background preloader

Passepoil

Passepoil
Le passepoil est utilisé très souvent en couture, que ce soit pour souligner une couture (poche, empiècement ) ou un contour de coussin. En tant que débutante, cette chose bizarre m’a longtemps laissée perplexe. Tout d’abord qu’est-ce que c’est, et comment le fabriquer? Le passepoil est composé d’un biais et d’un cordon. (Pour avoir du biais, on prend un carré de tissu que l’on replie en triangle et on coupe dans la partie repliée. Une fois votre biais fini, vous avez besoin de la cordelette (trouvée en mercerie), de votre machine et du pied pour fermeture éclair. Maintenant que vous avez votre passepoil, comment le poser? Pour les passepoils du commerce il y a un endroit et un envers. Ici j’ai assemblé le passepoil sur l’envers pour mieux voir mais je rappelle que c’est bien endroit contre endroit. Donc vous voyez la double couture du passepoil. Maintenant vous avez un tissu avec le passepoil et un deuxième avec lequel il va être assemblé. Related:  couture

Les manches L’idée de cet article m’est venue un jour où je cogitais sur une tunique. Je voulais un basique, mais qui aurait comporté quelques détails de style afin de le rendre “unique et personnalisé” Pour trouver l’inspiration, j’ai arpenté la galerie de T&N et les articles techniques de divers sites de couture tout en griffonnant de petits croquis pour garder toutes ces idées à portée de main. Et j’ai pensé qu’un répertoire de toutes ces formes pourrait être une aide précieuse pour la couturière (sans doute pas tout à fait débutante, certes) qui souhaiterait modifier un patron ou créer son modèle à partir d’éléments piochés à droite et à gauche. Voici le premier opus de la série, les manches. Il sera suivi d’un article sur les cols et encolures, et un article sur les plis et autres ornements. Il s’agit de formes “traditionnelles” et reconnues dans les livres de couture, mais aussi d’innovations plus modernes croisées sur le net (vous reconnaîtrez peut-être un détail issu de votre projet !).

Faux passepoil pour vraie flemmarde Le passepoil c’est assez génial, cela permet de donner un rendu très soigné en deux coups de cuillère à pot, Maggyy a d’ailleurs écrit récemment un article sur le sujet . Mais quand on n’a pas de passepoil sous la main, pas le temps ou l’envie d’en faire soi-même, bref quand on veut faire sa flemmarde, j’ai un truc très simple qui fait assez bien la blague. Tout d’abord je vous renvoie à notre tuto vidéo sur l’utilisation de biais en guise de parmenture . Pour rappel donc, vous avez besoin d’un biais de la longueur de votre tissu, à coudre sur l’envers comme ceci : Pour faire une parmenture invisible on le retourne entièrement, mais ce n’est pas ce que vous allez faire ici …. Il ne reste plus qu’à coudre, d’abord le long du faux passepoil, une seconde fois le long du bas du biais, afin que celui-ci soit parfaitement fixé.

Cols et encolures Voici le nouveau chapitre de cette série destinée à permettre de varier les détails de style en partant d’un patron de base, ou de créer le vêtement de vos rêves. Cette fois-ci, vous allez voir tout ce qu’on peut faire faire à un simple col ! Les schémas qui suivent répertorient sans ordre particulier des cols et encolures “classiques” (dont vous trouverez les définitions et instructions de montage dans les manuels de couture) et des modèles originaux croisés ici dans la galerie ou ailleurs sur internet … Certains nécessitent des connaissances techniques poussées, d’autres en revanche ne sont que des variations personnelles sur une base simple. Tous sont à adapter à votre fantaisie ! 1 - Fente ou encolure tunisienne2 - Col en V3 - Col carré (souligné ou non de biais, ruban…)4 - Col bateau5 - Ouverture boutonnée6 - Col cravate ou lavallière 1 - Col rond ou Claudine2 - Col officier ou Mao3 - Col type chemise4 - Col châle5 - Encolure à capuche (vue de dos)

De belles poches passepoilées Brisons un mythe : une poche à double passepoil, ce n’est pas difficile. Ca ne demande qu’un peu de patience, et de coudre droit. Au niveau du matériel, vous aurez besoin de : - fil à bâtir (vous allez piquer dessus, donc il est préférable d’avoir du fil spécifique qui se rompt facilement) - jauge de couture ou règle à mesurer précise - petits ciseaux de brodeuse et un découd-vite (ben oui) - marqueur précis (et effaçable à la fin) - entoilage Voici les pièces de tissu nécessaires : Note : les fonds de poche sont ici rectangulaires pour simplifier (cas d’une simple poche dos), mais ils peuvent avoir d’autres formes – se reporter à votre patron pour cela. Préparation 1/ Reporter le cadre de la poche au marqueur sur l’endroit ET sur l’envers du tissu avec précision (en particulier, bien noter les coins et vérifier la “rectangularité” de la chose) 2/ Entoiler la zone sur l’envers avec de l’entoilage léger, reporter le tracé sur l’entoilage. Premier passepoil Deuxième passepoil : Mise en place :

A vos marques, prêts, repassez ! Si je devais aller en enfer, condamnée à accomplir pour l’éternité une tache désagréable et barbante au possible telle Sisyphe poussant son rocher, il y a des chances pour que la corvée en question soit le repassage. C’est pourquoi si je vous dis que pour tout ce qui touche à la couture je considère mon fer à repasser comme indispensable c’est que, vraiment, il peut vous rendre de grands services. Tout d’abord il faut préciser que presser et repasser sont deux choses différentes. On repasse en poussant le fer d’avant en arrière, alors que le pressage c’est le fait de presser (hum, on s’en doutait) de haut en bas, ce qui évite d’étirer et donc de déformer le tissu et est très utile lorsque l’on travaille une matière extensible comme le jersey. Que vous ayez un atelier dédié à la couture ou que vous deviez installer et ranger votre matériel à chaque fois, Choisissez votre matériel : Pour finir, pensez à tester votre tissu avant d’utiliser votre fer,

L'ourlet invisible à la main Aujourd’hui, explication en image d’un détail qui peut faire toute la différence : l’ourlet à la main. Oh, je vous entends déjà râler, “la couture à la main, c’est long, c’est pénible, je sais pas faire…” Promis juré, c’est juste un coup de main à prendre, après, vous ne pourrez plus vous en passer ! L’ourlet à la main : ses avantages il est totalement invisible sur l’endroit, et peut même, selon la méthode, l’être aussi sur l’envers.il donne un joli tomber à vos jupes et tuniques, bien plus souple que l’ourlet machine qui va le rigidifier.il est bien plus facile à défaire qu’un ourlet machine : si votre jupe de l’an dernier vous paraît un peu démodée avec sa longueur midi, en trois coups de ciseaux, vous pouvez corriger ça! Pas besoin de passer une heure à découdre tous vos petits points machine avec un découd-vite. Les exceptions : S’il est parfait sur tous les tissus fins, l’ourlet invisible à la main à moins d’intérêt à être fait sur des tissus épais, tels que le jean. Le principe :

comment ajuster Envie d’avoir un haut ajusté qui ne vous donnera pas l’impression d’être rentrée dans un sac de patates ? Alors les pinces sont pour vous ! Attention, ici pas de patronnage dans les clous, les puristes pourraient rire (jaune) et les grands couturiers se retourner dans leur tombe… Mais, quand on est tout seul face à son bout de vêtement trop large et qu’on a jamais pris un cours, faut bien trouver une solution. Voici mes recettes d’autodidacte. Avant de commencer : un peu de géométrie La couture, pour moi, c’est de la géométrie appliquée. Étape 1 : je trace la base de la longueur souhaitée et je marque le milieu. Étape 2 : je trace les côtés. Si vous avez compris ça, vous allez tout comprendre aux pinces…c’est parti ! Les types de pinces (pour des hauts) Il existe différents types de pinces à utiliser selon l’effet désiré. La pince simple au niveau de la poitrine Elle permet d’ajuster un vêtement au niveau de la poitrine. La pince simple au niveau de la taille Ma préférée. 3) La pince double.

Col Lavallière Aujourd’hui, nous allons voir en détail comment monter le col Lavallière de la robe Réglisse ! Certains d’entre vous ont été un peu désarçonnés par les instructions assez spartiates du livret, je vais donc essayer d’être la plus complète possible Commencez par monter le corsage comme indiqué, en laissant le devant du corsage non cousu sur environ 5cm. ERRATUM : Un oubli s’est glissé dans le livret : en effet après avoir cousu le devant du corsage, il faut bien coudre les côtés ensemble et les surfiler avant de monter la ceinture. Assemblez, crantez et retournez le col comme indiqué dans les instructions. Surpiquez-le, puis épinglez-le soigneusement à la robe endroit contre endroit. Assemblez le col à l’encolure par une couture de maintien à quelques millimètres du bord. Dépliez un des côtés de votre biais, puis épinglez-le sur l’endroit de la robe par dessus le col comme sur les photos ci-dessus. Assemblez le biais à l’encolure par une couture à 1cm du bord.

poser un biais en angle droit extérieur... poser un biais en angle droit extérieur... Un casse-tête??? mais non!!! suffit de connaitre la technique et vous ferez vos angles nickel, promis! Prenez votre biais et le coudre en place sur l'endroit de votre ouvrage (endroit contre endroit) en piquant le long de la pliure avant d'arriver à l'angle, marquer (à l'ongle) le pli en biais en positionnant votre biais à angle droit, envers sur envers vers l'exterieur de votre ouvrage remetter le biais droit et piquer jusqu'au croisement du pli (ce sera l'angle) couper votre fil^^ refaite le pli puis ... ramener le biais par dessus dans l'autre sens et le maintenir en place redemarrer la couture du bout de ce biais et ainsi de suite tout le tour de votre ouvrage Lorsque vous retourner le biais en place, l'angle du biais ce met en place. et voilà!!! Une petite astuce.... J'espère avoir été clair^^ oki oki, bon ben heureusement, les photos aident pas mal ;) En espérant que ce tuto vous soit utile.... à bientôt!!!

Tuto pose de poche dans la couture... Tuto pose de poche dans la couture... Coudre, c'est bien.... mais j'aime aussi faire partager!! alors voici comment faire une poche prise dans la couture .... Avant de coudre les cotés de votre réalisation, marquez l'emplacement de votre poche Faite votre couture de coté normal en dessous et au dessus de votre position de poche en arretant vos coutures par des points avant arriere. Une fois votre couture faite, ouvrez votre couture au fer Positionnez vos fond de poche en place, attention au sens!! Faite de même pour le 2ème fond de poche sur l'autre surplus de couture (il se retrouve endroit contre endroit sur le premier mais legerement décalé.... c'est normal!!!) Une fois vos deux fond de poche cousus et surfilés, ouvrez, couchez, et applatissez les coutures de montage au fer Vous obtenez ceci ... les 2 fond de poche sont cousus face a face sur les surplus Maintenant, c'est suivant votre facon de coucher les surplus de coutures dans vos réalisations, soit vous avez l'habitude de:

★ Le tuto de mon organisateur de sac Attention, voici venu le post le plus long jamais écrit sur ce blog... J'ai bossé dur, fait des dizaines de photos et pris plein de mesures pour vous livrer, enfin, le petit tuto promis il y a quelques semaines. Mais avant tout, j'attire votre attention sur le fait que ce tutoriel est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : Citer l'auteur - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique Il est interdit de vendre des organisateurs de sac cousus d'après mon modèlesur marchés, plateformes de vente de créations (Etsy, Dawanda, etc), pages facebook et e-shops.Merci de respecter mon travail ! Alors une fois que ceci est dit, si vous êtes partantes pour vous coudre un organisateur de sac avec 5 poches à l'extérieur et 2 poches + 4 emplacements de cartes + une poche zippée + 1 porte-clés à l'intérieur... et bien, je vais tenter de vous expliquer ! D'abord le matos : NB : les mesures indiquées comprennent les marges de couture d’1 cm Pour l’extérieur : Ouf ! Bravo !

Pointe de Col Parfaite "Secret" in this case meaning that after all these years I am finally sharing one of the ways I achieve "As close to perfect as possible" Collar Points on the shirts that I design and sew for my clients. (Extreme close-up of a Collar point) This amazingly simple Collar Point technique is used by many Custom Shirtmakers all over the world. There are certain techniques that Custom-ShirtMakers use to get professional results, and this is one of them. If you want your collar points to be perfect every time, with very little effort....here is the method that most of my professional ShirtMaking colleagues and I use with great success...even on the thickest shirt fabrics. Then cut 2 collar pieces, and Interface one of them as shown below. So to continue, shown below are 2 collar pieces with 1/4-inch seam allowances-- (All photos may be "clicked" to enlarge) Next, Place the collar pieces right-sides-together (RST), and stitch the long top seam completely from one edge to the other, as shown-- (NO!

Related: