background preloader

La Roue des compétences > Méthode et outil reconnus de la GPEC

La Roue des compétences > Méthode et outil reconnus de la GPEC
Parce que le référentiel de compétences est un outil clé de la gestion des compétences, il nécessite une démarche de référence. Plus de 25 années de pratique ont permis de rencontrer des situations diverses, de forger des méthodes et de tirer des enseignements concrets de leur application. La « Roue des compétences » créée par Claude Flück permet de répondre à la question : quelles sont les compétences nécessaires à la maîtrise des situations professionnelles, comment les identifier, les formaliser et structurer les référentiels compétences ? Le modèle est basé sur quatre types de compétences qui sont combinées pour réagir aux différentes situations professionnelles rencontrées, seul ou collectivement. Du fait de la diversité des fonctions, les référentiels liés au management sont plus complexes à élaborer. Une extension du modèle est proposée, qui permet de choisir les compétences attendues en fonction de l'ampleur du rôle des responsables. Related:  compétences transversales

Du « ça sert à quoi ?... » au « connais-toi toi-même » Une conviction anime les responsables de ce centre de formation de l’enseignement agricole en Lozère : la mise en œuvre de situations complexes pour apprendre passe aussi par la prise en compte de la complexité des personnes en formation, pour développer des compétences psychosociales autant que disciplinaires. « Les maths, ça sert à rien ! », « C’est quoi ce “Molière”, il parle trop chelou ! », « M’sieur, pourquoi faudrait apprendre toutes ces dates, moi j’vais reprendre l’exploit » [exploitation agricole, ndlr] de mes parents, ça va pas me servir ! Depuis le début des années 1970, SupAgro Florac (anciennement Centre d’expérimentation pédagogique) propose aux équipes éducatives de l’enseignement agricole l’accueil de classes sur le territoire lozérien. Ainsi, depuis une douzaine d’années, l’accueil d’apprenants en difficulté sociale et scolaire a pris le pas sur l’accueil des seules « classes de découverte ». Référence Braïda, L. et Vidal, M. (2013). Indispensable pluridisciplinarité

L'approche par compétence Je vous propose un résumé des excellents travaux de M. Henri Boudreault professeur à L’UQAM (Canada). Il est question d’un modèle d’apprentissage basé sur le développement des compétences dans un contexte de formation professionnelle et technique. L’écart est souvent grand entre la formation dispensée au sein des établissements de formation et le milieu du travail. Crédits photos UQAM. En deux mots un enseignant doit être capable de distinguer les objets d’apprentissage d’une formation, être capable de développer les concepts liés et de les rendre perceptibles et compréhensibles. 1) La compétence professionnelle c’est quoi ??? La compétence professionnelle est au-delà de la simple acquisition de connaissances ou du développement d’habiletés. Le rôle d’un professeur est donc de mettre en œuvre des situations d’apprentissages contextualisées permettant de relever les défis didactiques authentifiés : Comprendre, réussir, réaliser, s’dapater etc. 2) Les 4 étapes de la compétence En résumé

Le "multichannel feedback", nouvelle approche pour évaluer les talents La mutation de l’évaluation des talents et du potentiel est commencée. Avec 6 tendances clés et 11 exemples précurseurs, découvrez comment l’évaluation des employés et des candidats vit une mutation profonde en entrant dans l’ère conversationnelle. Essentielle pour détecter et gérer les talents, l’évaluation intégrera de multiples appréciations sociales, s’ouvrira au CrowdAssessment et va être une composante d’un concept plus large : le Social Talent Management. Depuis les années 60, l’évaluation était conduite par un expert(e). J’entends par évaluateur, le recruteur, le conseiller RH, le manager, le psychologue. L’individu était « l’objet » de l’expertise. Maintenant que nous cherchons à donner davantage de feedback (rétroaction), nous voulons donner à l’individu des informations utiles sur ses comportements pour progresser dans sa performance et dans ses comportements. Sous toutes les formes, l’évaluation est soumise à des mutations profondes. 1) La « Feedback Generation« Knacks Vizify

Éduquer et former, sous la dictature du marché du travail -- Nico HIRTT Le dogme du « capital humain » Depuis le sommet de Lisbonne en 2000, la vision européenne de l’éducation est dominée par une conception qui la réduit à un instrument des politiques économiques. On entendra encore sporadiquement que les systèmes d’éducation doivent « assurer l’épanouissement personnel » des citoyens, « tout en promouvant les valeurs démocratiques, la cohésion sociale, la citoyenneté active et le dialogue interculturel » (Conseil européen, 2012b, p. 393/5). On aurait pu croire que l’éclatement de la « bulle internet » en 2000-2001, qui a vu le NASDAQ perdre 60% de sa valeur en une année, puis la Grande Récession de 2008 et l’actuelle crise des finances publiques européennes allaient tempérer quelque peu l’optimisme de ceux qui croyaient que l’investissement dans le capital humain permettrait de garantir la croissance et la prospérité. Faire « mieux » avec moins de moyens Voyons donc ce que les marchés du travail demandent. La crise est finie ! Société de la connaissance ?

L’Approche par compétences (APC) en formation des maîtres: Analyse documentaire et critique Comment développer les compétences transversales Il est intéressant de faire le point sur la structure de notre formation. Actuellement, nous cherchons à développer des compétences transversales, regroupées sous 2 chapitres : s’ouvrir aux autres et apprendre à apprendre. Comment structurer une formation pour intégrer ces compétences ? Depuis un moment, nous cherchons à faire évoluer notre formation afin de développer chez nos étudiants les compétences transversales dont ils auront besoin dans leur cursus professionnel. 1 – Quelles compétences développer ? Une première piste part du constat que nous formons des étudiants à des métiers qui n’existent pas encore. Par ailleurs, on peut chercher du côté de l’entreprise quelles sont les compétences qui sont le plus recherchées. 2 – Comment développer ces compétences ? Cela semble partir dans deux directions : Afin de synthétiser cela, voici un schéma qui représente notre approche pédagogique Les apprenants au centre de la formation 3 – Critique du modèle future of learning : preparing for change

LE CONSTRUCTIVISME Le constructivisme a pris son essor en réaction au behaviorisme qui limitait trop l'apprentissage à l'association stimulus-réponse. L'approche constructiviste de l'apprentissage met l'accent sur l'activité du sujet pour appréhender les phénomènes. La compréhension s'élabore à partir des représentations que le sujet a déjà. Aussi, dans cette perspective, les auteurs parlent de restructuration des informations en regard des réseaux de concepts particuliers à chaque personne. Voir Lasnier (2000) : p.9 Piaget (1896-1980), en réaction aux associationnistes, a développé une théorie du développement de l'intelligence où il a placé le sujet au coeur du processus; il en a fait l'acteur principal. En outre, Piaget (1974) suppose différents niveaux de prise de conscience de la démarche cognitive que le sujet-apprenant mène ou a menée. Piaget a également parlé d'abstraction réfléchissante. Voir Dubé (1990) pp.203-210, Goupil et Lusignan : pp.50-52 Voir Goupil et Lusignan (1993) pp.52-54 Minier (2000)

L'approche par compétences en éducation : un amalgame paradigmatique Toute réforme apporte avec elle son lot de tension et d’inquiétude que les novateurs auraient intérêt à prendre en compte. La plupart du temps, les résistances naissent bien davantage des maladresses des novateurs, qui sont trop souvent portés à vouloir donner l’impression qu’ils ont trouvé la pierre philosophale, que du refus de changer des personnes concernées. Il ne faut pas non plus trop s’étonner du fait que les réformes actuelles des systèmes éducatifs suscitent de nombreuses critiques qui proviennent de plusieurs sources différentes. À vrai dire, il faut bien avouer que les irritants n’ont pas manqué. Ainsi, l’injonction qui consistait (et consiste toujours) à exiger de la part des enseignants qu’ils se consacrent à l’enseignement (sic) des compétences finit pas brimer toute créativité et innovation. Mais c’est surtout la question de l’évaluation qui soulève le plus d’objection.

La didactique professionnelle 1La didactique professionnelle est née au confluent d’un champ de pratiques, la formation des adultes, et de trois courants théoriques, la psychologie du développement, l’ergonomie cognitive et la didactique. On peut dire qu’elle a pris corps autour de trois orientations. Première orientation : l’analyse des apprentissages ne peut pas être séparée de l’analyse de l’activité des acteurs. 2En pratique, c’est au début des années 1990 qu’un petit groupe de chercheurs s’est constitué pour créer et développer la didactique professionnelle. 3Nous organiserons cette note de synthèse autour de six parties : 4Dans ce chapitre, nous verrons successivement l’impact exercé sur la didactique professionnelle par la formation des adultes, la psychologie ergonomique, la psychologie du développement et la didactique des disciplines. De la Formation professionnelle continue (FPC) à la didactique professionnelle L’apport de la psychologie ergonomique La psychologie du développement : Piaget et Vygotski

Related: