background preloader

Cédric Villani explique le Nombre d'or au Futuroscope

Cédric Villani explique le Nombre d'or au Futuroscope
Related:  Le nombre d'or et la composition d'un tableau

La géométrie secrète d'un tableau Extraits de : Charpentes - La géométrie secrète des peintres. (Charles Bouleau) Dans le chaos pictural de ces dernières années, où la libération exacerbée de l'instinct individuel atteint à la frénésie, vouloir reconnaître les disciplines harmoniques qui, à toutes époques, ont servi secrètement de bases à la peinture pourrait sembler une folie. Mais cette folie est une sagesse. Un savoir nécessaire pour qui veut peindre. Et nécessaire pour qui veut regarder. Jacques Villon (1963) Qu'est-ce que l'art de composer un tableau, et pourquoi nous en a-t-on, du temps de nos études, parlé si peu ? ... Charles Bouleau Giotto, Saint François Il fait jaillir l'eau de la montagne pour désaltérer un paysan. Le rabattement des petits côtés du rectangle est ici employé sous sa forme la plus simple. François Murez, Le Mont Blanc La composition de ce tableau obéit aux règles classiques du rabattement des petits côtés du rectangle. Rabattement d'un côté pour former le carré avec ses diagonales

Institut Henri Poincaré L'Institut Henri Poincaré produit un documentaire exclusif de 32 minutes sur le mathématicien d'exception Joseph-Louis Lagrange, en coproduction avec le CNRS Images et en partenariat avec l'Institut Lagrange de Paris.Des historiens retracent le parcours européen de Lagrange et montrent comment il est passé d'académicien protégé des puissants à un professeur chargé d'éduquer les nouveaux Citoyens au moment de la Révolution Française. Ils posent la question de l'implication des scientifiques dans la vie politique de l'époque. Des scientifiques expliquent combien les travaux de Lagrange, notamment en analyse et en mécanique céleste, sont novateurs dans la façon de concevoir les problèmes à l'époque, et permettent de comprendre comment il s'est positionné à la frontière entre les mathématiques et la physique, et a pu profondément marquer les sciences et leur enseignement jusqu'à aujourd'hui.

Dimensions Chapitre 2 Dans le film, on voit les cinq polyèdres réguliers qui traversent le plan et on montre les sections/polygones qui se déforment. Ce n'est pas facile car les sections dépendent de la manière dont les polyèdres traversent le plan. Par exemple, si un cube se présente de manière qu'une de ses faces soit parallèle au plan, il n'y a pas de surprise : les sections sont des carrés. Après avoir regardé tous les polyèdres traverser le plan, Escher vous propose des exercices. Voici une deuxième idée, qui peut paraître bizarre, mais qui sera extrêmement utile par la suite (lorsque ce sera notre tour d'être "plats", écrasés dans la troisième dimension, et qu'un élu tentera de nous montrer des objets dans son monde de dimension 4...). Nous pourrions faire la même chose et faire rouler les cinq polyèdres sur un plan et les projeter stéréographiquement.

L’Art et la manière de composer Aujourd’hui, éclairons-nous avec un angle nouveau le B.A BA de la Photo: la Composition. Pour travailler la composition et la gestion de la lumière dans nos œuvres photographiques, on pense souvent travail d’autres photographes en référence. Mais je trouve qu’il y a bien d’autres sources d’inspirations pour nous, photographe en herbe: la peinture ou le cinéma par exemple, par extension à tout type d’art. Le but ici n’est pas de vous réapprendre à composer (vous pouvez revoir l’article de Jerka sur la composition pour rappel) mais de voir qu’on peut apprendre en dehors du carcan de la photographie. Voyons ensemble le décryptage de quelques “classiques”… Niveau : Tous niveaux - La peinture ou l’art qui a inspiré la photo – Ce qui faut savoir, c’est que nombres de règles de composition sont issues du nombre d’or, dont je vous épargnerais les détails mathématiques. Une application du nombre d’or Mais la photographie n’emprunte pas que des règles à la peinture.

Dimensions Chapitres 5 et 6 Deux notions seront utiles pour la suite : Le module d'un nombre complexe z= x +i y est simplement la distance du point correspondant (x,y) à l'origine. On le note |z| et il est égal, d'après le théorème de Pythagore à √ (x2+y2) . Par exemple, le module de i est égal à 1 et celui de 1+i à √2. L'argument indique la direction de z. Les mathématiciens ont longtemps essayé de faire la même chose dans l'espace de dimension 3 : comment multiplier des points dans l'espace ? En résumé, les points du plan sont définis par un seul nombre... complexe.

Le nombre d'or dans la peinture, l'architecture et la nature De nos jours, nous pouvons dire qu’il existe deux types de nature : la nature végétale et la nature animal. En les examinant de plus près nous pouvons remarquer que toutes deux peuvent présenter la suite de Fibonacci ainsi que les proportions d’Euclide. De ce fait, nous pouvons dire que le nombre d’or est présent partout dans la nature. La suite de Fibonacci fut créée par un célèbre mathématicien italien : Leonardo Fibonacci au XII ème siècle. Cette suite commence par 0 et 1 (ses deux premiers termes). A travers cette démonstration, nous allons prouver le lien existant entre la suite de Fibonacci et le nombre d’or. Nous avons vu précédemment que la suite de Fibonacci était définie à partir de 0 et 1. Nous pouvons alors poser la relation suivante avec n appartenant à l'ensemble d'entiers naturels (grâce à la définition de la suite de fibonacci exprimé ci-dessus) : Un+2=Un+1 + Un Soit Un+2 - Un+1 - Un De part cette relation, nous pouvons écrire l’équation suivante : x² - x - 1 = 0 Δ= b²- 4ac

Fonction polynôme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. ) de la forme : où est un entier naturel et sont des éléments de , appelés coefficients de la fonction polynôme . On dit que est une fonction polynôme à coefficients dans On n'a pas précisé les ensembles de départ et d'arrivée d'une fonction polynôme afin de ne pas compliquer la définition. soit muni d'une structure d'algèbre sur le corps (ou l'anneau) . Les lois internes de multiplication et d'addition de l'anneau K permettent de multiplier et d'ajouter les coefficients entre eux.Une loi externe de multiplication permet de faire le produit d'un élément de l'anneau K et d'un élément d'un ensemble L.Une loi de multiplication interne permet de faire le produit de l'élément x avec lui-même dans l'ensemble L.Une loi d'addition interne permet d'ajouter entre eux les éléments de la forme appartenant à L. Dans la pratique, on se place souvent dans les cas particuliers (ou ) dans lesquels toutes les lois de multiplications précédentes sont confondues. ou ). de

Homme de vitruve: Léonard de Vinci « [...] que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci. Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font une coudée : quatre coudées font la hauteur d’un homme. Et quatre coudées font un double pas, et vingt quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions. Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral. La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur. Depuis la racine des cheveux jusqu’au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d’un homme. Depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l’homme. La main complète est un dixième de l’homme.

Related: