background preloader

Le travail en équipe des enseignants

Le travail en équipe des enseignants
Le travail en équipe des enseignantsProblèmes et perspectives Un texte de Daniel Calin Une réflexion sur le travail en équipe doit d’abord resituer ce type d’organisation du travail parmi les différents modes d’organisation collective du travail. Contrairement à une préconception fréquente chez les tenants du travail en équipe, ce n’est pas du tout le seul mode d’organisation de communautés laborieuses. Quelles que soient ses modalités d’organisation, tout système éducatif repose à l’évidence sur un travail collectif hautement organisé. La scolarité d’un enfant met directement en jeu la succession des enseignants auxquels il a affaire. Le travail en équipe est étranger à l’organisation historique du système éducatif français, et par contrecoup à la culture professionnelle des enseignants, aussi bien dans l’enseignement primaire que dans l’ensei­gnement secondaire. C’est ainsi que s’est forgée une culture professionnelle assez paradoxale. Remarque d’un tout autre ordre. Related:  Des enseignants et des collaborations

Collaboration - RIRE — RIRE Durant leur parcours de la maternelle jusqu’aux études supérieures, les élèves évolueront au centre d’une équipe d’enseignants et d’intervenants scolaires ayant à coeur leur réussite et l’atteinte de leur plein potentiel. Toutefois, pour parvenir à cet objectif, il est impératif que tous travaillent ensemble. C’est pourquoi la collaboration entre les enseignants et les intervenants en milieu scolaire est primordiale. Pourquoi collaborer? La recherche montre que l’adoption de pratiques collaboratives a un impact immédiat chez les enseignants et les intervenants scolaires. le transfert d’informations entre enseignants et intervenants;le développement professionnel;les services offerts aux élèves HDAA;les connaissances et les stratégies d’enseignement;la compréhension du Programme de formation de l’école québécoise par les intervenants;la cohérence des interventions. Que retrouve-t-on dans ce dossier thématique?

Roux.pdf (Objet application/pdf) Comment transmettre la coopération Et oui la coopération en latin ce n'est pas très facile, mais même en français cela ne l'est pas beaucoup plus ! Transmettre la coopération c'est un art qui ne s'improvise pas. Cela suppose de bien prendre en compte les enjeux et les problématiques et de mettre en place tout un panel de méthodes et d'outils adaptés pour inciter le plus grand nombre à participer. Enjeux et problématiques de la transmission de la coopération "Tout est à réformer et à transformer. Pourquoi coopérer ? Mise en commun : On peut avoir besoin de coopérer parce qu'on veut souder une équipe ou plusieurs acteurs dispersés géographiquement qui partagent un projet commun. Un nouveau mode d'agir : Tout d'abord pas de coopération sans une perspective commune, des besoins identifiés, une pertinence par rapport au public auquel il s'adresse. Enjeux et problématiques de la transmission de la coopération Témoignages des stagiaires 4 - Vos pistes de travail pour y arriver Commencer petit ! 6 - Outils choisis Démarrer le réseau

Les pratiques d’échanges informels des enseignants avec leurs collègues de travail au sein de l’école primaire 1Les échanges entre les enseignants peuvent être décrits à partir de différents termes plus ou moins interchangeables – collaboration, concertation, coopération, coordination, collégialité, travail d’équipe, etc (Marcel, Dupriez, Périsset Bagnoud et Tardif, 2007). Les pratiques collectives des enseignants peuvent varier en allant d’un simple échange d’informations à la conception et à la mise en œuvre d’une activité professionnelle commune (Barrère, 2002b). De même, les objets des échanges peuvent être nombreux et variés : les élèves, le travail d’enseignement, les disciplines d’enseignement, le projet d’école, les relations avec les parents et autres partenaires éducatifs, etc. (Lefeuvre, 2007). 2Après avoir rappelé, dans une première partie, la nature des prescriptions relatives au travail collaboratif des enseignants, nous nous appuierons dans une deuxième partie sur un cadre d’analyse élaboré à partir des travaux de Lessard, Kamanzi et Larochelle (2009).

Cooperation and the evolution of intelligence + Author Affiliations ↵*Author for correspondence (mcnalll@tcd.ie). Abstract The high levels of intelligence seen in humans, other primates, certain cetaceans and birds remain a major puzzle for evolutionary biologists, anthropologists and psychologists. 1. Natural selection never favours excess; if a lower-cost solution is present, it is selected for. In recent years, the cognitive demands of reciprocity, one of the mechanisms posited as important in the maintenance of cooperation in humans and other intelligent taxa, have been suggested to be a causal factor in the evolution of advanced intelligence and human language. The many subfields within the social intelligence hypothesis have shown a rich elaboration of verbal arguments, and data from comparative studies support many of their predictions [32–34]. Here, we use an artificial neural network model to focus on the potential for direct reciprocity, a behaviour that is widespread in humans, to select for advanced cognitive abilities.

Organiser un Groupe de Travail Organiser un groupe de travail Au début du projet Comment rassembler des personnes pour former un groupe ? Si la thématique du projet le permet, organiser un événement public de façon à faire parler de la thématique et rameuter toutes les personnes intéressées. L'idée serait par exemple pour créer un groupe de couture d'organiser une journée d'échange de patron, de tissus et faire des démonstrations. et faire de la pub. Et leur proposer de les inscrire sur une liste discussion. Si la thématique ne le permet pas, il faut aller chercher les personnes une par une. Quels outils ? Il semble que l'outil le mieux maitrisé soit le mail. le forum et le wiki peuvent être des outils mais il faut fair un peu d'accompagnement. Il est important de prendre en compte que les acteurs du groupe n'ont pas le même niveau en informatique. L'adoption de nouveaux outils peut prendre du temps. Comment faire collaborer les personnes sur un wiki Quelques règles de base : Le projet avance Motiver la communauté

La collaboration des professionnels de l’enseignement et la réussite des élèves ayant des troubles d’apprentissage : Un examen de la recherche Ajouter aux Favoris Chris Mattatall et Keith Power Cliquez ici afin d'accéder la transcription de la vidéo. Mots-clés du résumé Plusieurs études démontrent que lorsque l’équipe-école participe à un processus de collaboration qui leur permet de prendre part à une démarche d’enquête conjointe et de tirer profit des connaissances et compétences uniques de leurs collègues, ceci transforme leur pratique en tant que pédagogue et a un impact prépondérant sur leurs élèves ayant des troubles d’apprentissage.La collaboration entre les membres de l’équipe-école doit être vue comme un processus où les professionnels de l’enseignement participent à des séances afin d’améliorer leurs pratiques pédagogiques et où ils évaluent les effets des stratégies et des méthodes utilisées en classe (Schomoker, 2007).La direction peut favoriser un climat de collaboration en encourageant la pratique de leadership partagé donnant à l’équipe-école la possibilité d’influencer les décisions concernant l’école. Résultats

Collaboratif / Coopératif : quelle différence ? François Bocquet Quand parle-ton de travail collaboratif ? « Quand deux ou plusieurs personnes - échangent des points de vue sur des informations existantes - planifient et gèrent leur temps - organisent leur travail collectif - partagent de l'expérience - définissent des objectifs communs - construisent des informations ensemble - construisent des compétences ensemble Quand parle-ton de travail collaboratif ? Séminaire TICE. Jean Heutte « La distinction entre coopératif et collaboratif s'opère en distinguant les relations qu'entretient chaque individu avec les membres du groupe, sa responsabilité par rapport aux actions, sa capacité à influer sur la définition et l'enchaînement des actions permettant d'atteindre l'objectif assigné au groupe. » Site personnel de Jean Heutte Apprentissage coopératif L'apprentissage se fait en équipe. Apprentissage collaboratif L'apprentissage résulte du travail individuel soutenu par des activités de groupe ou d'équipe. Université de Genève Tecfa.unige.ch

La collaboration entre enseignants - Quand le réseau Bâtisseurs de possibles et le dispositif EMC, partageons ! décident de conjuguer leur expérience, cela donne #BâtisseursPartageurs, événement associé à LUDOVIA#15, à Ax-les-Thermes, en août 2018 ! En attendant cette prochaine édition de l’université d’été, de multiples occasions de faire connaissance, d’échanger, de bâtir et de partager seront proposées. À commencer par un tweetchat sur la collaboration entre enseignants, qui a rassemblé plus de 20 d’entre eux le 2 mai dernier. Retour sur ce premier rendez-vous, à travers la synthèse ci dessous ! Vous avez dit collaborer ? Pour commencer, il semble intéressant de revenir sur la notion de collaboration, en la distinguant de celle de coopération. Ici, nous parlerons bien de collaboration, acte de travailler et de réfléchir ensemble autour de buts communs nécessitant un effort coordonné, marqué par l’horizontalité des rapports entre pairs. Collaborer, oui, mais pourquoi ? Les interactions nombreuses sont recherchées. #EMsCape

L’enseignement partagé comme source de développement professionnel. Apprentissage transformatif et renforcement de l’identité professionnelle | Carnets de recherche sur la formation Un enseignement démocratique de masse - La collaboration entre enseignants, facteur de réussite scolaire - Presses universitaires de Louvain 1 Collaboratrice FNRS, FUCAM 1Note portant sur l’auteur1 2 Données de la recherche « Savoirs partagés, compétences collectives, réseaux internes et externes (...) 2La concertation au sein des établissements scolaires de l'enseignement primaire fait l’objet en Belgique francophone d’une obligation légale. Cette injonction à collaborer fait partie d'un ensemble de mesures qui contribueraient à l'amélioration des pratiques pédagogiques et le cas échéant, à la réussite d'un plus grand nombre d'élèves. Derrière cette volonté de promouvoir le travail collectif entre enseignants, il est possible d’entrevoir celle de renforcer la position de l'établissement scolaire comme unité d'action pédagogique. 3 Décret « organisation de l'enseignement fondamental » du 13 juillet 1998. 4 Les chefs d’établissements sont tenus d’informer l’inspection de la programmation des réunions et (...) 4.1. 4.2. 14 Le terme « périphérique » est utilisé ici en opposition à « central » qui se rapporte à ce que l'e (...)

Le travail collectif enseignant, entre informel et institué Gibert Anne-Françoise (2018). Le travail collectif enseignant, entre informel et institué. Dossier de veille de l’IFÉ, n°124, avril. Disponible au format PDF : 124-avril-2018 Dans un contexte de complexification du métier d’enseignant, générant parfois des abandons, le travail collectif constitue-t-il une piste ? La première partie de ce Dossier de Veille n°124 d’avril 2018, examine le contexte et les besoins de travail collectif enseignant et en dégage les principaux enjeux à l’aune des travaux scientifiques récents. La deuxième partie s’intéresse aux conditions d’émergence des collectifs : engagements choisis, recherches, formations, dispositifs d’inclusion. La troisième partie, s’appuyant sur des modèles issus de la littérature scientifique internationale, identifie les caractéristiques des Communautés d’apprentissage professionnelles susceptibles de soutenir l’efficacité professionnelle et de permettre une reconnaissance collective du métier. De l’informel au collectif de travail

Analyse des ajustements réciproques dans une activité de co-enseignement : étude de cas dans le dispositif « Plus de maîtres que de classes » 1 Loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école (...) 2 La réforme de l'éducation prioritaire présentée le jeudi 16 janvier 2014 par Vincent Peillon, minis (...) 1Dans le contexte de la refondation de l’école de la République1 (2013) qui a entraîné une nouvelle réforme de l’éducation prioritaire2 (2014), le dispositif « Plus de maîtres que de classes » (PMQC), instauré par la circulaire n° 2012-201 du 18 décembre 2012, vise le renforcement de la maîtrise des compétences de base des élèves à l’école primaire par l’affectation d’un maître supplémentaire qui devrait ainsi permettre « la mise en place de nouvelles organisations, en priorité au sein même de la classe ». Ces prescriptions officielles incitent les équipes pédagogiques à innover en développant notamment des situations de co-enseignement qui rompent avec la forme scolaire (Vincent, 2008) traditionnelle « un maître-une classe ». Des ajustements visibles et invisibles

Related: