background preloader

Service militaire en France

Service militaire en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il a connu plusieurs formes depuis la Révolution. Dans sa dernière forme, il est devenu théoriquement « universel et égalitaire », mais n'était en réalité obligatoire que pour les hommes. Le , le président de la République Jacques Chirac annonce sa décision de professionnaliser les armées et de suspendre le service national. Historique[modifier | modifier le code] Sous l'Ancien Régime, le service militaire est réservé à des professionnels. 5 septembre 1798 : au Conseil des Cinq-Cents, le député Jean-Baptiste Jourdan fait voter la loi qui rend le service militaire obligatoire. Loi Jourdan[modifier | modifier le code] Conscription[modifier | modifier le code] En date du 19 fructidor an VI (5 septembre 1798), la loi Jourdan-Delbrel porte les noms du général Jourdan et du député Pierre Delbrel, instituant un service militaire obligatoire permanent. Article 1 - Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie. Réfractaires Réformés Related:  Le service militaire

Histoire du service militaire Un officier dans l'uniforme bleu à pantalon rouge de 1914. par Michaël Blanchard et Nicolas Mari I - Origines du service militaire. I - a - De L'Ancien Régime a 1789. II - Le service militaire de 1789 à 1996 II - a - Le service militaire sous la Révolution. II - b - De 1914 à 1996. III - Vers une armée de métier. IV - Conclusion Dans ce dossier, nous allons voir les origines du service militaire, pour cela nous partirons de l'Ancien Régime jusqu'au service militaire aujourd'hui en passant par toutes les lois, les différents points de vue au cours des années sur le service militaire. I - a - De L'Ancien Régime a 1789. Soldats de l'Ancien Régime faisant l'exercice. L'armée royale est en fait assez récente. Les miliciens étaient littéralement arrachés à leurs foyers, à leur culture. Les gardes du corps, les mousquetaires, les gendarmes, Louis XIV, invite toutefois les roturiers à se joindre aux compagnies de gardes du corps. Sous Louis XV, 20% des soldats étaient étrangers. II - b - De 1914 à 1996.

généalogie / service militaire Chaque année, les jeunes qui passaient leur conseil de révision au chef-lieu de canton en profitaient généralement pour marquer ce jour. Souvent, un objet était fait ou acheté pour se souvenir de son numéro de tirage au sort. Il m'est parvenu un de ces objets, pour lequel il faut que j'approfondisse le propriétaire (arrière-grand-père paternel ? son père ?) Cela m'a incité à en savoir plus sur le service militaire en général et surtout sur sa durée au fil du temps et savoir ainsi facilement le temps passé à son service militaire par mes ancêtres masculins. Enfin, pour retrouver trace du service militaire de nos ancêtres, il faut consulter - les registres de matricules aux Archives départementales (aux A.D Pour avoir beaucoup plus d'informations sur ces traces, n'hésitez pas à consulter le site de Généafrance qui est aussi un bon portail d'ouvertures sur d'autres sites. Toute remarque sera la bienvenue sur le blog. Historique du service militaire La France moderne décorations militaires

Structure de l'armée Française En août 1914, l'infanterie de l'armée d'active compte 173 régiments. Le 1er R.I. est constitué à Cambrai, le 173 ème à Bastia. Ces régiments sont assemblés aux seins de 44 D.I. a) La D.I Chaque D.I. compte 380 officiers, 15500 hommes, 2800 chevaux, 36 canons et 523 voitures. Elle est dirigée par un état-major, se compose de 2 brigades, parfois elle est renforcée d'une brigade de réserve. Chaque brigade compte 2 régiments , parfois 3, de 3400 hommes et 70 officiers. Un régiment est constitué de 3 bataillons, eux-mêmes constitués de 4 compagnies de 240 hommes. Une compagnie compte 4 sections de 60 hommes, elles-mêmes divisées en 4 escouades de 15 hommes chacune. Ce dispositif est appuyé par : - 1 escadron ( compagnie ) de cavalerie de 150 chevaux répartis en 4 pelotons, - 1 compagnie de génie ( 210 sapeurs ), - 2 ambulances de 50 hommes, - 1 section d'hospitalisation de 8 hommes, - 1 sous intendance divisionnaire de 36 hommes, b) La mobilisation : La loi du 7 août 1913 porte à : iabem@free.fr

Le service civique, un coup de pouce pour les 16-25 ans — Témoignage Cela fait maintenant quatre ans que le service civique existe, et il s’est perfectionné. Cet engagement solidaire peut être un vrai coup de pouce ! Marie d’Animafac vous raconte son expérience. Depuis 2010, le service civique permet à des milliers de jeunes d’effectuer une mission d’intérêt général pendant plusieurs mois tout en percevant une indemnité. Envie de vous lancer avant la rentrée ? Le service civique en bref :Un contrat ouvert à TOUS les jeunes de 16 à 25 ans révolus, sans condition de diplôme ou d’expérience préalable.6 à 12 mois de mission d’intérêt général pour une asso ou une collectivité.24h à 35h par semaine, tutorées par une personne de la structure qui accueille.Une indemnité mensuelle de 570€ par mois. Mon service civique J’ai été volontaire en service civique 24h par semaine pendant 9 mois en 2011-2012 pour l’association Jets d’encre. En tant que volontaire, j’ai coordonné la rédaction virtuelle d’un blog qui s’appelait 2012 est à vous ! C’était fou ! Et après ?

Loi des trois ans du 7 août 1913 - Assemblée nationale Les fondements du service militaire universel En 1913, et depuis la loi du 21 mars 1905, le principe du service militaire obligatoire s'impose à tous les citoyens. La conscription est alors considérée comme le système le mieux adapté pour fournir les effectifs nécessaires à la sécurité du pays et le plus conforme au principe d'égalité républicaine. Les lois Jourdan (de 1798), Gouvion Saint-Cyr (de 1818), Soult (de 1832) et Niel (de 1868), bien que fondées sur le principe d’universalité, permettent à une grande partie des citoyens d’échapper au service militaire, du fait de nombreuses exemptions, et des modalités de tirage au sort et de remplacement : les « bons numéros » sont exemptés de tout service, et les « mauvais numéros » peuvent, moyennant rétribution, se faire remplacer. La loi du 21 mars 1905, en supprimant le tirage au sort et les dispenses – sauf pour inaptitude physique –crée un véritable service militaire universel. Aux origines de la loi 26 janvier 1913 BnF Aristide Briand M.

5 septembre 1798 - Naissance du service militaire Le 19 fructidor An VI (5 septembre 1798), sous le Directoire, Jean-Baptiste Jourdan, à l'assemblée des Cinq-Cents et ancien vainqueur de Fleurus, fait voter une loi qui institue la conscription et le service militaire obligatoire. L'article premier de la loi Jourdan énonce : «Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie». Avec la loi Jourdan, la guerre n'est plus réservée à des professionnels comme sous l'Ancien Régime, quand les souverains recrutaient les soldats parmi les vagabonds et les officiers parmi les jeunes nobles en mal d'aventures et de gloire. «C'en est fini des armées de métier, formées de nobles et de mercenaires. Le peuple entier est appelé à mourir sur les champs de bataille. Fabienne Manière De la milice médiévale à la conscription Il existait jusqu'à l'aube de la Révolution une forme de service militaire : la milice, composée de célibataires recrutés par tirage au sort. La conscription apparue sous la Révolution est autrement plus contraignante.

Histoire du service militaire Un officier dans l'uniforme bleu à pantalon rouge de 1914. par Michaël Blanchard et Nicolas Mari I - Origines du service militaire. I - a - De L'Ancien Régime a 1789. II - Le service militaire de 1789 à 1996 II - a - Le service militaire sous la Révolution. II - b - De 1914 à 1996. III - Vers une armée de métier. IV - Conclusion Dans ce dossier, nous allons voir les origines du service militaire, pour cela nous partirons de l'Ancien Régime jusqu'au service militaire aujourd'hui en passant par toutes les lois, les différents points de vue au cours des années sur le service militaire. I - a - De L'Ancien Régime a 1789. Soldats de l'Ancien Régime faisant l'exercice. L'armée royale est en fait assez récente. Les miliciens étaient littéralement arrachés à leurs foyers, à leur culture. Les gardes du corps, les mousquetaires, les gendarmes, Louis XIV, invite toutefois les roturiers à se joindre aux compagnies de gardes du corps. Sous Louis XV, 20% des soldats étaient étrangers. II - b - De 1914 à 1996.

Régiment d'infanterie territoriale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pendant la Grande Guerre, le régiment d’infanterie territorial, ou RIT, était une formation militaire composée des hommes âgés de 34 à 49 ans, considérés comme trop âgés et plus assez entraînés pour intégrer un régiment de première ligne d’active ou de réserve. Les Territoriaux ou Pépères, initialement chargés de différents services de gardes, ont joué un grand rôle pendant la Première Guerre mondiale. Préambule[modifier | modifier le code] Entre 1914 et 1918, huit millions d’hommes entre 18 et 45 ans sont mobilisés soit 20 % de la population[1]. Selon son âge, chaque homme doit s’acquitter de ses obligations militaires, passant par trois armées réglementaires différentes : l’armée d’active : Sont mobilisés dès le début du conflit les régiments d’active : numérotés de 1 à 176. Elle est composée des hommes âgés de 21 à 23 ans c’est-à-dire nés en 1891, 1892, 1893 et au delà. l’armée de réserve : l’armée territoriale : la cavalerie l'artillerie le génie

Parcours citoyenneté La Journée Défense et Citoyenneté Troisième étape du « parcours de citoyenneté », la JDC est obligatoire pour les garçons et les filles entre la date de recensement et l’âge de 18 ans. La JDC est une journée qui permet de rappeler à chacun que cette liberté a un prix. C’est pour vous une occasion unique d’avoir un contact direct avec la communauté militaire. Ce sont donc des opportunités professionnelles qui vous sont offertes, mais également des opportunités d’aide spécifique. Votre JDC se déroulera de la manière suivante : un petit déjeuner d’accueil,des modules d’informations sur les responsabilités du citoyen et les enjeux de la défense,des tests de connaissance de la langue française établis par l’Éducation nationale,un déjeuner,une initiation aux gestes de premiers secours dans une majorité de sites,éventuellement, une visite des installations militaires. En fin de journée, vous recevrez un certificat de participation. La convocation à la JDC Les infos essentielles Qui ?

Archives nationales : nouveaux documents généalogiques en ligne Les archives nationales ont récemment fait le point sur les derniers documents numérisés et disponibles sur Internet, dans la Salle virtuelle des inventaires (SIV). De nombreuses images concernent la recherche généalogiques et peuvent être utile, soit pour éclairer un thème de recherche, soit pour retrouver directement le nom d'un ancêtre. Parmi ceux-ci, mentionnons les placards de décès du Minutier central des notaires de Paris. Ces annonces de décès de l'ancien régime ou billets d'enterrement étaient envoyés aux notaires de Paris, soit en raison de liens familiaux ou d'amitié avec le défunt, soit sans doute aussi en raison de liens professionnels. La plupart des individus cités sur ces placards sont des Parisiens, d'une certaine notoriété. On a conservé près de 8.000 de ces placards en raison de leur grand format : ils servaient à enliasser les paquets de minutes ! A signaler aussi les Livres d'or des Morts pour la France de 14-18, déjà en ligne depuis 2014. Lien :

La conscription sous le Premier Empire A. - L'élaboration et le vote de la loi Jourdan-DelbrelIl ne fallut pas moins d'un an pour que la commission militaire mène à bien l'élaboration de la loi. Cette Commission se regroupait autour du général Jourdan et comprenait Marbot et Lacuée du Conseil des Anciens, Ludot, Porte, Savary et Talot du Consul des Cinq-Cents. Le 23 nivôse an VI (12 janvier 1798), Jourdan présenta un rapport sur un nouveau mode de recrutement des armées (9). Le 6 ventôse an VI (24 février 1798) le député du Lot au Conseil des Cinq-Cents, Delbrel, s'élève contre le projet Jourdan. L'année 1808 ouvrit l'ère des énormes levées : d'importantes consommations d'hommes dans les campagnes, et l'ouverture du second front en Espagne, creusant des trous qu'il faut sans cesse combler. Le décret du 12 novembre 1806 avait rétabli les gardes nationales. Année Parisiens arrivés Réformés Levés Pourcentage à l'âge de la des conscrits conscription levés E. - Tableau des levées sous le Premier Empire F.

La fin du service militaire obligatoire - Service civil volontaire ou service civil obligatoire ? Deux siècles de conscription « Rapidement lue, l’histoire de la conscription pourrait s’interpréter comme le récit d’une parenthèse. Car le temps du soldat-citoyen s’inscrit entre deux armées de métier. Il commence officiellement avec la loi Jourdan de 1798 qui institue la conscription – mais l’armée nationale n’est-elle pas en germe dans la levée de 1792 et l’élan de Valmy ? Elle s’achève avec la loi de 1997 qui ne supprime pas la conscription, mais suspend l’appel sous les drapeaux de tous les Français. L’évolution de la conscription accompagne l’histoire politique de la France : les régimes réactionnaires du XIXe siècle refoulent l’armée citoyenne, tandis que l’affermissement de la République s’accompagne d’une démocratisation de l’armée et de la construction d’un service national véritablement universel. Source : 21 historiens expliquent la France contemporaine, introduction « Le soldat-citoyen : histoire de la conscription », 2006.

Archives d'Outre-Mer (CAOM) Au 25 avril 2013, la base nominative contient 101538 entrées dont 57725 font référence aux dossiers individuels des condamnés aux bagnes coloniaux et 75 font l'objet d'une notice de description EAC. La recherche dans la base nominative des personnes et familles s'effectue sur 3 critères : nom prénom plein-texte Lancer la recherche avec un formulaire vide retourne l'intégralité des enregistrements. Lorsque plusieurs critères sont renseignés, le moteur de recherche applique un opérateur ET entre chaque critère. La recherche sur les noms s'effectue sur des mots entiers. Les résultats sont triés par ordre alphabétique sur le nom. 20 résultats sont présentés par page. Pour chaque résultat sont affichés : le nom suivi du prénom la fonction du protagoniste ou une mention "Condamné au bagne [...]"

Qu'est-ce que le Service Civique Qu'est-ce que le service civique ? Le Service Civique permet à tous ceux qui le souhaitent de s'engager pour une durée déterminée dans une mission au service de la collectivité et de l'intérêt général. Il s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Le service civique, c'est quoi ? Le service civique permet : un engagement citoyen reconnu et valorisé, de vivre de nouvelles expériences, d'avoir l'opportunité de se rendre utile et de faire bouger la société, Le Service Civique doit faire émerger une génération engagée. Le service civique, c'est pour qui ? Le Service Civique est ouvert à tous, et plus particulièrement aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Service civique : pour faire quoi ? Les missions s'articulent autour de grandes thématiques : Solidarité : offrez aux personnes isolées, aux personnes âgées ou aux victimes de violence une aide concrète dans la vie quotidienne mais également votre présence, votre enthousiasme et votre soutien. Comment marche le service civique ? Dans quelles conditions ?

Related: