background preloader

Patent Absurdity — How software patents broke the system

Patent Absurdity — How software patents broke the system

http://patentabsurdity.com/watch.html

Related:  Logiciel libre

Logiciel libre « Korben Korben Cet article est une ébauche. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant : Compléter l'article Restructurer le contenu Rajouter des illustrations Créer des pages Alerter dans les discussions si le sujet n'a pas lieu d'être et veiller à ce que la ligne éditoriale de ce wiki soit bien respectée Un Logiciel "Libre", C'est quoi? Un logiciel libre (ou logiciel "libérateur") est, en opposition à un logiciel propriétaire (ou logiciel "privateur"), un logiciel qui ouvre son "code source" aux développeurs de logiciels et aux utilisateurs des logiciels, c'est à dire VOUS! Les principes du logiciel libre ont étés posés par Richard Stallman qui a créé avec Eben Moglen la licence libre GPL (General Public Licence) qui est la plus utilisé dans le monde du logiciel libre, lorsqu'il écrivit le système d'exploitation GNU et son noyau le Hurd.

Radiohead Says: Pay What You Want Roughly 12,000 albums are released in an average year, so the announcement late Sunday night that the new Radiohead record, In Rainbows, will be out Oct. 10 is not itself big news. Sure, Radiohead is on a sustained run as the most interesting and innovative band in rock, but what makes In Rainbows important — easily the most important release in the recent history of the music business — are its record label and its retail price: there is none, and there is none. In Rainbows will be released as a digital download available only via the band's web site, Radiohead.com. There's no label or distribution partner to cut into the band's profits — but then there may not be any profits. Drop In Rainbows' 15 songs into the online checkout basket and a question mark pops up where the price would normally be. Click it, and the prompt "It's Up To You" appears.

Licence publique générale GNU Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir GPL. Licence publique générale GNU Trusted timestamping Trusted timestamping is the process of securely keeping track of the creation and modification time of a document. Security here means that no one — not even the owner of the document — should be able to change it once it has been recorded provided that the timestamper's integrity is never compromised. The administrative aspect involves setting up a publicly available, trusted timestamp management infrastructure to collect, process and renew timestamps. History[edit] The idea of timestamping information is actually centuries old. Licence BSD Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Licence BSD La licence BSD (Berkeley software distribution license) est une licence libre utilisée pour la distribution de logiciels. Elle permet de réutiliser tout ou une partie du logiciel sans restriction, qu'il soit intégré dans un logiciel libre ou propriétaire.

CC0 FAQ These FAQs contain information that you should familiarize yourself with before using CC0. The information provided below is not exhaustive – it may not cover important issues that may affect you. The FAQs are intended to supplement, not replace, our existing FAQs. You are encouraged to review those FAQs as well as our list of issues to consider before using CC0 or any of our other legal tools or licenses. Qu'est-ce que le copyleft ? [Traduit de l'anglais] Le copyleft est une méthode générale pour rendre libre un programme (ou toute autre œuvre) et obliger toutes les versions modifiées ou étendues de ce programme à être libres également. La manière la plus simple de faire d'un programme un logiciel libre est de le mettre dans le domaine public, sans copyright.1 Cela autorise les gens à le partager si le cœur leur en dit, avec leurs améliorations éventuelles. Mais cela autorise aussi des personnes indélicates à en faire un logiciel privateur.2 Elles peuvent très bien y effectuer des changements, nombreux ou non, et distribuer le résultat en tant que logiciel privateur. Ceux qui recevront le programme dans sa forme modifiée n'auront pas la liberté que l'auteur original leur avait donnée ; l'intermédiaire l'aura fait disparaître. Notre but, au projet GNU, est de donner à tous les utilisateurs la liberté de redistribuer et de modifier les logiciels GNU.

Beerware Beerware is a somewhat tongue-in-cheek term for software released under a very relaxed license. It provides the end user with the right to use a particular program (or do anything else with the source code). Description[edit] Quand l’économie collaborative transforme l’industrie du logiciel Par Sylvain Le Bon Note: Cet article est la compilation d’une série d’articles postée sur le blog d’Open Initiative. Open Initiative est née du besoin de produire du logiciel d’une autre manière. De produire du logiciel qui fonctionne, qui réponde aux besoins réels. De partager pour aller plus vite. Car l’industrie du logiciel fonctionne aujourd’hui d’une tout autre façon. WTFPL The WTFPL (Do What the Fuck You Want to Public License) is a permissive way of licensing intellectual property rights, most commonly used as a permissive free software license. It is essentially no different from dedication to the public domain.[2] The original Version 1.0 license, released March 2000,[3] was written by Banlu Kemiyatorn who used it for Window Maker artwork.[4] Sam Hocevar, a French programmer who was the Debian project leader from 17 April 2007 to 16 April 2008, wrote version 2.0.[5] It allows for redistribution and modification of the software under any terms – licensees are encouraged to "do what the fuck [they] want to". The license was approved as a GPL-compatible free software license by the Free Software Foundation.[1]

Agritux : rencontre entre un agriculteur et un artisan du libre À l’occasion de notre présence lors des RMLLd sur l’île de la Réunion, voir cet article, nous avons eu l’occasion de rencontrer Jean-Noël Rouchon, qui fait partie de ces « artisans du libre » de plus en plus nombreux, sa structure (Mithril) proposant de nombreux services autour du logiciel libre. Mais Jean-Noël est aussi le développeur du logiciel de gestion pour le suivi d’exploitations agricoles Agritux. Et l’histoire de la naissance de ce logiciel étant plutôt intéressante, nous souhaitions vous la faire partager. Share-alike Share-alike is a copyright licensing term, originally used by the Creative Commons project, to describe works or licences that require copies or adaptations of the work to be released under the same or similar licence as the original.[1] Copyleft licences are free content or free software licences with a share-alike condition. Two currently-supported Creative Commons licences have the ShareAlike condition: Creative Commons Attribution-ShareAlike (a copyleft, free content licence) and Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike (a proprietary licence). The term has also been used outside of copyright law to refer to a similar plan for patent licensing.[2] Copyleft[edit]

Le logiciel libre : un dispositif méritocratique ? 1 Selon l’étude du MERIT (2006), on estime que le logiciel libre était à l’époque, utilisé par 40 % d (...) 1Le monde de la production logiciel est très mondialisé et concentré autour de quelques acteurs. Que l’on pense à Microsoft ou Apple, c’est grâce à la fermeture du logiciel et à sa protection par des droits de propriété intellectuelle qu’a pu émerger le marché du logiciel à proprement parler et la formation de l’empire industriel que l’on connaît. L’histoire du marché du logiciel commence plus précisément en juin 1969, lorsque la firme IBM prend une décision dite de « unbundling », qui correspond à une dissociation entre le logiciel et le matériel, qui auparavant étaient systématiquement vendus conjointement. En effet, l’entreprise menacée de poursuite antitrust pense alors qu’en « lâchant du lest » du côté du logiciel, elle pourrait maintenir sa position avantageuse sur le matériel (Dréan, 1996). La « révolte des managers » contre les « computers boys »

GNU General Public License The GNU General Public License (GNU GPL or GPL) is the most widely used[5] free software license, which guarantees end users (individuals, organizations, companies) the freedoms to use, study, share (copy), and modify the software. Software that allows these rights is called free software and if the software is copyleft ensures those are retained. The GPL demands both. The license was originally written by Richard Stallman of the Free Software Foundation (FSF) for the GNU project. In other words, the GPL grants the recipients of a computer program the rights of the Free Software Definition[6] and uses copyleft to ensure the freedoms are preserved whenever the work is distributed, even when the work is changed or added to. The GPL is a copyleft license, which means that derived works can only be distributed under the same license terms.

Related: