background preloader

Dossier sur l'envie d'apprendre

Dossier sur l'envie d'apprendre
Presse > Sciences et techniques > Sciences > L'Essentiel Cerveau & Psycho Comment soulager la douelur Related:  utiles

Brain gym - Repères théoriques Il s’agit d’exécuter des mouvements simples et rapides qui vont contribuer à réactiver et améliorer nos performances physiques et intellectuelles en favorisant l’activation de toute une série de zones de notre cerveau. Les différentes activités vont participer à diminuer le stress, à favoriser la concentration et l’utilisation des zones cérébrales de l’hémisphère gauche et de l’hémisphère droit. Tous ces éléments vont soutenir l’apprentissage, la production de travaux divers et même les performances sportives. On distingue 3 types de mouvements: Les mouvements de la ligne médiane Ce sont des mouvements croisés qui vont générer l’activation d’un ensemble important de zones du cerveau et contribuer au passage d’information de l’hémisphère gauche à l’hémisphère droit et inversement. Le travail dans le champ médian des deux mains, des deux yeux et des deux oreilles est renforcé. Les exercices énergétiques et les attitudes d’approfondissement Les activités d’allongements

Les stratégies d'étude les plus efficaces selon une synthèse des études psychologiques La plupart des étudiants n'utilisent pas les stratégies les plus efficaces pour étudier et, pire, les stratégies couramment utilisées sont parmi les moins efficaces, selon une étude publiée dans la revue Psychological Science in the Public Interest. John Dunlosky de la Kent State University et ses collègues ont analysé 10 stratégies d'étude qu'ils ont cotées selon leur utilité. Les stratégies de faible utilité Les stratégies de plus faible utilité sont paradoxalement les plus recommandées et utilisées, soulignent les chercheurs. Surligner ou souligner est en tête de la liste des stratégies inefficaces. Les stratégies de grande utilité Les stratégies de plus grande utilité sont moins connues, soulignent les chercheurs. Répartir son temps d'étude en plusieurs sessions plutôt que de s'engager dans un marathon est l'une de ces stratégies. Les stratégies d'utilité modérée Psychomédia avec sources: Association for Psychologial Science, Time Tous droits réservés

Jeux de NIM: tout sur les jeux de société Le rôle du cortex préfrontal dans l'apprentissage Le cortex préfrontal est présent à toutes les étapes de la mémorisation (encodage, consolidation, rappel). Son rôle est à la fois d'orienter l'attention visuelle, de créer des liens entre les éléments mémorisés (donc apprendre) et l'inhibition des informations distrayantes. Lorsque le cortex préfrontal est atteint, les capacités d'apprentissage et de mémorisation sont fortement atteintes (limites dans la quantité de mémoire, difficultés à faire des liens, enregistrement d'informations non pertinentes, etc.), comme c'est le cas dans les troubles de l'attention et l'hyperactivité. Le cortex préfrontal : siège des fonctions éxécutives Avant de regarder le rôle de chaque zone du cortex préfrontal, il est important de distinguer ses différentes composantes. Le cortex préfrontal est divisé en trois zones : Le cortex préfrontal dorsolatéral : Il correspond aux aires 9 et 46 de Brodmann. Le cortex préfrontal et l'encodage Le cortex préfrontal et la consolidation Le cortex préfrontal et le rappel

Le moral joue un rôle essentiel pour la guérison | Mieux vivre autrement Nous l’avons tous plus ou moins directement constaté : le moral influence la guérison d’un malade, positivement ou négativement. Un bon morale aide à se soigner et augmente même les cas de guérison pour les maladies graves. Il existe différentes études qui viennent confirmer les observations courantes. L’effet placebo : Un placebo est une substance pharmacologique inactive (capsule de poudre de lait, eau sucrée…) délivrée dans un cadre clinique, en d’autres termes : des faux médicaments donnés pour des vrais. Persuadé de recevoir un traitement actif, le malade guérit : c’est l’effet « placebo ». La force de persuasion mentale, induite par le placebo, suffirait à l’amélioration des symptômes? Oui c’est le cas mais tout le monde n’est pas réceptif puisque seuls 35% des sujets répondent favorablement à une sollicitation par placebo. Depuis plusieurs études sont venues confirmer le phénomène. L’effet nocebo : Moins connu, il est en quelque sorte l’inverse de l’effet placebo. Et bien, pas si sûr.

La motivation en contexte scolaire Pourquoi certains élèves démontrent-ils si peu de motivation à apprendre ? Que faire pour remédier à ce problème et comment préserver la motivation de ceux qui sont motivés ? C’est à ces questions que cet ouvrage désire répondre. La première partie de l’ouvrage présente les mécanismes de la motivation à apprendre en contexte scolaire. Le présent ouvrage a l’avantage de s’appuyer sur de nombreux travaux de recherche francophone et sur des comptes rendus d’expériences vécues par les enseignants. Avant-propos Introduction Première partie : Mieux comprendre Chapitre 1 : Survol du cadre de référence 1. Chapitre 2 : La dynamique motivationnelle de l’élève 1. Chapitre 3 : Les facteurs qui influent sur la dynamique motivationnelle de l’élève 1. Deuxième partie : Mieux intervenir Chapitre 4 : Des outils pour analyser les problèmes de motivation des élèves 1. Chapitre 5 : Intervenir sur les facteurs liés à la classe 1. Chapitre 6 : L’impact des TIC sur la motivation à apprendre Conclusion

Comment j’apprends Au moment où on entend parler de plus en plus des moocs et autres classes inversées, il est toujours intéressant de revenir à des fondamentaux ! Or dans notre domaine de spécialité, ce qui est fondamental c’est le sujet qui apprend (cf la vidéo de cloture du mooc itypa2 dans l’échange que j’ai eu avec Marcel Lebrun). Les méthodes d’enseignement sont-elles capables de transformer les formes de l’apprentissage des sujets ? Les sujets doivent-ils s’adapter aux formes d’enseignement qui leur sont proposées ? La mesure des taux d’échecs ou d’abandon face aux différents systèmes, méthodes, types d’enseignement, nous renseigne au moins sur un point, bien connu depuis longtemps : il ne suffit pas d’enseigner pour que quelqu’un apprenne !!! Pour revenir aux fondamentaux, regardons simplement comment chacun de nous apprend. Mais le problème initial est que l’école a tout déformé ou formaté. La question qui se pose à chacun de nous est donc de comprendre comment on apprend soi même.

Team Shake pour iPhone, iPod touch et iPad dans l’App Store sur iTunes Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau La zone de la lecture recycle un « algorithme » préexistant, celui de la reconnaissance des visages : au scanner, on voit nettement la même zone s’activer. Mais ce recyclage n’est pas une simple réutilisation. Comment alors passe-t-on d’une lecture ânonnante à une lecture fluide ? 1. 2. 3. 4. Stanislas Dehaene

Recherche de l'ENAP sur l'enseignement de l'anglais, langue seconde - Vers une stratégie pour le renforcement de l'apprentissage des langues QUÉBEC, le 3 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, M. Yves Bolduc, accueille favorablement les constats formulés par l'École nationale d'administration publique (ENAP) dans la Recherche évaluative sur l'intervention gouvernementale en matière d'enseignement de l'anglais, langue seconde, au Québec, qu'il rend publique aujourd'hui. « La recherche de l'ENAP confirme que la connaissance de l'anglais constitue un atout indéniable, tant sur le plan professionnel que personnel. Le ministre a précisé que la mise en œuvre de l'anglais intensif s'appuiera sur le rapport de l'ENAP et sur l'avis du Conseil supérieur de l'éducation sur la question, dont le dépôt est attendu à l'été. Le rapport de l'ENAP fait ressortir l'importance d'une implantation progressive et structurée.

TELECHARGEMENTS -> Cours Secourisme pompiers ambulanciers Funny Miss Valérie La magistrale leçon d’économie du professeur Michel Rocard sur la situation de la France L’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard s’est livré à une petite leçon d’économie aux accents très keynésiens devant un parterre de 500 professionnels de l’immobilier très attentifs à son allocution. Il n’a en outre pas manqué de souligner les carences de la classe politique actuelle. Michel Rocard “Faire de 2013 une année de croissance”, Michel Rocard n’y croit pas. L’ancien premier ministre a cependant accepté l’invitation de la plateforme immobilière Cerenicimo, qui organisait jeudi 10 janvier un congrès sur ce thème. Devant un parterre de 500 professionnels de l’immobilier, Michel Rocard a douché les ardeurs des plus optimistes. Convié à donner une analyse macroéconomique et présenter les enjeux de la réforme des retraites, M. Une génération face à des défis complexes Un fossé béant s’est désormais créé entre riches et pauvres, risquant d’engendrer bien d’autres complications, notamment en France. Keynes et l’art de vivre ensemble Le désordre financier international

Related: