background preloader

[Infographie] Facebook, Twitter, LinkedIn, Google + : les points forts de chaque réseau social

[Infographie] Facebook, Twitter, LinkedIn, Google + : les points forts de chaque réseau social

Comment installer un onglet Pinterest sur votre page Facebook Si Pinterest s'affiche généreusement sur votre profil Facebook dans un boxe dédiée, ce n'est pas le cas pour vos pages Facebook pour lesquelles seul un partage manuel vous permet de partager vos pins avec vos fans. Mais il est désormais possible d'intégrer à votre page un onglet présentant à vos fans vos boards et leurs pins. Woobox vient de lancer un module gratuit vous permettant de mettre en place très facilement un onglet Pinterest qui présente vos boards exactement de la même manière que sur votre profil Pinterest. L'installation se fait en quelques clics : il vous suffit de cliquer sur l'URL suivante, de choisir la page sur laquelle vous souhaitez cet onglet, puis de renseigner votre identifiant Pinterest. Pour trouver votre identifiant Pinterest, c'est assez simple : rendez-vous sur votre profil, et récupérez-le dans l'URL de la page : Et pour installer l'onglet, cliquez ici :

[Etude] Les premiers résultats de l’impact des pages Facebook sur les médias Motivations, interactions, satisfactions… Harris Interactive vient de dévoiler les résultats de sa première étude consacrée à l’impact des pages Facebook sur les marques médias. Parmi les nombreux enjeux décortiqués, l’étude s’est notamment penchée sur la question de savoir si les pages fan étaient phagocytes ou complémentaires pour les sites médias. On regrettera, toutefois, l’absence de données quant à l’audience des sites étudiés provenant des pages Facebook. Cette première enquête nous apprend ainsi que les internautes deviennent d’abord fan d’une marque média via la mise en avant de la page Facebook sur le site internet du média et dans une moindre mesure au travers de sa newsletter. Au niveau des interactions, 66% des fans de pages médias déclarent suivre souvent les publications depuis leur fil d’actualité et 30% en consultant la page Facebook.

Twitter et Facebook ne sont pas des outils de com : 6 exemples Twitter et Facebook peuvent vous aider à étudier votre marché, identifier des partenaires, les contacter, vous faire connaître, gérer votre relation client, suivre les tendances et recruter ! Bref, dire que Twitter et Facebook sont des outils de com est un peu réducteur ! Voici 6 manières d’utiliser Twitter et Facebook : 1. Même si vos clients ne sont pas sur Twitter, il est intéressant pour vous de regarder si de nouveaux concurrents prennent des initiatives sur les réseaux sociaux, afin de ne pas vous faire distancer. Pour connaître les acteurs de votre secteur présents sur Twitter, faites une recherche par biographie sur followerwonk (« search Twitter bios »). Vous pouvez également identifier les magazines qui intéressent vos lecteurs et compter leur nombre de followers sur Twitter : cela vous donnera une idée sur votre « marché » et des clients potentiels. Followerwonk offre également une fonction super intéressante : la comparaison d’utilisateurs (« Compare users »). 2. 3. 4. 5. 6.

Pages Facebook : la guerre des doublons Cet article a été publié il y a 1 an 11 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Kinder, Apple ok. Mais Kinder Bueno, Kinder Surprise, Kinder Chocobons, Iphone 3G, Iphone 4, Ipod Touch, Ipod nano… vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup ? Prenons l’exemple d’une entreprise que nous connaissons tous : le groupe Ferrero. La stratégie du groupe sur les réseaux sociaux est très simple : des pages pour tous ses produits et/ou marques phares. Life is life (la la la la la) ! En plein dans le mille ! Flood is bad. Les marques, elles nous marquent ! Les résultats de la stratégie de Ferrero sont plutôt impressionnants : Nutella : 15 127 973 fans – 92 588 personnes en parlentFerrero Rocher : 15 440 804 fans – 52 311 personnes en parlentKinder Bueno : 3 386 391 fans – 12 187 personnes en parlentKinder Surprise : 4 077 726 fans – 7 067 personnes en parlent Zoom sur les films Mais une fois le film sorti, que se passe-t-il ?

This Is What Advertisers Hate About Facebook Les chiffres 2012 des membres Facebook, Twitter, Google+, LinkedIN, Viadeo en France Les chiffres 2012 des membres Facebook, Twitter, Google+, LinkedIN, Viadeo en France A l'heure où Facebook nous livre de nombreux chiffres à l'occasion de la communciation de son dossier de son introduction en Bourse, faisons un petit état des lieux des membres et membres actifs sur les différents réseaux sociaux leader en France et dans le Monde. C'est une compilation, un pur relevé démographique. Ces chiffres n'ont pas vocation à être comparés en l'état, puisque, comme le remarque de manière iconoclaste et manichéenne le blog Cyroul, ces réseaux se comparent mal tant leur maturité et leurs usages sont spécifiques. Mais vous pouvez me répondre que l'on compare bien les audiences de Canal+ et TF1 sans intention malhonnête. Au-delà de ce relevé de population, il faut en effet plonger dans les profils de ses membres pour comprendre les impacts et les implications, par exemple : 70% des membres de LinkedIN ont plus de 35 ans, 92% des lycéens français ont un profil Facebook. Sur Google+

Gérer les options de confidentialité de Facebook et Google + [Facebook] Pour être lu par tous ses amis, il faudra payer ? - FrenchWeb.fr  Payer pour devenir un peu plus populaire auprès de ses amis… C’est en somme le nouveau concept que Facebook est actuellement en train de tester, selon plusieurs blogs américains spécialisés. Baptisée « Highlight », cette nouvelle fonctionnalité permettrait, en effet, aux membres du réseau de booster la visibilité de leurs statuts auprès de leurs amis. Une option qui pourrait connaître un certain succès, ou non, auprès des utilisateurs les plus narcissiques. En effet, depuis la mise en place du mode Timeline, en moyenne, seuls 12% de vos amis voient apparaître vos changements de statut sur leur fil d’actualité. Selon les informations connues aujourd’hui, deux modes de l’option « Highlight » seraient actuellement testés : l’un gratuit pour évaluer si les utilisateurs sont intéressés, l’autre payant proposant ce nouveau service pour deux dollars.

Les communautés Google+ Annoncées jeudi dernier, les communautés Google+ ont fait leur apparition vendredi et provoqué une véritable frénésie parmi les fans du réseau social de Google. Les Communities sont des groupes thématiques qui permettent de développer son graphe d’intérêt, indépendamment des cercles. Ainsi, les discussions peuvent désormais avoir lieu dans des espaces dédiés rassemblant des passionnés au lieu de « polluer » la timeline générale. Quatre types de communautés sont au choix: Communauté publique. Attention toutefois, le premier choix (public vs privé) est définitif. Alors que la publication de contenu sur les pages Google+ était réservée aux administrateurs, les communautés permettent à tous les membres de participer (pour autant qu’on ait choisi le bon type ci-dessus). Avec cette nouvelle fonctionnalité, Google prend une longueur d’avance sur ses principaux concurrents, Facebook (très orienté vers le graphe social) et Twitter (très ouvert et peu configurable). Notes

6 ans et déjà inscrit sur Facebook Facebook va-t-il disparaître d’ici 2020? Eric Jackson, fondateur de Ironfire Capital, a déclaré lundi dans l’émission Squawk on the Street (CNBC) que Facebook perdrait sa réputation d’entreprise Web majeure d’ici 2020. « Dans cinq à huit ans, Facebook et Google vont disparaître de la même façon que Yahoo a disparu, » a t’il précisé. « Yahoo gagne encore de l’argent, l’entreprise est toujours rentable avec près de 13 000 employés travaillant pour elle, mais elle ne représente aujourd’hui que 10% de la valeur qu’elle avait en 2000″. Pour Eric Jackson, également économiste et blogueur chez Forbes, il y a trois générations de sociétés web. La première génération est représentée par des gros portails web comme Google ou Yahoo, où le contenu a été agrégé en un seul endroit. La seconde est le web social avec Facebook et la troisième génération sont les entreprises axées entièrement sur ​​la monétisation de la plate-forme mobile, un objectif avec lequel Facebook essaie encore de se battre.

Related: