background preloader

Les outils du blogueur anonyme et dissident

Les outils du blogueur anonyme et dissident
Le débat sur l'anonymat des blogueurs nous permet de traduire ce billet de l'Electronic Frontier Fondation, qui rappelle comment préserver un certain anonymat et protéger son activité. Sous la proposition de loi du sénateur Masson transparaît à la fois une méconnaissance de l’Internet, une peur qui en découle et une volonté sous-jacente de contrôle d’un environnement qui échappent aux politiques ne maîtrisent plus depuis longtemps. Quoiqu’il en dise, l’anonymat sur Internet est d’une importance cruciale. Voilà quelques conseils pour bloguer sans être ni découvert, ni retrouvé, ni inquiété. Les blogs sont un mélange de conversations téléphoniques privées et de journaux. C’est l’outil parfait pour partager votre recette préférée de mousse au chocolat avec vos amis – ou pour soutenir les fondements de la démocratie en informant le public qu’un membre du gouvernement a été corrompu par votre patron. Si vous bloguez, il n’est pas garanti que vous attirerez des milliers de lecteurs.

http://owni.fr/2010/05/27/les-outils-du-blogueur-anonyme-et-dissident/

Petit manuel de contre-espionnage informatique GPS, téléphones portables, logiciels espions: les outils de la surveillance se démocratisent. Conseils utiles pour s'en protéger. Autrefois réservés aux seuls services secrets, les outils et technologies de surveillance, GPS, téléphones et logiciels espions, se “démocratisent” au point que, suite à un reportage de M6, Petits espionnages en famille, montrant comment de plus en plus de gens espionneraient les téléphones portables et ordinateurs de leur futurs (ou ex-) femmes (ou maris), enfants, nounous, Le Parisien/Aujourd’hui en France faisait sa “une”, début 2010, sur la question ( Votre portable devient espion), tout en expliquant qu’espionner les téléphones portables était devenu “un jeu d’enfant” (à toutes fins utiles, en France, leur commercialisation, mais également leur simple détention, n’en est pas moins punie d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende). Nombreux sont les médias à s’être penchés sur la question, de façon souvent quelque peu sensationnaliste. Bon voyage .

Les blogueurs vont rester anonymes Après la burqa, c’est l’anonymat des blogueurs… Ne cachez rien, on veut tout voir ! Bientôt une loi sur la taille des barbes, et une autre pour limiter l’usage des lunettes de soleil. Allez, chères amies et chers amis, on se calme... Cette proposition de loi a autant de chances d’être votée que moi d’être élu Président de la République. «L'homo interneticus» restera-t-il «l'homo sapiens» ? Nicholas Carr vient de publier son troisième livre, au titre inquiétant : «What the Internet is doing to our brains: the shallows.» (Les impacts d’Internet sur nos cerveaux : les bas-fonds.) Ce sera encore un grand succès de librairie, après ses deux ouvrages précédents, «Does IT matters?», qui avait secoué la profession informatique et «The big switch», très orienté «Cloud Computing» et dont j’ai déjà parlé dans ce blog.

Sur Internet, on n’envisage pas l’anonymat « Piratage(s) Une autre saillie contre le net. Cette fois-ci contre les blogueurs. L’attaque est portée par J.L. Comment contourner la cybersurveillance ? Un article publié dans la revue Hermès revient sur les manières de protéger au mieux ses données personnelles sur Internet. Dans une démocratie, je considère qu’il est nécessaire que subsiste un espace de possibilité de fraude. Si l’on n’avait pas pu fabriquer de fausses cartes d’identité pendant la guerre, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes auraient été arrêtés, déportés, sans doute morts. J’ai toujours été partisan de préserver de minimum d’espace sans lequel il n’y a pas de véritable démocratie. Ces propos n’émanent pas d’un crypto-révolutionnaire, mais de Raymond Forni, considéré comme le “père inspiré de la loi Informatique et libertés“, qui fut d’ailleurs, et par trois fois, vice-président de la CNIL entre 1981 et l’an 2000, un poste qu’il quitta pour devenir président de l’Assemblée Nationale. En 1980, Raymond Forni expliquait déjà ce pour quoi l’opinion sécuritaire ne pouvait que nuire à nos démocraties et, a contrario, renforcer les logiques totalitaires :

Confidentialité et anonymat, pour tous et partout Tails est un système d'exploitation live, que vous pouvez démarrer, sur quasiment n'importe quel ordinateur, depuis un DVD, une clé USB, ou une carte SD. Son but est de préserver votre vie privée et votre anonymat, et de vous aider à : utiliser Internet de manière anonyme et contourner la censure ; toutes les connexions sortantes vers Internet sont obligées de passer par le réseau Tor ; ne pas laisser de traces sur l'ordinateur que vous utilisez sauf si vous le demandez explicitement ; utiliser des outils de cryptographie reconnus pour chiffrer vos fichiers, emails et messagerie instantanée. En savoir plus sur Tails.

Haut les masques Depuis une quinzaine de jours, on parle beaucoup sur la toile d’une proposition de loi déposée par le sénateur Jean-Louis Masson (Moselle, non inscrit), tendant à faciliter l’identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels, dont le titre est presque plus long que le contenu. Le contenu de la proposition de loi Rappelons qu’on parle de projet de loi quand le Gouvernement en est à l’origine, et proposition de loi quand c’est un parlementaire, député ou sénateur. Article unique «L’homo interneticus» restera-t-il «l’homo sapiens» ? (Deuxième partie) Rappel : Le troisième livre de Nicholas Carr, «What the Internet is doing to our brains: the shallows.», s’intéresse aux impacts d’Internet sur le cerveau humain. La première partie de cette analyse a mis en évidence les découvertes récentes des neurosciences sur l’extraordinaire plasticité de notre cerveau. Cette deuxième partie fait le point sur les liens entre le fonctionnement de notre cerveau et Internet.Hyperliens, multimédia, instantanéité, multitâches, bidirectionnalité... Ce sont, pour Nicolas Carr, les éléments qui différencient le plus Internet de nos «outils de l’esprit» traditionnels. J’ai aussi choisi de mettre en évidence trois thèmes majeurs des «shallows» :- Le bouleversement de notre relation au livre.- Les processus de mémorisation.- Les rôles et la responsabilité de...

A quoi ressemblerait l'Internet sans anonymat La proposition de loi déposée par le sénateur Jean-Louis Masson a peu de chances de passer, mais elle a le mérite d'ouvrir un débat passionnant. Le sénateur (non inscrit) de Moselle propose d'obliger les blogueurs à écrire sous leur vraie identité. La proposition suscite une levée de bouclier des acteurs du web français: un appel «pour la défense du droit à l'anonymat sur Internet» a été lancé par des personnalités comme Pierre Chappaz, PDG de Wikio, Tristan Nitot, président de Mozilla Europe et Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF). Si le débat se polarise sur la question des blogueurs, la proposition de loi est assez confuse pour englober en fait toutes les publications d'internautes sur «les services de communication au public par voie électronique», autrement dit partout sur le web à partir du moment où le contenu est public. publicité Twitter: les mentions légales en 160 signes

Des chevaux de Troie dans nos démocraties OWNI lève le voile sur les chevaux de Troie. Ces logiciels d'intrusion vendus aux États, en particulier en France et en Europe, pénètrent tous les systèmes, depuis les smartphones jusqu'aux connexions WiFi. Enquête réalisée en partenariat avec WikiLeaks. Comme dans la mythologie, un cheval de Troie se fait passer pour ce qu’il n’est pas, permet de prendre le contrôle total de l’ordinateur qu’il infecte, à distance, de sorte de pouvoir y lire les données avant même qu’elles ne soient chiffrées et donc sécurisées, ou encore de pouvoir y activer le micro, ou bien la caméra, et cætera. Les hackers allemands du Chaos Computer Club ont ainsi récemment révélé comment la police allemande utilisait, en toute illégalité selon eux, un tel virus informatique pour espionner les ordinateurs de criminels supposés.

Eviter la déconnexion des VPN Eviter la déconnexion des VPN Si vous utilisez un VPN pour accéder à des sites bloqués, pour masquer votre adresse IP réelle ou pour télécharger comme une brute, vous savez surement que le moindre faux pas peut vous trahir. Une connexion VPN qui s'arrête et paf, vous êtes exposé avec votre véritable adresse IP.

Un sénateur contre l'anonymat pour se faire un nom ? Le sénateur divers droite de la Moselle, Jean-Louis Masson, entend supprimer l’anonymat des blogueurs. Entretien. Texte « techniquement » inefficace, « allumé de première », « atteinte à la liberté d’expression »... Depuis le dépôt de sa proposition de loi le 3 mai, Jean-Louis Masson est sous le feu des critiques pour s’en être pris à l’anonymat des blogueurs. Le sénateur divers droite de la Moselle répond sur Rue89. Telex combat la censure Telex combat la censure Les solutions de filtrage par DPI sont déjà là, et nous sommes à 2 doigts à ce qu'elles soient utilisées en France pour traquer les vilains téléchargeurs (et les autres). Mais le salut viendra peut être du DPI lui même grâce aux travaux d'un scientifique de l'Université du Michigan. Ce dernier a mis au point, avec le blog "Freedom to Tinker", un système baptisé Telex, qui fonctionne de la manière suivante : En gros, l'internaute installe le client Telex sur son ordinateur, et lorsque ce dernier veut visiter un site qui est blacklisté par un gouvernement ou une entreprise, ce client établi une connexion HTTPS chiffrée avec un serveur non bloqué à l'extérieur du réseau censeur (à l'étranger ou hors de la société donc) qui a l'apparence d'un site normal mais qui n'est qu'une diversion, car le paquet ainsi envoyé est marqué comme un paquet Telex grâce à l'insertion d'un tag cryptographique dans les entêtes du paquet.

Peur du piratage ? 4 trucs pour effacer ses traces sur le Web Une figurine passe le balai sur un clavier d’ordinateur (Katerha/Flickr/CC). Afin d’échapper aux intrusions informatiques, espionnages numériques, filtrages et autres flicages, voici un guide qui donne des parades aux citoyens paranos ou ayant des choses à se reprocher. Et si la vidéo ci-dessous d’une heure vous semble trop longue, je vous ai fait un résumé par écrit. A voir dans la vidéo Ce qu’il faut savoir

Related: