background preloader

Simulairy

Simulairy
Related:  SVT TS (suite)

TS Ens. spécifique - SVT - Domaine continental et sa dynamique 2. Fiches & Documents Noter que lors des séances de TP, les fiches disponibles sur cette page du site ne sont pas données à l'élève en début de séance. Un questionnement contextuel ayant comme support les acquis est demandé ou proposé aux élèves en début de séance. Rappels Pour réactiver et fixer les notions indispensables sur les géosciences Géosciences Terre - Le numéro spécial de Research eu (Magazine de l'espace européen de la recherche) - En téléchargement gratuit. Comment bougent les continents ? Chapitre 1 : La lithosphère continentale En savoir plus Les cartes de la CCGM (Commission de la Carte Géologique du Monde) - Lien Calculer la profondeur du Moho par la méthode des enregistrements sismiques - Lien Comment naissent les montagnes ? Chapitre 2 : Les subductions Chapitre 3 : Le magmatisme de subduction Premier document photographique : volcanisme de point chaud. Etude de lames minces des roches magmatiques des zones de subduction. Chapitre 4 : La disparition des reliefs Bilan

- Planet-Terre Pierre Thomas Laboratoire des Sciences de la Terre, ENS-Lyon Florence Kalfoun ENS-Lyon / DGESCO ENS Lyon / DGESCO Résumé Réaction isostatique de la lithosphère à un amincissement, exemple du rifting continental. Distinction subsidence initiale (ou tectonique) et subsidence thermique La dénomination de subsidence initiale (ou subsidence tectonique) suivie de subsidence thermique dérive des idées de Mc Kenzie (1978), qui a proposé un « modèle thermique d'amincissement uniforme de la lithosphère ». Ce modèle repose sur deux phases successives : un amincissement instantané de la lithosphère induisant la subsidence initiale (ou tectonique) (phase 2 de la figure 1) ; une évolution postérieure, liée au refroidissement et à l'épaississement de la lithosphère après l'extension et correspondant à la subsidence thermique (phase 3 de la figure 1). La subsidence finale totale est la somme de la subsidence initiale (ou tectonique) et de la subsidence thermique. Origines de l'amincissement initial

Des animaux sauvages aux animaux domestiques, un regard évolutif sur la domestication La domestication est un phénomène qui a le plus souvent eu lieu par sélection artificielle mais pas seulement. De plus, certains animaux sont plus facilement domesticables que d’autres. Cas des animaux de ferme Dans le cas des animaux de ferme, certains paramètres sont importants et ont faciliter leur domestication. Cas plus compliqué des animaux de compagnie : le chien et le chat La sélection artificielle correspond à la sélection de caractères avantageux pour l’homme et c’est par ce mécanisme que de nombreuses espèces domestiques ont évolué. D’après Driscoll – PNAS – 2009 – From wild animals to domestic pets, an evolutionary view of domestication

Isostasie : une histoire d'équilibre (Isostacy : a balance problem) - Géologie / Geology rappel Principe La lithosphère (manteau supérieur surmonté de la croûte terrestre, rigide) repose sur l’asthénosphère (manteau inférieur, un peu moins rigide (cf article « La Terre est faite de roches dures »)). Du fait que l’asthénosphère est un peu moins rigide que la lithosphère, elle va se déformer sous le poids de la lithosphère si celui-ci est important (en dessous d’une montagne par exemple, étant donné qu’elle a une importante racine crustale), ce qui fait que le Moho (limite entre la croûte terrestre et le manteau, donc la lithosphère ici) va s’enfoncer plus profondément sous les montagnes, par conséquent la lithosphère va s’enfoncer dans l’asthénosphère elle aussi. Cette déformation se fait à l’échelle des temps géologiques, dont l’unité est le million d’année ( !). Définition isostasie : état d’équilibre de la lithosphère rigide sur la couche profonde plus déformable qu’est l’asthénosphère Isostasie locale : cas d’une montagne Rappels sur la formation d’une montagne 0.6r = 2.7a

Tectonique des plaques et formation des montagnes Géologie : Formation des Pyrénées Page 1 : Tectonique des plaques et formation des montagnes (nouvelle version, 2016) I - Un bref rappel est utile pour comprendre la formation des montagnes (note 8) : La structure des couches superficielles de la terre est la suivante (figure 1 et 2) : La croûte se différencie du manteau essentiellement par sa composition chimique : - la croûte océanique (7 Km d'épaisseur) a une composition moyenne proche de celle du "basalte" (résultat de la fusion partielle des péridotites), donc une densité relativement élevée (2,9 g/cm3); - la croûte continentale (30 à 40 Km d'épaisseur, jusqu'à 70 dans les montagnes) a une composition proche de celle du "granite", donc une densité relativement faible (2,8) ; Le manteau (qui a prés de 3000 Km d'épaisseur) a une composition proche de celle des "péridotites" (voir une page consacrée à la lherzolite), donc une densité élevée (3,25). 3. 5. 6. 7. Page FORMATION DES PYRENEES Haut de page NOTES : 1. 2. 3. 5. 7. 8.

Documents pour comprendre les datations géologiques Logiciel "Subduction et magmatisme" Le module "Roches et marges actives" sera particulièrement utile, avec : La répartition des isothermes, ainsi que le lieu de formation des magmas dans une zone de subduction, les roches caractéristiques des marges actives, les minéraux des roches métamorphiques, leurs observations au microscope polarisant.... L'observation de lames minces au microscope en LPNA et LPA et les transformations minéralogiques au cours d'une subduction, diagramme solidus des péridotites, diagramme Pression-Température... Si une fraction des magmas arrive en surface (volcanisme), la plus grande partie cristallise en profondeur et donne des roches à structure grenue de type granitoïde. Un magma, d'origine mantellique, aboutit ainsi à la création de nouveau matériau continental.

chapitre 1 - SVT Mme D'Amore- Lycée Jean Macé Chapitre 1 : La caractérisation du domaine continental : relief et épaisseur crustale mobilisation des acquis de première : évaluation diagnostic contrairement à la croûte océanique, la croûte continentale affleure (est en surface). Elle présente même parfois des reliefs élevés (montagnes) Comment expliquer la différence d'altitude moyenne entre la lithosphère continentale et océanique? Comment expliquer l'épaississement de la croûte continentale, à l'origine de la formation des reliefs ? I) Caractérisation de la croûte continentale Quelles sont les caractéristiques (nature des roches, épaisseur, âge,…) de la croûte continentale? TP8 et correction Tableau comparatif de la croûte continentale et de la croûte océanique A) ) L’âge de la croûte continentale L’âge de la croûte océanique n’excède pas 200Ma, alors que la croûte continentale date par endroits de plus de 4Ga. voir méthode de radiochronologie B) Roches, épaisseur et densité comment expliquer ces différences d’altitude et d’épaisseur ?

Granites et migmatites : témoins d’un épaississement de la croûte continentale dans une chaîne de montagnes - SVT Lyon Par Sylvie Fanfano, professeur de SVT ; relecture par Jean Marc Lardeaux professeur de géologie à l’université Sophia Antipolis à Nice) Des indices de terrain pour comprendre le contexte de formation d’un granite Granites et migmatites se forment dans les parties profondes des chaînes de montagnes. En conséquence, on ne peut pas les étudier dans des chaînes récentes comme les Alpes Occidentales car elles s’y situent à grande profondeur et sont inaccessibles à l’observation directe. Notre étude portera sur une vieille chaîne de montagne, largement érodée, le Massif Central Français (MCF) et dont les parties profondes sont donc à l’affleurement grâce à l’érosion. Source : Guide géologique du Mercantour par Corsini, Lardeaux et Tordjman, BRGM éditions (2013) A l’affleurement on observe des filons (F) de granite clair qui recoupent des roches métamorphiques très déformées (la foliation, S, est visible). Photographies de migmatites du Massif Central Français (X1) Résumé télécharger le programme

Les cellules et le vivant - Au coeur de l'arbre Symbiose mycorhizienne Les arbres interagissent avec une foule d’êtres vivants, c’est bien connu. De l’écureuil qui mange un gland à l’oiseau qui se perche sur sa branche. Mais ils interagissent aussi à une échelle que l’on ne peut observer à l’œil nu. Des champignons profitables Même si elles sont hors de vue et difficiles à atteindre, les racines savent s’associer. Transcription du clip vidéo

Observation roches La terre est divisée en différentes couches: La croûte, qui est divisée en 2 parties : la croûte continentale et la croûte océanique. Le manteau, constitué du manteau supérieur, de l’asthénosphère et du manteau inférieur. Le noyau, situé à plus de 2800 kilomètres de profondeur il est impossible pour le moment de connaître les roches qui le composent. Certaine roches sont visibles car elles sortent directement du cratère ( roches volcaniques ) ; c’est le cas pour le basalte (qui est retrouvé sur le plancher océanique) et pour l’andésite (qui est retrouvé sur la croûte continentale après une éruption) .Mais d’autres roches refroidissent en profondeur et ne sont visibles qu'après érosion ( roches plutoniques ) comme c’est le cas pour le gabbro et pour le granite. Toutes ces roches ne refroidissent pas au même endroit donc elles ne doivent pas avoir le même aspect extérieur. C’est pourquoi nous allons étudier leur composition minéralogique. a) composition minéralogique

Related: