background preloader

Musashi Miyamoto

Musashi Miyamoto
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Miyamoto Musashi (宮本 武蔵, Miyamoto Musashi?), de son premier nom Shinmen Takezō (Miyamoto étant le nom de son village de naissance et Musashi, une autre façon de lire les idéogrammes écrivant Takezō; 12 mars 1584 – 19 juin 1645) est l'une des figures emblématiques du Japon, maître bushi, philosophe et le plus célèbre escrimeur de l'histoire du pays. Adepte du Kenjutsu[modifier | modifier le code] Ichijoji Sagarimatsu, monument sur le lieu du combat entre Musashi et la koryu Yoshioka Son grand-père était un très bon escrimeur et son seigneur Shimmen Iga-no-kami, en récompense, lui permit de porter son nom de famille. Son père mourut alors qu'il était âgé de 7 ans. Il combattit en duel et tua pour la première fois à 13 ans (contre Arima Kihei en 1596). Artiste[modifier | modifier le code] Il fut un calligraphe et un peintre reconnu dont on peut encore admirer les productions de sumi-e. Martin-pécheur sur une branche, par Musashi

http://fr.wikipedia.org/wiki/Miyamoto_Musashi

Related:  Mythes, légendes, textes fondateurs et rituels japonaisJapan L♥VE

Malédiction du Colonel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un KFC à Osaka (sans statue du colonel). La Malédiction du Colonel (カーネルサンダースの呪い) est une légende urbaine japonaise. D'après elle, une malédiction aurait été lancée sur l'équipe de baseball des Hanshin Tigers par le Colonel Harland Sanders, défunt fondateur de la chaîne de restauration KFC et mascotte de l'enseigne. La raison de cette malédiction viendrait du mauvais traitement d'une des statues à son effigie située devant un de ses restaurants par des fans de l'équipe en 1985[1].

Musashi (roman) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Musashi. En français, ce roman est constitué de deux livres : Nobunaga Oda Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Oda Nobunaga est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Oda, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste) Nobunaga. Oda Nobunaga. Livre des cinq anneaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Traité des cinq roues Go rin no sho 五輪書 [1] est un traité de sabre, kenjutsu, écrit par Musashi Miyamoto vers 1645. À l'âge de 60 ans, Musashi se retire dans la grotte du Reigandō à Kumamoto pour réfléchir et écrire sur son art. Son ouvrage a acquis auprès des adeptes des arts martiaux le statut de classique de stratégie, à l'instar de L'Art de la guerre de Sun Zi. Comme son illustre prédécesseur, il est aussi étudié pour ses vues philosophiques.

Momotarō Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Poupée de Momotarō Légende[modifier | modifier le code] Tenpura Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne pas confondre avec la tempera, technique de peinture, ou le tambûr, parfois appelé tampura, instrument de musique d'origine indienne La tenpura (天ぷら, tenpura?, souvent transcrit en tempura suivant la méthode Hepburn originelle) est un assortiment de beignets à la fois très savoureux et très digeste (une des rares fritures à basses calories), populaire au Japon depuis le XVIIe siècle. Technique[modifier | modifier le code]

Samouraï Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Samurai. Samouraï en armure, en 1860. Samouraï (侍, Samurai? Rōnin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ronin. Horibe Yahei et son fils adoptif, Horibe Yasubei : deux rōnin du XVIIIe siècle Dans le Japon médiéval, les rōnin (浪人, rōnin?) Mythologie japonaise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mythologie japonaise (日本神話, Nihon shinwa?) est l'ensemble des légendes et des mythes du Japon. Les mythes japonais principaux, comme généralement accepté de nos jours, sont d'origine shintoïste, basés sur le Kojiki et d'autres ouvrages complémentaires. Le Kojiki est le plus ancien recueil de mythes, légendes et histoire du Japon. Le Shintōshū explique la genèse des déités par une approche bouddhiste.

Histoire du Japon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'histoire du Japon comprend l'histoire des îles du Japon et du peuple japonais, couvrant l'histoire ancienne de la région jusqu'à l'histoire moderne du Japon en tant qu'État-nation. La première référence écrite connue au Japon est une information brève donnée dans les Vingt-quatre Histoires, une collection de textes d'histoire chinois, datant du Ier siècle av. Manga Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec anime. Wikipe-tan, un exemple de dessin d'inspiration manga. Un manga (漫画, manga?) est une bande dessinée japonaise.

47 rōnin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Quelque peu enjolivée, cette histoire a trouvé sa place dans la culture populaire japonaise, par les valeurs de loyauté, de sacrifice, de dévouement et d'honneur dont tout Japonais était censé s'inspirer dans sa vie quotidienne. Cette popularité a connu un regain avec la rapide modernisation de l'ère Meiji, qui bousculait les traditions, et où beaucoup de gens cherchaient à y retrouver une part de leurs racines perdues. Le cimetière de Sengakuji existe toujours. On voit le puits, le bassin où a été lavée la tête de Kira. Contes et légendes traditionnels du Japon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Beaucoup de contes du folklore Japonais sont d'inspiration étrangère au pays.

Koryū Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Deux maîtres de Yagyu Shinkage Ryu Hyoho Kenjutsu exécutent leur kata au temple de Itsukushima-jinja sur l'île sacrée de Miyajima. Notez leur hikihada, une sorte de fukuro-shinai spécial qui est recouvert de cuir, un ancêtre du shinai. Ils représentent leur koryu devant leurs pairs de la Nihon Kobudo Kyokai.

Related: