background preloader

Guerre ou paix - Blog LeMonde.fr

Guerre ou paix - Blog LeMonde.fr
Barack Obama, le 21 mars à Jérusalem. Baz Ratner/Reuters Le processus de paix israélo-palestinien a été enfin longuement mentionné par Barack Obama au second jour de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens. On retirera des passages qui lui ont été consacrés, dans son grand discours prononcé devant de jeunes Israéliens, jeudi 21 mars (lire ci-dessous les extraits du texte préparé avant le prononcé), des certitudes et un principe. A Jérusalem, le 21 mars. Jason Reed/Reuters

http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/

Buy Israeli Products - Don't Buy Settlement Products (They're not the Same) Buy Israeli Products - Don't Buy Settlement Products (They're not the same) On May 10, 2011, Meretz USA President, Dr. Moises Salinas-Fleitman, and Executive Director Ron Skolnik issued the following statement on behalf of the organization. This Yom HaAtzmaut, Israeli Independence Day, as part of your celebration of freedom and the establishment of the State of Israel, Meretz USA asks you to add the political act of boycotting products made in West Bank Settlements to your holiday. As you share in Israel's joy we urge you to refrain from buying products from two well-known companies, Ahava and SodaStream, which obscure the fact that their products are made in Settlements by using the label "Made in Israel".

Produits des colonies israéliennes : L'étiquetage de Migros a été «mûrement réfléchi» - News Vivre: Société Produits des colonies israéliennes Migros, qui a annoncé cette semaine qu’il allait étiqueter courant 2013 les produits provenant des colonies israéliennes, avait d’abord informé les autorités suisses de sa décision. Le 29 mai, Migros avait annoncé qu’il déclarera l’origine des produits des colonies de peuplement israéliennes en 2013. Image: Keystone Articles en relation

Secret défense L'intervention française au Mali (opération Serval), qui a démarré de manière fracassante le 11 janvier dernier, était dans les cartons depuis 2009. Une planification de l'état-major, baptisée Requin, prévoyait alors quasiment ce qui advenu cet hiver. Et qui a failli être déclenché à plusieurs reprises sous la présidence Sarkozy... Puis après l'élection de François Hollande, qui juge le dossier malien prioritaire, tout se met en place à partir du 31 octobre 2012.

Islam et politique dans le monde (ex-)communiste 1 Le présent recueil et l’ouvrage intitulé L’Islam oriental du Caucase à la Chine (coordonné par And (...) 1Ce numéro spécial1 compare les évolutions récentes des principales communautés musulmanes qui, des Balkans à la Chine en passant par l’Asie centrale, ont été, ou sont encore, sous des régimes communistes. Elles ont subi jusque dans un passé récent, ou subissent encore, un contrôle étatique extrêmement strict pouvant aller jusqu’à des tentatives de destruction des institutions religieuses comme ce fut le cas en URSS avant la Seconde Guerre mondiale, en Chine pendant la révolution culturelle, et en Albanie plus récemment encore. 2En mettant sur pied ce numéro les éditeurs poursuivent un double but : faire le point au cas par cas de la situation de l’islam dans chacune des régions considérées ; puis voir si, au-delà de la disparité des situations, il n’est pas possible de dégager des tendances communes. 3L’inventaire n’a pu malheureusement être exhaustif. Situation des zones étudiées

L’énigme syrienne - Moyen-Orient DEPUIS la mort de Kadhafi, toutes les chancelleries sont désormais « sur le chemin de Damas ». Nous assistons au même matraquage médiatique et aux mêmes gesticulations diplomatiques que pour l’affaire libyenne avec une mise en scène quotidienne des horreurs perpétrées par le régime syrien. Il est évident que Bachar el Assad et le premier cercle de la communauté alaouite qu’il représente [1] ne sont pas des démocrates et que la défense de leurs intérêts passe par une démonstration de force impitoyable, comme cela l’a toujours été au Levant. Pour autant ce serait un leurre que de prendre ses opposants pour des démocrates et leurs pratiques sur le terrain laissent augurer les mêmes chaos politiques qu’en Libye [2]. Une fois de plus la saturation médiatique autour des gesticulations de nos émissaires empêche toute réflexion approfondie alors qu’une multitude de zones d’ombres et d’agendas cachés interpellent les praticiens de ce terrain complexe et sensible qu’est le Proche-Orient.

08/2012 Actualité internationale L’Union européenne enlisée dans la crise de l’Euro, une chance ? L’UE est loin d’être sortie de la crise de l’euro. La Grèce peine à redresser ses comptes malgré l’aide financière apportée par l’Union européenne et un aréopage de hauts fonctionnaires européens envoyés pour améliorer les rentrées fiscales. Geopolitique ethno-confessionnelle du Moyen-Orient. Arc sunnite versus Croissant chiite: deux faces d'un meme Janus conflictuel? David Rigoulet-Roze, chercheur a l'IFAS Introduction Dès les prémisses de la guerre en Irak début 2003, les régimes arabes sunnites, notamment l’Egypte du président Moubarak, n’avaient cessé de mettre en garde l’Administration américaine sur un « risque chiite » pour la région. Le Caire, à l’unisson avec les autres capitales arabes, notamment celles du Golfe, était effrayé à l’idée que la chute attendue du « batthiste » mais néanmoins sunnite Saddam Hussein, pendant longtemps considéré comme l’ultime rempart arabe contre l’ennemi héréditaire perse d’obédience chiite, ne galvanise précisément les ambitions des chiites arabes. La suite des événements semble avoir partiellement donné validé ces anticipations. Le fait est que très rapidement, ces inquiétudes arabes ont pris un caractère public de plus en plus prononcé. La déclaration provocatrice du roi hachémite Abdallah II de Jordanie fin 2004 sur le risque de l’émergence d’un « croissant chiite » au Moyen-Orient

Le temps de traverser le pont Photo Véronique Bontemps, DR « Mon cousin d’Amman est venu me rendre visite à l’occasion de mon anniversaire. Il n’a pas cessé de rager pendant les deux premiers jours, de me blâmer pour tout ce qu’il a subi en traversant le pont Allenby. Les hurlements des enfants que l’on déshabillait pour les fouiller ; […] l’odeur des pieds des voyageurs attendant pendant des heures qu’on leur rende leurs chaussures passées aux rayons X ; les cris déchirants d’une mère dont le fils âgé de quatorze ans avait été emmené pour interrogatoire, et n’était pas encore revenu. Sans compter les heures passées à attendre l’appel de son nom. “Et je n’oublierai jamais cette vieille à côté de qui j’étais assis”, poursuivait-il.

<i>Pourquoi, frère ?</i> À propos des agressions contre des églises et couvents à Jérusalem Cette fois-ci, je n'ai pas su quoi répondre. En général, je suis capable de couper court et de donner une réponse plus ou moins convaincante, mais cette fois, je suis resté muet, les mots m'ont manqué et je n'ai pas su où me cacher, de honte. Que répondre à un ami, un moine catholique, qui me montrait une inscription obscène en hébreu écrite par un ou des abrutis à l'entrée du couvent franciscain sur le Mont Sion ? Il m'a posé cette simple question, brève mais incisive : pourquoi ? De quoi Israël en Cisjordanie est-il le nom? La justice a cela de pratique qu'on peut lui faire dire souvent ce que l'on veut bien entendre. Les opposants israéliens à la colonisation ne juraient jusqu'à présent que par le rapport Sasson, rédigé en 2005, qui concluait à l'illégalité des points de colonisation sauvages, Israël répétant depuis bientôt deux décennies qu'il ne crée plus d'implantations nouvelles en Cisjordanie. A partir des mêmes prémisses (la connivence entre les colons et les autorités israélienne), un autre rapport, signé par le juriste Edmond Lévy, est célébré par les Israéliens installés de l'autre côté de la Ligne verte parce qu'il conclut à l'opposé à la légalité de ces points de colonisation, du fait justement des "garanties" données de facto par l'Etat juif à leur habitants. Publié le 10 juillet, ce rapport Lévy suscite les réactions mécaniques auxquelles le conflit nous habitue souvent. -La souveraineté de la Jordanie sur la Cisjordanie avant 1967 était contestable.

Related: