégique pour le développement de l'entreprise et identifier les modalités par lesquelles la qualité va pouvoir être implantée et répondre aux orientations stratégiques de l'entreprise. Générique : Émission conçue et préparée par Sandrine Quesnel, Consultante Européenne en déploiement et en management de la qualité, Jacky Koehl, Enseignant Institut Commercial de Nancy Université Nancy 2 Emission réalisée avec le soutien du Ministère de l'Education Nationale de la Recherche et de la Technologie, Direction de la Technologie Conception Université Nancy 2 - Institut d'Administration des Entreprises, Sandrine Quesnel, Jacky Koehl Remerciements particuliers à Françoise Thibault © Université Nancy 2 - 2001

Intelligence Economique et Management des Connaissances: Knowledge-Management L’année 1994 connut la parution du rapport Martre, un document prônant principalement l’intégration de l’Intelligence Economique (IE) au sein des entreprises, la compréhension de la méthode d’optimisation du patrimoine immatériel de l’entreprise et de l’information émanant de son écosystème économique, géographique, politique et social dans le but de gagner en compétitivité, surtout dans un monde marqué par la fin de la guerre froide, l’émergence de nouvelles puissances économiques et la mondialisation des échanges, transférant ainsi la puissance de la case politique et militaire à la case économique. Pourquoi le concept d’IE peine tant à s’imposer dans tous ses aspects au niveau des entreprises ?Il me semble que le caractère transversal et la nécessité de travail en réseau bouleversent les structures hiérarchiques. Il est légitime de se poser ces questions, et même d’avoir parfois du mal à trouver les réponses adéquates et bénéfiques dans le processus d’intégration de l’IE.

Système d'information Le système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer de l'information[1], en général grâce à un ordinateur. Il s'agit d'un système socio-technique composé de deux sous-systèmes, l'un social et l'autre technique. Le sous-système social est composé de la structure organisationnelle et des personnes liées au SI. Le sous-système technique est composé des technologies (hardware, software et équipements de télécommunication) et des processus d'affaires concernés par le SI[2]. L'apport des nouvelles technologies de l'Information est à l'origine du regain de la notion de système d'information. Enjeux du système d'information Le système d'information est le véhicule des entités de l'organisation. La gouvernance des systèmes d'information ou gouvernance informatique (IT gouvernance) renvoie aux moyens de gestion et de régulation des systèmes d'information mis en place dans une organisation en vue d'atteindre ses objectifs[3].

Le tableau de bord prospectif : Cinq étapes pour réussir votre stratégie ! Si 90% des entreprises ont une stratégie, seulement 10% réussissent à la mettre en place. C’est le constat fait en 1992 par deux gourous du management Robert S. Kaplan et David Norton en observant les entreprises aux Etats Unis. Ils ont alors créé un outil de management pour aider les sociétés à mieux déployer, gérer et suivre la mise en place de leur stratégie: le tableau de bord prospectif - équilibré (Balanced Score Card ou BSC en anglais). Dimension humaine L’intérêt du tableau de bord prospectif, c’est qu’il s’attache non seulement aux résultats financiers, mais également aux personnes qui contribuent à ces résultats, et ce, afin que les organisations déploie une stratégie équilibré, efficace et performante sur le moyen et long terme. Quatre piliers équilibrés L’avantage du tableau de bord prospectif c’est qu’il est basé sur 4 perspectives ou axes: 1- financier, 2- client, 3- processus interne, 4- apprentissage et développement. Cinq étapes pour une stratégie performante

Walt Disney Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Disney. Walt Disney Walt Disney en 1946 Walt Disney est également connu pour avoir été un conteur d'histoire, et une vedette de télévision. Lui et son équipe ont créé un bon nombre des personnages animés les plus connus au monde, dont l'un est considéré à la suite d'une interprétation romantique de plusieurs journalistes comme son alter ego[1] : Mickey Mouse. Biographie[modifier | modifier le code] 1901-1919 : Enfance[modifier | modifier le code] Naissance et déménagements[modifier | modifier le code] Walt Disney (à droite au centre), lors d'un rassemblement de livreur de journaux à Kansas City en 1912. La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Walt Disney devant le camion de la Croix-Rouge qu'il avait décoré Portrait de Walt Disney en uniforme. À l'automne, Walt rejoint sa famille à Chicago à la faveur d'une mutation. Il reste en France une année[18] jusqu'à fin [16]. Walt et Lilian Disney

Julien Pillot, Precepta - Comprendre la concurrence monopolistique et les stratégies de différenciation Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Julien Pillot Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Stratégie & Management Xerfi Canal autres chaînes Accéder à Xerfi Canal Économie Accéder à Xerfi Business Abonnez-vous à la newsletter Xerfi Canal Les nouvelles émissions Xerfi Canal Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Les incontournables La gestion du changement dans l’entreprise Introduction C’est parce que, en 1998, les directions de Daimler-Benz et de Chrysler n’ont pas su anticiper puis conduire les changements, notamment humains et culturels découlant nécessairement de leur fusion, que celle-ci s’est soldée par un relatif échec. C’est parce qu’elle n’a pas su prendre suffisamment tôt le virage de la photo numérique que Kodak a été confrontée, dans les années 90, à d’importantes difficultés l’obligeant, dès 2003, à fermer de nombreuses usines et laboratoires puis, la contraignant, en 2012, à déposer le bilan faute d’avoir su redresser sa situation. En 2011, la fusion entre Veolia Transport, filiale de Veolia Environnement et de Transdev, filiale de la Caisse des dépôts qui semblait pourtant se présenter sous les meilleurs auspices s’est traduite, deux ans plus tard, par un retour en arrière, confirmant l’échec de la stratégie mise en place. La théorie évolutionniste du changement économique (R. La question qui se pose alors est la suivante : 1. 2. 1. A. 2.

Les parcs Disney dans le Monde - TPE Disneyland Il existe dans le Monde 5 parcs Disney. Tout à commencé en 1952, quand Walt Disney fonda la société WED Entreprise. Il trouve alors des animateurs et autres employés de la société Walt Disney Production dont il est alors le président-directeur général. Dans cette société, on trouve des Imagineers. Ce sont des ingénieurs, scénaristes, paysagistes, peintres, horticulteurs, financiers, ... qui ensemble conçoivent, dirigent les parcs à thèmes. Après plus d'un an de travail et de travaux, le parc Disneyland ouvre ses portes le 17 juillet 1955. Disneyland Park Disneyland Park est le premier parc de l'entreprise Disney. Elle se situe en Californie au Etat-Unis. Il a été inauguré le 17 juillet 1955 Situé à Anaheim en Californie, le Disneyland Park est le premier des parcs d'attractions Disney et le seul royaume enchanté conçu et vu par Walt Disney. Walt Disney World Resort Walt Disney World Resort se situe lui aussi au Etat Unis, mais dans l'Etat de la Floride, pas loin d'Orlando. Tokio Disneyland

Fiche 1 - Les Fondements Du Commerce International 2.l’exemple de la GB et du Portugal Ricardo prend l’exemple du Portugal et de la Grande-Bretagne qui ne produisent que 2 biens : du vin etdu drap. Ricardo va s’efforcer de démontrer que les deux pays vont échanger et qu’ils vont tous les 2 ytrouver un avantage, même si le Portugal a des avantages absolus dans les deux productions.Quantité de travail nécessaire à la fabrication d’une unité (mesurée ennombre d’hommes)GBPortugalVin12080Drap10090Si l’on prend la logique smithienne : le Portugal dispose par rapport à la Grande-Bretagne d’un avantage absolu dans les 2 productionspuisqu’il lui faut moins d’heures de travail pour produire du vin (80 contre 120) et du drap (90contre 100). Si chaque pays désire produire une unité de chaque bien, les coûts de production mondiaux ensituation autarcique sont de:120 + 100 +80 +90 = 390 heures de travail. le Portugal n’aurait aucun intérêt à échanger avec l’Angleterre qui ne lui apporterait rien,puisqu’elle n’a aucun avantage absolu Conséquences : i /qV

Disneyland Paris Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le complexe est exploité par la société Euro Disney, détenue à 39 % par la Walt Disney Company, mais la structure financière autour de la gestion et de l'exploitation de Disneyland Paris est très complexe. Euro Disney a développé à l'image du complexe de Walt Disney World Resort, de nombreuses activités autour de ses deux parcs à thèmes. En 2014, le chiffre d'affaires s'établissait à 1,3 milliard d'euros, soit une baisse de 2,1 % par rapport à 2013[1]. Le complexe[modifier | modifier le code] Le Château de la Belle au bois dormant, premier symbole du complexe Désignation du complexe[modifier | modifier le code] Le nom du complexe a changé à plusieurs reprises : Les éléments du complexe[modifier | modifier le code] Plan schématique du complexe de Disneyland Paris. Le complexe comprend actuellement : Organisation du pôle touristique[modifier | modifier le code] Autour de ce centre de gravité se trouvent : Les coulisses[modifier | modifier le code]

Croissance externe versus croissance interne – Nicolas Lioliakis TVDMA est la... Interview de : LIOLIAKIS Nicolas Croissance externe versus croissance interne Alternative: croissance interne (savoir-faire, R&D, marketing); croissance externe (acquisition d’un autre acteur sur la chaîne de valeur). Interne: prévisibilité mais lenteur. Externe: vitesse de croissance mais risques d’exécution. Choix par l’analyse stratégique du coeur de métier. Alternative: internal growth (know-how, R&D, marketing); external growth (acquisition of another company on the value chain). Pour aller plus loin: O.

Related: