background preloader

Neutralité du réseau

Neutralité du réseau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Symbole de la neutralité du réseau Tim WuTim Wu, professeur de droit à l'université Columbia à New York, a popularisé le concept de neutralité du Net dans un article paru en 2003 et intitulé Network Neutrality, Broadband Discrimination[1]. Alors que les équipements techniques qui forment le réseau Internet rendent désormais possible une gestion discriminatoire du trafic, de vifs débats politiques ont lieu actuellement pour déterminer si ce principe doit être garanti par la législation. Principe[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] La neutralité du net en une image La neutralité du Net exclut toute discrimination à l'égard de la source, de la destination ou du contenu de l'information transmise sur le réseau. Lors des Rencontres mondiales du logiciel libre de 2009, Benjamin Bayart, pionnier de l'internet en France, a ainsi proposé quatre principes essentiels à la neutralité du Net[2] : Related:  [Coup de projecteur] Où va l'internet ? (05/2014)La liberté d'expression sur internet

"Internet est sur le point de disparaître" : entretien avec le géographe Boris Beaude L’Atelier des médias reçoit cette semaine le géographe Boris Beaude pour parler de son livre intitulé Les fins d'Internet. Un ouvrage qui s’ouvre sur cette phrase courte et inquiétante : « Internet a à peine plus de trente ans et il est sur le point de disparaître. » Longtemps l’univers de ceux qui parlent d‘Internet et des nouvelles technologies était divisé entre deux camps très distincts. D’un côté les technophiles, fascinés par les possibles qu’offrent la mise en réseau des individus, l’horizontalité et la décentralisation des organisations. De l’autre, les technosceptiques, raillant un nouvel univers sans règles, reposant sur une utopie destructrice d’équilibres et de consensus vitaux. Depuis quelques mois, un nouveau courant fait entendre sa voix, que l’on pourrait appeler technoréaliste. Boris Beaude est géographe et chercheur au sein du laboratoire Chôros de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Ziad : Vos recherches portent sur la dimension spatiale d’Internet. B.

Digital Millennium Copyright Act Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Digital Millennium Copyright Act Lire en ligne A lire sur le site du GPO Le Digital Millennium Copyright Act (DMCA) est une loi américaine adoptée en 1998. Le but de ce texte est de fournir un moyen de lutte contre les violations du droit d'auteur. Son équivalence européenne est l'EUCD et la transcription en France est la loi DADVSI, qui a été adoptée le 1er août 2006. Critiques[modifier | modifier le code] La loi est controversée. Par la prohibition du contournement des mesures techniques de protection, la loi empêche l'ingénierie à rebours des mesures techniques de protection et ainsi la lecture par tout matériel d'œuvres ainsi protégées, acquises de manière régulière. Parfois, les mesures techniques de protection interdisent l'utilisation d'équipements analogiques tout au long de la chaîne de diffusion, ce qui pose le problème de l'interopérabilité des œuvres achetées (voir High-bandwidth Digital Content Protection).

L’empire Hollywood attaque Internet Aux États-Unis, les lobbyistes des industries culturelles soutiennent plusieurs projets de loi pour renforcer les moyens de lutte contre le piratage. Quitte à autoriser des attaques en règles, en bloquant l'accès à des sites. Sauf mention contraire, les liens de cet article sont en anglais. Les lobbyistes d’Hollywood font pression pour faire adopter devant le Congrès américain une importante réforme législative, qui prévoit le filtrage et le blocage systématiques des sites soupçonnés d’encourager le piratage d’œuvres protégées. [Cette loi] signifierait la fin d’Internet tel que nous le connaissons. La démocrate Zoe Lofgren, représentante élue de la Silicon Valley, emboite le pas “d’éminents activistes et des ingénieurs réseaux qui ont émis des réserves et méritent largement d’être pris en considération”. “Peine de mort” pour les sites Internet Faire disparaître les sites Internet qui font prétendument entorse au droit d’auteur est une idée qui a fait du chemin. Guerre des lobbys

Comment l'UE définit la "neutralité du Net" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guénaël Pépin La présentation du "paquet télécom" par la Commission européenne, jeudi 12 septembre, doit signifier une nouvelle étape dans la protection des droits des internautes, avec l'institution de la "neutralité du Net". Ce principe de non-discrimination des contenus et services sur Internet, pour lequel des associations de défense de libertés militent depuis plusieurs années, est ainsi sanctuarisé dans le texte proposé par la Commission, avec quelques limites. Le projet est porté par Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée de la société numérique, qui affiche régulièrement son attachement au principe de neutralité, avec une marge de manœuvre commerciale pour les opérateurs. Le texte définit la neutralité du Net comme : A chaque mention de l'ouverture d'Internet, le texte contrebalance les droits affichés avec des libertés laissées aux opérateurs en matière de "gestion de trafic raisonnable".

Directive européenne sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information (2001) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Directive 2001/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 mai 2001 sur l'harmonisation de certains aspects du droit d'auteur et des droits voisins dans la société de l'information (également appelée EUCD, d'après le sigle anglais de European Union copyright directive) est une directive européenne destinée à être transposée dans les législations nationales des États membres. Elle correspond à la mise en œuvre au niveau de l'Union européenne des traités de l'OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle) sur le droit d'auteur et sur les interprétations et exécutions et les phonogrammes, tous deux signés en 1996. La directive comporte quatre chapitres et quinze articles. L'article fixe l'objectif et le champ d'application de la directive, à savoir la protection juridique du droit d'auteur et des droits voisins dans l'Union Européenne. L'article prévoit le droit d'autoriser ou d'interdire la reproduction d'une œuvre.

Qu'appelle-t-on la « neutralité du Net » ? « Neutralité du Net », l’expression était jusque-là confinée dans les recoins geek de la blogosphère ; en lançant une vaste consultation publique sur ce sujet, la secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, vient de la faire entrer dans l’espace public. Mardi, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques) a tenu un colloque sur le sujet. Un sujet dont l’enjeu est lourd en termes de libertés publiques. Internet est un bien commun qui ne peut être organisé pour servir des intérêts particuliers (comme les chemins de fer privés aux XIXe siècle). Comme l’a constaté mardi NKM lors de ce colloque : « La neutralité, dès qu’elle est remise en cause ou atténuée, devient une question politique. » Le débat se pose depuis que les opérateurs craignent une « saturation du réseau » : pour l’éviter en maintenant l’ouverture complète du réseau, il faut investir (fibre optique, réseau 4G, etc). La libre concurrence

La neutralité d'Internet sort renforcée du Parlement européen LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Dans le cadre de la révision du « paquet télécom » datant de 2009, le Parlement européen a reconnu et consolidé, jeudi 3 avril, la « neutralité du Net ». Ce principe, qui régit Internet depuis ses débuts, garantit un traitement technique identique à tous les fournisseurs de contenus, petits ou grands, consensuels ou dérangeants. Les fournisseurs d'accès ne doivent donc jamais bloquer ni ralentir l'accès aux sites qui leur déplaisent. Or la neutralité du Net est remise en question par les opérateurs de télécoms. Si ces pratiques se généralisent, elles pourraient créer des entraves à la concurrence et à l'innovation : les fournisseurs de contenus bien établis bénéficieraient d'une qualité technique optimale (chargement immédiat, vidéo fluide), tandis que les petites start-up arrivant sur le marché devraient se contenter d'un service minimal. Officiellement, tout le monde à Bruxelles est d'accord pour préserver la neutralité du Net.

YouTube suspend le compte de Dieudonné orsque l'on se rend sur le compte YouTube de Dieudonné, c'est une page presque vide qui s'affiche. Un bandeau rouge précise que le compte a été clôturé "suite à des cas graves ou répétés de non-respect du règlement de la communauté et/ou des réclamations pour atteinte aux droits d'auteur." La ligne rouge, l'humoriste semble l'avoir dépassée avec sa vidéo en réaction à l'assassinat du journaliste américain James Foley. Les indications un brin laconiques de l'hébergeur s'accompagnent d'une suppression pure et simple de toutes les vidéos postées jusque-là via ce compte. Chassez Dieudo, il revient au galop Mais peut-on vraiment faire disparaître Dieudonné ? Très actif sur Internet, il reste présent sur les réseaux sociaux et communique via son site.

Article tiré de Wikipédia abordant les principes (définitions et origines), la législation et l'actualité de la neutralité du réseau by trimestriel May 5

Related: