background preloader

Écoblanchiment

Écoblanchiment
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’écoblanchiment, ou verdissage[1], est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique, etc.) dans le but de se donner une image écologique responsable. La plupart du temps, l'argent est davantage investi en publicité que pour de réelles actions en faveur de l'environnement. Le terme vient de l'anglais greenwashing. Terminologie[modifier | modifier le code] Le terme vient de l'anglais greenwashing, contraction des mots green (qui signifie vert) et whitewash (blanchir à la chaux, dissimuler) ou brainwashing[2] (« lavage de cerveau »). Définitions[modifier | modifier le code] L'organisation CorpWatch[7] définit l'écoblanchiment comme : L'écoblanchiment n'est pas toujours facile à identifier. Écoblanchiment et publicités mensongères[modifier | modifier le code] Dans le domaine économique[modifier | modifier le code] Dans le domaine politique[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coblanchiment

Related:  M22 - INTERNET

Internet est-il bon pour l'environnement et la planète? Faire ses courses assis devant son ordinateur, lire son magazine préféré sur une tablette, son polar sur une liseuse, se mettre à la visioconférence... La cause semble entendue : toutes ces activités seraient bonnes pour l'environnement, permettant d'économiser les transports, donc d'épargner les forêts et de réduire les émissions de CO2. Comme toujours, les choses ne sont pas si simples. On s'en doute un peu : nos joujoux high-tech consomment de l'électricité, les octets transitent par des data centers très énergivores, et les trajets des camionnettes des supermarchés en ligne ne sont pas toujours optimisés.

Greenwashing « Ecologie Etant végétarienne depuis pas mal de temps maintenant, cela fait quelques années que je n’ai pas mis les pieds chez McDonald’s. En toute logique, j’ignore donc quasiment tout de la multinationale, hormis les publicités que je suis obligée de me farcir au cinéma. Et puis par une belle journée d’automne, alors que je me baladais au centre ville, un fait m’a frappé : McDonald’s n’est plus rouge et jaune, mais vert et jaune. Couleur écolo, quoi, comme le bouchon vert de la lessive sans phosphate, celui du démaquillant écocert à l’aloé vera, ou encore l’étiquette verte de la bombe anti-moustique qui zigouille l’insecte tout en protégeant l’environnement (on ne rigole pas, c’est marqué dessus, alors c’est certainement une indubitable vérité). Mais parfois, quelques images valent mieux qu’un long discours !

Site Internet - Développement Durable - Green IT Accueil > Cognix Systems > Valeurs > Développement Durable Le saviez vous ? Savez-vous qu'on estime que 2 requêtes sur Google permettraient de chauffer une tasse de thé ! Chaque site pour fonctionner a besoin d'énergie. L'éco consommation Définition de l'éco consommation ou consommation responsable L'éco consommation est une expression nouvelle. Elle représente un mode de consommation compatible avec un développement durable et une gestion rationnelle des ressources naturelles. A titre secondaire, elle veille au respect des droits des consommateurs (qualité et la sécurité des produits ; disponibilité sur le marché). L'éco consommation repose sur une modification des comportements de consommation qui impliquent de réfléchir sur les choix lors de l'achat et de l'utilisation des produits et des services.

Ecologie : Internet est-il respectueux de l’environnement ? Nombreux sont les internautes à ne pas avoir conscience de l’impact d’internet sur l’environnement, ou plus exactement ceux des serveurs web et de l’infrastructure en place pour faire fonctionner ces derniers. Cet état des choses étant selon toute vraisemblance et de façon compréhensible lié à la méconnaissance du fonctionnement du web. Dans un souhait de sensibiliser les non-professionnels à l’architecture du web et à l’important rejet de CO2 engendré par cette activité, la vidéo How Green Is Your Internet? a été réalisée pour HungryBeast : Association Communication et Information pour le Développement Durable L’enjeu est moins l’accumulation de connaissances que la capacité à traiter l’information. De nouveaux outils, plus interactifs, apparaissent. Ce constat pose le problème de l’appropriation de ces techniques par les enseignants et de l’éducation critique des enfants et des adolescents à la société de l’information. La nature même de ces enjeux exige d’en accepter la complexité. Ils ne peuvent être étudiés que de manière transversale, par un panel d’experts d’horizons très divers : acteurs économiques, associations environnementales, acteurs sociaux, gouvernements locaux et internationaux, agences nationales et organismes d’Etat, communicants etc.

Mails et recherches Internet ont un impact sur l’environnement Spammer, googler, c’est aussi du CO2 émis et des ressources consommées: l’Ademe publie une étude sur l’impact des TIC, loin d’être anecdotique, et égrène plusieurs recommandations. L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) publie ce jeudi une étude sur l’impact environnemental des TIC, mesuré pour le courrier électronique, les requêtes Web et les clés USB. Elle a été réalisée par Bio Intelligence Service (BIOIS). BIOIS avait réalisé en 2008 un rapport pour la Commission européenne (« Impacts of Information and Communication Technologies on Energy Efficiency »), qui estimait que les TIC contribuaient, en 2005, à 2% des émissions européennes de gaz à effet de serre, et pourraient atteindre d’ici 2020 près de 4% des émissions en poursuivant sur les mêmes tendances. L’étude menée pour l’Ademe amène l’agence à faire plusieurs recommandations – souvent de bon sens – pour limiter cet impact environnemental des technologies de l’information. Clés USB

Related: