background preloader

Le chomage a une histoire

Le chomage a une histoire
Related:  Chapitre 2 : Le chômage et ses causesVidéos / Documentaires Economie

Le RSA arrive, et son contrôle avec. Le 16 avril dernier est paru au Journal Officiel le décret d'application "n° 2009-404 du 15 avril 2009 relatif au revenu de solidarité active". Ce dispositif entre en vigueur ce mois-ci. Sur le fonds, le décret précise quelques modalités de contrôles déplaisantes. Le contrôle des allocations de RSA est du ressort du Conseil Général, qu'il délègue aux "organismes chargés du service de l'allocation": "Lorsque le président du conseil général envisage de réduire ou suspendre en tout ou partie le revenu de solidarité active en application de l'article L. 262-37, il en informe l'intéressé par courrier en lui indiquant les motifs pour lesquels il engage cette procédure et les conséquences qu'elle peut avoir pour lui." C'est toujours le président du Conseil Général qui décide de la composition de la commission disciplinaire: "Art.R. 262-70. Pour bénéficier du RSA, le demandeur doit justifier de ses revenus. Ces dispositions appellent deux remarques :

Le chômage en France Le BIT est le Bureau international du travail, l'instance baséeà Genève qui dirige l'Organisation internationale du travail (OIT),une agence regroupant les pays de l'ONU et cherchant à promouvoir la justice sociale et le travail décent. Le BIT a élaboré des méthodes statistiques pour pouvoir comparer les données sociales d'un pays à l'autre qui ont été affinées par Eurostat, l’agence statistique européenne.Pour calculer le nombre de chômeurs, ils préconisent ainsi de ne retenir que les demandeurs d'emploi de 15 ans ou plus... ... n'ayant pas travaillé au cours de la semaine... étant disponible pour travailler dans les deux semaines... et ayant entrepris des démarches actives de recherche d'emploi dans le mois précédent (ou ayant trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois). C'est sur cette statistique (collectée chaque trimestre par l'Insee auprès d'un "panel" d'environ 45 000 ménages) que sont basés les taux de chômage publiés tous les trimestres par l'Insee.

L’économie décolle sur ARTE › Temps forts Du 7 octobre au 4 novembre, ARTE explore toutes les facettes de l’économie moderne : mainmise du capitalisme financier sur la production, évolution des modèles économiques, blanchiment d’argent, alternatives à la croissance… Des patrons et des hommes « Fortunes et bijoux de famille » - Mardi 7 octobre à 20h50.Les belles années du capitalisme productiviste et glorieux. « Capitalistes sans entreprises » - Mardi 7 octobre à 22h05. Le capitalisme « Adam Smith : à l’origine du libre marché ? « La richesse des Nations, nouvel évangile ? « Ricardo et Malthus, vous avez dit liberté ? « Et si Marx avait raison ? « Keynes / Hayek, un combat truqué ? « Karl Polanyi, le facteur humain » - Mardi 28 octobre à 23h35 L’économiste hongrois Karl Polanyi était en avance sur son temps. l’économie collaborative « Echange, troc et partage, bien plus qu’une mode ? « Echange, troc et partage, un business comme les autres ? « Sacrée croissance !

Le RSA, son flicage et ses morts Il lui manquait sa date de cessation d’activité et les fiches de paie correspondant à son activité des mois précédents, d'après Sébastien Rochat d’Arrêt sur images. Véronique Valentino est revenue sur l'affaire, ce scandale effroyable, pour le site ActuChômage. Bizarrement, les anciens sarkozystes si prompts à s'indigner de tout et de rien n'avaient pas grand chose à dire. D'ailleurs, l'information ne fit même pas l'objet d'un communiqué de l'UMP. Où était donc Laurent Wauquiez, le chantre de la droite sociale qui nous promettait, en mai 2011, de lutter contre ce cancer social qu'était l'assistanat ?

Relocalisation un phénomène qui prend de l’ampleur Selon le journaliste en plateau, la relocalisation des entreprises en France est un "mouvement bien engagé". "Il y a déjà une dizaine d’industriels français qui ont rapatrié à la maison leur production. Ils font des jouets, des skis, des voitures des vêtements. Bien sûr, ce n’est que le début, on estime qu’il y a un emploi perdu sur dix qui revient, mais justement l’émission montre que les pays qui sont plus engagés sur cette voie-là que nous ont réussi à créer plusieurs centaines de milliers d’emplois", précise-t-il. "Au fond tous ces reportages montrent que la mondialisation à outrance à laquelle on est habitué et bien elle est peut-être en train de s’infléchir d’abord parce que les coûts de production dans les pays émergents montent et ensuite chez nous les entreprises demandent plus de protection, plus de local. Le JT

Vandana Shiva : « Le libre-échange, c’est la dictature des entreprises » Basta ! : Les combats que vous menez sont liés à la souveraineté – alimentaire, sur les terres, l’eau, les semences. Qu’est-ce que la souveraineté ? En quoi est-ce un enjeu majeur du 21e siècle ? Vandana Shiva : La redéfinition de la notion de « souveraineté » sera le grand défi de l’ère post-globalisation. Pour garantir cette souveraineté, faut-il fermer davantage les frontières ? Aucune frontière n’est jamais totalement fermée. Nous ne disons pas « non au commerce », mais « non au commerce dérégulé ». Le protectionnisme peut-il être une solution face à cette exploitation du vivant, en empêchant les multinationales d’avoir accès à ces ressources qu’elles exploitent ? Tout comme nous devons redéfinir la notion de souveraineté, nous devons repenser la notion de protectionnisme. La protection de nos paysans est un « protectionnisme vital ». Vous écrivez que « le libre-échange est un protectionnisme pour les puissants ». Il y a deux types de biens communs. Vidéo : Nadia Djabali

Le nombre de demandeurs d'emploi approche les 3 millions Le nombre de demandeurs d'emploi sans activité en France métropolitaine a augmenté de 41 300 en juillet (+ 1,4 %), la plus forte hausse depuis plus de trois ans, pour atteindre 2,987 millions de personnes, a annoncé lundi le ministère du travail. Il s'agit du quinzième mois consécutif de hausse depuis que le chômage a recommencé à augmenter pour cette catégorie, en mai 2011, et d'une hausse inégalée depuis le printemps 2009. A ce rythme, la barre symbolique des 3 millions de chômeurs en métropole sera franchie le mois prochain. En incluant les inscrits au Pôle emploi exerçant une activité réduite, 4,453 millions de personnes cherchaient un travail, soit une hausse de 58 300 personnes par rapport à juin (+ 1,3 %). Sur un an, l'augmentation en métropole est de 8,5 % pour la seule catégorie A (sans aucune activité) et approche les 8 % pour le nombre d'inscrits exerçant ou non une activité réduite (catégories A + B et C).

L'emploi des jeunes peu qualifiés en France Une étude sur l'emploi des jeunes peu qualifiés en France réalisée par le Conseil d'analyse économique a été rendue publique le 24 avril 2013. Début 2013, près de 1,9 million de jeunes âgés de 15 à 29 ans, ne sont ni à l'école, ni en emploi, ni en formation, ce qui représente 17% de cette tranche d'âge. 900.000 jeunes ont quitté l'école sans diplôme et ne cherchent pas d'emploi*. La faiblesse du taux d'emploi des jeunes s'explique, selon l'étude, non seulement par une moindre fréquence du travail chez les jeunes qui sont encore en étude mais également par un nombre très important de jeunes inoccupés. Le taux d'emploi des jeunes ayant fait des études supérieures est de plus de 80% dans les 3 ans suivants la sortie d'école contre 30% pour ceux n'ayant pas poursuivi leurs études au delà du collège. 85% des inactifs n'ont pas dépassé le niveau du lycée. La situation est préoccupante car il semblerait que le taux d'échec scolaire s'aggrave. * statistiques de l'OCDE

TSCG - Une playlist sur Dailymotion Dailymotion Sign in Playlist created by Mediapart | 11 videos Le débat TSCG: Pierre Laurent - Karine Berger (Bonus finances publiques) Create a Videozap Create a Videowall Create a Jukebox Grid List now playing Le débat TSCG: Pierre Laurent - Karine Berger (Bonus finances publiques) By Mediapart Le débat du TSCG: Pierre Laurent - Karine Berger (3/3) TSCG-Debat Trautmann Romagnan 3 TSCG-Debat Trautmann Romagnan 2 TSCG-Debat Trautmann Romagnan 1 TSCG : Cazeneuve - Joly, leurs désaccords sur le pacte budgétaire Bernard Cazeneuve sur les 3% de déficit Bernard Cazeneuve pour un "nouveau traité" européen Joly-Cazeneuve : la majorité et le TSCG Le débat du TSCG: Pierre Laurent - Karine Berger (2/3) Le débat TSCG: Pierre Laurent - Karine Berger (1/3) Added by Mediapart last year 625 views 564 views Débat entre deux socialistes en désaccord sur le TSCG : l'eurodéputée Catherine Trautmann le défend tandis que la députée nationale Barbara Romagnan s'y oppose. 355 views 361 views 887 views 554 views 250 views 224 views

De Roubaix à Neuilly, les grands écarts de la pauvreté en France C’est dans les grandes villes qu’on est le plus pauvre : une étude établit la liste des communes les plus riches, les plus pauvres, mais aussi les plus égalitaires. Etre pauvre, en France, d’après les chiffres, c’est aussi bien vivre à la rue que dans un appartement HLM chauffé et équipé. C’est ne pas avoir de quoi manger ou ne pas pouvoir se payer des vacances. On mélange dans cette catégorie le quart-monde et les ménages très modestes. Au total, ils sont 8,2 millions à disposer de 60% ou moins du revenu médian, soit 954 euros pour une personne seule, après prestations sociales. Cela fait 14% de la population, selon l’Insee, dans un des pays les plus riches du monde. Faute de s’entendre sur la réponse à la question « qui est pauvre ? Vivre avec 954 € par mois à Parisou Aurillac, ce n’est pas la même chose Ce travail, reconnaissent les auteurs, n’est qu’un début. Mais une chose est sûre : on est plus pauvre dans une grande ville. Roubaix en haut, Neuilly en bas C’est mieux à la campagne

Related: