background preloader

1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze - Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma

1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze - Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma

http://1895.revues.org/

Related:  CinémaImages fixes et animées

Cinéma, histoire, archives Fondée en avril 2013, KINÉTRACES est une association de jeunes chercheurs en cinéma et audiovisuel dont les travaux se situent dans une perspective historique. Nous avons décidé de nous réunir parce que nous préparons tous une thèse en nous appuyant sur des analyses de fonds d'archives. Initialement composée de doctorants travaillant au sein de l'Institut de Recherche sur le Cinéma et l'Audiovisuel (IRCAV) de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, notre association s'élargit pour accueillir des chercheurs, étudiants en master, doctorants et jeunes docteurs, venus d'autres horizons mais partageant tous le même intérêt pour la recherche en histoire du cinéma.

[FR] Cadrage.net Printemps 2014 HOMMAGE A ALAIN RESNAIS Avec Blow Up (Arte) Mars 2014 VILLE ET CINEMA Avec la Maison de l'architecture Déc. 2014 L'ETRANGE NOEL DU CINEMA Avec France Culture Oct/Nov. 2013 CONFERENCES / EVENEMENTS Avec Cadrage Automne 2013 SERIE BLOW UP ARTE Avec Cadrage Automne 2013 PRODUCTEURS INDEPENDANTS Avec Cadrage Lumière ! Esthétique : La Musique du film "Les dents de la mer" "Mon fils est mort " Durée du passage : 01' 50 Situation dans le film : 36' 04 Orchestration : cor, trompette, piano Une mère dont le fils a été tué par le requin giffle en public le chef Brody accusant ce dernier de ne pas avoir signalé aux baigneurs la présence du monstre alors qu'il avait déjà tué une jeune fille. Brody, figé sur place par la honte, ne profère pas un seul mot. La mère, après avoir dit : "mon fils est mort, souvenez-vous toujours de cela", s'éloigne en pleurant, incapable de parler davantage. John Williams prend alors la parole avec un cor sombre "qui met à distance" (le cor est un instrument qui est souvent utilisé pour les grands espaces car il peut créer facilement une profondeur de champ sonore) et semble traduire le mot "souvenir", le timbre de l'instrument donnant une idée de réminiscence et d'un "ailleurs".

Repères chronologiques pour le cinéma ExpressionnismeAvec ses décors immenses, son atmosphère fantastique, Le cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene inaugure l’expressionnisme allemand. Avec Les Trois Lumières (1922) et Metropolis (1927), Fritz Lang sera l’un des plus brillants représentants de cette école. Cinéma parlantLe Chanteur de Jazz d’Alan Crosland est considéré comme le premier film parlant de l’Histoire du cinéma. CINEMACLASSIC : LES GRANDS STUDIOS La MGM fut créée en 1924 par la fusion de trois sociétés : Metro Pictures Corporation (créée en 1915), Goldwyn Pictures Corporation (créée en 1917) et Louis B. Mayer Pictures (créée en 1918). Le premier propriétaire de la MGM fut Marcus Loew (1870-1927), l'un des principaux exploitants de salles de cinéma américains. Il placa Louis B.

[FR] Entrelacs - Cinéma et audiovisuel ENTRELACS est une revue éditée en ligne sur le portail du CLEO - CNRS : revues.org. Elle est publiée par le Laboratoire de Recherche en Audiovisuel de l'Université Jean Jaurès de Toulouse 2 (LARA - SEPPIA) Elle propose aux enseignants, créateurs, chercheurs, docteurs, doctorants, ou créateurs non enseignants impliqués dans une démarche de création-recherche en cinéma et audiovisuel, un lieu de communication et de valorisation de leurs travaux. Revue à Comité de Lecture, Entrelacs propose pour chaque numéro une thématique, retenue en fonction de sa propension à favoriser des positionnements pertinents et audacieux, par le biais de textes de belle facture. La revue accorde en effet une attention toute particulière aux engagements portés par les formes même de l’écriture. Pour cela, les propositions de textes ou de numéro thématique se situeront au croisement des disciplines (les "Entrelacs") sollicitées dans la recherche en cinéma et audiovisuel.

Persepolis Marji sort d’une déception avec Fernando qui s’est révélé brusquement homosexuel… – La séquence se situe de 53’10” à 54’43” (soit 1’33”). Plan 1 – Après avoir conclu que «  l’amour est un sentiment petit-bourgeois » mais que «  Life is life « , Marji, apparemment indifférente au monde, s’absorbe dans sa lecture, silhouette noire (manteau et cheveux) isolée sur un banc sombre, se détachant sur un fond clair façon sfumato évoquant les brumes de l’automne. Elle lève des yeux tristes d’épagneul mais ouverts à ce qui se présente : une autre forme noire, en amorce, qui vient refermer le cadre. Plans 2-3 – En contrechamp (point de vue de Marji) apparaît le visage clair, les cheveux blonds, souriant sur un fond de ciel presque blanc, contrastant avec le présage sombre du plan précédent.

Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier - Ciné-analyse Ciné-analyse : Le cinéma français... si loin, si proche Par Jean-Jacques Manzanera, professeur de Lettres-Cinéma Par où commencer pour restituer l'expérience riche, dense, voire étourdissante que représente la découverte du Voyage dans le cinéma français de Bertrand Tavernier ? Tout simplement par le commencement, comme nous y invite le maître de cérémonie avec cette voix off qui nous glisse à l'oreille « Imaginez que vous êtes au cinéma » avant un générique-florilège de plans qui se répondent comme un tout unifié par delà le temps et l'espace. Apparaît en lettrages blancs une citation de Jean-Luc Godard : « Il y a quelque chose qui nous unit Bertrand et moi, c'est que nous sommes les enfants de la Libération et de la Cinémathèque. ». Un enfant de l’Histoire

Presse de cinéma Le cinématographe est né le 28 décembre 1895, à Paris. Le premier article à propos de cette nouvelle invention paraît le surlendemain dans le quotidien Le Radical. En 1896, des revues de vulgarisation publient plusieurs articles sur cette invention des frères Lumière, mais leur point de vue est strictement technique. Au début du XXe siècle apparaissent les premières revues consacrées exclusivement au cinéma : le Fascinateur (1903) puis Photo-Ciné (1905). Voir le sujet - Le cinéma fantastique français à la Cinématheque Le cinéma fantastique français (ou films français fantastiques) Du 18 avril au 18 mai 2012 écrit en collaboration avec The Hard Y a t-il un cinéma fantastique français ? La question ne va pas de soi. Pour y répondre, les Archives Françaises du Film du CNC proposent un voyage dessinant une histoire nationale du surnaturel et du Merveilleux, un parcours en une trentaine de séances, du muet primitif à la modernité, de Méliès à Jean-Pierre Mocky en passant par Jean Cocteau. De quoi faire mentir les lieux communs.

Gaumont, depuis que le cinéma existe 120 ans de cinéma : Programmation de visites et d’ateliers proposée à tous et aux cinéastes en herbe pour découvrir les origines, les techniques et les métiers du cinéma. Ateliers enfants et adosdurée : 1h30 / tarif unique : 5 € > Atelier « Images »de 6 à 9 ans les dimanches 19 avril, 3 et 17 mai à 15hde 10 à 12 ans les 26 avril et 10 mai à 15hLa fabrication de dessins animés attise votre curiosité ? Venez découvrir les secrets de réalisation des films d’animation traditionnelle, alliant créativité et phénomène optique, et apprenez à animer vos propres dessins grâce à la technique du folioscope.

ISSN 1960-6176 = 1895 [Ressource électronique] : revue de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma / [directeur de la publication Laurent Véray].- Paris : Association française de recherche sur l'histoire du cinéma, 2006- Numérotation : N° 31 (octobre 2000)- Périodicité : Triannuel / Format(s) de diffusion : PDF ; HTML. - Accès libre avec période de restriction : numéros de plus de trois ans disponibles en texte intégral depuis le n° 31 (octobre 2000) "Seule revue française exclusivement consacrée à l’histoire du cinéma des origines à nos jours, 1895 revue d’histoire du cinéma est une publication tri-annuelle de l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma (AFRHC), fondée en 1984. Ses responsables sont universitaires, conservateurs, doctorants, chercheurs indépendants. Deux numéros par an au moins se composent d’études issues de recherches originales, dues à des chercheurs français et étrangers, et d’une présentation d’archives. Par ailleurs paraissent régulièrement des volumes thématiques ou monographiques (numérotés ou hors série) " [source éditeur] by esaa_ecolesupart_avignon Nov 28

La Revue de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma se présente comme le seul périodique français exclusivement consacré à l'histoire du cinéma. Il paraît seulement trois fois par an. Le site propose les numéros les plus anciens en intégralité et seulement les sommaires des plus récents. Les textes sont d'un haut niveau, parfois ardus pour un large public, mais avec une dimension réflexive très intéressante. by redingote Nov 28

Related: