background preloader

Pourquoi voyageons-nous ?

Pourquoi voyageons-nous ?
Le touriste n’est pas cet individu un peu rustre et moutonnier que l’on dépeint si souvent. C’est un voyageur complexe qui transporte avec lui ses désirs et ses rêves. Ses façons de voyager en disent long sur notre société et notre époque. L’analyse des pratiques touristiques s’expose souvent à une première erreur, qui consiste à amalgamer le sujet et le phénomène. À confondre ou refuser de distinguer le touriste du tourisme. Ainsi l’observation du voyageur comme personne – avec ses désirs, ses valeurs et ses rêves – disparaît-elle au profit de l’étude du fait de masse : sa quantité, son nombre, ses espaces, ses flux. Ces approches ont bien sûr leurs utilités. L’idiot du voyage Cette posture antitouristique, si injuste soit-elle, est fort commode. La seconde erreur, tout aussi répandue, et largement déterminée par la première, est de sous-estimer le touriste dans sa complexité. Le touriste est un symptôme de société. Chacun sa vision du monde Miroir d’une époque Partir et repartir encore

http://www.scienceshumaines.com/pourquoi-voyageons-nous_fr_29142.html

Related:  LitteratureTourisme - VoyagesTraveling

L'amour : une philosophie nouvelle pour le XXIe siècle L’amour a longtemps été tenu à l’écart de la tradition philosophique occidentale. Aujourd’hui pourtant, des philosophes le voient comme un questionnement central dans leur réflexion. Analyse d’un phénomène qui ne manque pas de surprendre… Du tourisme à l'après-tourisme, le tournant d'une station de moyenne montagne : St-Nizier-du-Moucherotte (Isère) Le village de Saint-Nizier-du-Moucherotte situé à 1100 m d’altitude, en bordure du Plateau du Vercors, à moins de 20 km de Grenoble, présente l’exemple d'une commune qui, d'abord rurale, est devenue un temps touristique avant d'entrer dans le périurbain résidentiel de Grenoble. Dans le cadre de l'ANR TerrHab [1], l’étude conduite entre 2010 et 2014 se propose de saisir l'articulation de la périurbanisation avec les logiques territoriales précédentes résiduelles de la station touristique. Comment la bifurcation de la trajectoire du territoire est-elle reconstruite par les habitants ? Comment s’effectue la recomposition identitaire sur la base du vécu des résidents et de l'imaginaire récréatif qui coiffe le résiduel touristique, fait de friches, de lieux réinvestis ? Saint-Nizier-du-Moucherotte, une commune de moyenne montagne résidentielle

France Culture dépeint Bangkok façon impressionniste “Villes-mondes” donne à écouter la capitale thaïlandaise, sans sortir des stéréotypes… « Si on est silencieux, c'est qu'on est mort », dit-on en Thaïlande. Vacarme des rues et des avenues, tapage des quartiers de nuit, tumulte des centres commerciaux… Bangkok fait du bruit, car Bangkok s'étourdit. Les inégalités face aux vacances 28 juillet 2016 - 80 % des cadres supérieurs partent en congés chaque année, contre 50 % des ouvriers. Et encore, entre catégories, on ne part ni aussi souvent, ni aussi longtemps, ni dans les mêmes conditions. Près des deux tiers des Français déclaraient partir en vacances [1] au milieu des années 1990, selon le Crédoc. Le taux de départ en vacances a ensuite diminué petit à petit jusqu’à tomber à quasiment 50 % en 2008. Depuis 2011, il repart à la hausse et a atteint 60 % en 2014 (dernières données disponibles) [2].

Ce que le cinéma fait à la littérature (et réciproquement) (LHT Fabula) actualités revues ressources numéros publiés Suite Tourisme et "développement durable" : de la lente émergence à une mise en œuvre problématique 1. Du "développement durable" au "tourisme durable" : textes et contexte 2. Le "tourisme durable", entre discours, confusion et débuts de mise en œuvre Le tourisme entretient une relation longue, complexe et qui s'ignore, à la durabilité, plus qu'à la "soutenabilité", pour s'en tenir à la version française du "sustainable development". Durable, le tourisme l'est en effet par son histoire, désormais vieille de plus de deux siècles.

Castes et Etnies La population népalaise est caractérisée par la coexistence sur un même territoire d'une société de castes et de nombreux groupes ethniques dont certains, comme les Newar, peuvent être considérés comme autochtones. Le recensement de 2001 a comptabilisé 103 groupes ethniques. LES CASTES Fuyant les invasions musulmanes des XIIe et XIIIe siècles, des populations indiennes ont cherché refuge dans la zone moyenne du Népal, en progressant d'ouest en est, partout où la culture du riz était possible. Lors de leur établissement au Népal, ces populations indo-aryennes ont imposé dans l'ensemble du pays les normes socioreligieuses de l'hindouisme et donc un système social hiérarchisé fondé sur la caste. Les familles de statut élevé appartenant aux ethnies autochtones se virent assignées à la caste chhetri. Les autres, assimilées aux castes inférieures.

Vacances : où partent les Français ? A l’occasion des vacances de printemps, les professionnels du tourisme ont multiplié les sondages et les études pour saisir le comportement des Français en congés. Voyagent-ils, où vont-ils, et combien dépensent-ils ? Petit condensé des résultats : L'héritage de "Scarface" au cinéma (et dans les séries télé) Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Isabelle Regnier Au cinéma, l'héritage du Scarface de Brian De Palma (qui ressort en salles, mercredi 30 octobre, sur copies numériques restaurées) a ouvert la voie à une série de films de gangsters survoltés, le nez dans la coke, dont Abel Ferrara, big bad boy du cinéma indépendant new-yorkais, est le plus digne représentant. Dans King of New York (1990), Frank White, le personnage flamboyant qu'interprète Christopher Walken est une sorte de cousin blond de Tony Montana, le charme sulfureux et le génie de la danse en plus... Un an plus tard, le flic coké jusqu'à l'os qu'interprète Harvey Keitel dans Bad Lieutenant (1991), du même Abel Ferrara, peut être vu comme un nouvel avatar de l'incarnation déglingue du rêve américain qu'est Tony Montana, mais vue du côté de la loi... Scarface a ensuite engendré une vague de films plus calmes, plus dépressifs, à laquelle L'Impasse, du même Brian De Palma, a donné le coup d'envoi. Lire aussi :

Voyager différemment : ça veut dire quoi ? Nous vivrions, dit-on, une ère « individualiste ». Quelle est, pourtant, la part d’individualité lorsque des masses de consommateurs aspirent à visiter les mêmes lieux, pour y voir et faire les mêmes choses ? L’ironie commune moque le tourisme de masse et le Club Med ; mais, à la vérité, la facilitation du voyage par les compagnies low cost a multiplié le nombre de voyageurs « individuels » qui n’ont rien de radicalement différent. On va chercher de l’authentique, on ne trouve souvent que de l’artificiel et, diffuse, la frustration de voir un monde aseptisé par sa marchandisation touristique. nepal education ecole La nature même de l'hindouisme et son organisation sociale spécifique, avec le système des castes, réserve dès l'origine l'accès à l'éducation à la seule caste des prêtres, les Brahmanes, chargés de l'étude et de de l'enseignement des Védas. Les notions d'égalité et de justice sociale pénètrent lentement une société qui y est fondamentalement étrangère car hiérarchisée. Les castes sont officiellement abolies en 1963, mais la société en reste profondément imprégnée. Les filles et les intouchables souffrent toujours des plus fortes inégalités face à l'éducation. En une cinquantaine d'années, le Népal a réussi à construire son système éducatif. De quelques milliers d'étudiants en 1951, on recensait 6,3 millions d'étudiants et 163.000 enseignants en 2003.

Les Etrusques chantent leur "hymne à la vie" à Paris Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Florence Evin Des portraits étrusques en terre cuite, impressionnants de réalisme, jeunes aux visages d'anges, vieux édentés, ridés, hommes et femmes regardent le visiteur avec une intensité rare, au Musée Maillol, à Paris. Un couple enlacé, figure sculptée sur un sarcophage de marbre, témoigne de l'égalité des sexes : l'épouse écarte son voile d'un geste naturel, elle est assise, les pieds surélevés comme sur un trône, signe de son pouvoir ; l'époux, lui, est allongé à ses côtés, installé pour le banquet éternel. Dans les vitrines du musée parisien, le mobilier funéraire précieux rayonne : vaisselle en bronze, ou en "bucchero", céramique noire aux reflets métalliques, et bijoux d'or. Comme cet étonnant fermoir de manteau : une plaque rectangulaire de dix-sept centimètres, en granulation et filigrane, aux cent trente micro-figures ciselées, de chimères, sirènes et chevaux, datant du VIIe siècle avant notre ère.

Le Club Med embarque pour la Chine Après une interminable bataille boursière, c'est finalement le conglomérat Fosun qui devrait mettre la main sur les célèbres villages de vacances. Son propriétaire, le milliardaire Guo Guangchang, compte sur les riches touristes chinois pour relancer la croissance de l'opérateur français. 5 janvier 2015 | Partager : “La lutte pour la prise de contrôle du Club Méditerranée fut la plus longue de l’histoire boursière française. 10 choses à faire à Lausanne en Suisse Lausanne est à 2h30 de Lyon en train mais pourtant quand j’envisage des week-ends pour changer d’air, je n’avais jamais pensé à cette ville. Son cadre, lac et montagnes, ont pourtant un effet dépaysant assez immédiat et c’est une destination qui me semble bien adaptée à un séjour familial comme à un week-end en amoureux. Forcément j’aimerais aussi y revenir pour tracer un parcours des adresses gourmandes sucrées mais si vous allez à Lausanne, voici les 10 choses par lesquelles vous pouvez commencer : 1- Vous balader le long des quais du lac Léman dans le quartier d’Ouchy et vous offrir un tour de pédalo avec vue sur les montagnes 2- Goûter la féra -poisson qui vaut par sa finesse et sa délicatesse – pêchée dans le lac

Related: