background preloader

Everytime. Outil collaboratif pour creatifs

Everytime. Outil collaboratif pour creatifs
Everytime est un outil collaboratif puissant qui permet de prendre des notes sur une vidéo ou une musique et de les partager avec une ou plusieurs personnes. Everytime se présente comme un bloc notes multimédia pour annoter un moment ou un passage d’une vidéo ou d’une chanson. Un outil pour ne pas oublier un passage qui vous inspire ou que vous souhaitez retenir pour une raison ou une autre. Everytime permet de prendre des notes à n’importe quel moment ou passage d’un média. Vous pourrez ensuite accéder à ces notes facilement et regarder ou écouter le passage que vous avez annoté. Des sortes de bookmarks personnels que vous allez placer dans une vidéo par exemple. Everytime travaille avec des médias présents sur votre ordinateur, ou sur des médias disponibles en ligne sur des services comme Youtube, Dailymotion ou Soundcloud. Le service prend tout son intérêt grâce à ses fonctions de travail en équipe et de brainstorming. Une belle surprise que je vous invite à découvrir sans réserves.

http://outilscollaboratifs.com/2012/08/everytime-outil-collaboratif-pour-creatifs/

Related:  Outils pour le travail collaboratif

PreView. Outil de travail collaboratif pour les créatifs PreView est une plateforme de travail collaboratif pensée pour les professionnels du graphisme, du web design et du développement digital. PreView tente de répondre au casse tête de l’organisation du flux de production et de la communication des différentes parties prenantes d’un projet digital. L’ambition de PreView est de devenir l’outil unique et centralisé qui facilitera les échanges et allers-retours entre les différentes composantes d’une même équipe mais aussi entre les créatifs ou chefs de projets et le client final. PlentyPins. Un paperboard collaboratif Plentypins est un tableau de liège virtuel sur le web sur lequel vous allez pouvoir épingler vos notes multimédia en mode collaboratif. Plentypins est une véritable réussite graphique et vous offre une expérience assez proche du réel au moment de conserver sur un tableau de liège trés virtuel vos mémos.Ce service vous permet de poster sur un tableau virtuel tout type de contenus (notes, bookmarks, photos, dates…) et de les partager. La création d’une note est particulièrement simple, Plentypins vous aide en vous proposant de choisir un type de contenu et des modèles pré configurés. Aussitôt postées les notes se déplacent du bout de la souris sur votre tableau. Vous pouvez en modifier le contenu à tout moment d’un simple clic.

Petite boîte à outils du travail collaboratif via Internet - Les blogs d'Attac Cet article est issu de deux ateliers proposés à l’AlterVillage en 2012 et en 2013. Listes électroniques Qu’est ce qu’une liste électronique ? Qu’est ce qu’une liste de diffusion ? Qu’est ce qu’une liste de travail ou de discussion ? Petits conseils avant de créer une liste Comment créer une liste électronique ? Pulse arrive sur votre ordinateur Pulse vient de marquer un point décisif dans la bataille qui fait rage entre les outils de curation graphique pour smartphones et tablettes parmi lesquels le magnifique Flipboard avait pris un leger avantage. Pulse vient en effet d’annoncer une version de lecteur entièrement développé en html 5 pour une consultation et une utilisation sur n’importe quel navigateur de n’importe quel ordinateur. La version webapp de Pulse fonctionne merveilleusement bien et vite et pourrait faire de l’ombre à d’autres lecteurs de flux rss plus classiques et surtout moins beaux. Pulse après une inscription qui peut se faire avec votre comte Facebook va vous proposer une interface graphique qui fait la part belle aux images contenues dans vos flux. Par défaut vous allez pouvoir choisir dans des centaines de sources proposées par Pulse mais vous allez aussi bien sur pouvoir y ajouter les vôtres.

Google Keep offre de nouvelles fonctions pour le travail collaboratif Google vient de donner un coup de jeune a son application de prises de notes Google Keep en y injectant des fonctions de partage et de travail collaboratif. Décidément le collaboratif devient incontournable pour toute application dans le cloud et les éditeurs l’ont bien compris. On parlait il y a quelques jours à peine de DropBox, Google à son tour vient d’annoncer de nouvelles fonctions collaboratives pour l’une de ses applications Google Keep. Google Keep était un peu le parent pauvre des Google Apps. L’effet de mode Pinterest déjà envolé ? Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique.

OwnCloud : L'outil collaboratif ultime ? - Le blog du Gamb 11fév. 2013 Personnellement, je ne connaissais pas drop-box, il s’agit d’un stockage distant où l’on peut y synchroniser des fichiers depuis différents appareils. Il y a donc une partie "serveur" et une partie "client". Rapla - Bibliothèques & Co Rapla est un logiciel qui permet gérer dans un planning différents types de ressources (matériels, salles, personnes) et les conflits. Il est l’outil idéal pour gérer l’occupation de salles de cours ou le prêt de matériels pour une entreprise ou une université (ce pour quoi il a été créé). On crée des utilisateurs du système, des ressources (personnes, salles, etc.), puis on place des créneaux dans un planning graphique. On peut répéter les créneaux avec une période donnée (par exemple tous les jours, toutes les semaines, etc.), copier/couper-coller des créneaux sur plusieurs semaines très facilement y compris par un simple glisser-déposer. Les ressources peuvent être catégorisées, les utilisateurs aussi, et la gestion des conflits et des droits est très souple et assez fine (on peut même autoriser certaines personnes à créer des conflits si on le souhaite). En plus, ce petit bijou est écrit en Java.

Infographie - Croissance du réseau social de partage de photos Instagram Home > E-business > Instagram : des chiffres astronomiques pour une croissance record Le mois dernier, contre toute attente, Facebook a racheté pour la modique somme de 1 milliard de dollars. Une somme démesurée pour n’importe quel économiste mais dérisoire pour Mark Zuckerberg qui assure avoir mené lui-même les négociations pour aboutir à une telle opération. Si la question du jour n’est pas de savoir s’il est un fin négociateur, il est en revanche un bon stratège dans la mesure ou cette acquisition est intervenue quelques jours seulement après la sortie concluante du service pour Android .

Vidéo sur Internet en France : YouTube toujours numéro 1 Médiamétrie a livré les chiffres d’audience de la vidéo en ligne qui a rassemblé 32,1 millions d’internautes en juin, 8% de plus qu’en janvier dernier. Sans grande surprise, ce sont YouTube et la galaxie de sites Google qui ont réunis le plus de visiteurs uniques avec 28,4 millions de « vidéonautes » et 1,7 milliard de vidéos visionnées en juin. Suivent Dailymotion (14,1 millions de vidéonautes), TF1/Wat (8,8 millions), Facebook (4,3 millions) et France Télévisions (4,2 millions). Médiamétrie s’est également penché sur les sites en fonction de leur fréquentation par la gente féminine ou masculine. Résultat, auFeminin arrive en tête du top 5 des sites les plus en affinité avec les femmes (65,3% d’audience féminine), devant M6 (57,8%), MSN/Windows Live (51,7%), Facebook (51,3%) et AlloCine (51%).

Instagram-gagne-1179-d-utilisateurs-actifs-en-plus-depuis-son-rachat-par-Facebook Instagram comptait 860 000 utilisateurs avant son rachat par Mark Zuckerberg en avril dernier. La transaction d'un millard de dollars (ré-évalué à 750 millions de dollars) jugée comme une erreur à cause de l'absence de business plan de l'application mobile reste dans la stratégie de développement du CEO de Facebook. Pour les créateurs d'Instagram, l'achat de leur petite société qui fit ses débuts fin octobre 2010 est évidemment une bonne chance. Sans aucun moyen de monétisation, Instagram est devenue en l'espace de 6 mois, l'application phare des smartphones. Entièrement gratuite et orientée vers le partage, l'application de photographies retouchées a gagné plus de 11 millions d'utilisateurs actifs depuis sa venue sur les appareils Android et son rachat par le réseau social Facebook. A l'heure actuelle, Instagram garde la même politique de gratuité et d'absence de publicité malgré le changement de direction.

Les réseaux sociaux de photos et le droit d’auteur par Murielle Cahen - Chronique e-Business Face à l'émergence des réseaux communautaires spécialisés dans le partage des photographies, il est alors important de connaitre la protection qui est accordée par le droit d’auteur aux photographies partagée face aux réseaux communautaires de photographies. Avec l’arrivée d’internet, et plus particulièrement du web 2.0, les réseaux sociaux ont commencés à émerger. Aujourd’hui les ténors des réseaux sociaux : Facebook ou Twitter sont largement utilisés par les internautes. En effet, environ 800 millions d’internautes sont membres de Facebook, contre 500 millions environ pour Twitter. I. Les photographies protégées par le droit d’auteur

Médias sociaux : Pinterest invente le tableau secret Pinterest, c’est le média social qui monte, qui monte, qui monte… Vous pouvez y afficher vos images comme sur un tableau. Aujourd’hui, il s’y ajoute une nouvelle fonction : le tableau secret ! Pinterest est le média social qui progresse le plus et le plus vite actuellement. Si on en croit ses statistiques officielles, une écrasante majorité de ses utilisateurs sont en fait des utilisatrices. Son nom provient de la contraction de "to pin" – épingler – et d’"interest" – intérêt.

Related: