background preloader

La Dérive des Continents

La Dérive des Continents
La dérive des continents est une théorie proposée au début du siècle par le physicien-météorologue Alfred Wegener, pour tenter d'expliquer, entre autres, la similitude dans le tracé des côtes de part et d'autre de l'Atlantique, une observation qui en avait intrigué d'autres avant lui. Wegener était un scientifique de son siècle, possédant une large gamme de connaissances en géologie, géophysique, astronomie et météorologie. Il possédait, en outre, le courage, la fièvre de connaître, l'indépendance, la rigueur intellectuelle, la logique et une bonne dose d'intuition. Wegener avançait des "preuves" pour appuyer sa théorie. 1. On observe en effet un certain parallélisme des lignes côtières entre d'une part les Amériques et d'autre part l'Europe - Afrique. Cela suggère que ces deux ensembles constituaient deux morceaux d'un même bloc. Ce qui amena Wegener à concevoir que dans un passé lointain toutes les masses continentales étaient réunies en un seul mégacontinent, la Pangée. 2. 3. 4. Related:  SVT

Charles Darwin Naturaliste britannique (Shrewsbury, Shropshire, 1809-Down, Kent, 1882). 1. Les années de jeunesse 1.1. Charles Darwin est le cinquième de six enfants ; il grandit au sein d’une famille prospère et cultivée. 1.2. Charles Darwin se montre peu intéressé par les études, tant à l'école secondaire de Shrewsbury qu'à l’université d'Édimbourg, où il entre en 1825 pour étudier la médecine et suivre ainsi la voie paternelle. En 1831, âgé de vingt-deux ans, il obtient son Bachelor of Arts degree. 2. 2.1. John Henslow a alors l'idée d'adresser une lettre de recommandation en faveur de Darwin au capitaine Robert Fitzroy, commandant du HMS Beagle, navire de recherche de la Royal Navy. 2.2. Il manifeste sa reconnaissance envers John Henslow en lui adressant de longues lettres riches d'observations inédites et de remarques pénétrantes. 3. 3.1. En 1838, Charles Darwin devient secrétaire de la Geological Society, et membre de la Royal Society dès 1839, à trente ans. 3.2. 4.1. 5.1. 5.2. 6.1. 6.2. 8. 8.1.

Le puzzle des plaques tectoniques enfin résolu Pourquoi la surface terrestre est-elle découpée en seulement quelques grandes plaques tectoniques, et plusieurs dizaines de petites ? Une équipe comprenant deux géologues du CNRS a pu répondre à cette question grâce à un modèle de simulation 3D de la Terre. La surface de la Terre, la lithosphère, est un véritable puzzle géant formé de 53 plaques tectoniques. Leur agencement, très particulier, intrigue depuis longtemps les géologues : en effet, il existe seulement sept grandes plaques (plaques américaine, pacifique, eurasiatique, africaine, australienne et antarctique), qui couvrent 95 % de la surface terrestre, et 46 plus petites (Caraïbes, Philippines,…). Comment se sont-elles formées ? Il existe seulement 7 grandes plaques tectoniques, qui couvrent 95 % de la surface terrestre, et 46 plus petites. Résultat : on trouve très peu de lithosphère océanique datant de plus de 180 millions d'années, alors que la Terre a 4,5 milliards d'années ! La stratégie des planètes virtuelles C.

Evolution biologique-Histoire du vivant-biodiversité Arguments Wegener et théorie des ponts continentaux : origine des océans BDS Secondaire- banque de schémas- > Tectonique des Plaques > Généralités, histoire,...,Wegener,...modèles Publié le jeudi 17 novembre 2011 par Alain Gallien Dernière mise à jour le jeudi 17 novembre 2011 Vu 5888 fois Format GIF - 910 X 472 pixels - 31.4 ko L'image ci dessus est réduite : afficher en taille réelle D'autres schémas du même auteur Alain Gallien : Professeur de SVT retraité- postes occupés : surveillant d’externat dans 4 établissements de l’académie (Tournus, Nuits-St-Georges, Beaune et Chalon/Saône), professeur dans 2 lycées marocains (Sidi Slimane et Meknès), assistant à l’université de Tlemcen et à l’ENS de Fès, titulaire sur zone de remplacement dans l’académie de Dijon (Autun, Chalon/Saône, Semur-en-Auxois, Bligny/Ouche, Nolay) et enfin titulaire au grand lycée Clos Maire de Beaune. Commenter ce schéma

Le muscle, moteur du mouvement - Corpus - réseau Canopé La séquence présente comment les muscles squelettiques, composés de faisceaux de fibres musculaires (ou faisceaux de cellules musculaires) participent, grâce à leur propriété contractile, à la réalisation d’un mouvement. Il s’agit d’une séquence infographique permettant de présenter et de saisir l’importance de la collaboration muscles/tendons/os/articulations pour la réalisation d’un mouvement. L’intégrité de ces acteurs est indispensable pour pouvoir réaliser le mouvement souhaité. La contraction musculaire, observable à l’échelle cellulaire ou à l’échelle de l’organe lui-même, constitue la première étape indispensable à la réalisation d’un mouvement.En se raccourcissant lors de sa contraction, le muscle squelettique exerce une traction sur les tendons qui le relient aux os adjacents. Ces tendons étant peu élastiques, peu déformables, ils tirent sur les os.

Partie 3 : La tectonique des plaques l'histoire d'un modèle - SVT Liens : Intro : L’histoire d’un modèle : Les premières théories sont fixistes : c’est-à-dire les continents et les océans ont toujours occupés leur position actuelle. Dès la réalisation des premières cartes précises (1507), certains chercheurs remarquent la similitude des côtes entre Afrique et Amérique… Ils l’expliquent par une catastrophe gigantesque, avec un effondrement et la création de l’océan atlantique lors de cet effondrement. Comment les sciences ont permis d’arriver à la théorie actuelle de la tectonique des plaques ? 1) La naissance d’une idée A) La théorie d’Alfred Wegener TP1 : Étude de documents et présentation orale Théorie de Wegener : les continents aujourd’hui éloignés auraient pu dans le passé être jointifs. Arguments : Ø Côtes Afrique et de l’Amérique s’emboitent comme un puzzle. Ø Traces de glaciations de même âge dans différents pays aujourd’hui éloignés. Wegener pense que les croûtes continentales reposent sur les croûtes océaniques. Problèmes :

Le fonctionnement du système nerveux - Corpus - réseau Canopé Cette séquence est tout à fait adaptée à une utilisation en cycle 4, dans le thème « Corps humain et santé », pour « mettre en évidence le rôle du cerveau dans la réception et l’intégration d’informations multiples » d’une part, pour « relier quelques comportements à leurs effets sur le fonctionnement du système nerveux » d’autre part.Il est possible d’utiliser la séquence de plusieurs manières : - pour mettre en évidence les structures nerveuses avant d’étudier les cas de dysfonctionnement, on peut partir de la réaction du retrait du bras lorsque celui-ci s’approche lentement d’une flamme (on évitera les situations mettant en jeu des mouvements réflexes) pour distinguer l’ensemble des structures et des étapes qui ont permis ce retrait : sensation de chaud, analyse d’une information et élaboration d’une réponse appropriée ;

1ère S, Thème 1 B : La tectonique des plaques : l’histoire d’un modèle L’étude de la vitesse des ondes sismiques montrent qu’il existe deux types de croûte : une croûte continentale et une croûte océanique. Pour répondre à ces questions, nous nous proposons de faire une étude comparative d’une roche caractéristique des continents : le GRANITE et d’une roche caractéristique de la coûte océanique : le BASALTE. Vous noterez l’ensemble de vos observations dans un tableau de comparaison complet. L’échantillonnage des roches de la Terre a permis de préciser la composition des couches superficielles. Il existe deux types de roches terrestres qui différent par leur nature et leur composition. Les roches continentales qui affleurent à la surface des sols sont très variées, mais toutes ne sont pas représentatives de la composition globale de la croûte continentale. - Les roches sédimentaires résultant du dépôt puis de la consolidation de sédiments en couches superposées, les strates. - Les roches du socle : ce sont des roches magmatiques plutoniques : les granites.

MUSEUM - Les aliments du monde Les aliments sont les substances nourrissantes que les Hommes acceptent de consommer. Ils leur procurent les nutriments indispensables : glucides, protides et lipides, ainsi que fibres, minéraux et vitamines. Très rares sont les aliments qui apportent une composition nutritive convenant aux besoins de l'Homme. Celui-ci doit donc combiner plusieurs aliments pour se nourrir. English Cette exposition virtuelle est optimisée en 800 X 600 pour Internet Explorer 6 et + Selon leur fonction nutritionnelle principale, les aliments sont dits : glucidiques (céréales, racines et tubercules), protidiques (légumineuses, viandes, lait, poissons) ou lipidiques (huiles et graisses végétales et animales). Les fruits et légumes fournissent fibres, minéraux et vitamines. Selon leurs caractéristiques, les aliments sont des produits de masse (blé, soja) ou des produits différenciés (produits de luxe, produits du terroir). Sucre, sel et condiments améliorent les saveurs.

Dix espèces en voie de disparition - Animaux Par Henri Michaud De nombreuses espèces animales et végétales se retrouvent sur la liste des animaux en danger, plus de 15 000 en fait. Destruction de leur habitat, chasse effrénée, braconnage, ont réduit les cohortes animales de façon drastique. 1. En 15 ans, la population de requin a diminué de 80 %. 2. Restons dans l’eau. 3. Très populaire auprès des populations asiatiques, cette espèce de dauphin ressemble génétiquement à l’orque. D’autres espèces marines, dont la baleine à bosse (braconnage et activité humaine), la tortue de mer (érosion des berges), la salamandre géante, également une espèce amphibie (chasse), le phoque d’Hawaii (cause inconnue) sont aussi en danger. 4. Revenons sur terre. 5. La situation de l’éléphant d’Asie est particulièrement difficile. 6. Plusieurs sous-espèces de gorilles africains, dont le gorille de montagne, sont véritablement menacées par la déforestation et le braconnage. 7. Ils ne sont plus que 1750, principalement au Tibet et en Chine. 8. 9. 10.

Les origines de la vie – Retracer la Saga du vivant Les traces fossiles eucaryotes les plus anciennes pourraient être datées de 2,2 milliards d’années (Grypania spiralis). C’est en se basant sur la taille de ce fossile que les scientifiques en ont déduit qu’il s’agissait d’un eucaryote unicellulaire. Grypania est aujourd’hui considéré comme un eucaryote pluricellulaire. La classification des animaux La classification des animaux On estime qu'il y aurait actuellement plus de 10 000 000 d'espèces animales vivant sur Terre. Seul un peu plus de 10 % de ces espèces sont connues et répertoriées. Il existe une telle variété d'animaux qu'il nous a toujours semblé utile d'effectuer des classements. On peut ainsi classer les animaux en fonction de leur apparence, de leur mode de déplacement ou encore de leur alimentation. Et pour que tout le monde soit d'accord, on a finalement classé les animaux de façon scientifique. Aujourd'hui, les progrès scientifiques nous permettent de proposer un classement fondé sur l'évolution : le classement phylogénétique. Classement en fonction de leur apparence : Classement en fonction de leur mode de déplacement : Classement en fonction de leur alimentation : Le classement scientifique "traditionnel" : On a commencé par différencier les êtres vivants qui avaient une colonne vertébrale et ceux qui n'en avaient pas. - les invertébrés et les vertébrés. Les vertébrés

La sixième extinction animale de masse est en cours Les espèces animales disparaissent environ 100 fois plus rapidement que par le passé, les estimations les plus optimistes montrant que la faune de la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon une étude publiée vendredi 19 juin par des experts des universités américaines Stanford, Princeton et Berkeley, notamment. Jamais, selon eux, la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi effréné que depuis la dernière extinction de masse il y a 66 millions d'années - celle des dinosaures - . Leur étude, publiée dans le journal Science Advances, « montre sans aucun doute notable que nous entrons dans la sixième grande extinction de masse », a affirmé Paul Ehrlich, professeur de biologie à Stanford. Les humains en feront partie Cette analyse s'appuie sur les observations documentées d'extinctions de vertébrés - à savoir des animaux avec squelettes internes comme des grenouilles, des reptiles et des tigres - à partir de fossiles et d'autres bases de données.

Les dinosaures ont-ils vraiment disparu ? Quand j’étais petit, à l’école ou dans les livres, on nous apprenait que les dinosaures ont disparu il y a plusieurs dizaines de millions d’années à cause de fortes éruptions volcaniques ou de la chute d’une météorite géante. On nous expliquait aussi que tout ce qui reste d’eux aujourd’hui, ce sont les fossiles et les squelettes que l’on voit dans les musées. Je ne pensais pas qu’un jour on me dirait le contraire et pourtant, c’est ce que font les scientifiques d’aujourd’hui. Bien sûr, le stégosaure, le triceratops et le diplodocus ont disparu, mais il existe encore de vrais dinosaures à notre époque. Il en existe même beaucoup, dans tous les pays, dans les villes, les forêts, les jardins et parfois même dans les maisons. Du plus petit au plus grand, qu’ils mangent des graines ou de la viande, tous les oiseaux sont des dinosaures. Mais ce n’est pas tout, le plus étonnant, ce sont les plumes! Mais alors à quoi ressemblait le premier oiseau? Pour continuer sur le même thème:

Related: