background preloader

Typologie des campagnes françaises et des espaces à enjeux spécifiques (littoral et montagne)

Typologie des campagnes françaises et des espaces à enjeux spécifiques (littoral et montagne)
Mis à jour le 26/07/2012 Une nouvelle typologie des campagnes françaises a été réalisée en 2011, à la demande de la Datar, par un groupement de laboratoires de recherche, afin de prendre en compte leurs récentes évolutions socio-économiques. L'étude a aussi permis de dresser des typologies pour les espaces à enjeux spécifiques que sont la montagne et le littoral. Pour réaliser cette étude, les indicateurs retenus sont issus de trois entrées thématiques :- l’espace, les populations et les conditions de vie autour des relations villes/campagnes, des dynamiques démographiques, de l’accessibilité, de la mobilité… ;- les dynamiques économiques : marché de l’emploi, appareil productif, agriculture, tourisme ;- et, le cadre paysager, abordé par l’occupation du sol et son évolution, et le relief.Il en est ressorti trois typologies thématiques traduites en trois cartes qui ont ensuite été synthétisées pour aboutir à la typologie générale des campagnes métropolitaines françaises. Related:  4. Les dynamiques des espaces ruraux

Le massif des Écrins, représentations et valorisation d’une haute montagne alpine Bibliographie | citer cet article Le massif des Écrins et le massif du Mont-Blanc sont les deux plus hauts ensembles de montagne alpine du territoire français, avec les seuls sommets français supérieurs à 4 000 m et les glaciers qui les accompagnent. Ils incarnent la haute montagne française par excellence. Cependant, lorsqu’il est question de pays de montagne, de sports pratiqués en altitude, les images choisies le sont plus fréquemment dans les Alpes du Nord (publicités de matériel de sport ou de séjours en montagne), comme si le massif du Mont-Blanc était intégré comme l’incarnation de LA montagne (sauf, bien sûr, pour les habitants des vallées autour des Écrins). Certes, il est le point culminant du territoire national, ainsi que des Alpes. Comme pour toute partie du territoire, les hautes montagnes bénéficient de représentations sociales qui peuvent être perçues par les publications écrites, visuelles, des enquêtes, donnant naissance à une « image » du lieu. 1. 1.1. 1.2. Figure 4.

La gentrification rurale, un regard critique sur les évolutions des campagnes françaises Bibliographie | citer cet article Le regard porté sur les espaces ruraux français de la part de géographes et sociologues a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Les relations avec la ville, les modes de vie, la périurbanisation, ont fait que les espaces ruraux , longtemps considérés essentiellement comme agricoles et peu dynamiques, sont progressivement devenus des espaces attractifs et porteurs de nouvelles dynamiques. Cependant, dans certains espaces ruraux, l’arrivée de ces nouvelles populations a également été associée à l’émergence d’inégalités socio-environnementales (liées par exemple au choix du lieu de résidence, à la relation à la mobilité, à la possibilité ou non d’avoir accès à des aménités environnementales) et des formes d’entre-soi jusque-là peu présentes dans ces espaces. 1. En France, les études sur les processus de gentrification ont essentiellement porté sur les espaces urbains. 1.1. 1.2. Figure 1. 1.3. 2. 2.1. Figure 4. Figure 5. 2.2. 2.3. Figure 6.

L’étude des espaces ruraux en France à travers trois quarts de siècle de recherche géographique 1 Cf. A. THIBAULT (1972). 1Dans un texte diffusé à l’issue de la réunion de Vérone, en septembre 1974, G. ENYEDI souligne que les « problèmes des espaces ruraux sont largement négligés par les géographes et les économistes régionaux. C’est l’urbanisation qui attire l’intérêt. » Telle n’est pas cependant l’impression qui prévaut si l’on se réfère à la longue suite des travaux consacrés depuis le début de ce siècle par les géographes français à l’étude du territoire national et, spécialement, aux thèses de doctorat d’État1. 2 Nous renvoyons aux tableaux de la production française en géographie rurale dressés par : É. 2La plupart des commentateurs2 s’accordent en effet sur l’importance des recherches consacrées aux campagnes et aux espaces ruraux dans la production géographique française, et en proposent le plus souvent deux explications. 6 « La géographie humaine s’est précocement attachée à l’étude des paysages ruraux. 4 A. 5 A. 6 É. 10 Cf. L’étude des activités des populations rurales

Les territoires ruraux, des espaces ouvriers en mutation En dépit de la réduction régulière de ses effectifs depuis les années 1970, le groupe ouvrier représente encore plus de 20 % de la population active en France. Un homme actif sur trois est ouvrier. Le déclin symbolique du groupe ouvrier, lui, est prononcé : selon une vulgate tenace, on serait désormais passé à une société post-industrielle où les usines et les ateliers constitueraient des vestiges du passé. Cet effacement symbolique du groupe ouvrier, malgré son poids statistique, s’explique probablement par la distance sociale des producteurs de représentations dominantes à l’égard des milieux populaires. Cette distance sociale se double d’une distance spatiale : loin des centres-villes embourgeoisés, les ouvriers vivent surtout dans les cités d’habitat collectif des banlieues, les zones pavillonnaires du périurbain, ainsi que dans les espaces ruraux plus reculés. Les ouvriers, premier groupe d’actifs dans les territoires ruraux Des classes populaires rurales diverses Bibliographie

L'agriculture et l'aménagement des domaines skiables dans les Alpes : des enjeux environnementaux en montagne L'agriculture de montagne, dite extensive, est souvent présentée comme la garante du maintien des paysages ouverts et de la diversité floristique. Inversement, le tourisme, comme phénomène de masse, est bien souvent rendu responsable de la dégradation de l'environnement et de l'uniformisation des paysages. Malgré ces contradictions évidentes, la juxtaposition du tourisme et de l'agriculture est effective dans les stations d'altitude. Le tourisme va même apparaître dans les années 1960 comme une solution aux difficultés de la montagne qui se vide de sa population. Les pistes de ski, sur lesquelles la pression touristique (aménagement des domaines skiables, lieu de promenade) et agricole est maximale, ressortent comme un territoire où les enjeux sont exacerbés (encadré ci-dessous). Pour tenter de répondre à cette question, nous proposons de suivre un fil chronologique depuis le XVIIIe siècle jusqu'à nos jours. Terroirs et pistes de ski : les enjeux de la coexistence Clichés : M.

Espace rural Rural : « qui relève de la campagne » (Les mots de la géographie) ; l’espace rural est donc l’espace de la campagne. Si le mot rural apparaît dès le XIV° siècle et s’il a été très employé, à partir du XIX° siècle par les spécialistes qui se sont intéressés à la campagne (habitat rural, paysage rural, histoire rurale, ethnologie rurale, géographie rurale, etc.), l’expression espace rural n’est devenue courante qu’à partir des années 1960, le mot campagne (ou campagnes) lui ayant été préféré jusqu’alors pour désigner le « territoire » concerné. La notion est floue : « la campagne s’oppose à la ville » nous dit le Dictionnaire de la géographie de P.George. Soit, mais comme on définit toujours d’abord la ville, la campagne se définit par défaut : c’est ce qui reste quand on en a soustrait l’espace urbain. La question se complique encore, du moins dans les pays occidentaux, avec l’homogénéisation des territoires qui tend à faire disparaître l’opposition classique ville/campagne.

Les enjeux actuels du développement des territoires ruraux en France Le sommaire ACCÉDER à ce doc Introduction I) Territoire et développement A. C. II) La mise en oeuvre du développement des territoires ruraux A. B. C. III) Les parcs naturels régionaux : vitrines du développement territorial des territoires ruraux A. B. C. Conclusion BibliographieAnnexesTable des IllustrationsTable des matières Résumé du document Le développement des territoires ruraux est un sujet d'actualité comportant un grand nombre de problématiques, beaucoup de ces problématiques incluent des aspects à la fois sociaux-économique et environnementaux. Extraits [...] [...] o L’entretien du paysage qui créé de l’emploi (entretien des berges, des sentiers, des haies ) Tout comme pour les particuliers, le paysage peut être un argument pour l’installation d’entreprises nouvelles L’envolée des prix des matières premières agricoles : une chance pour le développement des territoires ruraux? [...] [...] [...]

Le nouvel espace rural français Rapport d'information n° 468 (2007-2008) de MM. Jean FRANÇOIS-PONCET et Claude BELOT, fait au nom de la délégation à l'aménagement du territoire, déposé le 15 juillet 2008 Synthèse du rapport (158 Koctets) Disponible au format Acrobat (1,3 Moctet) au nom de la Délégation à l'aménagement et au développement durable du territoire (1) sur le nouvel espace rural français, Par MM. Sénateurs. (1) Cette délégation est composée de : M. « La ville a une figure, la campagne a une âme » Jacques de Lacretelle Façonnées par des siècles de tradition tout en restant ouvertes au progrès, partageant certains traits communs mais diverses dans leur physionomie, les « campagnes de France » dessinent aujourd'hui la mosaïque harmonieuse d'un pays qui a su rester attaché à sa terre et à son terroir, tout en les faisant évoluer. Ces évolutions dans la façon dont l'espace rural se donne à voir ne sont que le reflet des « mutations » ou des « recompositions » qui l'ont animé depuis plusieurs années. 1. 2. ? ? 3. 1.

La géographie rurale française en perspective historique Bibliographie | citer cet article C’est un trait commun des univers d’enseignement et de recherche que de développer dans la durée des ressemblances troublantes avec l’objet de leur observation. Dans le cas de la géographie rurale française, on peut même parler d’une véritable symbiose entre son « style » scientifique, pétri à la fois de sens aigu des réalités et de foi en l’intelligence de la pratique, et l’atmosphère de disparition annoncée, et néanmoins de résilience obstinée, qui caractérise le monde rural français depuis le milieu du XXème siècle. Il faut donc se faire une raison : la géographie rurale n’est pas encore une spécialité muséale, et une mise à jour de sa fiche d’identité s’impose. Saisir la richesse et le potentiel de renouvellement de la géographie rurale française implique donc de mettre en perspective historique son inscription à la fois dans le paysage universitaire français et dans le paysage des ruralités sensibles. 1. 2. Figure 3. 3. Figure 4. Conclusion

Autour de la nouvelle loi sur les Parcs nationaux français : enjeux et conflits La France se distingue de la plupart des autres pays par des mesures administratives et territoriales spécifiques : d'une part, un Parc national est un Établissement public à caractère administratif (EPCA) doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière ; d'autre part, dans un système concentrique de protection, il se subdivise en trois types de zones : une zone centrale, une zone périphérique et, entre elles deux, des Réserves naturelles. Cette segmentation spatiale [2] est significative de la conception de la "nature" en France, parquée dans des espaces protégés. Elle se traduit par le "refus de la coprésence d'une autre activité, par son rejet idéologique, par le tracé de frontières et par les oppositions, voire les conflits, qu'implique toute attribution spatiale à des groupes sociaux d'intérêt divergents" (Laslaz, 2005). Parcs nationaux, Parcs naturels régionaux et Réserves intégrales : définitions, distinctions - Texte De la représentation du conflit… Conclusion Notes

Bois, forêts et carbone en France : enjeux et perspectives climatiques et énergétiques Le 12 septembre 2007, l'ancien vice-président des États-Unis, Al Gore, et le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC ou Intergovernmental Panel on Climate Change / IPCC) ont été récompensés par l'attribution du prix Nobel de la Paix pour leurs actions en faveur de l'équilibre climatique de la planète et de la prise de conscience ainsi favorisée. Car, dans les pays développés tous les actes de la vie – se nourrir, se loger, se déplacer, se chauffer, s'éclairer, etc. – engendrent des émissions de gaz à effet de serre (GES) qui dépassent les capacités de régulation de notre planète. Il se trouve que les liens qui existeraient entre des activités humaines qui ont un bilan carbone excédentaire et un réchauffement climatique ont été actés par le Protocole de Kyoto de 1997. Certaines associations ont initié des projets pour apporter des solutions en encourageant, par exemple, le calcul, la réduction et la compensation de ses émissions de CO2. (1) EUROSTAT. Notes

Les espaces ruraux - Réviser une notion - Géographie Avec la dilatation de l'espace urbain en France, que reste-t-il de l'espace rural ? I. Heurs et malheurs de l'espace rural • Les espaces ruraux peuvent être définis en négatif des espaces urbains : tout ce qui n'est pas dans une aire urbaine est de l'espace rural, de la campagne. Au total, 18 % de la population française sur 60 % du territoire. C'est bien peu aujourd'hui, pour un pays qui, plus que ses voisins, est resté longtemps un pays rural : encore 50 % de ruraux en 1930 ! • Les densités rurales ont donc beaucoup diminué, notamment pendant le dernier siècle avec le déclin de l'emploi agricole. • Toutefois, les espaces ruraux de régions dynamiques (littoral atlantique, Midi, Alpes et Alsace) tendent, de nouveau, depuis une dizaine d'années, à gagner des habitants. II. • L'espace rural n'est pas uniforme. • Les « nouvelles campagnes » sont plus éloignées, mais bien desservies par des axes de communications de qualité. III.

Loi alimentation : Emmanuel Macron met la pression sur les filières agricoles Alors que l’agenda présidentiel était scruté, sur fond d’attente d’un remaniement du gouvernement imminent, Emmanuel Macron a reçu mardi 9 octobre, les représentants des filières agricoles. Au menu : la suite à donner à la loi alimentation adoptée par l’Assemblée nationale une semaine plus tôt. Avec une pression évidente mise par l’exécutif sur les acteurs économiques désormais placés devant leur responsabilité. Lire aussi Alimentation : les désaccords persistent entre agriculteurs et distributeurs Les filières agricoles, sélectionnées comme étant les plus représentatives, sont venues passer leur grand oral à l’Elysée. En effet, le 11 octobre 2017, il y a quasiment un an jour pour jour, M. La balle est dans le camp des acteurs économiques La suite après cette publicité D’un côté, le gouvernement se disait prêt à légiférer pour fixer de nouvelles règles de négociations tarifaires au sein de la filière agroalimentaire. De l’autre, M. Pour M. Mieux se structurer

La diagonale se vide ? Analyse spatiale exploratoire des décroissances démographiques en France métropolitaine depuis 50 ans Nous remercions particulièrement Jean-Philippe Antoni et les organisateurs du colloque Théoquant de 2013 qui nous ont permis d’avoir une première discussion avec des collègues géographes. Ce travail s’intègre dans la dynamique de l’observatoire démographique de la Méditerranée - DemoMed ( dirigé par Isabelle Blöss. 1La géographie française a connu dans les années 1970-80 un débat important autour de l’existence et de la qualification d’une « diagonale du vide ». Le terme, dont on ne retrouve pas l’origine exacte (Fumey, 2009), qualifie une diagonale traversant la France du sud-ouest au nord-est et caractérisée par des densités de population plus faibles qu’ailleurs. 2L’objet de cet article n’est pas de prendre position dans ce débat, mais d’apporter, 30 ans après, un élément d’éclairage démographique et spatial. 3Depuis quelques années, un certain nombre d’auteurs s’intéressent à nouveau à la question. 1 Nous avons utilisé pour cela le logiciel GéoDa (Anselin, 2005).

Related: