background preloader

Q.I. or not Q.I. ? Là est la question... (1 /12)

Q.I. or not Q.I. ? Là est la question... (1 /12)
Ah ce fichu test d’intelligence, ce fichu Q.I… On est mal à l’idée d’aller le passer; on finit par prendre son courage à deux mains pour enfin savoir… et là… Un certain nombre de lecteurs ou de chatteurs m’ont fait part de ce qu’il se sont retrouvés confrontés à cette situation particulièrement embarassante, et parfois, surtout, désespérante, de ne pas être classés dans la catégorie surdoué, parce que leur test ne valide pas le fameux « 130 de QI ». J’ai reçu des témoignages poignants de personnes particulièrement malheureuses de ce résultat. Ce n’est pas en soi le fait d’être classé « surdoué » qui les intéresse. Je ne peux que les comprendre : je suis passée par là aussi. Stéphanie Aubertin est neuropsychologue. Les psychologues s’alarment de ce que l’on prête autant de « pouvoirs » à un test de QI. J’ai donc décidé de laisser la parole à Stéphanie pour les prochains billets de Talentdifferent. La suite à dans quelques jours !

Article Centre PSYRENE - Les deux formes d'expression du haut potentiel chez l'enfant | Centre PSYRENE Haut potentiel intellectuel chez l’enfant Laboratoire Santé, Individu, Société, EAM-4128, Psychologue, Docteur en Psychologie, Chercheur Associé. Présenté parFanny Nusbaum « Le monde ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés » Paul Valéry La littérature a longuement décrit le profil cognitivo-comportemental type de l’enfant à Haut Potentiel Intellectuel (HPI). La prise en compte d’un second profil cognitivo-comportemental inhérent au HPI nous semble ainsi primordiale. C’est pourquoi nous nous attellerons dans cet exposé à présenter en détail les deux profils relatifs au HPI : D’abord le profil le plus répandu, que nous appellerons « Complexe », puis le profil Laminaire. Outre un QI Total supérieur à 125/130, communément admis pour valider le HPI en général, c’est l’observation d’une majorité des caractéristiques décrites qui déterminera surtout l’appartenance d’un sujet à l’un ou l’autre de ces profils (Terrassier et al., 2005). HPI- Profil Complexe Cognition Comportement

Approche Du Fonctionnement Cognitif Chez L'Enfant Surdoué Tous droits réservés.Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce mémoire de maîtrise par quelque procédé que ce soit, et notamment par photocopie oumicrofilm est interdite sans autorisation de l’auteur. © ASEP 2004 – Propriété exclusive de Bénédicte Garreau Kernen 3RésuméLes enfants surdoués font aujourd'hui l'objet de grands débats. Ils sont cependant encore très peu compris, car peu étudiés. Bien que chaque enfant soit différent, il semble que descaractéristiques générales puissent être relevées comme constituant des critères desurdouance. Suite aux observations relevées dans la littérature, nous avons tenté de cerner une partie de l'organisation cognitive de ces enfants.

Le sens de l'effort | Planète surdoués Le sens de l’effort Arielle Adda . Colloque AFEP Lyon. 2006 Nous allons envisager la situation particulière de l’enfant doué au moment où ses dons peuvent se transformer en pièges parfois imparables semble-t-il. Comment aborde-t-il la période de l’adolescence quand la scolarité exige quelque effort, alors que, justement, la méconnaissance du sens de l’effort constitue la pierre d’achoppement la plus grave dans son cas ? Tous les enfants doués ne méconnaissent pas ce sens de l’effort si problématique : certains restent zélés en toutes circonstances, au point qu’on pourrait penser que cette qualité est un don et, comme tel, distribuée par la nature de la même façon que le don intellectuel. Durant tout le Primaire, les pédagogues ne se posent pas de question « Tant mieux s’il réussit facilement » disent-ils tout d’abord, heureux d’avoir dans leur classe un élève à l’esprit vif, qui comprend vite, retient bien et semble intéressé par l’enseignement. Laissez un commentaire!

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce | Enfants précoces info Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. Un inventaire d’identification ne saurait donc nullement remplacer la passation d’un test de QI auprès d’un psychologue compétent. La lecture Nombreux sont les EIP qui apprennent à lire avant l’âge « légal », souvent seuls. Les facultés d’apprentissage L’enfant précoce apprend et surtout comprend très vite.

25. Résumé et conclusion : Carole's Blog Automne 2010 J'ai enfin réussi à vaincre mes angoisses et mon agoraphobie grâce à la méthode de Geert. Si je reviens sur mon parcours psychiatrique au cours de ces 15 dernières années, voici ce que ça donne: En 1994, ma famille et une psychologue me poussent dans l'enfer de la psychiatrie suite à un mal-être d'adolescente et à la surcharge de travail que je me suis infligée depuis mon échec en 9ème année scolaire. Les psychiatres qui me prennent en charge, m'injectent des psychotropes (anxiolytiques/sédatifs, neuroleptiques) contre ma volonté pendant quelques semaines, tout en brisant mes dernières résistances au moyen d'un chantage psychologique et d'humiliations physiques (les packs). Ils posent un diagnostic lourd - psychotique paranoïaque à tendance schizophrène - à partir de deux tests (le Rorschach* et le TAT**) que m'avait fait passer la psychologue. Fin de l'année 1994 et début de l'année 1995, je ne suis plus qu'une épave... " [...] Source: www.cogitoz.com Source: www.douance.org Fin

Le WAIS IV - Le WiQI des surdoués, zèbres et autres HQI Introduction L'expression “le WAIS IV” désigne le test de QI WAIS version IV. Les professionnels l'appellent “la WAIS IV”, pour “L'échelle d'intelligence de Wechsler pour adultes” (de 16 à 80 ans), ou en anglais, “Wechsler Adult Intelligence Scale” (W.A.I.S.). En France, depuis 2011, la version courante est la version IV, qui succède à la version III, sortie en 2000. C'est cette version IV qui est décrite ici, à partir du Manuel d'administration et de cotation et du Manuel d'interprétation1). Structure du WAIS IV Subtests Indices Le Quotient Intellectuel Total (QIT) et les quatre indices sont calculés à partir des subtests principaux. Il est également possible de calculer de manière optionnelle l'Indice d'Aptitude Générale (IAG), à partir des trois subtests de Compréhension Verbale et des trois subtests de Raisonnement perceptif. Il existe des notes additionnelles (cubes sans bonification, mémoire des chiffres en ordre direct, etc.). Passage du WAIS IV Consignes Cotation Limitations Surdoués

IAG - Le cheval à rayures Kesako l’AIG ? C’est l’Indice d’Aptitude Générale. Et ? Il est utilisé en cas de test hétérogène et de QIT non calculable. La Fille rappelle qu’un QIT NE DOIT PAS être calculé si le test est hétérogène. Il y a des conditions à remplir pour pouvoir utiliser cet indice.. Pour ceux et celles qui brûlent d’envie de connaitre un chiffre de plus pour le profil de leur enfant… voici la table de conversion fréquemment utilisée. Vous prenez la somme des indices obligatoires composant l’ICV et l’IRP (VOC-COM-SIM-CUB-IDC-MAT) et vous recherchez cette somme dans la colonne en bleu.. l’AIG (GAI en anglais) se trouve juste à côté.. et vous pourrez comparer avec le rang percentile. Et pour ceux et celles que le sujet intéresse, suivez le lien en anglais ou en français (ce ne sont pas les mêmes documents). Avec mots-clefs aptitude, gia, iag, Wisc.Lien pour marque-pages : permalien.

Liste d’attitudes toxiques des surdoués pour arrêter de penser Bonjour on va aborder aujourd’hui un point dont je voulais parler dés la création du blog. Il s’agit des attitudes que les surdoués ont pour essayer de ne plus penser. Le fait de se retrouver soi-même sous la critique de cette intelligence hors norme est très souvent insupportable. Et un grand nombre de surdoués, détectés ou non, passent leur temps à « s’abrutir le crâne » pour ne pas penser et canaliser ce mental envahissant comme dit Christelle PetitColin.Il faut savoir que la plupart de ces attitudes sont apparentées à des addictions. Voici une liste qui est le reflet de mon avis personnel et qui n’est pas exhaustive ni un avis « médical » (je ne suis pas médecin). 1. Pour des raisons de respect du monde médical, je ne donne pas d’avis sur ce sujet. Je constate juste que j’ai rencontré beaucoup de surdoués, dont des proches, sous traitement permanent quasiment toute leur vie. 2. De très nombreux surdoués sont fumeurs. 3. 4. Bon inutile de s’étendre là dessus. 5. No comment 6. 7. 8.

Si seulement j'avais su (Mary Elaine Jacobsen) Cet article est déjà paru sur Talentdifferent, mais en anglais seulement… En voici la traduction. Il s’agit au départ d’un article édité en ligne sur le site de l’Université de Duke – Programme d’Identification des Talents Le texte qui suit permet de mettre en lumière quelques « techniques » de base à maîtriser pour créer des passerelles avec un monde qui fonctionne différemment. Il aborde le surdon, non seulement de façon très décomplexée, mais surtout de façon très pragmatique. Mary Elaine Jacobsen est psychologue clinicienne. Il ne se passe pas de semaine, depuis la publication de mon livre, (L’Adulte Surdoué (précédemment intitulé Libérer votre génie intérieur) sans que je ne reçoive d’appels téléphoniques, de lettres et d’e-mails en provenance de surdoués du monde entier. Ils ont vite réalisé que la vision déformée qu’ils avaient d’eux-mêmes était largement le résultat de commentaires non sollicités au sujet de leur différence. —Mary-Elaine Jacobsen, PsyD

Related: