background preloader

Doit On Encore Manger de la Viande- video arte

Doit On Encore Manger de la Viande- video arte

Comment l'industrie agroalimentaire s'y prend pour générer des addictions La "junk food", pour les lecteurs non familiers avec la langue de Shakespeare, est un terme américain qui peut être traduit par "malbouffe" : c’est-à-dire aussi bien les sodas que la nourriture industrielle, les chips, les céréales ou encore le fast food. Tout le monde sait que ce type de nourriture, gorgée de sucre, de sel et de graisses, est extrêmement mauvais pour la santé : en l’occurrence, consommer trop régulièrement des aliments de ce genre entraîne une augmentation du risque d’obésité, du diabète et des maladies cardio-vasculaires. Aujourd’hui, un adulte Américain sur trois est considéré comme cliniquement obèse - tout comme 15% des Français. 24 millions d’Américains souffrent du diabète de type 2 (3,5 millions en France), souvent causé par un mauvais régime alimentaire, tandis que 79 millions d’entre eux souffrent de pré-diabète.

Il faut en finir avec la gabegie alimentaire Cet été, il a fait très chaud et sec aux Etats-Unis ; une sécheresse historique qui a touché 60 % du pays, et le Mexique. Les récoltes de maïs, de soja et de blé de l'un des plus grands greniers du monde seront mauvaises… Malheureusement, simultanément, un deuxième grenier du monde souffre de la sécheresse : la Russie, l'Ukraine et le Kazakhstan, tandis que la mousson s'est fait attendre en Inde, et que les récoltes européennes ont parfois été affaiblies par excès de pluie. Sans parler de l'absence de récoltes, pour la troisième année consécutive, en Afrique de l'Est. Une nouvelle année de déficit en grain se profile sur la planète. Et espérons que, cette année, l'hémisphère Sud soit sans sécheresse ni inondation en Australie, au Brésil ou en Argentine… Cet hiver, que va-t-il se passer si le cours des céréales et du soja continue à flamber ? Une bonne partie des 920 millions de mal-nourris, en tout cas ceux qui habitent dans les grands bidonvilles du monde, vont avoir encore plus faim.

Vivre sans huile de palme Future foods: What will we be eating in 20 years' time? Volatile food prices and a growing population mean we have to rethink what we eat, say food futurologists. So what might we be serving up in 20 years' time? It's not immediately obvious what links Nasa, the price of meat and brass bands, but all three are playing a part in shaping what we will eat in the future and how we will eat it. Rising food prices, the growing population and environmental concerns are just a few issues that have organisations - including the United Nations and the government - worrying about how we will feed ourselves in the future. In the UK, meat prices are anticipated to have a huge impact on our diets. "In the West many of us have grown up with cheap, abundant meat," says food futurologist Morgaine Gaye. "Rising prices mean we are now starting to see the return of meat as a luxury. So what will fill such gaps and our stomachs - and how will we eat it? Insects Insects, or mini-livestock as they could become known, will become a staple of our diet, says Gaye. Algae

Related: