background preloader

Train à Lévitation Magnétique - La Nouvelle Génération de Transports

Train à Lévitation Magnétique - La Nouvelle Génération de Transports
Le Maglev Le Maglev (en anglais Magnetic levitation train) est un train expérimental qui est testé au Japon depuis 1990. Une ligne de 19 Km a été construite à Yamanashi pour ces tests. Depuis le 3 avril 1997, des essais sont régulièrement pratiqués et le 14 avril 1999, le Maglev a atteint une vitesse de 552 Km/h. Ligne d’essai de Yamanashi I. A) Avantages Le Maglev a les mêmes caractéristiques que le Transrapid. Leur différence réside dans leur moyen de lévitation, en effet la lévitation du Maglev est plus stable et n’a pas besoin d’être réglée aussi précisément que celle du Transrapid. Il consomme aussi quatre fois moins d’énergie qu’un avion et deux fois moins qu’une voiture. B) Inconvénients Le prix de construction du Maglev est très élevé à cause de l’utilisation des supraconducteurs dans sa méthode de lévitation et que les réseaux ferroviaires modernes ne sont pas adaptés au Maglev, donc il faut aussi refaire toutes les voies. Il n’est pas très adapté au transport de fret lourd. II. III. Related:  TPE: TrainsLa Technogie de TESLA Existe

Supraconducteur Les supraconducteurs sont des matériaux qui exhibent le phénomène de la supraconductivité (ou supraconduction), c'est-à-dire l'absence de résistance électrique, en dessous d’une certaine température critique Tc. Histoire de la découverte des supraconducteurs Les premiers supraconducteurs connus à partir de 1911, suite aux travaux du physicien néerlandais Heike Kamerlingh Onnes et son équipe, et que l'on nomme communément des supraconducteurs conventionnels, ne le devenaient qu’à des températures très basses, proches du zéro absolu. La résistance électrique du mercure, par exemple, devient nulle en dessous de 4,2 kelvins (K). Vidéo sur la découverte de la supraconductivité et ses applications. © CNRS Images/INP/Université Paris-Diderot La théorie BCS Une théorie complète de la supraconductivité fut proposée en 1957 par John Bardeen, Leon Cooper et John Schrieffer qui reçurent par la suite pour cette découverte le prix Nobel de physique en 1972. Supraconducteur - 1 Photo connexes

LES PLAQUES POURPRES D'ÉNÉRGIE DE NIKOLA TESLA TPE | Les trains à sustentation magnétique Machine asynchrone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Machine asynchrone de 8 kW. La machine asynchrone a longtemps été fortement concurrencée par la machine synchrone dans les domaines de forte puissance, jusqu'à l'avènement de l'électronique de puissance. Pour fonctionner en courant monophasé, les machines asynchrones nécessitent un système de démarrage. Historique[modifier | modifier le code] La paternité de la machine asynchrone est controversée. en 1887, Nikola Tesla dépose un brevet sur la machine asynchrone[4],[5], puis en mai de l'année suivante cinq autres brevets.Pendant la même période Galileo Ferraris publie des traités sur les machines tournantes, avec une expérimentation en 1885, puis une théorie sur le moteur asynchrone en avril 1888[6].En 1889, Mikhaïl Dolivo-Dobrovolski, électricien allemand d'origine russe, invente le premier moteur asynchrone à courant triphasé à cage d'écureuil qui sera construit industriellement à partir de 1891[7]. Le stator, 4 paires de pôles. Soit , soit

Le train magnétique : présentation et fonctionnement Le train magnétique : présentation et fonctionnement Le train magnétique, qui peut atteindre des vitesses supérieures au TGV, est peut-être le moyen de transport de demain. Rapides, silencieux et non polluants, ces trains sont malheureusement incompatibles avec le réseau ferré existant. Nous vous proposons de découvrir leur fonctionnement. Partager Présentation Un train magnétique, dont la dénomination exacte est train à sustentation magnétique ou train à lévitation magnétique, est un véhicule ferroviaire propulsé grâce à des champs électromagnétiques. A la différence des trains classiques, ce train n'est pas en contact avec des rails mais lévite au-dessus d’un rail appelé "rail de guidage". A noter : cette technologie minimise les frottements et permet d'atteindre des vitesses très élevées, le record actuel (datant de 2003) étant de 581 km/h, soit 7 km/h de plus que le dernier record du TGV en 2007 (574,8 km/h). Fonctionnement Les trains magnétiques dans le monde L'avis des internautes sur :

Incroyables Expériences • Lien de notre page Facebook : Description et suppléments↓↓ • Produire du courant avec un vélo : Produire de l'électricité à partir de notre propre force nous a toujours intéressé. On ne se rend pas toujours compte de l'équivalence qu'il y a entre la consommation énergétique d'un appareil et l'effort qu'il faut fournir pour produire toute cette énergie. On a décidé de relever le défi en fabriquant un support permettant de produire de l'électricité à partir d'un vélo. • Extraits : Comme on vient de dépasser les 200W sans difficulté on va essayer de produire encore plus, le maximum que l'on est capable de faire. On utilise une résistance dont on a calculé la valeur afin d'exploiter au mieux les caractéristiques du moteur. A cet instant précis on produit 38.3V et tout de même 14.5A, ce qui fait 555W, c'est incroyable. La puissance que l'on produit dans cette expérience correspond à l'énergie électrique réellement produite par le générateur.

Le train à sustentation magnétique, un transport original - TPE 2012-2013 1) Un développement centenaire L’idée de faire voler un train ne date pas d’hier .En effet il y a un siècle, en 1914 Emile Bachelet créa une maquette d’un train lévitant à l’aide d’aimants. Pour aboutir à cela Emile Bachelet a travaillé plusieurs années sur le l’utilisation du magnétisme à but thérapeutique Mais personne ne crut à son projet. Il fût donc abandonné au profit du développement des trains électriques. Malgré cela, son idée sera concrétisée par un Allemand, Hermann Kemper. Ce n’est qu’en 1962 que les recherches reprennent au Japon à l’Institut de recherche ferroviaire. C’est ensuite en 1979 que le ML500 (4éme version du Maglev) bat le record de vitesse mondiale sur la ligne de test de Miyazaki (vitesse supérieur au TGV à cette époque).Ce record prouve ainsi la supériorité technique du Maglev sur le Transrapid. ’est donc la même année que le premier voyage sur train à sustentation magnétique au monde s’établit à Hambourg dans un Transrapid-05. 2) Transport compétitif Confort :

Machine à courant continu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une machine à courant continu est une machine électrique. Il s'agit d'un convertisseur électromécanique permettant la conversion bidirectionnelle d'énergie entre une installation électrique parcourue par un courant continu et un dispositif mécanique ; selon la source d'énergie. En fonctionnement moteur, l'énergie électrique est transformée en énergie mécanique.En fonctionnement générateur, l'énergie mécanique est transformée en énergie électrique (elle peut se comporter comme un frein). Inventée par Zénobe Gramme, c'était au départ un simple générateur de courant continu (pour applications galvanoplastiques, par exemple, les accumulateurs étant onéreux). Animation de la machine à courant continu. Représentation schématique d'une machine à courant continu bipolaire. Machine de base ou machine à excitation indépendante[modifier | modifier le code] Description sommaire[modifier | modifier le code] et La force contre-électromotrice : où constante.

Historique de la supraconductivité & des supraconducteurs En 1911, deux ans après avoir réussi la liquéfaction de l'Hélium - atteignant alors la plus basse température connue : 4,2 Kelvin (K), c'est-à-dire -269 °C - le physicien Heike Kamerlingh Onnes proposa à son élève Gilles Holst de mesurer la résistivité d'un barreau de mercure. Ils découvrirent que celle-ci s'annulait en dessous de 4,15 K. Holst fit et refit les expériences, vérifia les instruments de mesure mais le doute n'était plus permis : le comportement se confirmait. Heike Kamerling Onnes L'année suivante, Onnes découvrit que l'étain et le plomb (qui est un très mauvais conducteur à température ambiante), perdaient leur résistance respectivement à 3,7 K et 6 K. En 1933, W. Sans aucune théorie sur laquelle s'appuyer, les chercheurs durent se contenter d'expérimenter, presque au hasard, différents alliages à base de titane, de strontium, de germanium et surtout de niobium, qui donnait les meilleurs résultats. John Bardeen, Leon Neil Cooper, John Robert Schrieffer Brian Josephson

Tesla Coil Chakra Le train à sustentation électromagnétique (EMS) - Les Trains a sustentation magnetique Train a sustentation magn é tique Le train à sustentation électromagnétique (EMS) Le Transrapid est un projet allemand basé sur un brevet de 1934. Sa mise au point a débuté en 1969 et sa piste d’essai, opérationnelle depuis 1987 se trouve à Emsland, en Allemagne. Il s’agit d’un train à sustentation électromagnétique (EMS), la lévitation étant assurée par des électroaimants. Cependant, ce type de lévitation est instable, car si la distance entre les électroaimants et le stator augmente, la force magnétique diminue. La propulsion du train est assurée par un moteur synchrone linéaire Voici l'explication d'un moteur synchrone "normale". Dans la version linéaire du moteur synchrone, les électroaimants parcourus par un courant continu (rotor) font partie des voitures. L’équivalent des bobines du stator est constitué d’un triple circuit ondulant qui se trouve dans les voies, mêlé au noyau ferromagnétique Ces trois circuits sont alimentés par des courants alternatifs (courant triphasé) in Share

Champ magnétique Champ magnétique I. Le champ magnétique 1. Sources de champ magnétique Saupoudrons de limaille de fer un support horizontal au dessous duquel nous avons placé un aimant droit. Définition: L'ensemble des lignes de champ constituent le spectre magnétique de l'aimant. Remarque: Un fil parcouru par un courant électrique se comporte comme un aimant. 2. Si l'on place une aiguille aimantée à proximité d'un aimant, on constate que: L'aiguille prend une direction tangente à la ligne de champ (on remarquera que les lignes de champ sont des boucles fermées). D'après les observations précédentes, il est évident que le champ magnétique possède une direction, un sens et une valeur. Remarques: A l'extérieur de l'aimant, les lignes de champ sont orientées du pôle nord vers le pôle sud. 3. Soient deux aimants notés 1 et 2. 1 le champ magnétique créé par l'aimant 1 en un point M et soit 2 le champ magnétique créé par l'aimant 2 en ce même point M. II. 1. Les lignes de champ sont des cercles concentriques. 2.

Supraconductivité La supraconductivité est un phénomène survenant dans certains matériaux dits supraconducteurs. Il est caractérisé par l'absence de résistance électrique et l'annulation du champ magnétique à l'intérieur du matériau (effet Meissner). La supraconductivité (La supraconductivité est un phénomène survenant dans certains matériaux dits supraconducteurs. Le phénomène fut découvert en 1911 par un étudiant en physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Il existe également d'autres classes de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.), collectivement appelés " supraconducteurs non conventionnels ", dont les propriétés ne sont pas expliquées par la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». La température de l'azote (Table complète - Table étendue) liquide (La phase liquide est un état de la matière.

untitled

Related: