background preloader

Roland Barthes

Roland Barthes
Roland Barthes (1915-1980) Séance du 02-12-78 1:02:13 - Milieu de la vie [hide/show playlist] La Préparation du roman - Cours au Collège de France 1978-1980 La Préparation du Roman II - L'oeuvre comme volonté 1979-1980 Roland Barthes est élu au Collège de France le 14 mai 1976, à la chaire de sémiologie littéraire. Il enseigne jusqu'à sa mort des suites d'un accident, au printemps 1980. Les deux derniers cours se dérouleront sur deux années : Du 2 décembre 1978 au 10 mars 1979 soit 13 séances, à raison d'une heure par semaine pour la première année. Du 1er décembre 1979 au 16 février 1980 soit 10 séances, à raison d'une heure trente par semaine pour la deuxième année. La Préparation du Roman est moins un cours qu'une méditation à haute voix, libre, ouverte et aventurée autour d'une fiction : "Je simule celui qui veut écrire une oeuvre", dit Roland Barthes. -- Eric Marty Roland Barthes : Inaugural lecture at the Collège de France, 1977 Inaugural lecture - January 7, 1977 UbuWeb Sound | UbuWeb

http://www.ubu.com/sound/barthes.html

Related:  BASE DE DONNEES SONSLittérature

Sound About UbuWeb Sound Originally focusing on Sound Poetry proper, UbuWeb's Sound section has grown to encompass all types of sound art, historical and contemporary. Beginning with pioneers such as Guillaume Apollinaire reading his "Calligrammes" in 1913, and proceeding to current practitioners such as Vito Acconci or Kristin Oppenheim, UbuWeb Sound surveys the entire 20th century and beyond. « Seul un poète peut traduire la poésie » – Vraiment? De nombreux poncifs circulent sur la traduction. J’avais consacré un autre billet à dire pourquoi la poésie n’est pas intraduisible (à commencer par, breaking news, le fait qu’elle est traduite). Aujourd’hui, cette autre assertion, plus complexe sans doute : « seul un poète peut traduire la poésie ». À quoi mon premier mouvement est de répondre par une question : qu’est-ce qu’un poète ? J’y reviens. Dire que « seul un poète peut traduire la poésie » suppose une singularisation de la poésie au sein de la littérature et de la production textuelle en général.

Derrida Organisé par les Archives Husserl, le Département de Philosophie de l’ENS et le Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine Ressources en ligne Organisateurs En savoir plus sur le cycle... Dpartement de philosophie de l'ENS Roland Barthes - Le Neutre Ubu, le site consacré à la poésie sonore et à la voix, propose plus de 36 heures de lectures par Roland Barthes (1915-1980). " L'argument du cours a été le suivant : on a défini comme relevant du Neutre toute inflexion qui esquive ou déjoue la structure paradigmatique, oppositionnelle, du sens, et vise par conséquent à la suspension des données conflictuelles du discours. Le relevé de ces inflexions s'est fait à travers un corpus qui ne pouvait être exhaustif ; cependant, les textes des philosophies orientales et mystiques se sont trouvés naturellement privilégiés. [...] À travers des touches successives, des références diverses (du Tao à Boehme et à Blanchot) et des digressions libres, on a essayé de faire entendre que le Neutre ne correspondait pas forcément à l'image plate, foncièrement dépréciée qu'en a la Doxa, mais pouvait constituer une valeur forte, active. " Roland Barthes

Et voilà pourquoi l’allemand met le verbe à la fin - Le Temps Le Temps: Dans votre livre* «Penser entre les langues», vous écrivez, à propos du «Hochdeutsch»: «Cette langue qui, pour être parlée, suppose que les locuteurs soient libérés de la contingence des affects.» C’est exactement l’argument avancé par les Alémaniques pour défendre leur emploi du dialecte. Les Allemands parlent-ils donc aussi le dialecte en famille? Heinz Wismann: Par Hochdeutsch, on désigne la langue allemande codifiée, imposant le respect strict de ses règles syntaxiques. Et j’observe qu’à partir du moment où, entre deux locuteurs, l’affect s’en mêle, où la tonalité de l’échange devient plus familière, la syntaxe est malmenée.

Cornélius Castoriadis Barthes Roland Barthes écrivain et sémiologue, 1915-1980 retour à la liste Vie de Roland barthes Meeting Andrzej Sapkowski, the writer who created The Witcher Andrzej Sapkowski has something of a reputation. To start with, he's a big deal. He invented Geralt, witchers, Triss, Ciri, the whole thing - it all came out of his head. Vox Philosophiae

Related: