background preloader

Fondation Le corbusier

Fondation Le corbusier

http://www.fondationlecorbusier.fr/

Related:  Patrimoine et Architecture du futurGénéralités

Villes et territoires urbains dans Le Seigneur des Anneaux « Les mythes que nous tissons, même s'ils renferment des erreurs, reflètent inévitablement un fragment de la vraie lumière […] » J.R.R Tolkien « Fournir une Mythologie à l'Angleterre ». Tel était le projet de John Ronald Reuel Tolkien lorsque, reclus dans son bureau de linguiste à l'université d'Oxford, il faisait surgir, sous sa plume, les nombreux personnages destinés à peupler l'univers qu'il avait inventé, et qu'il simulait une mythologie rêvée, fondant par là le genre de la fantasy. C'est ce que confesse Tolkien en 1951 dans une lettre adressée à Milton Wadman : Jeunes publics / Le portail pédagogique de la FNCAUE - CAUE VOUS ÊTES ICI : Jeunes publics / Le portail pédagogique de la FNCAUE Le portail pédagogique de la FNCAUE Des pistes et des outils pédagogiques proposés par les spécialistes des CAUE. Les architectes, urbanistes et paysagistes du réseau CAUE interviennent depuis plus de 30 ans auprès des jeunes (enfants et adolescents), à l'école, au collège, au lycée ou hors milieu scolaire afin de les rendre sensible à leur cadre de vie et d'en comprendre son évolution. Avec ce portail, ils mettent à votre disposition des actions et des outils témoins de leurs expériences et pratiques : Quelques soient le moyen (expérimentation, jeu, visite commentée, débat, atelier maquette, cours...) les actions de ce portail proposent la découverte et compréhension de :L’architecture La ville L’environnement Le paysage

Marie Curie Le musée Curie occupe le rez-de-chaussée du pavillon Curie de l'Institut du radium, construit en 1914. Ce bâtiment abritait le laboratoire Curie, consacré à l'étude de la radioactivité et dirigé par Marie Curie jusqu'à sa mort en 1934. C'est dans ce centre de recherche de renommée internationale qu'Irène et Frédéric Joliot-Curie découvrent en 1934 la radioactivité artificielle, récompensée par un prix Nobel de chimie l'année suivante. Il a été érigé à quelques rues du "hangar" de l'Ecole de Physique et de Chimie Industrielles où Pierre et Marie Curie découvrirent le polonium et le radium en 1898. Inauguration de la Cité radieuse à Marseille La reconstruction de l'après-guerre fut propice à l'urbanisme et permit à quelques architectes de premier plan de mettre en pratique leur volonté d'ériger des constructions plus modernes et plus rationnelles (Auguste Perret au Havre, Le Corbusier à Marseille). Le Corbusier s'était fait connaître dans l'entre-deux-guerres en élaborant les principes d'un urbanisme fonctionnaliste et d'une architecture de masse (il fut notamment l'un des principaux rédacteurs de la Charte d'Athènes en 1934 codifiant les principes d'une architecture moderne). Ayant à plusieurs reprises sollicité les pouvoirs publics pour se voir confier des commandes de grands chantiers, il obtient finalement du gouvernement en 1946 la réalisation d'un ensemble d'habitations à Marseille, ce qui lui permettra de mettre en pratique ses idées d'organisation spatiale et sociale. Fabrice Grenard

Fondation Le corbusier - Home - Le Corbusier - Habitations Piacé Le Radieux, Moulin du Blaireau 18 juin - 3 juillet 2011 Les 106 Maisons de Le Corbusier L'exposition présente 103 maquettes des 106 projets de maisons de Le Corbusier. Ces maquettes ont été réalisées par les étudiants du Département d'Architecture de l'Université de Tokyo, sous la direction de l'architecte Japonais Tadao Ando. Le Corbusier avait développé durant sa carrière 106 projets de maisons individuelles. Seulement 36 d'entre eux auraient été réalisés (Villa « Fallet », Villa « Le lac »,Villa « Savoye »...). Les étudiants ont pu élaborer 103 maquettes (à l'échelle 1/200ème) d'après les plans ou croquis de Le Corbusier, alors que 3 des 106 projets ne sont pas documentés mais seulement dénommés.

Utopie : la SF en quête du monde idéal La matrice des utopies Thomas MORE Le terme « utopie » est forgé par l’Anglais Thomas MORE à partir du grec outopos [le non-lieu, nulle part]. Outopos peut se lire aussi eutopos, le lieu du bonheur. L’utopie est donc le lieu prétendu de nulle part mais aussi une sorte de paradis. Lorsque Thomas MORE publie sa fiction « Utopia » en 1516, il ne sait pas qu’il va donner naissance à un genre nouveau appelé à connaître une florissante postérité. ressources histoiredesarts Ve - VIe s.Après la chute de Rome en 476, seul l'Empire romain d'Orient est en mesure d'élever des édifices monumentaux : Sainte-Sophie de Constantinople (532). VIIIe s.L’architecture religieuse carolingienne est au service d'une liturgie complexe : abbatiale de Saint-Denis (754-770), chapelle de Charlemagne à Aix-la-Chapelle (792-797). IXe – Xe s. Essor des grandes abbayes bénédictines et diffusion du « plan type » dit de Saint-Gall (830).

Musée Dupuytren Situé aux Cordeliers, le musée Dupuytren existe depuis 1835 et traite d’un sujet peu commun : les pathologies anatomiques. Squelettes, moulages de cire et autres organes conservés dans des bocaux montrent ces malformations du corps que l'on considéra pendant longtemps comme des « monstruosités » et qui ne laissent pas indifférent. Fondé en 1835 grâce à un leg de Guillaume Dupuytren (1777-1835), professeur de médecine opératoire à la faculté de médecine de Paris, le musée fut d’abord installé dans le réfectoire du couvent des Cordeliers et y resta un siècle. En 1935, en raison du délabrement du bâtiment, il fut évacué vers les caves de la faculté, où il resta, non sans avoir subir d’importants dégâts, jusqu’en 1967, date à laquelle il fut réinstallé dans les locaux actuels.

La machine à habiter L’histoire de la cité Radieuse de Marseille commence au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque le manque de logements sociaux est un important problème auquel il faut apporter rapidement une solution. C’est dans ce contexte que l’État français passe commande à Le Corbusier pour la construction d’une unité d’habitation à Marseille. Cette commande a alors valeur d’une carte blanche pour « montrer un nouvel art de bâtir qui transforme le mode d’habitat ». Cette commande est également d’ordre politique.

Emploi Développeur web - Sas Zephire - Conlie La société Zéphire basée en Sarthe (72), commercialise des pièces détachées neuves émanant de grands équipementiers pour des véhicules multiples, y compris l'automobile. Son nouveau modèle économique repose désormais exclusivement sur Internet. Différents sites tels que www.retrobobo.com, www.filtraclimauto.com, www.autobobo.fr sont des enseignes de l'entreprise. Écoutez le Paris du XVIIIe siècle Paris comme vous ne l’avez jamais entendu ! C’est l’expérience que propose la musicologue Mylène Pardoen, du laboratoire Passages XX-XXI, à travers le projet Bretez. Un nom qui n’a pas été choisi par hasard : la première reconstitution historique sonore conçue par ce collectif associant historiens, sociologues et spécialistes de la 3D1, a en effet pour décor le Paris du XVIIIe siècle cartographié par le célèbre plan Turgot-Bretez de 1739 – Turgot, prévost des marchands de Paris, en étant le commanditaire, et Bretez, l’ingénieur chargé du relevé des rues et immeubles de la capitale. 70 tableaux sonores C’est plus précisément dans le quartier du Grand Châtelet, entre le pont au Change et le pont Notre-Dame, que la vidéo de 8 minutes 30 transporte le visiteur. « J’ai choisi ce quartier car il concentre 80 % des ambiances sonores du Paris de l’époque, raconte Mylène Pardoen. Valoriser le patrimoine

clunypedia · l'encyclopédie des sites clunisiens Découvrez les éléments sculptés en 3D : Moissac : le 1er cloître numérique clunisien ! La date de fondation de la très célèbre abbaye Saint-Pierre de Moissac, située près de la rivière du Tarn et du fleuve Garonne, reste inconnue mais les premiers documents attestant son existence datent du début du IXe siècle. La chronique de ce monastère bénédictin retient des premiers siècles de sa vie les événements chaotiques : saccages et destructions ; il semble pourtant qu’en dépit de grandes difficultés l’abbaye moissagaise continuait à fonctionner et même à agrandir son domaine. Au milieu du XIe siècle Moissac va sans conteste connaître une véritable renaissance : le comte de Toulouse, les évêques de Cahors et Toulouse placent Moissac sous la tutelle de Cluny.

Related:  MuséeArchitecture, archéologie et jardinsarchitecture