background preloader

Demain, la ville « frugale »

Demain, la ville « frugale »
Jean Haëntjens est urbaniste et économiste et conseil en stratégies urbaines au cabinet Urbatopies auprès des collectivités locales et des administrations. Après Le pouvoir des villes (2008) et Urbatopies (2010), il vient de faire paraître La ville frugale chez FYP éditions. Derrière ce concept, Jean Haëntjens cherche à rendre accessible une autre forme de ville durable que celle que nous proposent de bâtir bien des architectes avec des bâtiments à haute qualité écologique intégrés dans des écoquartiers qui sont loin d’être accessibles à tous, financièrement parlant. Le modèle de la ville frugale InternetActu.net : Pourquoi, avec « la ville frugale » avoir eu besoin de définir un autre concept de ville durable ? Jean Haëntjens : Invité comme intervenant depuis longtemps dans de nombreux colloques internationaux sur la ville durable, je me suis rendu compte que ce concept était flou et peu opératoire. Jean Haëntjens : Le réchauffement climatique ne parle pas aux gens.

Comment une ville peut devenir autosuffisante en fruits et légumes Cette histoire ressemble à une utopie, une ville imaginée par un sociologue pour décrire la communauté idéale, et pourtant tout est réel. A Todmorden, une commune d’Angleterre, les habitants cultivent leurs propres potagers dans des lieux publics qui le permettent avec l’objectif de devenir complètement auto-suffisant en quelques années. Aucun camion ou train ne transportera des légumes à Todmorden mais surtout, aucun citoyen ne récolte plus que ce dont il a besoin et tout le monde donne un coup de main en s’occupant régulièrement des différents espaces cultivés. Pour un horticulteur, visiter Todmorden est un plaisir pour les yeux, une ville tapissée de parterres et d’espaces verts où l’on peut admirer la croissance jour après jour de carottes, choux, laitues, oignons, pommes de terre et de potagers en tous genres, mais aussi d’arbres fruitiers et d’herbes aromatiques comme les framboises, les fraises, les abricots, le romarin, le basilic et bien d’autres.

Donnons.org - site de dons d'objets sur internet Donnons.orgwww.donnons.org Donnons est classé 997 en France. 'donnons.org - site de dons d'objets sur internet.' 997Classement en France 28 009Classement Mondial *Données estimées, lire la décharge. Visiteurs ContenuQuelques unes des 148 000 pages du site, y compris "donnons.org - site de dons d'objets sur internet," "Palmarès de la recupe Novembre 2011," "règlement et mode d'emploi du site de dons - mentions légales," et "dons d'auto-moto." Visiteurs En moyenne 13,80 pages sont visionnées, chacune par les 10 998 visiteurs quotidiens estimés. Un temps de 119 ms est enregistré dans un test ping, et son temps de chargement complet d'une page est de 458 milliseconds.

Cartographie fantasmée de l’insécurité Depuis le milieu des années 90, la question de l’insécurité tient le haut du pavé dans le débat politique français. A gauche comme à droite, le sujet est devenu dominant dans les discours, comme en témoignent les propos de Manuel Valls, actuel ministre de l’Intérieur socialiste. Cependant, les données statistiques révèlent-elles réellement dans l’Hexagone une progression de la criminalité, élément le plus déterminant pour mesurer le degré de sécurité d’un pays ? L’analyse des chiffres de la criminalité en France nous montre que 755 homicides ont été commis en 2009, soit un taux de 1,09 pour 100 000 habitants, parmi les plus bas du monde, très loin derrière d’autres pays développés comme les Etats-Unis, où il est de 5 pour 100 000 habitants à la même date. Si la France était un Etat des Etats-Unis, elle serait le second Etat le plus sûr après le New Hampshire. Faut-il en déduire que l’insécurité est un faux problème ?

Transformons nos villes grâce aux espaces publics et au Placemaking ! Par calidris dans le 12 Février 2013 à 15:24 Depuis plus de deux ans, il est question ici de sociotopes, de Placemaking, d'espaces publics, d'urbanisme participatif, de Stockholm, de PPS, de New-York, d'Alexander Ståhle, de trames vertes urbaines... Tous ces thèmes et toutes ces personnes, parmi bien d'autres, vont converger à Stockholm du 24 au 26 juin dans le cadre d'une conférence internationale organisée par l'ONU et... PPS, sur le thème "Transformons nos villes grâce aux espaces publics et au Placemaking" ! Environ 200 personnes pourront participer à cet événement, qui est entièrement gratuit. - La première conférence mettra l'accent sur la nécessité urgente et le potentiel des "lieux" ("places") dans les années à venir, aussi bien dans les pays développés que dans ceux en développement. D'autres thèmes seront abordés, notamment les outils et processus qui ont été utilisés dans des situations variées et ont prouvé leur efficacité pour mobiliser des communautés.

Les différents types de revenus d'un site Internet | My business plan Sauf s'il s'agit d'un pur loisir, un site Internet répond au besoin de rentabilité, tout comme une entreprise classique. C'est pourquoi n'importe quel entrepreneur du web doit mettre en place une stratégie de génération de revenus pour son activité. C'est ce que l'on appelle le business model. La vente directe Le site marchand C'est un des modèles les plus simples à comprendre. La facturation à l'usage Ce principe consiste à facturer le client en fonction du temps ou du nombre d'utilisations du service. La souscription La souscription correspond au paiement d'un abonnement à un site. La vente par intermédiaire L'affiliation L'affiliation est plus ou moins un système de courtage. La place de marché Ce système consiste à mettre en place une plateforme où vont se rencontrer une offre et une demande. Les autres systèmes La publicité C'est la source de financement qui vient en premier à l'esprit. Le lead Conclusion Il existe de nombreuses sources de revenus possibles pour un site Internet.

« Bordeaux 3.0 » : amorcer un espace public métropolitain Dossier : Espaces publics urbains et concertation Comme de nombreuses grandes villes françaises, Bordeaux vit un moment particulier de son histoire : la dilatation de ses faubourgs et l’extension de sa périphérie ont conduit la ville à sortir de ses limites historiques. Le mouvement est ici particulièrement marqué, puisque l’aire urbaine est l’une des moins denses de France, selon les statistiques de l’Insee. Que le tissu périurbain soit parsemé de grands crus classés n’explique pas tout : sous l’effet d’une croissance naturelle et migratoire très forte, Bordeaux grandit (la population de la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) a augmenté de 100 000 habitants depuis 1990 pour atteindre 720 000 personnes) et Bordeaux s’étend (la superficie de l’aire urbaine a augmenté de 76 % entre 1999 et 2008). Selon les démographes, le mouvement est même appelé à s’amplifier puisque la région bordelaise devrait accueillir environ 250 000 nouveaux habitants au cours des vingt prochaines années.

La première forêt de Paris se plante dans le 19e Illustration ©Mairie de Paris. Cet été, la capitale plante sa première forêt dans le 19e arrondissement de Paris. Un ruban d’arbres s’étalera entre le périphérique et les boulevards des Maréchaux dès 2014, alliant biodiversité et promenade forestière pour les badauds. Explications. Imbriquée entre le périphérique et les boulevards des Maréchaux, dans ce qui est encore un chantier poussiéreux, une forêt linéaire va voir le jour. Par forêt linéaire, entendez « plus longue que large », simplifie Benoît Fagnou, l’architecte paysagiste en chef pour l’agence Arpentère, en charge du projet. Plan de la future forêt linéaire. « Les travaux d’aménagement ont déjà commencé, explique l’architecte. Une forêt plutôt qu’un parc Pourquoi une forêt ? L’idée est née voici plusieurs années, entre 2005 et 2006, d’une « prise de conscience générale, selon l’élu, alors que le parc du Millénaire était progressivement rasé pour laisser place à d’impressionnants locaux ». La fin des « occupations marginales »

Les défis à venir des sites web de ventes événementielles V. Les défis à venir : Il nous semble intéressant de développer les défis à venir, en effet le secteur du commerce en ligne n’est plus en phase de développement mais a atteint une certaine maturité. De ce fait de nouvelles méthodes et modèles économiques prennent du poids, c’est ce que l’on va tenter d’expliquer. En premier lieu, nous mettrons un point d’honneur au web analytics, un concept émergent qui permet au site web de mesurer ses KPI (Key performance indicator). A. Le web analytics est la mesure et l’analyse des comportements des consommateurs qui visitent un site web. De nombreuses technologies ont été développées afin de mesurer et optimiser l’activité d’un site marchand ou non marchand. Cela permet au web marchand d’optimiser et de générer du trafic sur son site web. Google Analytics est une solution professionnelle d’analyse d’audience Internet qui fournit des indications précieuses sur la fréquentation de son site Web et son efficacité en termes de marketing. B.

Vers un urbanisme de projet métropolitain Le secteur de projet Paris Nord-Est (PNE) offre un prisme intéressant au travers duquel examiner certaines des dynamiques récentes de la construction métropolitaine francilienne. Lancé en 2002 dans le cadre du Grand projet de renouvellement urbain [1] (GPRU), PNE entend structurer et organiser un territoire d’action de 600 hectares, des gares du Nord et de l’Est aux lisières de Saint-Denis, d’Aubervilliers et de Pantin. Le projet prévoit, d’ici une quinzaine d’années, la création de neuf « quartiers métropolitains » et l’installation d’environ 15 000 nouveaux habitants (Mairie de Paris 2013). L’enjeu de PNE n’est pas seulement la production de logements sur quelques-unes des dernières emprises constructibles de Paris intra-muros, mais aussi le traitement d’un espace frontalier, vécu historiquement comme une rupture physique et symbolique entre centre et périphérie. Un projet à « l’interface » La notion d’interface renvoie à trois dimensions du projet urbain. Bibliographie

Related: